Roman : Les Terres de Légendes

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Garraty le Sam 14 Sep 2013 - 13:10

Code:
[color=#ff0000]Rouge[/color]
[color=#00b050]vert[/color]
[color=#0070c0]bleu[/color]
Essai en copiant ces codes

Test :
Rouge
vert
bleu

Edit : ces codes marchent, donc ça devrait aller pour toi Didier.


UN LECTEUR / DES CHRONIQUES
LE SITE | FACEBOOK | TWITTER

STEPHEN KING ADDICTS
Site Stephen King Addicts | Forum Stephen King Addicts
avatar
Garraty
— — — Marche ou Crève — — — Disciple de Stephen King
— — — Marche ou Crève — — — Disciple de Stephen King

Messages : 1187
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 30
Localisation : Derry (Maine)

http://www.unlecteur.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par FRançoise GRDR le Sam 14 Sep 2013 - 14:39

Vert, c'est jouli aussi Razz 


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7667
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Didier Fédou le Sam 14 Sep 2013 - 16:35

Pipi
vomi
rouge nom de dieu tu vas t'y mettre en rouge bordel!!!  


Le châtiment de l'ange
Les Terres de Légendes
Le livre en noir
La couronne de Lucifer
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Didier Fédou le Sam 14 Sep 2013 - 16:36

   
Bon, au moins le vert fonctionne !


Le châtiment de l'ange
Les Terres de Légendes
Le livre en noir
La couronne de Lucifer
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Didier Fédou le Dim 15 Sep 2013 - 9:36

Blague à part et en blanc sur noir, j'ai cogité toute la journée d'hier et la moitié de la soirée pour trouver un moyen d'offrir à Elond sa scène de bravoure et un châtiment digne de ce nom au traitre Loric. Vous pouvez me dire ce que vous en pensez ?
Pour rappel, jusque là, après la bataille d'Erem-Amary, les elfes noirs quittaient la ville, et Loric les suivait, sans qu'on sache vraiment ce qui lui arrivait par la suite.

Désormais, sachant bien qu'il est grillé à Erem-Amary et que les elfes noirs ne lui offriront plus aucune récompense ni soutien, Loric retourne à ses appartements récuperer un petit magot, juste de quoi se racheter une situation et une protection en attendant la fin de la guerre. Quittant pour de bon le château, il se heurte alors à Elond, qui supposait à juste titre que Loric pouvait revenir (mouais, ok, c'est un peu capillotracté, ça reste un roman, et je verrais si une meilleure idée arrive).
Elond commence à lui foutre une dérouillée pour les raisons que vous devinez, Loric essaie de s'y soustraire, tente d'acheter Elond avec son magot, en vain. Elond lève son arme pour l'éxécution, lorsque les servantes l'interrompent. Si longtemps malmenées par leur ancien maitre, elles tiennent l'occasion de faire justice. Elond les laisse donc s'en occuper, et tandis qu'il s'en va rejoindre les compagnons, les cris de Loric durent bien plus longtemps que s'il s'en était occupé lui-même.

Z'en pensez quoi ? Mieux ? Je cherche encore pour augmenter la présence d'Arien et de la gent féminine en général.


Le châtiment de l'ange
Les Terres de Légendes
Le livre en noir
La couronne de Lucifer
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Perroccina le Dim 15 Sep 2013 - 16:37

La vache, elles sont sanguinaires les servantes. Que font-elles ? Elles le lapident avec du petit gravier ou elles ont trouvé où ranger les manches de balais ?


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Naëlle le Dim 15 Sep 2013 - 17:29

Didier Fédou a écrit:

Naëlle a écrit:Enfin, pour terminer avec cette scène, qu’Andeyan puisse tirer à l’arc (l’arc hyper rigide qu’on lui a offert, en plus, et duquel tu dis qu’Andeyan est tout suant après avoir tiré dans l’œil du dragon qui les poursuit) alors qu’on lui a planté un couteau dans l’épaule relève de l’improbable, mais surtout, qu’Amalric puisse se relever quelques heures à peine après avoir été décroché de la croix, ça, ça relève de l’impossible.

Amalric a été soigné par Trouillepoil et Domfront avant de se lever pour batifoler avec Arien. On supposera à juste titre qu'Andeyan fut soigné, au moins par Domfront, durant le laps de temps où Amalric se faisait clouer. Juste de quoi récupérer assez de forces (et la colère peut faire des miracles) pour tirer quelques flèches. L'arc est très dur, mais Andeyan c'est pas une tarlouze.
D'un côté, ils auraient pas pu se battre contre tout un village: d'accord, ça m'a l'air plutôt réaliste. D'un autre côté, un mec qui a été crucifié peut se relever quelques heures plus tard après un coup de baguette magique et quelques potions/onguents: là, ça l'est beaucoup moins. C'est un peu paradoxal, je trouve.



Didier Fédou a écrit:Il doit bien y avoir quelques consonnances (mel, arth, dun, etc...), mais j'ai fait en sorte de faire un alphabet elfique, en m'inspirant des mots sioux et amérindiens. C'est peut-être pas flagrant, mais au lieu de créatures de la forêt avec des feuilles et des fleurs, j'ai essayé de les faire ressembler aux sioux (enfin, à une version imaginaire et romantique des sioux). Du coup, on des lettres qui sont bien connotées : B = wa, C= ak, P= pow (de pow-wow) I = hee, ou les chiffres 3 4 et 5, respectivement traduits en poos, squa, et aw, tirés des mots papoose et squaw.
Il me suffisait alors de traduire chaque lettre d'un mot français en leur équivalent elfique, puis de choisir l'assemblage qui me plaisait le plus.

Naëlle = N A E L = Në Ad Ye Aur
Ce que j'aurais finalement écrit : Nyëd-aur. Ou Nyëd-Aurë.
Classe, l'alphabet! Je serais curieuse de connaître les noms que tu as passés à la moulinette alphabétique...

La réécriture de la fin de Loric: moi, ça me ferait marrer. Mais faut pas seulement des femmes. Le cuisinier qui s'est fait virer, aussi, et peut-être deux ou trois autres domestiques qui passaient par là. Je me souviens plus: Elond réagit comment en voyant l'attitude de Loric? Je me souviens que tout le monde désapprouve, mais que Frost en particulier est fou de rage. Du coup, la logique voudrait que ce soit Frost qui veuille lui démonter la tête.


Perroccina a écrit:La vache, elles sont sanguinaires les servantes. Que font-elles ? Elles le lapident avec du petit gravier ou elles ont trouvé où ranger les manches de balais ?
S'il y a bien une chose que le dessin animé Raiponce nous apprend, c'est qu'une poêle, ça sert à plein de trucs :mrgreen:


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3670
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Didier Fédou le Dim 15 Sep 2013 - 18:17

Je vous colle l'extrait. Vous pourrez juger sur pièce. C'est pas encore corrigé et les - ont disparus, mais vous pigerez en gros l'idée.

Les elfes noirs n'eurent aucune compassion pour la mort de Daragon, mais ressentirent la destruction du cristal de Kinsarvik comme une violente et soudaine migraine et un coup au cœur. Désormais sans ordres ni dieu auquel plaire, ils quittèrent la ville aussi vite qu'ils l'avaient conquise. Loric, moins rapide, fut semé par les généraux et se retrouva abandonné dans les rues transformées en charnier par ses manigances, maintenant seul et démasqué. Il fit demi-tour pour rejoindre le château au pas de course, et eut la chance d'y entrer sans difficultés. Les survivants étaient suffisamment occupés à ramasser leurs morts, et bon nombre erraient, hagards, en état de choc.
Loric traversa le hall dévasté, grimpa les escaliers où plusieurs corps gisaient en travers des marches, et gagna l'étage de ses appartements. Pas de dégâts ici. La bataille avait eu lieu plus haut, chez le roi, aussi Loric n'allait-il pas traîner : le Prophète était peut-être encore en vie, et il n'avait qu'un étage à descendre pour le cueillir. Il traversa la salle à manger plongée dans la pénombre, où le feu était réduit en braises, gagna son bureau, d'où il tira du double fond d'un tiroir un petit coffret. Celui-ci contenait quelques gemmes, une bonne quarantaine de pièces d'or détournées des caisses royales et une liasse de documents, de titres de propriétés pour des terres situées au nord du royaume, confisquées à de mauvais payeurs.
A la victoire de Daragon, Loric n'aurait pas eu besoin de ce pécule, sa place aurait été assurée chez les elfes noirs, et l'avait donc abandonné sans regrets. Mais voilà : le Prophète avait ramené sa belle gueule, bousculant sans le savoir tous les plans patiemment élaborés. Loric ne se faisait aucune illusion. Il était clairement identifié comme traître à Erem-Amary et ses alentours, et les elfes noirs ne s'encombreraient pas de lui, un Impur, alors qu'il ne servait plus à rien. C'était risqué de s'attarder pour récupérer son petit trésor, mais il aurait de quoi se racheter une situation et s'assurer la protection d'une petite armée privée. A la fin de la guerre, il trouverait bien un moyen de se remettre à flots pour de bon.
Il transféra donc le contenu du coffret dans ses poches, sourit à ses vêtements alourdis, puis retourna dans le couloir. Et tandis qu'il s'approchait des escaliers, une silhouete massive s'encadra dans les portes. Elond Kandalen s'avança d'un pas et écrasa Loric du regard.
J'espérais bien que tu allais revenir, nabot parfumé. Mais pas aussi tôt. Tant mieux, je n'aurais pas à t'attendre toute la nuit.
Loric dégaina sa rapière et leva la pointe sale de sang bruni.
Arrière, nain !
Elond écarta sa cape, exhibant un shamwash récupéré sur un mort. Loric recula d'un pas, se contracta. Le nain pesait deux fois plus lourd que lui, le dépassait d'une tête et son armure, bien que composé de pîèces disparates, avait l'air de tenir le coup.
C'est sûrement pas un batard d'elfe noir qui va me parler sur ce ton, rétorqua Elond.
Il s'élança à l'attaque. Loric fut bien sur plus agile et s'écarta, ripostant d'un coup fouettant qu'Elond para. Loric reprit l'assaut, mais cette fois, la force du nain géant et la fluidité du shamwash eurent l'avantgae. L'immense et longue lame siffla, brisant à la garde la fine rapière de Loric.
Le comte recula d'un bon, regarda d'un air incrédule la poignée amputée de son arme, avant de la jeter dans un coin. Elond avança vers lui, Loric leva les mains.
Attendez, attendez ! Vous avez gagné, non ? Vous n'êtes pas obligé de faire ça !
Obligé, non. C'est juste pas plaisir.
Parvenu assez près, Elond lui donna un coup de pied dans le ventre. Loric tomba, roula, et se releva pour recevoir un autre coup de botte ferrée dans les côtes. Il poussa un cri aigu, recula sur les fesses jusqu'à buter contre le mur. Elond s'arrêta à deux pas, toujours plus immense. Mais Loric sentit bien que ce n'était pas un guerrier, encore moins un tueur. Bien capable de se battre, dur au mal et à la fatigue, mais dépourvu de cette froideur, cette méchanceté et cette insensibilité qui faisait les vrais tueurs. Il devait avoir un prix, comme les autres.
Loric plongea la main dans sa poche, en ressortit une pleine poignée de pièces dorées, dont deux ou trois s'échappèrent pour tinter au sol. Un collier d'or serti d'éclats de rubis ondulait entre ses doigts sales, chatoyait d'un éclat pervers, disait en cliquetant ses promesses honteuses.
Prenez, dit Loric. Prenez tout !
Il agita le poing, tendant l'offrande. Mais Elond soupira de mépris, hésita même un instant à trancher cette main de traitre serrée sur les colifichets. Il leva le shamwash au-dessus de lui, bien haut, presque à toucher le plafond.
Attendez ! Fit une voix de femme dans son dos.
Loric tressaillit, Elond suspendit ses gestes. Les servantes de Loric se tenaient au bout du couloir, sérrées pour se soutenir mutuellement, minuscules et terrifiées sous leurs tabliers gris, mais dépassant les peurs cumulées de cette nuit d eguerre et de leur ancien maitre pour s'avancer. La plus agée avait un couteau dans les mains, un couteau à pain. Les autres se partageaient des armes de fortune : un tisonnier noir de suie, un candélabre de bronze, et même une longue broche à rôtir les volailles. Loric écarquilla les yeux, des gouttes de sueur perlèrent à son front.
Laissez-le nous, s'il vous plait, dit la première servante.
Etes-vous certaine, madame ? Fit Elond. C'est un sale boulot, pas joli à voir.
Les femmes ont toute leur place dans cette guerre, et certains doivent l'apprendre...
Elond aquiesça et déposa le shamwash entre le smains de la femme. Elle tremblait d'appréhension, mais Elond voyait dans ses yeux qu'elle ne flancherait pas. Il y avait cette lueur de colère et d evengeance impitoyable, qu'il fallait craindre autant, sinon pus, que le poing et l'épée des hommes. Une odeur d'excréments chaude et irritante plana, provenant des pantalons de Loric, pâle comme l'os, transpirant de trouille.
Non... murmura t'il.
Elond remonta les escaliers pour rejoindre ses compagnons. En bas, les cris de Loric dureèrent plus longtemps que s'il s'en était occupé lui-même...


Je vous entends d'ici : c'est gros que Loric revienne là où on peut le pécho pour son petit trésor et gros aussi qu'Elond arrive juste à ce moment. Oui, c'est gros. Mais c'est un petit détail, et il faut bien que le roman avance, alors on prend quelques libertés avec la réalité... non ?


Le châtiment de l'ange
Les Terres de Légendes
Le livre en noir
La couronne de Lucifer
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Ulysse le Dim 22 Sep 2013 - 21:19

Perroccina a écrit:La vache, elles sont sanguinaires les servantes. Que font-elles ? Elles le lapident avec du petit gravier ou elles ont trouvé où ranger les manches de balais ?
Je propose de réécouter Brassens chanter Hécatombe:
"Une autre fourre avec rudesse
Le crâne d'un de ses lourdauds
Entre ses gigantesques fesses
Qu'elle serre comme un étau"



Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 873
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Zaroff le Dim 22 Sep 2013 - 21:21

Didier, tu vas le mettre aussi sur KDP ou tu vas tenter un éditeur "Fantasy" comme Mnémos ou Bragelonne ?


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Pensée zaroffienne : "Ne pas laisser au lendemain ce que les domestiques peuvent faire le jour même."
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12424
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Ulysse le Dim 22 Sep 2013 - 21:50

Naëlle a écrit:[justify]Voilà, j’ai fini ! Comme je suis un peu tarée, je vais diviser mon commentaire en parties, sous-parties et tout le toutim. Ça veut pas pour autant dire que ce sera plus clair ! Laughing 
Note à ceux qui n'auraient pas encore terminé le roman : SPOILER INSIDE.


II. Où l’on parle de forte ressemblance et de personnages pas toujours béton

Là, je vais m’attaquer à un point qui fait mal.

A. Ressemblances avec le SdA

J’ai relu les sept pages du topic, et je m’étonne d’être la seule à voir des ressemblances de dingues entre le Seigneur des Anneaux et Les Terres de Légendes, qui sont, à mon sens, problématiques.


Je me permets de rebondir sur le commentaire de Naëlle. D'une façon générale je trouve qu'il est très difficile d'écrire une fantasy novatrice , c'est pour cela que je disais que ce roman risque plus de plaire aux jeunes lecteurs  qu'à des bourlingueurs des mondes fantastiques. Il faut bien avouer qu'on est parfois un peu blasés.
L'ombre du Seigneurs des Anneaux est d'autant plus présente qu'il y a plusieurs parallèles : les races, un groupe hétéroclites mais si on pense aux Chroniques de Lancedragon c'est exactement le cas et cela n'a pas empêché au cycle de connaître un franc succès.
( D'ailleurs le fantasque Trouillepoil m'évoque un dénommé Fizban).
Je dirais que finalement il faut que le style de l'auteur et les personnages se distinguent  suffisament pour faire oublier les sources d'inspiration. On avouera tout de même que des élus qui sauvent le monde on en trouve à la pelle en fantasy , pour moi la force de Belgariade ne réside pas dans son scénario ou dans l'originalité du monde mais par sa galerie de personnages ( masculins et féminins) et  un humour qui fait totalement défaut à Tolkien.
Je pourrais citer dans le roman d'autres scènes rappelant  fortement  d'autres romans de fantasy. ( alors que Didier n' a peut-être pas lus les ouvrages auxquels je pense).
A vrai dire je ne vois pas trop comment Didier pourrait remédier à cela sans modifier son roman de façon conséquente. ( A moins de parsemer son roman de guerrières et d'aventurières Razz ). je suis persuadée qu'en soignant le fond , la cohérence de l'histoire et les personnages on peut faire oublier la référence.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 873
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Perroccina le Dim 22 Sep 2013 - 22:51

Il me semble que c'est "le marche de Brive la Gaillarde" et j'adore...
Ulysse a écrit:

Perroccina a écrit:La vache, elles sont sanguinaires les servantes. Que font-elles ? Elles le lapident avec du petit gravier ou elles ont trouvé où ranger les manches de balais ?

Je propose de réécouter Brassens chanter  Hécatombe:
"Une autre fourre avec rudesse
Le crâne d'un de ses lourdauds
Entre ses gigantesques fesses
Qu'elle serre comme un étau"



"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Didier Fédou le Lun 23 Sep 2013 - 3:36

Zaroff : c'est déjà parti chez les gros néditeurs et quelques plus petits. KDP si personne n'y croit (sauf vous, et je vous en remercie)

Pour Ulysse : non, je n'ai pas lu la moitié des bouquins que tu cites. Au pire un premier tome qui ne m'auront pas accroché.
J'ai bien relu les passages incriminés par Naëlle, et je crois que le problème tient beaucoup dans l'enchainement des évènements. Comme la rencontre des cavaliers juste après le départ du village, et peu avant l'auberge. Blessure d'un membre du groupe, soin chez un "sorcier", et arrivée à la grande réunion multi-raciale. Là, ouais, c'est clair, j'ai pas été original. J'avais 16 ou 17 ans. Mea culpa. Depuis, je peux plus y faire grand chose, sinon imposer ma plume, mes personnages, et inciter le lecteur à dépasser ces quelques chapitres.
D'autres ressemblances pointées (sorry Naëlle) me paraissent un peu "tirées", comme de comparer la bataille d'Erem-Amary à celle du gouffre de Helm. Sinon, chaque bataille intermédiaire, sauvée in extrémis par un renfort inattendu, sera du plagiat en fantasy.
Mais comme Naëlle l'avait précisé, une fois qu'on a les premières ressemblances dans l'œil, tout le bouquin y passe. Alors je tente le coup. Je dirais aux journalistes de TF1 de faire passer ça pour le nouveau Seigneur des anneaux.

PS : mesdames, je continue à chercher comment vous contenter. Je n'ai guère d'autre idée actuellement qu'écrire un nouveau chapitre avec une armée de femmes.


Le châtiment de l'ange
Les Terres de Légendes
Le livre en noir
La couronne de Lucifer
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Jack-the-rimeur le Ven 27 Sep 2013 - 20:09

A peine j'ai tourné le dos 5 mn que je retrouve déjà plein d'idées qui moussent. Alors, je viens mettre mon grain de sel, juste un avis de vieux gros lecteur.
- Abandonner Loric aux servantes humiliées, j'approuve. Ulysse aurait plutôt vu Frost pour le dérouiller. Marrant, moi j'y aurais vu Andeyan. Un hybride d'elfe contre un bâtard d'elfe noir me semblait plus indiqué.
- Que faire d'Elond ? Un Nain normal, c'est deux fois large comme un homme ordinaire. Un Nain géant, c'est une force hors du commun. C'est cette puissance qu'il te faut mettre en valeur. Il lui faut un adversaire à sa mesure. Il lui faut un Grindel !
Tu en as un dans la forêt avec une horde de sales bêtes, qui harcèle Amalric jusqu'à ce qu'un détachement de soldat surgisse. Quelques hommes sont désignés pour distraire le monstre pendant qu'on entraîne l'élu. Là, tu as l'occasion d'une scène en or.
Tandis qu'on l'emmène, Amalric se raidit raidit soudain : "Non ! gueule-t-il, je ne laisserai plus personne mourir à ma place !" (C'est une de ses idées fixes.) Et, avant que quiconque ait pu réagir, il fait demi-tour et repart en courant au combat. Le Grindel achève un soldat quand Amalric surgit et lui plante son épée dans le pied. Un réflexe de douleur envoie valdinguer l'élu. Le monstre le rejoint, la hache s'abat. Mais les copains sont arrivés. Andeyan tire de justesse l'élu de la trajectoire et la lourde lame s'enfonce dans le sol. Avant que le Grindel ait relevé sa hache, c'est celle d'Elond qui s'abat, lui tranchant le poignet. Le grindel se redresse en hurlant. Andeyan lui lâche une flèche dans la gueule ouverte, ce qui n'adoucit pas son humeur, d'autant que Frost qui a suivi le mouvement lui enfonce sa lame dans le tendon d'achille. Il essaie de récupérer sa hache avec sa main valide mais les flèches d'Andeyan ont transformé celle-ci en pelote d'épingles. Fou de rage et de douleur, le Grindel est sur le point de piétiner Frost quand Elond le percute de toute sa force au niveau des jambes, réussissant à le déséquilibrer suffisamment pour le contraindre à poser un genou à terre. Aussitôt, le nain en profite pour bondir sur un rocher et lui sauter sur le dos. (Comme les sumotori, les Grindels ne peuvent ni se torcher, ni se gratter le dos tout seuls.) Le monstre furieux essaie de le déloger en se jetant contre la arbres mais le nain est vif et crampon. Il résiste. Mieux, il a perdu sa hache mais récupère au passage une des flèches qu'Andeyan continue de tirer pour lui en larder le cou. Le Grindel trébuche, remet un genou au sol. Un coup de sifflet : Frost lance à Elond l'épée d'Amalric. Celui-ci la saisit au vol et, juché sur les épaules du Grindel, la brandissant à deux mains, il la lui plante jusqu'à la garde dans la nuque. Le colosse s'abat, foudroyé. Elond se relève après un roulé-boulé : "Récalcitrantes, ces bestioles, vous trouvez pas ?"
Penses-y, je vais souper.



"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2212
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Didier Fédou le Sam 28 Sep 2013 - 5:20

C'est qu'un Grendel, c'est quelque chose...



Et là, c'est un Grendel à poil, les miens sont un peu plus gros et dans une armure à leur mesure.

C'est les tanks de Morwenn. Je n'aime pas l'idée d'Elond jouant au super-guerrier (ce serait plutôt Andeyan), car il est décrit comme un aventurier, un voyageur incapable de se poser.

Bref, une telle scène n'est pas au programme. Certes, elle fournit un bon moment pour Elond, mais me gènerait pour ce que doivent inspirer les Grendels.
Par contre, si tu as une idée pour satisfaire ces dames... oui, je sais comment cette dernière phrase peut être interpretée...


Le châtiment de l'ange
Les Terres de Légendes
Le livre en noir
La couronne de Lucifer
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roman : Les Terres de Légendes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum