Ceux qui hantaient la lumière

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Cancereugène le Mer 18 Nov 2015 - 22:46

Excellente idée ! A mon avis, tu as trouvé le ton juste. La violence est bien présente tout en restant assez rigolote, car faisant écho à des références bien connues de tous - bref, tu fais de l'humour sans tomber dans l'eau tiède bienséante, et pour ma part, je trouve ça tout à fait pertinent. L'enquête se suit avec plaisir, jusqu'au dénouement très ironique.
Très bon texte.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1859
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Raven le Jeu 19 Nov 2015 - 11:22

K² a écrit:Deuxièmement, avec tous ces bébés mangés et sacrifiés, et ces vierges bues, démographiquement, l'avenir d'une telle société me paraît très compromis.

J'y avais songé aussi mais j'ai supposé qu'ils étaient élevés en batterie spécialement pour la consommation.


Quiconque lit la présente ligne sait que Noël approche. Et quand Noël approche, corbeau toujours faire ainsi : Gniiiiiiiiiiiiiii :joybanana: :megajoy: :joybanana: :megajoy: :joybanana: :megajoy:
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3640
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par  le Jeu 19 Nov 2015 - 12:05

Je n'y avais pas franchement pensé, ça ne me paraît pas faire partie de cet univers, mais pourquoi pas.
Seulement, il est fait mention des parents inquiets des enfants à sacrifier, donc, je suppose qu'ils font partie intégrante de la société. Le meurtre étant chose commune, naturelle, la mortalité doit être aussi très élevée.
Mettons qu'une personne mange un bébé par mois (repas de fête), et vide une vierge dans le même temps (5L de sang disponible, se renouvelant si la vierge est nourrie), ça nous fait 24 morts/an, et donc pour renouveler le cheptel 24 naissances. Si celles-ci sont artificielles, pas de souci, on doit pouvoir produire des clones en illimité. Il en faut quand-même 24 fois plus que la population, ce qui implique une infrastructure importante, et si les naissances sont naturelles pour ne pas se priver du plaisir des douleurs d'une grossesse et d'un enfantement, je n'ose pas imaginer.
Et c'est sans compter avec la mortalité due aux conditions d'élevage et aux risques de l'accouchement naturel.
Pour fournir un pays comme la France, il faudrait  environ 300 millions de bébés par an, donc 300 millions de femmes en état d'enfanter. Mettons qu'une femme puisse subir un tel traitement pendant 20 ans, il faudrait donc pouvoir renouveler le cheptel d'un vingtième par an, ce qui implique d'augmenter les naissances de 15 millions de filles par an pour qu'elles deviennent ensuite des mères. Ce qui représente, si on les met au taf à 15 ans, 225 millions de filles en cours de croissance.
Les effectifs s'élèvent donc maintenant à plus de 500 millions d'êtres humains, femelles, plus les bébés, mais on peut imaginer qu'ils ne restent pas longtemps avec leurs mères et ne comptent pas dans l'encombrement logistique.
Même problème pour les vierges, avec une nuance : il faut les conserver, 10-15 ans, sans doute. La consommation est à peu près équivalente, donc, il faut autant de mères porteuses : 500 millions (y compris celles en devenir). Auxquelles il faut ajouter les vierges elles-mêmes : 4.5 milliards (300 millions par an).
Soit un total de 5,5 milliards d'individus. ça fait beaucoup... presque l'intégralité de la population mondiale actuelle.
Evidemment, j'ai fait mes calculs à la louche, et je n'ai pas tenu compte de tous les facteurs... J'ai en particulier négligé celui des mâles reproducteurs, mais c'était pour donner un ordre de grandeur.
Voilà voilà... Me suis bien amusé avec mes calculs, j'espère ne pas avoir trop pollué le forum.
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1295
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 34
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Raven le Jeu 19 Nov 2015 - 12:16

EXPDR. 1er fou rire depuis plusieurs jours, merci !

Il faut tenir compte également de la probabilité de grossesses multiples grâce aux FIV, et du taux élevé d'accouplements sauvages pour satisfaire ses pulsions (sans protection évidemment) ainsi que des orgies obligatoires.

J'espère que le texte de Paladin ne va pas être recalé à cause de failles logistiques :mrgreen:


Quiconque lit la présente ligne sait que Noël approche. Et quand Noël approche, corbeau toujours faire ainsi : Gniiiiiiiiiiiiiii :joybanana: :megajoy: :joybanana: :megajoy: :joybanana: :megajoy:
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3640
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par  le Jeu 19 Nov 2015 - 16:14

ça sera pas par moi, il fait partie de mon top 3 ! Wink


Dans le doute, toujours tourner les bidules d'un quart de tour, si tu ne sais pas pourquoi, moi non plus.
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1295
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 34
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Paladin le Dim 22 Nov 2015 - 10:57

Merci Géraldine, Cancereugène et K²!

Géraldine BM a écrit:
Le seul reproche qu'on peut être tenté de faire c'est que ce n'est pas tout public, mais ça ne m'a pas vraiment gâché la lecture.

C'est marrant de lire ça, parce que je me souviens d'une critique de Lestat sur le Manoir, à propos d'une de mes nouvelles (La Chaîne du chat Noir) où il regrettait justement qu'elle soit trop "tout public":

Lestat a écrit:Salut Pala  :salut:

Mon avis :
Spoiler:
Bon texte Paladin, bon texte. J'ai pas grand chose à dire dessus, l'idée est originale, les dialogues réalistes, c'est bien écrit. J'ai beaucoup aimé les trois premières pages, je le souligne parce que c'était vraiment chouette... après c'est toujours bien, mais un peu moins, je veux dire par là que tout  s'accélère (trop pour moi) et les échanges entre Benoît et sa belle-mère sont moins intéressants. Mais cela ne gâche rien à la qualité de ton texte. La seule chose que je pourrais lui reprocher, c'est peut-être d'être un texte un peu trop tout public... mais quelque part ce n'est pas un reproche, ce n'est que mon goût personnel pour l'horreur qui me tourmente lol.

Bye

paladin a écrit:Merci Lestat!

Qu'est ce que tu veux dire par "tout public"?

Lestat a écrit:C'est pas noir quoi, c'est, comment dire, un texte ouvert à tout lecteuri, y a rien de choquant, pas de scène de sexe, pas de scène d'horreur... tu comprends ce que je veux dire ?

paladin a écrit:Oui je comprends!

En fait je ne suis pas naturellement porté à écrire des histoires d'horreur, avec des scènes trés choquantes, en tout cas au départ je cherche plus le coté "fantastique" et si horreur il doit y avoir c'est parce que mon histoire m'y aura conduit, sans que je le cherche. Quand au sexe, tu as  remarqué que je peux généreusement en écrire dans une nouvelle dite "érotique" mais que je suis plus "retenu" dans un autre contexte...sauf encore si le déroulement de l'histoire le veut!


Pour cette nouvelle, qui est quand même la première fantastique que j'écris aprés une assez longue interruption, j'ai juste fait du "leger" on dira...


Quand au reste, je le répète, il s'agit juste d'une blague, ne le prenons pas trop au premier degré en analysant la capacité technique de l'homme à boire du sang et la dépopulation due au sacrifice de vierges et de bébés ....


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10002
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Jack-the-rimeur le Lun 23 Nov 2015 - 23:09

L'inversion des valeurs donne souvent des effets saisissants. C'est le décalage suprême, à 180°. Et, oui, je me suis bien marré à te lire (hormis ton insistance à écrire "coeur" pour "choeur" !). Une histoire à l'humour noir et passablement loufoque :
Spoiler:
- La vierge dans le frigo avec le robinet dans l'aorte (alors qu'Hémo-center propose de cubis de sang millésimé pas chers et plus commodes.)
- Et qui se rendrait à une convocation avec une bouteille d'essence dans la poche au cas où il croiserait un SDF ?
Un parti-pris irréaliste réjouissant qui peut tenir la distance pour une nouvelle mais, d'accord avec toi, pas pour un roman (sauf à redéfinir un fond homogène adéquat).
Tu t'amuses bien (et on s'amuse avec toi) mais, curieusement, tu ne vas pas au bout de ton propos, tu ne te lâches pas complètement.
Spoiler:
Avec un "évangélicon", on pouvait supposer un auteur à l'avenant genre "l'Araméen dément Yoshua Ben Youssouf. On aurait pu s'attendre à des paroles style "Heureux les simples d'esprit, ils n'ont pas fini d'en prendre plein la gueule", ou "Heureux le moutons, ils seront tondus". Au lieu de quoi, on a droit à un extrait du "discours sur la montagne" d'une admirable fidélité à l'original.
Mieux, quand tu évoques la messe blanche dans les catacombes, avec la lumière et la musique céleste, et cette ferveur extatique qui monte... tu trouves des accents qui touchent au sublime, c'est si beau qu'on dirait du Claudel (à quelques coquilles près) !
Alors, livre maudit, vraiment ?


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2218
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Paladin le Mar 24 Nov 2015 - 7:52

Merci Jack!

"l'Araméen dément Yoshua Ben Youssouf", oui, j'ai pensé à un truc comme ça, mais j'ai du drôlement me limiter pour rester dans le calibrage autorisé. (En plus, ce n'est pas Jésus qui a écrit les Évangiles) "Heureux les simples d'esprit, ils n'ont pas fini d'en prendre plein la gueule", non, je me suis contenté de l'original, sinon, ça n'aurait plus eu trop de sens...

Décidément, pour cette histoire là, je me suis surpassé... Dans les coquilles et les fautes d'orthographe! J'ai des efforts à faire dans ce domaine, comme à l'école.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10002
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par ranulf le Mar 24 Nov 2015 - 15:01

Voilà ce qu'on pourrait nommer une Uchronie.
L'amateur de ce genre que je suis aurait presque envie d'en savoir plus sur cet univers: Comment il fonctionne, ses origines, es ennemis, sa vie quotidienne.
De la dark uchronie quoi...
C'est en ce sens que je rejoins Zaroff qui y voit les prémices d'un travail plus long...
avatar
ranulf
Apprenti égorgeur

Messages : 80
Date d'inscription : 06/10/2015
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Paladin le Mar 24 Nov 2015 - 15:53

Merci Ranulf!

Ce n'est pas tout à fait une uchronie, parce qu'une uchronie c'est une période historique imaginaire. Ici il s'agit de notre époque, mais dans un monde parallèle, diront nous, où les valeurs sont inversées: le mal est la norme et le bien la déviance.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10002
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Jack-the-rimeur le Mar 24 Nov 2015 - 18:15

Pas tout à fait d'accord. Beaucoup d'uchronies se déroulent dans un présent imaginaire, un présent dont le passé a dévié du nôtre à un moment donné (Napoléon a envahi l'Angleterre ou Hannibal a écrasé Rome...)
Un Paris où la cathédrale Sainte-Lilith se dresse à la place de Notre-Dame pourrait parfaitement être l'une des conséquences d'une sauvage et lointaine bifurcation historique (une secte luciférienne qui aurait supplanté les anciens dieux de Rome, par ex.)
Non, ton récit n'est pas incompatible.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2218
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Paladin le Mar 24 Nov 2015 - 18:37

Oui, je suis d'accord qu'une uchronie peut se passer à notre époque, conséquence d'une déviation de l'histoire. Mais disons que dans cette histoire-là, ce sont les principes même de nos civilisations, voire de notre perception du monde qui sont inversées... Bon, que ce soit une uchronie ou pas, ce n'est pas bien important!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10002
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Jack-the-rimeur le Mar 24 Nov 2015 - 19:09

Bien d'accord.
Ton récit m'a rappelé un bouquin que j'ai bien aimé (aucune ressemblance sinon qu'il traite du triomphe du mal) : Pâques noires, de James Blish.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2218
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Perroccina le Mar 24 Nov 2015 - 22:06

Personnellement, quand j'ai compris où tu voulais en venir, je me suis bien marrée.
L'inversion des valeurs est magnifiquement traitee. Mais du coup il faudrait remplacer les "saints" comme sainte Lilith par démon et demone. Moi aussi j'ai été surprise par les coquilles, mais rien qui soit rédhibitoire après une relecture bien concentré.
Un très bon moment de lecture en tout cas.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2822
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Paladin le Mar 24 Nov 2015 - 22:34

Merci Perro!

J'ai gardé "Saint" et "Sainte" pour simplifier... Dans le fond, l'enfer a aussi ses saints "à l'envers"


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10002
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum