Visite à Sainte Marie

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Visite à Sainte Marie

Message par paulux le Lun 20 Oct 2014 - 18:10

Je fais dans la facilité en reprenant le texte d'ouverture de mon roman "Cendrine". Je l'ai mis de côté n'en étant pas satisfait. Pourtant certains passages valent la peine, j'espère, dont celui-ci.


Visite à Sainte Marie

" />
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 631
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par Blahom le Mar 21 Oct 2014 - 12:07

Une très bonne histoire. J'ai notamment apprécié ton sens de la description. Les lieux ('hôpital et ses environs) sont minutieusement décrits. Le personnage principal me fait penser à une Sarah Connor niçoise. Seule la fin me semble un peu nébuleuse.
En tout cas, ce fut une lecture plus qu'intéressante.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1423
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par Eimelle le Mar 21 Oct 2014 - 21:40

Bonjour Paulux,

Je suis sans doute mal placée pour parler, mais je n'ai pas compris la fin. Est-ce que Cendrine est la véritable fille du diable et veut enfanter d'un enfant complètement diabolique ? C'est cela ?

Je ne suis pas une grande fan des descriptions, donc j'avoue que la première page a été un peu fastidieuse à lire. Une affaire de goût ! Sinon, je trouve le style un peu trop relâché parfois.

Mais j'avoue que l'ambiguïté est assez bien faite : je me suis posée plusieurs fois la question de savoir si la mère avait vendu son âme au diable ou pas, si elle était réellement folle, si les filles étaient maudites ou pas.

La fin mériterait tout de même d'être un peu éclaircie (oui, je sais, c'est moi qui dis ça !)

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1529
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par paulux le Mar 21 Oct 2014 - 22:21

Merci de cette lecture et de ces retours ! On est bien d'accord que les pactes diaboliques, ça n'existe pas. Peut-être notre morale nous joue-t-elle des tours à nous faire imaginer des situations "irréelles" pour légitimer des actes ou des faits insupportables pour nous, ou incompréhensibles ?

Peut-être est-ce le système aussi qui nous emprisonne, nous juge et nous condamne sans savoir au fond ce qui est vrai, ce qui ne l'est pas ? On se base sur des a priori, en évitant ce qui nous dérange, ce qu'on ne comprend pas. Ce qu'on ne veut pas comprendre.

Spoiler:
Tout le roman est basé sur les ambiguïtés, c'était son intérêt en tout cas. Une façon aussi de détourner l'attention de ce qui est vraiment diabolique : nous, notre société, nos valeurs rabotées. Le but en était de flirter avec la frontière du licite, et d'obliger le lecteur à la franchir.

Je m'étais pas mal interrogé lors des suspicions d'agressions sur enfants, de la part d'un grand artiste noir/blanc américain. Lorsque tu "idolâtres" un artiste, et que tu le vois soudain comme un monstre (d'une façon un peu incompréhensible). Il reste toujours un doute : n'y a-t-il pas une part de monstre, en chacun ! Un dérèglement, une folie, une bestialité, qui pourrait nous faire basculer dans les pires actes.

J'avais appelé ça un "Autodafé de la vie humaine", comme s'il avait fallu brûler toutes les valeurs dont on s'entoure au quotidien, pour voir émerger ce que chacun dissimule au fond de lui. Désirs inassouvis, fantasmes, pulsions irrépressibles, envies. Quels gestes pourrions-nous faire si, un instant, la bride de se qu'on cache était lâchée?
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 631
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par scad le Mer 22 Oct 2014 - 16:09

Bonjour Paulux,
J'ai lu ta nouvelle. Enfin, si je comprends bien ce n'est que l'ouverture vers ton roman n'est-ce pas ? J'ai vraiment aimé l'atmosphère que tu mets en place. On se croirait dans les couloirs de l'hôpital. La description de la « folie » est excellente. J'ai trouvé le huis clos de départ vraiment intense. La scène avec le chien est terrible... C'est très bien écrit. La fine séparation entre la folie et le diable est bien transcrite.
Enfin, ça m'a vraiment plu.
À bientôt.
avatar
scad
Apprenti égorgeur

Messages : 79
Date d'inscription : 20/10/2014
Age : 47
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par Invité le Sam 25 Oct 2014 - 10:06

Bonjour @Paulux !

j'ai lu la nouvelle avec un grand intérêt ! Il y a pas mal de choses très bonnes dedans !

Points Positifs :

Le doute que tu entretiens sur la folie (ou non) de la mère est plutôt bien joué et fonctionne très bien. J'apprécie également les nombreux détails de la vie de l'institut psychiatrique dont tu parsèmes ta nouvelle et qui contribuent à créer une atmosphère pesante.

Points Négatifs :

- Une première page un peu maladroite dans les descriptions justement avec des constructions de phrases qui sonnent mal à l'oreille (je ne suis pas une flèche en matière de grammaire, ou autre donc je l'indique comme ça Wink En espérant que tu n'en prennes pas ombrage) ! Attention au "ON" parce que on est un con et que ça alourdit systématiquement ton style qui est très riche et dense sans cette lourdeur.

Exemple cette phrase : À cet endroit, on se trouvait le long des voies d'accès à Nice, à la jonction de plusieurs quartiers périphériques de la capitale azuréenne, quartiers que certains n’auraient pas hésité à qualifier de « défavorisés » qui est un peu trop longue et qui aurait gagné à employer une formulations directes. Même si, et c'est louable, tu as envie de faire de la satire sociale, l'emploi de "Certains" ou autres formulations du même acabits alourdissent la lecture.

Voilà, c'est à peu près tout ce que j'ai à en dire Wink

Ceci dit j'ai aussi beaucoup de mal à démarrer mes histoires et à trouver mes marques au début de mes textes Wink ! D'autant que ton style redevient plus fluide passé les deux premières pages qui mériteraient d'être retravaillé Wink

Voilà, voilà Wink
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par Paladin le Mar 28 Oct 2014 - 20:00

Je suis doublement interpellé par cette nouvelle/début de roman, puisqu'elle se passe à Nice, ma ville natale (même si on ne voit pas trop la ville, et que j'ai eu la chance de grandir dans des quartiers bien plus favorisés que ceux-là) et dans l'univers psychiatrique, où je travaille depuis trente ans (Même si je n'ai jamais travaillé à Sainte Marie, ni à Nice... Ma grand-tante est morte à Sainte Marie il y a bien longtemps, alors que l'hôpital était encore tenu par des bonnes sœurs)

Déjà, à la description que tu fais du matin à l'hôpital psychiatrique, je vois que tu connais ce milieu... Si tu veux, dis-m'en plus en mp ! Je me retrouve tout à fait à l'époque où je travaillais en intra-hospitalier: le petit déjeuner, les chambres d'isolement, les infirmiers-hommes qui viennent en renfort... Bon, sauf le coté "médecins qui viennent s'ils n'ont pas un cours de tennis", ça, c'est dans Les Inconnus, mais c'est caricatural!

J'aime bien l’ambiguïté de l'histoire qui se maintient jusqu'à la fin... La roue de la moto qui se soulève, j'ai pas bien compris: c'est un élément surnaturel qui prouverait que le motard est le diable ? Dans ce cas, c'est dommage de ne pas laisser laisser l’ambiguïté.

En tout cas, j'ai été saisi par la description que tu fais de l'hôpital, et l'histoire est bien trouvée!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10096
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par paulux le Mar 28 Oct 2014 - 20:57

Merci pour ton message, Paladin. Ça aide quand on connaît "un peu" de quoi on parle, car ça rajoute un petit quelque chose de réel, irremplaçable.
J'enleverai la référence des inconnus, bien qu'on ait parfois l'impression que les médecins soient déconnectés de ce dont ils s'occupent.
La roue, c'est juste le gars qui accélère à mort au démarrage, comme ils sont plein à le faire à Nice, pour frimer ^^
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 631
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par Paladin le Mar 28 Oct 2014 - 21:26

Ok pour la moto... A Marseille, on les voit plus rouler sur leurs roues arrières, à faire les "cacous"!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10096
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par The_wakwak_tree le Mar 28 Oct 2014 - 22:40

Je n'arrive pas à commenter ce 3eme texte, il y a définitivement cette ambiance glauque qui est extrêmement bien rendue et prenante mais il y a un truc qui me dérange et je n'arrive pas à le formuler...

C'est définitivement une bonne histoire & un bon texte, mais je n'accroche pas et c'est lié aux descriptions... Je pourrais juste dire que j'aime pas, mais ce n'est pas ça non plus. Je me donne encore un peu de temps.


En tout cas, bien joué. C'est assez rare de voir un texte extrait d'un roman et qui soit aussi « autonome ».

Après, pour le respect du thème (oui je sais, je suis mal placé pour parler de ça  :mrgreen:  ! ) : oui et non. Prison c'est pas le thème, juste le background.
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 54

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par Catherine Robert le Jeu 30 Oct 2014 - 17:00

J'ai bien aimé ton texte. La description de la folie est bien faite et on y croit. Le début est un peu long pour une nouvelle (pour un roman, ça passerait peut-être mieux, mais je n'en suis pas sûre) et la fin est ambiguë. Dans le cadre de ton roman, je suppose que ce n'est pas grave car il y a une suite qui donne les explications manquantes, mais là, pour une nouvelle qui se veut autonome, on n'arrive pas à saisir s'il y a diable ou folie, si la fille est maudite ou pas. En général, j'aime bien les fins ouvertes pourtant, mais ici je cale un peu.
Je pense aussi que le texte mériterait un (petit) retravail sur certaines phrases, mais rien de catastrophique.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik ! Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9261
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par FRançoise GRDR le Jeu 30 Oct 2014 - 22:34

J'ai bien aimé Smile Tout à fait dans le ton que je préfère ! Il y a juste que le début est très riche en détails et la fin pas du tout ! Comme c'est le début d'un roman, cela se comprend mais dans le cadre d'une nouvelle, ce n'est pas bien équilibré... Et je me pose pleins de questions sur l'identité exact de cette fille, Cendrine... Voilà, tu as fait du bon boulot, y'a pas à dire le contraire.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7857
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par paulux le Ven 31 Oct 2014 - 10:12

Merci pour vos commentaires  Razz
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 631
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par Perroccina le Ven 31 Oct 2014 - 13:38

Je suis un peu ennuyée pour donner un avis. Je ne parviens pas vraiment à formuler le sentiment que m'a laissé ce texte. Je viens de lire tous les avis et ne suis pas plus avancée.
Si je reprends point par point :
- Le style : plutôt agréable, l'écriture est aisée et la lecture aussi. Je n'ai pas ressenti de gène face à des phrases trop lourdes.
- Le thème : comme le dit TwwT le côté hôpital psychiatrique, c'est juste un background mais je crois qu'il faut voir au delà : cette femme s'est laissée piégée pour se retrouver dans cette situation, par le diable, par sa propre imagination, cela reste à déterminer, mais elle est bel et bien piégée.
- L'ambiance : rien à redire, c'est très bien rendu, hormis la petite remarque sur les toubibs. Cela aurait été plus crédible de parler de toubibs froids et distants. J'ai vécu cette expérience un bon nombre de fois même si pour moi c'était en CHU et pas en CHP.
- L'histoire est effectivement déséquilibrée : très (trop ?) précise au départ, un développement bien mené et une fin sybilline.

Si une chose qui peut être révélatrice : j'ai imprimé ton texte pour le lire et je gardais les pages en paquet, passant au fur et à mesure les feuilles que je venais de lire au dessous du paquet. Parvenue au dernier mot, j'ai mis la feuille dessous et ai retrouvé la couverture que je voulais continuer à lire : pour moi l'histoire n'était pas finie, il en fallait encore.

Le point de vue du narrateur change en cours d'histoire et passe de la mère à la fille d'une façon un peu déroutante et avec le nouveau point de vue on est quasiment capable d'apporter des réponses à la mère, il semble que la fille a conscience de ce qu'elle est sans pour autant tout comprendre encore. Quant au motard tu n'en dis pas assez ou alors il fallait arrêter le récit juste avant cet épisode.

J'ai un peu réfléchi sur le clavier mais pour résumer je dirais un abord très positif de l'histoire et une fin qui me laisse sur ma faim. Cela gâche un ensemble pourtant très bien ficelé.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2860
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par paulux le Ven 31 Oct 2014 - 15:59

Merci Perrocina ^^
Juste pour vous embêter, je vais jeter un peu d'huile sur le feu : je ne trouve pas la nouvelle déséquilibrée, car toute l'importance des descriptions en début est contrebalancée par l'importance des dialogues à la fin.
Essayez d'y repenser après coup! Que dit la fille ? Quelles sont les réactions de sa mère ? A-t-on besoin de mentir à quelqu'un qui de toute façon est obsédée ?
Tout l'intérêt de la nouvelle est de présenter un personnage, mais lequel des deux ?
Je trouve que la limite entre folie et quotidien est très mince, surtout inscrite en fait dans le regard est l'appréciation des autres.
Et si on côtoyait vraiment au quotidien un être dénoué de toutes les valeurs auxquelles nous croyons, et sur lesquelles nous fondons nos repères : ne serait-ce pas là ce qui dérange, qu'il puisse y avoir d'autres règles du jeu ?
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 631
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Visite à Sainte Marie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum