Ceux qui hantaient la lumière

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Perroccina le Mer 25 Nov 2015 - 21:50

Ce sont les stnias et les setniat


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Catherine Robert le Mar 1 Déc 2015 - 12:33

Un récit jouissif très justement dosé, aussi bien dans son humour que dans son côté "sanglant". Le tout est bien pensé et structuré et s'il y a des détails qui peuvent paraître impossible (comme la mortalité due à la consommation de mioches ou de bébés), bin, franchement, je m'en fous parce qu'il s'agit d'un monde dans le second degré, et que tout ne doit pas absolument être plausible.
Au niveau du thème, je pense que d'autres textes (ce n'est que mon deuxième lu) en seront plus proches, mais néanmoins, perso, je le considère comme répondant aux critères.
Le gros problème, c'est les erreurs de conjugaison, les coquilles, fautes, oublis de mots, mots en trop, etc. Je sais que c'est un souci récurrent pour toi, mais il me semble que sur ce travail-ci, tu as fait très fort, bien plus qu'habituellement. Donc, j'en tiendrai compte (de toute façon, j'en tiens toujours compte), mais ça n'enlève rien à la qualité du texte.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8805
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Paladin le Mar 1 Déc 2015 - 14:11

Bon bon, n'en jetez plus sur les coquilles, j'ai compris! Embarassed
J'ai du écrire ce texte trop vite, et pas me relire!

De toute façon, je suis plus civilisé que toi, parce que dans tes histoires, on bouffe les bébés crus, alors que chez moi, ils sont rôtis, et faire cuire sa nourriture est un signe de civilisation!

Merci Catherine!

Edit : allez savoir pourquoi, le fichier a été supprimé sur l'hébergeur? C'est quand même pas quelqu'un qui l'a lu et qui a été choqué?
Là, je comprends pas du tout ce qui c'est passé...


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9661
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Catherine Robert le Mar 1 Déc 2015 - 14:22

Bin, je sais pas te dire. Moi, je viens d'essayer pour voir, j'ai de nouveau le même problème qu'hier, page inaccessible et pas que sur le tien (alors que ton texte et celui d'Amaranth se sont ouverts sans problèmes tout à l'heure). J'ai l'impression qu'il y a quelques problèmes sur pdf.lu

Autrement, si j'insiste sur les fautes, c'est parce que tu en fais quand même moins d'habitude. Et c'est un peu dommage parce que le texte est très bon.

Et les bébés, c'est meilleur cru, tout le monde sait ça. C'est comme le sexe, plus c'est cru, plus c'est bon


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8805
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Blahom le Mar 1 Déc 2015 - 14:25

C'est exact. Il m'est impossible d'accéder au texte.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1287
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Paladin le Mar 1 Déc 2015 - 15:35

Ha, il est à nouveau accessible!
J'ai fais un instant de parano, mais ça devait être un bug de Fichier PDF...


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9661
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Didier Fédou le Sam 5 Déc 2015 - 5:20

Délicieusement original, tout juste horrible sans tomber dans la caricature, j'ai beaucoup aimé. J'apprécie l'inventivité, tout s'explique au fil du texte sans avoir besoin à aucun moment de poser un paragraphe explicatif. Du bon boulot.
Les petit bémols : un peu éloigné du thème, pas que c'est raté, mais JE (moi, hein...) trouve que l'univers de l'histoire prend le pas sur le thème du livre maudit. C'est loin d'être grave en soi et n'engage que moi. Et la dernière phrase, je la trouve faiblarde, trop série B, alors que tout le reste avant s'assume très bien.


Le châtiment de l'ange
Les Terres de Légendes
Le livre en noir
La couronne de Lucifer
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Paladin le Sam 5 Déc 2015 - 10:07

Merci Didier!
Comme je le disais à TwT, le coté série B est assumé, et donc la dernière phrase l'est volontairement !

Tu as raison de dire que l'univers de l'histoire prend le pas sur le thème du livre maudit: j'avais l'idée de ce background depuis déjà assez longtemps, j'attendais la possibilité de l'exploiter. Mais il comportait aussi le thème de "L'Evangelicon". Peut-être secondaire, mais pas non plus "rajoutée".

Content que tu ais aimé!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9661
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par paulux le Mar 8 Déc 2015 - 18:52

Vraiment une nouvelle étonnante, dans le mauvais ou le bon sens du terme. Je ne serai pas étonné que tu remportes ce concours !

Dommage effectivement, qu'il reste autant de petites erreurs de relecture. On aurait voulu un texte vraiment "imparfait", lol
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 578
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 39
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Paladin le Mar 8 Déc 2015 - 21:29

En fait c'est fait exprès, comme l'histoire est basée sur l'inversion des valeurs, j'ai volontairement inversé l'imparfait et le passé simple !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9661
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Naëlle le Mer 16 Déc 2015 - 11:20

J'ai lu ton texte hier et, si je l'ai pas commenté tout de suite, c'est parce qu'il y avait un truc qui me gênait mais sur lequel j'arrivais pas à mettre le doigt. La nuit portant conseil, j'ai finalement trouvé ce qui me chiffonne dans ton texte : c'est le fait que le détective et, par extension, la police soient à fond les ballons religieux.

Soyons clairs, j'ai trouvé l'inversion bien/mal super chouette, certaines expressions et situations m'ont bien fait rire. En fait, ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi, dans le processus qui a consisté à inverser le bien et le mal, l'athéisme et/ou la laïcité a/ont disparu. Bordel, j'ai vraiment un mal fou à formuler ma pensée, tu m'as retourné le cerveau ! Laughing Bon, je laisse ma réflexion en l'état, peut-être que t'arriveras à deviner comprendre ce que je veux dire ^^'


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3670
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Paladin le Mer 16 Déc 2015 - 14:27

Je comprends bien ce que tu veux dire, ne t'en fais pas!

Disons que dans ce monde-là, l’athéisme ou la laïcité existent toujours, puisque Caïn parle de de Sade qui était un incorrigible matérialiste athée, mais qui a su définir des valeurs communes aux croyants et incroyants.C'est son personnage qui est très croyant (Croyant satanique, bien sûr)

Je crois que j'ai été influencé par le personnage du flic catholique traditionaliste dans le Da Vinci Code (c'est sûr que comme référence, y'a mieux!). Et aussi par les personnages de détectives de magazines Pulps qui combattent les forces des ténèbres en ayant facilement un langage bigot.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9661
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Amaranth le Ven 18 Déc 2015 - 20:45

J'ai beaucoup aimé l'idée, et elle est bien traitée dans ce registre série B, et donc sans se "prendre la tête" sur la cohérence, etc. Mais je trouve (et ce n'est que mon humble avis) que tu aurais pu fournir quelque chose d'encore plus abouti. Enfin, je ne sais pas. Le but était vraiment de ne pas trop se prendre la tête (et parfois, je cherche peut-être un peu trop loin).
Comme Naëlle, la place des athés m'a un peu chiffonnée. Bien entendu, tu ne comptais pas faire une thèse sur le sujet, donc tout est forcément grandement simplifié. Mais comme, globalement, le mal est représenté par le satanisme et le bien par la chrétienté… eh bien, ça m'a fait un peu l'effet d'une apologie de la chrétienté.
En fait, je n'arrive pas du tout à expliquer mon ressenti. Donc je vais couper court, parce que je m'embourbe : j'ai trouvé ton texte amusant, jouissif, agréable à lire et l'idée de base est excellente. Je crois surtout que j'aurais aimé en savoir encore plus, découvrir encore plus amplement ce monde-là.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1824
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Paladin le Ven 18 Déc 2015 - 22:21

Amaranth a écrit:
Comme Naëlle, la place des athés m'a un peu chiffonnée. Bien entendu, tu ne comptais pas faire une thèse sur le sujet, donc tout est forcément grandement simplifié. Mais comme, globalement, le mal est représenté par le satanisme et le bien par la chrétienté… eh bien, ça m'a fait un peu l'effet d'une apologie de la chrétienté.

Encore une fois, il ne s'agit que d'une blague. Il ne faut surtout pas le prendre au premier degré, et encore moins y voir un message, dans un sens comme dans l'autre. Et en 30 000 signes maximum, je ne pouvais pas trop développer non plus une "morale" plus subtile, je me suis donc contenté d'une histoire manichéenne comme on en trouve dans les séries B, le bien contre le mal, comme par exemple les films de la Hammer, où le mal est représenté par le satanisme et où les représentants du bien brandissent des crucifix (Là, c'est la nudité de Jézabel-Ou serait-ce ses symboles sataniques?-qui est brandie)

J'ai donc repris ce schéma manichéen, mais en inversant les valeurs. C'est cette parodie de série B qui peut donner l'impression d'apologie du christianisme. En ce qui concerne, je ne suis pas manichéen, pour moi "bien" et "mal" sont relatifs et non pas absolus... Je dirai aussi que le christianisme est aussi égratigné, par le coté "coincé" de ses disciples! Le sexe y est du coté du mal, ce qui est loin d'être ma conception de la vie Laughing

Merci de ta lecture et de tes commentaires, Amaranth



Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9661
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Eimelle le Ven 18 Déc 2015 - 23:31

Hello Paladin,

J'ai lu ton texte, et j'ai plutôt aimé : l'idée d'inverser les valeurs est bien sentie. Il y a plein de détails qui font "vrais", mais pourtant, ton texte a un petit côté inachevé : d'abord parce qu'il est bourré de fautes (et c'est moi qui dit ça mdr), ensuite, parce que les constructions stylistiques sont parfois très olé olé, je trouve. Et enfin, parce qu'on a du mal à voir comment un monde où le crime est sacré pourrait fonctionner : les gens n'ont pas peur de se faire torturer ? Tout ce cannibalisme, tout ces gens tués, ça doit tuer la démographie, non ? Comment est-ce qu'on décide de ceux qui doivent rester en vie ?

Bref, ma logique est titillée, mais je dois être trop terre à terre. Si on le prend comme une farce, c'est plutôt bien fait, on se prend au jeu. Par contre, je n'ai pas trop ressenti l'alchimie du couple. Je pensais que la prêtresse allait sacrifier le héros à la fin, ou quelque chose comme cela, cela m'aurait paru plus logique...

Mais bon, plutôt bien pour moi en tout cas : un univers, un ton, un style qui méritent d'être approfondis !

Bises,
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1508
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui hantaient la lumière

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum