Trois, Deux, Un, FALAISE !

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par Paladin le Mer 15 Aoû 2012 - 22:14

Ma critique portais sur le thème souvent traité, ce qui ne veux pas dire que ton sexe texte soit sans qualité!

Je préférerais ne pas être buté mais être la moitié d'un opposant à une dictature ne m'offusque certainement pas!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9999
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par FRançoise GRDR le Mer 15 Aoû 2012 - 22:34

Vous avez à peu près tout dit, vous autres là-haut.
Je suis comme Sandra. Le sort réservé aux candidats de ces jeux "cruels" m'a plutôt plongé dans le désespoir. Revenons à l'idée de départ qui m'a paru tirée par les cheveux.
Si tu voulais faire dans le cruel, il aurait fallu que tu te places au cœur de la foule car c'est elle qui peut donner la mesure des turpitudes humaines, du plaisir malsain des spectateurs venus assister à une mise à mort perpétuée dans ces jeux. Et ton point de vue centré sur le candidat enlève ce côté cruel justement, et nous met ( me mets !) dans la situation de le plaindre, surtout que l'on ne sait pas, s'il a lui-même déjà assisté ou regardé ces jeux à la télé, s'il savait ce qui l'attendait. Le début m'a paru artificiel. Comment les candidats sont-ils sélectionnés ? Si chaque spectateur s'est inscrit de lui-même, s'ils sont obligés de jouer ( comme dans une série à la mode : Hunger Games ). C'est un peu flou.
Cela aurait rallongé trop ce texte aussi . J'ai apprécié le genre de questions tordues que posait Pousse ainsi que la migraine, le micro coupé qui montre que ces jeux sont truqués.
Tu as écrit un bon petit texte qui mériterait d'être plus encadré, il me semble.
Les fautes ( ne le prend pas mal mais il vaut mieux que je te les donne ? )
ligne 23 ( 2 fois que que)p.2 ,4ème ligne : aux lèvres /Elles l'entraînent /elles l'installent /p.3 pour s'accorder à cette lumière/Il tâche de maîtriser son trac / Il est secoué de frissons / p.4 "tous les élèves du collège" / p.5 "les nuages boursouflés/ p.6 à a rejoint / p.8 "a à desserrer / une liesse / à a lâché prise /
A un endroit : a à mettre
Si cela fait longtemps que tu n'écris pas : bravo ! Tu as réussi à me tenir en haleine ! Very Happy


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7808
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par Sandra MEtty le Mer 15 Aoû 2012 - 22:38

C'est marrant, c'est la deuxième fois que le ressenti homme/femme s'oppose (ou du moins diverge), depuis hier.


"Quand j'étais petit, ma mère m'a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l'école, quand on m'a demandé d'écrire ce que je voulais être plus tard, j'ai répondu "heureux". Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question, je leur ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie." John Lennon
avatar
Sandra MEtty
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 885
Date d'inscription : 19/07/2012
Age : 45
Localisation : Au fin fond d'un trou noir...

http://sandrametty.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par FRançoise GRDR le Mer 15 Aoû 2012 - 22:43

N'est-ce pas ! On n'a pas le même ressenti, c'est sûr ! Wink


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7808
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par Dagobert le Jeu 16 Aoû 2012 - 11:09

FRançoise GRDR a écrit:Vous avez à peu près tout dit, vous autres là-haut.
Je suis comme Sandra. Le sort réservé aux candidats de ces jeux "cruels" m'a plutôt plongé dans le désespoir. Revenons à l'idée de départ qui m'a paru tirée par les cheveux.
Si tu voulais faire dans le cruel, il aurait fallu que tu te places au cœur de la foule car c'est elle qui peut donner la mesure des turpitudes humaines, du plaisir malsain des spectateurs venus assister à une mise à mort perpétuée dans ces jeux. Et ton point de vue centré sur le candidat enlève ce côté cruel justement, et nous met ( me mets !) dans la situation de le plaindre, surtout que l'on ne sait pas, s'il a lui-même déjà assisté ou regardé ces jeux à la télé, s'il savait ce qui l'attendait. Le début m'a paru artificiel. Comment les candidats sont-ils sélectionnés ? Si chaque spectateur s'est inscrit de lui-même, s'ils sont obligés de jouer ( comme dans une série à la mode : Hunger Games ). C'est un peu flou.
Cela aurait rallongé trop ce texte aussi . J'ai apprécié le genre de questions tordues que posait Pousse ainsi que la migraine, le micro coupé qui montre que ces jeux sont truqués.
Tu as écrit un bon petit texte qui mériterait d'être plus encadré, il me semble.
Les fautes ( ne le prend pas mal mais il vaut mieux que je te les donne ? )
ligne 23 ( 2 fois que que)p.2 ,4ème ligne : aux lèvres /Elles l'entraînent /elles l'installent /p.3 pour s'accorder à cette lumière/Il tâche de maîtriser son trac / Il est secoué de frissons / p.4 "tous les élèves du collège" / p.5 "les nuages boursouflés/ p.6 à a rejoint / p.8 "a à desserrer / une liesse / à a lâché prise /
A un endroit : a à mettre
Si cela fait longtemps que tu n'écris pas : bravo ! Tu as réussi à me tenir en haleine ! Very Happy

Merci Françoise de la lecture et de tes remarques. Pour le point de vue, c'était plus facile de suivre Tom, plus impliquant, plus d'identification, plus de sensations. Le point de vue "foule" ne m'intéressait pas. Je voulais en faire un acteur de l'action, certes, mais juste anonyme. Je trouve que c'est plus cruel de faire, ainsi. Dans la peau de la victime.

Sur la sélection des candidats, je n'ai pas voulu indiquer la manière dont ils étaient choisis. Une des personnes du public est choisi. Se rendre au Dôme des Jeux, c'est cela l'acte de candidature. Je ne voulais pas alourdir avec un process compliqué (surtout que j'avais les régles du jeu à caser, je pense que cela aurait fait trop)/ Et puis, cet aspect assez flou de la selection renforcait l'idée de cette dictature arbitraire.

Merci d'avoir trouvé, malgré tout, des qualités à mon texte et des corrections que tu lui apportes.


http://lalisiere.blogspot.com

Au summum de sa qualité, la nouvelle est frappée dans un métal noble, dont l'éclat doré resplendira à jamais dans la bourse profonde de votre imagination.

J.G BALLARD
avatar
Dagobert
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 800
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 46
Localisation : Si je suis là, ici.

http://lalisiere.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par Paladin le Jeu 16 Aoû 2012 - 11:23

Il ne me semble pas fondamental de savoir comment les candidats sont selectionnés: dans le fond, c'est le fonctionement de cette société dictatoriale de générer ces candidats, par l'attrait du gain ou de la gloire, mais la nouvelle se centre sur les conséquences de ce système...De même que dans nore société du spectacle il ne manque pas de candidats pour exposer leurs vies privées et se ridiculiser dans les émissions de télé-réalité!

Raconter du point de vue d'un spectateur conduirait à trouver le spectacle cruel certes, mais avec un voyeur sanguinaire face à une pauvre victime sacrifiée.

Alors qu'ici il ya plus de finesse. Est-ce qu'on plaint la victime? A mon avis on éprouve plus une certaine pitié pour quelqu'un que la manipulation ou son propre aveuglement amène à se jeter lui-même dans la gueule du loup. Et plutôt qu'un sentiment manichéen cela nous amène vers plus d'ambiguité, la victime et le spectateur étant liés par la perversité du système...Demandez à Loana ce qu'elle en pense!



Dernière édition par Paladin le Jeu 16 Aoû 2012 - 12:41, édité 1 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9999
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par Dagobert le Jeu 16 Aoû 2012 - 12:00

Très belle analyse, Paladin. Effectivement, il n'y a pas de bourreau s'il n'y a pas de victime. Ce sont deux acteurs intimement liés. Je voulais placer mon lecteur dans le rôle des deux : le voyeur (le bourreau) en suivant la chute de Tom, en utilisant le regard omniscient et celui de de la victime en essayant de le faire prendre en pitié, en s'identifiant à Tom.


http://lalisiere.blogspot.com

Au summum de sa qualité, la nouvelle est frappée dans un métal noble, dont l'éclat doré resplendira à jamais dans la bourse profonde de votre imagination.

J.G BALLARD
avatar
Dagobert
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 800
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 46
Localisation : Si je suis là, ici.

http://lalisiere.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par FRançoise GRDR le Jeu 16 Aoû 2012 - 12:17

Vous avez sans doute raison ! Mais justement insister sur la perversité du système aurait été un plus, à mon avis ... C'est bien ainsi sauf que lorsque j'ai commencé à lire, je n'ai pas compris pour quelle raison, Tom se trouvait là et du coup, j'ai supposé qu'il était piégé dès le départ ( grâce ou à cause des émissions de télé-réalités que l'on connaît tous). Il m'était impossible de souhaiter qu'il dérouille ...J'ai même été triste pour lui. Si l'objectif était de le haïr, de vouloir sa mort, ça n'a pas marché de mon côté. Je me disais, soit il ne faut pas partir du candidat ( on s'identifie trop ), soit j'ai loupé une marche lorsque j'ai lu la plupart des commentaires masculins ( car Sandra a ressenti de la compassion pour Tom, elle aussi ). Le fait d’être obligé de participer aux jeux aurait renforcer ce côté cruel et fait pencher le texte vers la pitié ... ce que tu ne voulais pas ??? ( je ne sais pas ce que tu voulais nous faire ressentir ??? Du coup, il y a eu un nouveau post et je comprends mieux ! ). C'est effectivement très aléatoire les sentiments des lecteurs. Voilà, j'ai ressenti les deux et cela m'a gêné un peu.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7808
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par Catherine Robert le Lun 19 Nov 2012 - 20:50

Et hop encore un de lu ! Suis déchaînée moi !... Ramenez-moi mes chaînes bordel !
Encore un texte que j'ai pris plaisir à lire. L'écriture est vive, le personnage est bien campé et le concept des jeux sympa.
Les petits moins
- un peu trop de coquilles diverses
- une fin qui manque un peu de punch, on attend (espère ?) autre chose, un retournement de situation
- le début est un peu flou, on manque un poil de contexte, mais ce n'est pas très gênant

Par contre, le jeu des questions est un très bon passage, en tant que lecteur, on sent que le truc est truqué et on savoure (un peu) que le candidat ne s'en rende pas compte. La révélation pour lui est bien amenée, lorsque c'est trop tard. Les jeux à côté tout aussi cruel rajoute un peu à l'ambiance. J'ai aussi apprécié le "trois, deux, un... falaise !" qui rythme le texte

Et moi, j'étais sûrement dans les nuages aussi, je n'avais même pas capté les allusions aux membres. Même pas Erwan Henri pourtant évidentes. Rolling Eyes
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9142
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par Dagobert le Mar 20 Nov 2012 - 10:41

Salut et merci de ta lecture et avis, Catherine.



Pour les coquilles, je ne peux qu'être désolé et aller m'acheter des bescherelles.

Pour la fin qui manque de punch, j'avoue aussi que je n'ai pas pu faire autrement (pour faire un texte court) que d'être "linéaire" dans le déroulé. Aucune fin ne s'est fait jour, aucun "deus ex machina" pour sauver Tom....


http://lalisiere.blogspot.com

Au summum de sa qualité, la nouvelle est frappée dans un métal noble, dont l'éclat doré resplendira à jamais dans la bourse profonde de votre imagination.

J.G BALLARD
avatar
Dagobert
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 800
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 46
Localisation : Si je suis là, ici.

http://lalisiere.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par Maerlyn le Mar 20 Nov 2012 - 21:02

J'ai trouvé le ton de l'histoire un peu trop "détaché" pour être vraiment embarqué. On ne ressent pas d'empathie pour le personnage. Et si le but était plus une approche cynique (ce qui semble être le cas, non ?), ça ne prends pas non plus. En tout cas, sur moi. J'ai vite compris vers quelle direction ton histoire se lançait et ça ne m'a pas emballé.

Par contre bravo au niveau de la fluidité, ça se lit très rapidement et on sent un véritable rythme, que ce soit dans les dialogues ou dans la narration.



I'm just a soul whose intentions are good
Nostroblog, where no blog has gone before
avatar
Maerlyn
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 210
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 30
Localisation : The Black Lodge

https://podcloud.fr/podcast/expeditionyggdrasil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par Dagobert le Mer 21 Nov 2012 - 12:24

Salut et merci pour ton comm, Maerlyn. Pertinentes et justes sonnent tes remarques. Il est clair qu'on manque d'empathie pour Tom et son funeste destin, j'aurais du travailler cela.

Sur la "fluidité", merci, j'ai essayé de "muscler" mon texte pour justement lui donner cette dynamique. Un peu plus de fond donc pour réussir une nouvelle qui tient la route...


http://lalisiere.blogspot.com

Au summum de sa qualité, la nouvelle est frappée dans un métal noble, dont l'éclat doré resplendira à jamais dans la bourse profonde de votre imagination.

J.G BALLARD
avatar
Dagobert
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 800
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 46
Localisation : Si je suis là, ici.

http://lalisiere.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par Lestat le Jeu 22 Nov 2012 - 21:31

Spoiler:
Bé mon salaud, ça fait du bien de te lire après toutes ces années. Et oui, franchement, tu as bien pris en compte les conseils de tes lecteurs. Notamment dans la phase dialogue/intervention du commentateur. Pour quelqu'un qui avait du mal avec ça, tu t'en sors plutôt bien. Bien sûr la référence « Running man » est bien présente en effet. Moi j'ai pensé aussi au « Prix du danger » avec un Michel Piccoli exceptionnel dans le rôle du présentateur vedette (tu l'as vu ?). Dans ton texte, j'ai particulièrement adoré le passage de l'annonce du joueur mais beaucoup moins les descriptifs de la passerelle et du paysage (je me serai cru dans ton texte asiatique et sa longue description qui me hante encore). J'ai éclaté de rire au moment du Koala, j'ai pas pu faire autrement parce qu'étais à fond dedans à ce moment-là. De toutes manières, à partir du moment où le jeu commence vraiment, ton texte décolle et on ne peut qu'être accroché. Bon, la fin en revanche, n'a rien de formidable. T'avais deux choix, la défaite ou la victoire... t'as choisi celle qu'il fallait certes, mais elle était tellement prévisible... mais ça ne gâche en rien l'ensemble rassure toi... après tout, qui ne voulait pas le voir tomber ce type, hein ? Moi j'attendais que ça, c'est quand même plus marrant, ha ha ha !! Sinon à part ça, il manque des mots, ou des fois y en a trop... à un moment donné j'ai lu deux fois que (non paladin, nous ne sommes pas dans « L'étranger »).
Bref, rien de bien méchant. En tout cas, bon texte Dagobert, ça fait plaisir ^_-


Hebergeur d'image

À méditer : "tu veux qu'elle fait 3 ans de plus mais que l'on dirait qu’elle fait plus de 30 que toi ..."

Mathieu Domphar
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3932
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 42
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par Dagobert le Ven 23 Nov 2012 - 11:02

Salut Lestat

Merci de ta lecture attentive et de ton avis argumenté. Tes louanges sur mes progrès me touchent car pour cette nouvelle, j'ai vraiment essayé de capter vos remarques les plus récurrentes et gommer mes défauts. Merci de le remarquer.
Alors, oui, je connais le prix du danger avec lanvin-piccoli-pisier et sur ce thème du jeu barbare, c'est une excellente référence. Je me suis toujours demandé la filiation entre le film français et la nouvelle de King. En tout cas, le prix du danger est beaucoup plus dans l'esprit du roman que la version américaine avec Scharwzy (lamentable et piteuse adaptation s'il en est....).
je suis heureux de t'avoir embarqué malgré la lourdeur de description du cadre du jeu et pour la fin, que dire ? Effectivement, deux options : le sauver ou le tuer. Le sauver, au moins 20 pages de plus et des développements hasardeux, trop pour ma plume fragile. Le faire mourir, tout le monde s'y attend mais je peux rester sur une unité de ton et de rythme et pour moi, le texte est ficelé avec cette fin. Bien ficelée ? Pas totalement mais en tout cas, il a une "tenue". Je ne suis pas sur d'avoir pu faire quelque chose de bien avec une fin plus inattendue.


http://lalisiere.blogspot.com

Au summum de sa qualité, la nouvelle est frappée dans un métal noble, dont l'éclat doré resplendira à jamais dans la bourse profonde de votre imagination.

J.G BALLARD
avatar
Dagobert
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 800
Date d'inscription : 24/10/2011
Age : 46
Localisation : Si je suis là, ici.

http://lalisiere.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par Lestat le Ven 23 Nov 2012 - 11:13

Je me suis toujours demandé la filiation entre le film français et la nouvelle de King. En tout cas, le prix du danger est beaucoup plus dans l'esprit du roman que la version américaine avec Scharwzy (lamentable et piteuse adaptation s'il en est....).
Il me semble qu'il y a eu procès... perso, j'ai revu "Le prix de danger" l'année dernière et je me suis régalé malgré son âge. Ce film m'avait beaucoup marqué étant jeune et je n'avais jamais pu le revoir.

Bravo pour ta nouvelle en tout cas Twisted Evil


Hebergeur d'image

À méditer : "tu veux qu'elle fait 3 ans de plus mais que l'on dirait qu’elle fait plus de 30 que toi ..."

Mathieu Domphar
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3932
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 42
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trois, Deux, Un, FALAISE !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum