Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Perroccina le Mar 30 Avr 2013 - 17:15

À propos de chats, je me souviens d'une trilogie d'Anne Mc Caffrey où ces charmantes petites bêtes atteignent pratiquement la taille d'un tigre et sont dotées de capacités pour le moins surprenantes. Je ne suis pas à la maison et je ne me souviens du titre, c'est très frustrant et ça m'énerve. Si ça ne me revient pas avant, il faudra attendre samedi ou dimanche que je rentre.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2860
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Zaroff le Mar 30 Avr 2013 - 17:24

La trilogie des Forces ?


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12657
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Perroccina le Mar 30 Avr 2013 - 17:47

Gagné !
T'as de la chance de ne pas être encore sujet à ces infernaux trous de mémoire dont la fréquence augmente avec l'âge.
Peut-être est-ce pour cela que j'écris : ne pas oublier.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2860
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par SILENCE le Mar 30 Avr 2013 - 20:29

Sache Catherine que j'ai vraiment trouvé cette histoire (et le monde dans lequel elle s'inscrit) intéressante. Je comprends ce que tu dis sur la distanciation et la difficulté que l'on éprouve parfois à se laisser aller, à lâcher prise dans nôtre écriture. Je le comprends d'autant mieux que, d'une certaine manière, l'écriture de nouvelles a encore quelque chose d'un peu honteux pour moi (regarde, il se prend pour un écrivain). Et ce sentiment m'empêche parfois de me laisser aller, je veux dire par là, prendre les personnages à bras-le-corps, ne plus les lâcher et ne pas se contenter de les regarder évoluer de loin comme s'ils se trouvaient sur le trottoir d'en face. C'est très dur parce que cela nécessité aussi d'accepter de se planter aussi parfois, de constater que le personnage n'est pas intéressant ou au contraire d'aller trop loin et de constater qu'il/elle n'est pas du tout crédible.
Pour ce qui concerne les chats, tu as raison ce sont des animaux fascinants et Perroccina et Zaroff ont manifestement des clefs et des références littéraires sur ces derniers. Il est clair par ailleurs qu'il y a toute une mythologie qui se rapportent à eux qu'il pourrait être intéressant d'exploiter si d'aventure tu dois retourner sur Prométhée (ce qui serait une vache de bonne idée!). Merci aussi pour le commentaire sur ma nouvelle, il m'a fait très plaisir.
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2656
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Didier Fédou le Sam 4 Mai 2013 - 17:18

Je reste un peu sur ma faim. La visite guidée de Prométhée ne me gène pas dans le contexte, mais ça mériterait plus long. Hamm est un personnage interessant qui demande à être développé, mais je ne crois pas aux trois gosses.
C'est surtout la scène avec les chats et la bataille qui m'ont plu. En même temps, ça fait longtemps que j'ai envie d'écrire un pastiche des oiseaux d'Hitchcok avec des chats, alors tu m'interesses.
Donc voilà, des trucs qui valent le coup d'oeil et méritent de s'y attarder, manque un souffle épique et de l'émotion sur tout ça.
Pour le thème, on identifie vite la légende urbaine choisie. C'était pas évident de transposer tout ça sur une autre planète, ce qui à la mérite de l'originalité.
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Catherine Robert le Mar 7 Mai 2013 - 20:32

Oups ! Embarassed J'ai oublié de dire merci à Didier pour sa lecture.
Et puis, je suis plutôt d'accord avec ce que tu soulignes. La planète demanderait un bien plus long format, je le sais bien. Les trois gosses, j'ai eu du mal avec eux, j'ai pas réussi à les rendre... euh... crédibles peut-être, alors que Hamm m'était plus facile.
Ce qui est marrant c'est que tu n'es pas le premier à dire que la scène de la bataille est pas trop mal alors que elle me fut très difficile à écrire.
Pour un souffle épique, je pense que si j'arrivais à me lâcher plus lorsque j'écris, j'arriverais (peut-être) à mettre plus d'épique dans mes textes. Et pour l'émotion, c'est je suppose un peu pareil.
Toujours un peu les mêmes défauts dans mes textes en fait.
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9256
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Doumé le Mar 7 Mai 2013 - 22:42

Pour moi, c'est beaucoup plus facile en écrivant des poèmes. J'espère que ça changera...


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1867
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 57
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Naëlle le Jeu 9 Mai 2013 - 17:53

Je trouve que le thème est respecté. Et contrairement aux autres, les dialogues des trois gamins m'ont parus assez réalistes, avec ce parler typique des enfants.

Mais j'ai un gros souci: j'ai pas du tout adhéré. Au début, j'ai eu l'impression de lire un article d'encyclopédie. Ça s'améliore un peu quand les enfants entrent en scène mais, même là, je n'ai pas été transportée, j'ai trouvé ça long, lent, pas très intéressant. Reste la chute, que je trouve pas mal. On voit tout de suite la phrase "Il aimait les chats" d'un autre œil!

Conclusion: Désolée, Catherine, mais j'ai pas du tout accroché Embarassed


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3670
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Tipram le Sam 11 Mai 2013 - 19:48

J’espère que je ne choquerai personne, mais je n’ai pas pu m’empêcher de penser à un séjour effectué dans un pays où l’un des mets les plus prisés étaient les chiens. Mais bien sûr, les chiens ne sont pas des chats, et il s’agit de chats ici.


Pour en revenir à ta nouvelle, j’ai été agréablement surprise par le rebondissement de la chute, brève, ramassée, et donc surprenante, exactement ce qu’on demande à une nouvelle.


Tu sais décrire les scènes d’action sans que ce soit laborieux à lire. Je ne suis donc pas étonnée que tu dises que tu as eu du mal, car il faut souvent fournir des efforts douloureux pour parvenir à donner l’impression que tout coule de source.


Il y a très peu de fautes d’orthographe. Par contre, je crois qu’il y a un vrai problème de ponctuation, avec beaucoup de virgules qui manquent, et quelques-unes qui sont superflues. Il me semble aussi que ton récit gagnerait en puissance si tu retravaillais la syntaxe.


Voilà mes appréciations, qui ne sont que mon grain de sel.


Tipram
avatar
Tipram
— — Sérénité du Levant — — Disciple du mot juste
— — Sérénité du Levant — —  Disciple du mot juste

Messages : 1647
Date d'inscription : 07/03/2013
Age : 66
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Catherine Robert le Dim 12 Mai 2013 - 20:40

Merci de votre lecture Naëlle et Tipram.
@ Naëlle : bah, on ne peut pas plaire à tout le monde et je me rends bien compte de la plupart des défauts de mes textes.
@ Tipram : un problème de ponctuation !? C'est la première fois qu'on me le dit. Je n'ai pas une ponctuation parfaite, mais je me débrouille pas mal avec elle, ça m'étonne donc un peu. Si j'ai le courage je relirai en m'axant là-dessus. Par contre pour la syntaxe, je me doute qu'il y a encore du travail dessus.
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9256
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Tipram le Lun 13 Mai 2013 - 8:56

Catherine Robert a écrit:
Je n'ai pas une ponctuation parfaite, mais je me débrouille pas mal avec elle, ça m'étonne donc un peu.


Si cela peut t’aider, voici des exemples de virgule manquante et de virgule superflue :


[…] Sam, maître-chat suprême, a réussi à augmenter leur taille, et les petits félins du départ accusent maintenant une taille moyenne de trente centimètres […]
La virgule est nécessaire après « taille », comme le veut la règle sur les propositions introduites par les conjonctions de coordination mais, ou, et, donc, or, ni, car.
Ici, la proposition est « et les petits félins accusent… »


[…] mais souvent on entendait que les nomades les torturaient pour passer le temps, ce qui était pour la petite communauté, le comble de l’horreur.
La virgule après « communauté » doit être supprimée, car la règle stipule qu’elle ne doit pas séparer un verbe et son complément, sauf en cas d’incise.


J’avais rédigé quelques règles de ponctuation pour Syllabaire. Cela s'appelait "Mémento..." ou quelque chose comme ça.
Je voulais mettre le lien, mais je ne parviens pas à aller sur leur site.

Si cela t'intéresse, je peux t'envoyer le § sur la virgule.

Bonne continuation

Tipram

avatar
Tipram
— — Sérénité du Levant — — Disciple du mot juste
— — Sérénité du Levant — —  Disciple du mot juste

Messages : 1647
Date d'inscription : 07/03/2013
Age : 66
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Catherine Robert le Lun 13 Mai 2013 - 9:14

Pour le premier exemple, j'ai en mémoire que "et" n'est jamais précédé d'une virgule (sauf exceptions d'incises). Ici ce sont deux propositions liées par "et", je suis presque sûre que la virgule ne doit pas se mettre entre les deux. En fait, de ce que je me rappelle le "et" est une exception dans les conjonctions de coordination... encore que je me demande s'il n'y en a pas d'autres qui n'acceptent pas la virgule. Va falloir que j'aille vérifier tout cela (dès que je serai motivée^^).

Pour le deuxième exemple, je suis d'accord. Soit la virgule est de trop, soit il en manque une avant le "pour" pour faire une incise.

En fait, les virgules, je les maîtrise pas trop mal (quand je ne les oublie pas bien sûr^^), mon plus gros problème dans la ponctuation est le point-virgule. Je ne sais pas du tout le placer, je ne l'utilise donc presque pas.

Tout compte fait, je regarde tout de suite Rolling Eyes
Sur ponctuation.com
-> Pour séparer des mots, des groupes de mots ou des propositions coordonnées par les conjonctions de coordination et, ou, ni lorsque celles-ci sont répétées plus de deux fois.
Sur reverso
->Les mots ou groupes de mots coordonnés par et, ou, ni ne sont pas séparés par une virgule.
L'Italie et l'Espagne sont des voisins de la France.
Il nous a prévenus qu'il s'absentait quelques jours et qu'il reviendrait en début de semaine prochaine.
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9256
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Tipram le Lun 13 Mai 2013 - 9:41

Pour l'exemple "l'Italie et l'Espagne", il est exact que la virgule est inutile. Ce sont des substantifs, et non des propositions.

Dans le dernier exemple que tu donnes, la virgule est inutile parce la proposition "qu'il reviendrait en début de semaine" est le cod de la proposition principale, dont le verbe est "a prévenus":
Il nous a prévenus
1/ qu'il ...
et
2/ qu'il...

Par contre, la virgule est nécessaire dans des propositions introduites par "et" lorsque le sujet est différent:
Il marche, et elle court.
Elle est nécessaire quand son absence prête à confusion. (Pas d'exemple sous la main au moment où je suis en train de t'écrire.)

Mais les règles de la ponctuation sont plus compliquées que ça, et comme toujours, les exceptions abondent.

La langue française est l'une des plus difficiles à manier que je connaisse. C'est sans doute ce qui fait sa beauté.

Tipram

avatar
Tipram
— — Sérénité du Levant — — Disciple du mot juste
— — Sérénité du Levant — —  Disciple du mot juste

Messages : 1647
Date d'inscription : 07/03/2013
Age : 66
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Catherine Robert le Lun 13 Mai 2013 - 11:55

Et bien, je m'en vais essayer de réétudier cela pour avoir une certitude. Je ferai cela ce soir.
Naëlle, si tu passes par là, tu peux toujours nous donner ton avis. Hihihi ! Ah bin, c'est ça d'être correctrice, on te met à l'ouvrage. Rolling Eyes
Parce que je reste persuadée que dans le premier cas, la virgule ne doit pas se mettre avant le "et". Ce sont deux groupes de mots de même nature (deux propositions) qui sont reliées par le "et".
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9256
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Naëlle le Lun 13 Mai 2013 - 20:42

Figure-toi que j'ai pris mon dico des difficultés de la langue française avant même que tu me le demandes Very Happy
Je cite: "Il est d'usage de mettre une virgule devant et quand cette conjonction unit, dans une phrase, deux propositions de constructions différentes (1), ou pour mieux détacher les deux membres de cette phrase (2), ou encore, et surtout, lorsqu'une particule analogue joint dans le premier membre deux noms ou deux verbes (3):
(1) C'est votre maître, et vous devez le respecter (Larousse du XXe siècle).
(2) Il mangea un morceau, et, prenant alors la parole, il dit...
(3) Il allait et venait, et finalement il partit (A. Dauzat, Grammaire raisonnée, 44).
En revanche, on écrira sans virgule: Je l'ai rencontré et je lui ai parlé. [...]"

Donc Tipram a raison, il faut une virgule après "taille" vu qu'il y a deux sujets différents. Mais il y a la théorie et la pratique. Dans la théorie, on ne met pas de virgule avec "ni... ni" mais, quand il y a plus de deux "ni", c'est quand même mieux, sinon on s'étouffe: "ni veau, ni vache, ni cochon, ni couvée".
Bref, moi, ça me choque pas vraiment qu'il n'y ait pas de virgule devant ton "et". La règle que j'applique (c'est pas forcément la bonne mais c'est celle qu'on constate le plus souvent), c'est de mettre une virgule dès que la phrase devient longue ou que son absence peut prêter à confusion dans la compréhension de la phrase (comme Tipram, j'ai pas d'exemple qui me vient, mais dans le texte de Silence il y a plusieurs phrases que, par manque de virgules, j'ai dû relire pour les comprendre). Dans l'exemple (1), j'aurais pas mis de virgule parce que la phrase est courte. Dans l'exemple (2), j'en aurais pas mis non plus parce que la proposition entre virgules qui suit suffit pour reprendre son souffle.

Voilà voilà. À noter que je suis pas pro non plus, donc je peux tout à fait me tromper.


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3670
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée, an 289 : les nomades de l'aube

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum