A l'ombre de mes feux

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

A l'ombre de mes feux

Message par Perroccina le Sam 1 Juin 2013 - 15:29

Voilà ma participation qui comprend 982 caractères d'après mon logiciel :


A l’ombre de mes feux


Je suis la lumière,
Toute de bleu, de rouge, de vert, de jaune...
Arc-en-ciel fondu en un blanc cru où jamais rien ne joue.

Je suis la lumière,
J’éclaire sans concession ni nuance toutes les formes de réalités
Sans me préoccuper de celles qui gagneraient à être voilées.

Je suis la lumière,
Capable de vous éblouir, de vous blesser jusqu’aux larmes
Alors que vous aspirez, impuissants, à m’atténuer.

Je suis la lumière,
Tellement liée à vos vies que vous me pensez immortelle,
Au point que c’est par mon absence que vous percevez ma présence

Je suis la lumière,
J’apporte la joie, l’espoir, la promesse du renouveau
Chandelle qui luit seule dans la nuit, rayon de soleil qui perce les ténèbres

Je suis la lumière,
Et bien que duelle, désespérément condamnée à la solitude de ma condition
A la frontière même entre matière et énergie, je rêve pourtant d’un alter égo
Car depuis que je suis, je n’ai cessé de chercher de tous mes feux
Ma fidèle et insaisissable compagne : l’ombre.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 3065
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par Zaroff le Sam 1 Juin 2013 - 16:44

Pas mal du tout. Sans ombre, la lumière est veuve.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12862
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par Doumé le Sam 1 Juin 2013 - 18:14

L'idée est belle, Perroccina, mais ton exaltation d'écrivaine, aussi louée soit-elle, ne remplace pas le lyrisme poétique du poète car tu emploies une tournure trop prosaïque (locutions à l'excès) pour construire tes vers. En faisant un peu plus court, tu aurais mieux réussi, à mon avis.

Ceci dit sans vouloir t'offenser, chère Pérroccina. Merci, en tout cas, pour ton enthousiasme et ta générosité.


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1866
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 58
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

lumière et ombre

Message par anouk le Mar 4 Juin 2013 - 0:34

J'ai aimé te lire bien que tes mots ne soient pas assez poétiques
Trop précis, manquant de flou, la brume et la lumière auraient fait une ombre du plus bel effet
Cependant cela reste original


[J'éprouve un sentiment baigné de chaleur lumineuse et de plénitude. Alors je danse, je danse en écoutant ma musique intérieure.[/i]
Anouk
avatar
anouk
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 544
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 73
Localisation : Oise

http://anouk60.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par Catherine Robert le Mar 4 Juin 2013 - 7:53

Spoiler:
Un poème en prose sur une bonne idée, l'ombre, sœur-compagne de la lumière. Pèche peut-être par l'hésitation entre prose et poésie.
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9824
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par Purple-fan le Mar 4 Juin 2013 - 13:01

J'aime vraiment l'idée d'écrire sur le thème de l'ombre en écrivant le thème de la lumière. Vraiment très beau. Wink



La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !
Albert Einstein 
avatar
Purple-fan
— — Impératrice pourpre — — Disciple de Square Enix
— — Impératrice pourpre — —  Disciple de Square Enix

Messages : 3034
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 21
Localisation : Gironde

http://kylie-darkworld.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par Naëlle le Mer 5 Juin 2013 - 13:52

Ben moi, je trouve ton texte vachement bien, Perro. Les mots et le rythme forment un texte "fort" (je veux dire par là qu'il n'y a pas de relâchement, tout est à prendre). Et parler de la lumière plutôt que de l'ombre est une très bonne idée.


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3668
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 27
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par Jack-the-rimeur le Mer 5 Juin 2013 - 18:23

Très bon texte, finement conçu et conduit. Traiter le thème par contraste est fort bien vu ; la répétition introduisant les diverses facettes de la lumière, aussi.
J'adhère complètement, excellent !


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par Perroccina le Ven 7 Juin 2013 - 20:57

Merci a tous de vos avis. Je ne savais pas vraiment ce que donnerait cette idée, venue encore une fois le matin entre rêve et veille. Et comme je le précisais dans un autre post, la poésie ce n'est vraiment pas ma tasse de thé.
Alors si vous y avez pris du plaisir, c'est déjà beaucoup.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 3065
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par FRançoise GRDR le Mer 19 Juin 2013 - 13:23

Bien trouvé mais je dois dire que passer par la lumière pour aborder l'Ombre me paraît contorsionniste. Un essai maîtrisé toutefois. Smile


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8121
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par Similien le Dim 23 Juin 2013 - 11:44

Personnellement, cette forme à mi-chemin entre la prose et la poésie ne m'a pas du tout déplu. Si l'on considère que chaque strophe est une phrase, on dirait presque un texte en versets ; on les numéroterais que cela ne poserait aucun problème...

Par contre, là où je rejoins Doumé dans sa critique, c'est qu'il me semble que la conclusion (la dernière strophe) pose problème. Ta phrase est vraiment très très longue. Pour le reste du poème, malgré la longueur des vers, on peut respirer car le retour à la ligne permet une pause mais, là, on lit "Et bien que duelle (...) de tous mes feux" d'une seule traite. Si on fait le compte, ces trois lignes comportent successivement articulées une proposition concessive, une circonstancielle, une locative, la principale et une relative explicative intégrant une circonstancielle de temps. Bref, cela fait beaucoup ; je te suggèrerais donc de séparer tout cela en au moins deux phrases. Ainsi, tu éviterais de ralentir le rythme de ton texte juste avant sa fin, ce qui a toujours tendance à en affaiblir la conclusion.
avatar
Similien
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 773
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 28
Localisation : Belgique

http://noeljulien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par SILENCE le Dim 23 Juin 2013 - 12:15

Je suis un peu mitigé après lecture de ton texte Perro. L'idée est effectivement très bonne. Il y a comme une mise en oeuvre de la vieille idée du Yin et du Yang : l'ombre et la lumière l'un n'existant que par l'autre et inversement. Pour autant, ce qui me chiffonne c'est l'emploi systématique du : "Je suis la lumière" qui brise la lecture et la fluidité de ton texte. C'est dommage. Le côté prose ne m'a pas dérangé, bien au contraire. Mais la répétition : "Je suis la lumière" était à la fois trop facile et inutile à mon sens.
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2712
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par Naëlle le Dim 23 Juin 2013 - 17:00

Similien a écrit:Si on fait le compte, ces trois lignes comportent successivement articulées une proposition concessive, une circonstancielle, une locative, la principale et une relative explicative intégrant une circonstancielle de temps.


Ah-HA! Il n'y a qu'une personne ayant fait des études de lettres pour sortir une phrase pareille. Tope là, camarade! Je suis allée sur ta présentation pour en être sûre et du coup j'ai vérifié autre chose, vu que ton pseudo me disait quelque chose: tu m'as envoyé deux textes pour le livre numérique que j'ai réalisé pour mon master (j'avais lancé un AT sur Cocyclics... tu te souviens?). Le monde est petit, non?

Pardon d'avoir floodé sur ton sujet Perro, maintenant je me tais :silent:


Dernière édition par Naëlle le Dim 23 Juin 2013 - 17:47, édité 1 fois


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3668
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 27
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par Jack-the-rimeur le Dim 23 Juin 2013 - 17:44

Palsambleu ! Après le Bled, le Grevisse et le Bescherelle, voici le Naëlle et le Smilien. La relève est assurée, le français peut dormir tranquille.
J'ai l'air de plaisanter mais chapeau à vous deux, sérieux. C'est grâce des jeunes comme vous que cette pauvre langue trahie par les "My-tf1" et gangrenée par les "Wer leben autos" ou les "Nescafé, what else" peut encore espérer avoir un semblant d'avenir. Car David Vincent m'en est témoin : l'invasion a déjà commencé. Tenez bon !


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par Zaroff le Dim 23 Juin 2013 - 17:51

La poézi vous remerssit !


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12862
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'ombre de mes feux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum