Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Catherine Robert le Mar 9 Avr 2013 - 21:10

Me décide à poster ma modeste contribution au troisième concours de l'écritoire. Ce récit est en lien avec "les exilés de Noël", mais je pense qu'on peut le lire sans avoir lu la première nouvelle.

http://www.fichier-pdf.fr/2013/04/09/promethee-an-289/
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9267
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Perroccina le Mar 9 Avr 2013 - 21:55

C'est téléchargé. Je le lirai demain.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2862
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Zaroff le Mer 10 Avr 2013 - 9:52

Chouette, un nouveau texte.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12658
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Tipram le Mer 10 Avr 2013 - 12:27

Téléchargé aussi.

Tipram
avatar
Tipram
— — Sérénité du Levant — — Disciple du mot juste
— — Sérénité du Levant — —  Disciple du mot juste

Messages : 1647
Date d'inscription : 07/03/2013
Age : 66
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Paladin le Mer 10 Avr 2013 - 13:30

Imprimé (au boulot, au frais du contribuable)
Je le lis bientôt.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10099
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Didier Fédou le Mer 10 Avr 2013 - 17:54

Je lis dès que je peux, pas beaucoup de temps ces jours-ci, et cumul du manque de sommeil grave.
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Zaroff le Mer 10 Avr 2013 - 18:32

Didier Fédou a écrit:cumul du manque de sommeil grave.

Quelle idée aussi de se lever si tôt. Tu ferais mieux de te lever vers dix heures et prendre ton petit déjeuner au bord de la piscine.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12658
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Doumé le Mer 10 Avr 2013 - 20:06

Téléchargé et lu. Cool

Ton histoire est construite bizarrement, Catherine, avec une introduction digne d'un roman et donc trop longue pour une nouvelle où l'action doit commencer très vite afin d'accrocher le lecteur. De plus, le style de cette première partie est presque documentaire, digne d'un article informatif, presque neutre et avec beaucoup de locutions alourdissant le style (bien que, etc...)

Ensuite, okay, on rentre dans l'histoire. Bon l'intrigue reste simple, presque banale, mais le suspense avec Hamm nous donne envie de lire.

Cette légende urbaine que tu inventes s'approche-t-elle du thème du concours ? Oui et non, à mon avis. On pourrait dire que c'est un début de légende, une superstition d'enfant qui avorte, un conte initiatique ? J'attends l'avis des autres.

La chute, à la dernière phrase, surprend et rehausse le texte.
Merci Catherine. Very Happy


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1867
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 57
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Perroccina le Mer 10 Avr 2013 - 20:39

Moi, j'ai été contente d'avoir des nouvelles de Prométhée. Ceci mis à part, je me suis demandé pendant un moment le rapport avec le thème du concours. Ensuite, j'ai apprécié l'histoire, son point de vue et la chute, inattendue. Une écriture agréable. Un bon ensemble finalement.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2862
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Catherine Robert le Mer 10 Avr 2013 - 21:01

Merci pour les comm (j'adore avoir des comm moi, suis bizarre quand même^^)
@ Doumé : je suis consciente que l'introduction très informative pouvait pénaliser, mais d'un autre côté, emmenant mon lectorat dans un monde inconnu plein de spécificités différentes, elle me semblait néanmoins nécessaire. C'est un risque que j'ai pris en pleine conscience donc.
L'histoire en elle-même est effectivement assez simple. Je voulais montrer l'émergence d'une légende urbaine, comment une telle rumeur pouvait naître à partir de pas grand chose. Par contre, la légende est déjà installée, ce ne sont pas que les enfants qui y croient, ils ont eux-mêmes entendus des adultes en parler.
Pour le personnage de Hamm, je l'ai travaillé pour justement le rendre intriguant. Je pense qu'il est pas mal.
@ Perro : comme j'ai dit, l'intro est un peu longue et je le sais pertinemment et le rapport avec le thème arrive donc un peu tard. Si tu as apprécié, je suis contente. Ça me suffit déjà.
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9267
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Zaroff le Jeu 11 Avr 2013 - 10:28

Spoiler:
Je suis assez partagé. D'une part, l'intro est pas mal (elle me rappelle l'atmosphère de THE MYST) puis le récit s'embourbe dans de longues descriptions et pensées des personnages. La troisième partie se révèle plus intéressante et l'ultime phrase tombe à pic.
Le thème me semble moyennement respecté et se rapproche plus du conte initiatique. Ce que je reproche le plus à ton texte, ce sont les dialogues. Nous sommes dans un ton fantasy-SF et certaines réparties ont un accent "polar" : "Vous pouvez toujours courir"... "C'est dégueulasse..."
Néanmoins, tu as réussi à nous écrire un récit qui se tient bien, malgré ses défauts, et l'ensemble est plaisant.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12658
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

re Prométhée

Message par anouk le Dim 14 Avr 2013 - 7:35

Perso j'adore les chats même les chatskespeare
Ravie de te lire Catherine.
Si le début relate d'une manière précise et documentaire, la vie sur Prométhée avec des trouvailles originales (les algues, les nomades, la nuit permanente, les deux lunes), tout s'accélère lorsque l'action proprement dite commence.
Le suspense est véritable et la chute finale amusante.
Comme légende urbaine, la rumeur véhiculée sur les nomades et leurs barbares coutumes ainsi que leur apparence sauvage, l'histoire me paraît être appropriée.
Je dirais donc Bravo à Catherine malgré quelques petits désaccords grammairiens.
Amitiés
Anne :tchin: :music:


[J'éprouve un sentiment baigné de chaleur lumineuse et de plénitude. Alors je danse, je danse en écoutant ma musique intérieure.[/i]
Anouk
avatar
anouk
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 544
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 72
Localisation : Oise

http://anouk60.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Catherine Robert le Dim 14 Avr 2013 - 22:46

@ Zaroff : merci pour la lecture et le commentaire. M'en vais défendre ma légende urbaine. Twisted Evil
Spoiler:
Une légende urbaine est une sorte de rumeur assez récente qui se base sur des faits divers ou sur rien du tout, qui se propage dans des milieux urbains (au sens large), qui repose souvent sur des peurs ou des méconnaissances. Par exemple, les jeunes filles qui disparaissent dans des cabines d'essayage. Moi ce sont des chats qui disparaissent, supposément enlevés par les nomades de l'aube. Les enfants ne sont pas les seuls à en parler, puisque eux-mêmes ont entendus des adultes en parler. Nomades de l'aube qui sont une peuplade méconnue par les autres prométhéens donc sujette à toutes les histoires. Çà ressemble peut-être à un conte, mais le pitch est une légende urbaine. Inhabituelle bien sûr, puisque le décor l'est tout autant. Pour moi, je suis pile poil dans le sujet. La légende : les chats qui disparaissent sont enlevés par les nomades de l'aube qui les mangent. Comme je l'ai comparé, c'est pareil que les filles qui disparaissent dans les cabines pour ravitailler les réseaux de traite des blanches.
@ Anouk : merci de ta lecture. Tu parles de quels désaccords grammairiens ?
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9267
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Jack-the-rimeur le Lun 15 Avr 2013 - 0:58

Tu as raison, Catherine, défends-toi. La même histoire pourrait aisément être transposée sur Terre, dans une petite ville d'aujourd'hui avec, mettons, un campement de gitans à la place des nomades de l'aube, et la question de la conformité avec le thème ne se poserait même pas. La seule différence, c'est l'exotisme du décor.
En fait, même si ton récit reste sympathique avec ton franc-tireur asocial et ce zeste de chute acide, il est un peu éclipsé par l'omniprésence de cette planète hautement intrigante.
Prométhée - amusant d'avoir donné à un monde de nuit le nom d'un voleur de feu - fascine par son aridité et son obscurité, soulignant la fragilité de cette poignée de rescapés égarés aux confins de l'univers. Le vrai personnage c'est elle, avec ses problèmes de plausibilité écologique, de ralentissement biologique et ses effets sur l'organisation sociale, les débuts de mutations qui se dessinent, etc.
Le potentiel est vraiment séduisant, assez pour donner encore à un vieux touriste galactique des démangeaisons d'explorateur.
Alors, j'en redemande.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2224
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

re Proméhée

Message par anouk le Lun 15 Avr 2013 - 5:09

j'ai relu et j'ai aimé à nouveau
quelques accords désaccordés : j'ai pas lke temps mais il s'agit de pluriels ou de masculin féminin sur les verbes en pârticipe passé !
Autre nébuleuse !
Very Happy
je relèverai les dissiidents nomadisés
Very Happy


[J'éprouve un sentiment baigné de chaleur lumineuse et de plénitude. Alors je danse, je danse en écoutant ma musique intérieure.[/i]
Anouk
avatar
anouk
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 544
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 72
Localisation : Oise

http://anouk60.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum