Vos films cultes

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

J'ai bien aimé

Message par Invité le Ven 25 Nov 2011 - 12:03

J'ai bien aimé celui ci mais la fin est franchement bidon il aurait pu faire beaucoup mieux lol j'ai pas lu le livre en revache.

http://www.cinoche.com/films/brume/bandes-annonces/86512/6531.html
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films cultes

Message par Lestat le Ven 25 Nov 2011 - 12:32

Moi j'ai lu la nouvelle il a presque 20 ans et je dois dire que le film est une excellente adaptation, même surement la meilleure que j'ai pu voir... pour la fin, je dois dire que je l'ai préféré à celle de la nouvelle, elle est horrible certes, mais putain ça change un peu.
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3932
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 43
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films cultes

Message par Zaroff le Ven 25 Nov 2011 - 17:57

Natachaweiss a écrit:J'ai bien aimé celui ci mais la fin est franchement bidon il aurait pu faire beaucoup mieux lol j'ai pas lu le livre en revache.

http://www.cinoche.com/films/brume/bandes-annonces/86512/6531.html

Curieusement, j'ai préféré la fin proposée par Darabont que celle choisie par King. Mais il faut avouer que cette adaptation est une belle réussite.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12887
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films cultes

Message par Cancereugène le Mar 6 Déc 2011 - 20:46

Mon film culte, c'est Phantom of the Paradise, de Brian de Palma. Délirant, tragique, drôle, entraînant, bref, du grand cinéma...
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2098
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 45
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films cultes

Message par Zaroff le Mar 6 Déc 2011 - 20:51

Cancereugène a écrit:Mon film culte, c'est Phantom of the Paradise, de Brian de Palma. Délirant, tragique, drôle, entraînant, bref, du grand cinéma...

Je suis bien d'accord avec toi. Moi c'est la partie musicale que j'avais adorée. Le rôle du pianiste est remarquable.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12887
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films cultes

Message par Paladin le Mar 6 Déc 2011 - 21:22

Zaroff a écrit:
Cancereugène a écrit:Mon film culte, c'est Phantom of the Paradise, de Brian de Palma. Délirant, tragique, drôle, entraînant, bref, du grand cinéma...

Je suis bien d'accord avec toi. Moi c'est la partie musicale que j'avais adorée. Le rôle du pianiste est remarquable.



Je vais vous dire, j'avais beaucoup aimé ce film quand je l'ai vu vers 1980, et je l'ai revu cette année, j'ai trouvé ça surjoué et un peu grotesque. Ca a mal vieilli (Oui, je sais, c'est peut être moi qui ai mal vieilli mais je trouve pas non mais! )


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10644
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films cultes

Message par Lestat le Mar 6 Déc 2011 - 21:54

Moi je l'ai vu la première fois en 1995, je crois que c'est la plus grosse claque que j'ai pris avec Scarface du même De Palma. J'ai même rembobiné la cassette pour le regarder une deuxième fois d'affiler, ça m'était jamais arrivé et ça m'ait jamais arriver depuis.
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3932
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 43
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films cultes

Message par Zaroff le Mar 6 Déc 2011 - 21:57

Le seul film que j'ai regardé deux fois de suite, c'est "Les lumières de la ville" avec Chaplin. Je chiale à chaque fois à la fin. Lorsqu'il regarde la fleuriste qui découvre que son bienfaiteur est clochard.




Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12887
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

L'Aventure de Mme MUIR

Message par Zaroff le Mar 14 Fév 2012 - 10:59



Réalisé en 1947. On y retrouve la délicieuse Gene Tierney et l'envoûtant George Sanders.

Portant le deuil d'un époux mort un an auparavant, Madame MUIR quitte Londres pour échapper à une belle-mère et belle-soeur envahissantes. Elle trouve une location sur la côte, une maison qui surplombe l'océan. L'agent immobilier fait visiter le logement, à contre-coeur, pour une raison simple : la maison est hantée par son ancien propriétaire, le capitaine Cregg.

Madame MUIR ne désire rien entendre et reste dans la charmante habitation où un portrait du capitaine darde ses yeux perçants dans la pénombre du salon de l'ancien marin. Ce film est avant tout une ode à l'amour et la beauté de Gene encense l'histoire et il se dégage une certaine poésie au final.

Pour anecdote, la petite fille agée de neuf ans (la fille de Madame MUIR) jouera plus tard dans un petit film sans prétention : "LA FUREUR DE VIVRE" ! C'est... Natalie Wood !


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12887
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Avalon

Message par Zaroff le Lun 27 Fév 2012 - 8:49



Tons sépia dans un futur proche situé dans une ville d'Europe de l'Est. Des combats virtuels s'y déroulent dans une atmosphère ocre et brumeuse. Ash est une joueuse émérite qui traverse les niveaux d'Avalon. Certains n'y reviennent jamais et se retrouvent dans des asiles, les yeux fixés vers un néant imaginaire.

Ce film japonais réalisé par le maître de Ghost in the Shell est une pure merveille en terme de photographie et de scénario. Le thème de cette dystopie urbaine est magnifiquement traitée par le caractère déshumanisant dans cette dépendance au jeu. Il ne faut pas oublier non plus la bande son qui ajoute un côté oppressant à cette quête guerrière de Ash pour découvrir le niveau secret d'Avalon. Assurément c'est un film qui laissera des traces dans votre inconscient.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12887
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Dark Waters

Message par Zaroff le Lun 27 Fév 2012 - 8:54



Film italo-russo-britannique de 1933, réalisé par un certain Mariano Baino. Ce film de nunsploitation m'a été conseillé par mon pote Henry, un fidèle parmi les fidèles dans notre quête vers l'indicible majestueux et impie. Dark Waters correspond à mes attentes par un esthétisme très Hodgsonien de par son environnement, qui rappelle Poe par ses entrailles et Lovecraft par ses pourritures marines, de grèves jonchées de poissons crevés et d'eau putride dégoulinante sur des murs ou des christ en croix.

Certes l'intrigue ne change pas radicalement le septième art mais on peut avouer que Mariano Baino parvient à retranscrire une atmosphère originale par diverses influences. C'est comme un patchwork de Dario Argento, de Jean Rollin, de John Carpenter, de Lucio Fulci ou de Terence Fisher.

Sur une île dévastée par les vents et une mer démontée, des nonnes encapuchonnées scrutent les alentours, sur le haut d'une falaise, des croix de sang à la façon du K.K.K à leurs côtés. Une soeur s'enfuit avec une sorte de relique à l'effigie d'une créature. Elle tombe et se tue sur les rochers ; le symbole se brise en de multiples débris. Les soeurs ramassent les éclats et les enferment dans des écrins cachés dans les anfractuosités d'une galerie souterraine menant à une crypte illuminée de milliers de bougies.

Vingt années plus tard, une jeune femme nommée Elizabeth se rend dans ce pays sauvage, plat et herbu dans un vieil autocar. Les autochtones ont des visages de crétins hallucinés, les vieilles psalmodient dans un coin, le regard fou. Certaines sont aveugles. Un marin accepte de l'emmener sur l'île malgré la tempête. Elizabeth débarque et pénètre dans un couvent retiré. C'est par un courrier de son amie Theresa lui demandant de l'aide et aussi la mort du père d'Elizabeth qui font que celle-ci se décide de rencontrer la Mère Supérieure malgré les avertissements de son père (avant son trépas) de ne jamais retourner sur cette île maudite. Elizabeth est née sur l'île et avait rejoint l'Angleterre à ses sept ans. Des flashblacks successifs et parcheminés durant le film vont lui faire voir la vérité monstrueuse.Qui est la véritable Elizabeth ? Et pourquoi une vieille folle la nomme Venuchka ?

Vous l'aurez compris, ce film se doit d'être dans la vidéothèque d'un cinéphile qui se respecte. L'ignominie des nonnes dérange par ses aspects brutaux, sanglants et pervers. Rien ne doit compromettre la mission de cet ordre religieux et Dieu ferme les yeux sur la cruauté des soeurs. Au fait, je regrette que le personnage du peintre oracle retiré dans son cul-de-basse-fosse ne soit pas plus imposant et en première ligne. Cet homme mériterait un film à lui tout seul... ou un roman.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12887
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films cultes

Message par Paladin le Lun 27 Fév 2012 - 11:15

Oui, c'est un film à l'esthétique hallucinée et à l'atmosphère lovecraftienne particulièrement oppressante!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10644
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films cultes

Message par Zaroff le Lun 27 Fév 2012 - 12:03

Paladin a écrit:Oui, c'est un film à l'esthétique hallucinée et à l'atmosphère lovecraftienne particulièrement oppressante!

Et je te remercie de me l'avoir fait connaître.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12887
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films cultes

Message par Amaranth le Mer 7 Mar 2012 - 23:01



Un grand classique ou en tout cas mon film préféré... de la violence, de l'humour noir, une esthétique irréprochable, une histoire bien ficelée, de la folie, je ne vois pas quoi demander de plus !

Histoire : Le narrateur, sans identité précise, vit seul, travaille seul, dort
seul, mange seul ses plateaux-repas pour une personne comme beaucoup
d'autres personnes seules qui connaissent la misère humaine, morale et
sexuelle. C'est pourquoi il va entrer dans le fight club, un club clandestin dirigé par Tyler Durden.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 2031
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

LE LABYRINTHE DE PAN

Message par FRançoise GRDR le Jeu 8 Mar 2012 - 16:44

Mon film culte serait CE BIJOU de Guillermo del Toro. Le film est à la fois réaliste et fantastique. Sur fond de guerre civile espagnole, avec un Sergi Lopez époustouflant en capitaine Vidal de l'armée franquiste, ce film dérape avec la petite Ofélia, rêveuse, habitée par l'univers des contes de fées, dont la mère enceinte doit rejoindre son nouveau mari qui est ce Vidal, sanguinaire. Bien sûr, on frémit avec Ofélia confrontée à l'horreur du monde adulte mais le monde où l'entraîne un personnage fictif, le Faune, est tout aussi dangereux ! Pour devenir la princesse Moanna, du monde souterrain et retrouver ses vrais parents, elle doit subir 3 épreuves, accompagnée de 3 fées et là on plonge dans une tragédie, en écho à la lutte d'un groupe de maquisards paysans pour leur liberté. La fin est énorme avec la course poursuite de Vidal tentant de récupérer son fils qu'Ofélia va livrer en sacrifice au faune pour que son monde s'ouvre enfin. Elle m'a beaucoup remué cette fin ... est-elle morte ou en vie dans l'autre monde imaginaire ? qui pour Del Toro est réel : "À propos de la fin ambiguë du film, del Toro affirme que, pour lui, le monde féérique souterrain est bien réel et non un fantasme d'Ofelia".
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Labyrinthe_de_Pan


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8153
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vos films cultes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum