Prométhée An 661 : Le sanctuaire

Aller en bas

Prométhée An 661 : Le sanctuaire

Message par Catherine Robert le Lun 15 Jan 2018 - 14:43

Puisque ce texte écrit dans un but pulp n'est pas assez pulp, je vous le propose. Prométhée, pour ceux qui s'en rappellent, a déjà fait l'objet de deux visites que vous pouvez retrouver quelque part sur les étagères poussiéreuses de notre bibliothèque.
Mais pour plus de confort, voici un bref résumé de ces deux précédents récits (je pense que le présent texte est lisible sans avoir lu les deux autres, mais vu les manques dans ma précédente tentative [le concours Classique], je ne le jurerais pas) :
Spoiler:
La terre n'est plus. Juste avant sa destruction, un vaisseau a réussi à s'enfuir, direction Prométhée, une planète viable pour l'homme. Ce vaisseau s'est crashé à son arrivée, les survivants se sont donc vus condamnés à demeurer sur cette planète pas si idyllique. Prométhée a un cycle jour/nuit de dix-sept ans chaque. Le jour, il fait tellement chaud qu'il est impossible de survivre, les nouveaux colons se sont donc résignés à rester éternellement dans la nuit. Le groupe s'est scindé en deux factions aux désirs opposés. La majorité s'est habituée à la nuit, tandis qu'une petite partie est devenue nomade et reste toujours au plus près de l'aube. Sur Prométhée, il n'y a ni faune, ni flore (à l'exception d'algues récoltées au fond des innombrables lacs), mais une espèce animale a suivi les hommes dans l'exil : les chats. Des chats qui se sont reproduits sans nul prédateur (ce qui est l'objet surtout de la deuxième nouvelle).
Prométhée An 661 : Le sanctuaire


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9574
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée An 661 : Le sanctuaire

Message par Tak le Ven 19 Jan 2018 - 18:13

Texte chargé, j'essaie de lire ça ce week-end (mais il faudra sûrement que j'enchaîne après avec les précédents textes).
Juste pour savoir Cath, s'agit-il d'une "série" ou simplement de textes différents se situant dans le même univers ?


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3336
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée An 661 : Le sanctuaire

Message par Catherine Robert le Sam 20 Jan 2018 - 8:43

Entre les deux. Ce sont des nouvelles complètes en elles-mêmes. J'essaie qu'elles puissent se lire indépendamment l'une de l'autre, mais c'est pas toujours évident (cf mon texte du concours où il aurait fallu des détails qui se situaient dans d'autres morceaux).
Si on veut le background de ce monde, il se trouve dans le premier texte que j'avais écrit il y a déjà quelque chose comme cinq six ans (Les exilés de Noël). Le deuxième (Prométhée, an 289) écrit pour le concours n° 3 n'apporte pas grand chose comme détails par rapport au présent texte, je pense, même si on reconnaîtra un personnage.
Celui-ci est le troisième.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9574
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée An 661 : Le sanctuaire

Message par mormir le Sam 20 Jan 2018 - 12:54

Hello Catherine,

J'ai lu ce texte. Il est très bien écrit et je n'ai pas identifié la moindre coquille. Le style en est aisé. Le background me plaît bien. Pourtant, je n'ai pas été convaincu et suis resté très extérieur. Il m'a semblé que les dialogues étaient trop policés, manquaient de naturel ; que les réactions des protagonistes étaient trop évidentes, presque caricaturales. Il est difficile de te citer un exemple car c'est une impression générale. Si peut-être :

- comment imaginer que quelqu'un dise, en pleine situation inattendue : "Dépêchez-vous. Il me tarde de retrouver la liberté"

Il y en a d'autres mais je dois filer pour l'instant.

En tous cas, merci pour cette histoire intéressante.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2381
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée An 661 : Le sanctuaire

Message par Tak le Sam 20 Jan 2018 - 23:53

Merci pour les précisions Cath, j'irais donc jeter un oeil sur les deux autres pour avoir un supplément de background (bien que le titre Les Exilés de Noël me dise quelque chose).

Pour ce texte-ci en tous cas, j'ai lu et j'ai passé un moment sympa.
Mais outre les points relevés par Mormir, j'ai trouvé surtout qu'il manquait une chute un peu plus "franche". En fait, ça rejoint un des points que tu as toi-même soulevé : celui-ci n'étant qu'un morceau d'un grand tout, on a l'impression d'avoir suivi un épisode, certes plaisant, mais qui appelle forcément à une suite, car on sent bien qu'il y a un "après" que tu ne fais ici qu'effleurer. L'évocation des clans et tribus dont on ne sait pas grand-chose ne m'ont pas dérangé, mais à la fin du texte, j'ai eu cette sensation que ce texte, certes réussi en lui-même n'était en fait qu'une sorte de "jalon", d'étape, dans la création de ton univers.
Un autre point :
Spoiler:
une fois Lirix ayant pénétré dans la serre, j'ai eu un mal fou à visualiser le décor (tu nous parles ici d'une porte s'ouvrant dans un mur, ici une chaise qui semble s'être perdue au milieu d'un espace flou - peut-être ai-je raté un détail ceci dit).
En général, j'apprécie ton parti-pris de laisser ton lecteur dans un certain flou sur le cadre ou les finalités contextuelles de tes récits, mais ici, dans l'optique d'un texte SF se déroulant dans un environnement inconnu et inédit, j'ai eu du mal à m'y immerger complètement...
Pour la forme, rien à dire, ta plume se boit toujours comme du petit lait, c'est solide.
Quelques broutilles, cependant, pour faire mon Tak-chieur :
" la température frôlait le maximum tolérable par leurs organismes." : P.1 (pour?)
"Et nous nous sommes à sa merci" : P.5 (répétition)
Et quelques oublis/fautes d'accords à partir de la page 6, que je n'énumerais pas, mais que tu retrouveras facilement après une petite relecture de rien du tout.

Bref, dans le fond, je suis vachement preneur pour cet univers et cet excellent concept SF (ton cycle jour/nuit, les températures, les tribus nomades, etc), mais sur la forme pure, je suis resté un peu ma faim, notamment sur ce dernier acte et le manque de descriptions m'ayant empêché de rentrer complètement dans ton récit.
C'est d'autant plus dommage que toute la première partie m'avait paru nickel, de ce côté-là.

Bref, un bon texte en ce qui me concerne, auquel il manque juste deux ou trois coups de pinceaux supplémentaires pour m'embarquer jusqu'au bout.


P.S: Mais ça fait quand même plaisir d'avoir de pouvoir lire de nouveaux textes, hors-concours. J'ai l'impression que le simple fait de partager des récits en dehors des concours et des AT est devenu ici "exceptionnel", alors qu'il n'y a pas si longtemps que ça, il ne se passait quasiment pas un jour sans voir débouler un nouveau texte...
Cette époque (où l'on partageait pour le simple plaisir de partager) commence à me manquer Rolling Eyes


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3336
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée An 661 : Le sanctuaire

Message par Catherine Robert le Lun 22 Jan 2018 - 13:31

Merci tous les deux. Oui, ce texte manque une nouvelle fois de background ou d'une fin nette. Pour la fin, en plus, je ne la voulais pas trop sombre, ça ne me semblait pas être la "norme" dans le pulp.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9574
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée An 661 : Le sanctuaire

Message par Perroccina le Lun 29 Jan 2018 - 16:56

Je viens de le lire, ça fait toujours plaisir de voir évoluer une idée, tel que tu le fait avec Prométhée. Sur le fond j'ai adoré l'histoire et son déroulement. Sur la forme j'ai parfois trouvé quelques expressions qui rendent le texte un peu lourd mais rien qui ne puisse se retravailler et surtout j'espère que cette 3ème nouvelle présage un ensemble qui raconte ainsi par petites touches l'histoire de cette planète. Tiens, ça me donne une idée ça, j'ai encore quelques basizards qui trainent dans un tiroir...


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2989
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée An 661 : Le sanctuaire

Message par Catherine Robert le Mar 13 Fév 2018 - 15:06

Je réponds un peu tard (mais je suis le lapin d'Alice aux pays des merveilles, moi, je suis toujours en retard), mais merci de ta lecture Perro, et contente si tu as apprécié ce retour sur Prométhée.
Y retourner une autre fois ? Je suppose que j'y reviendrai un jour, mais bon, ce n'est pas prévu pour tout de suite. C'est un univers que je visite de loin en loin, sans en faire une priorité.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9574
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée An 661 : Le sanctuaire

Message par Perroccina le Ven 23 Fév 2018 - 13:46

A la fin ce sont sans doute les plus riches. Ca me rappelle un peu les chroniques de Majipor sur le principe. J'aime bien.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2989
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prométhée An 661 : Le sanctuaire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum