La maison noire

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: La maison noire

Message par FRançoise GRDR le Ven 14 Déc 2018 - 18:49

Lu et approuvé ! Un très bon texte, lourd de sous-entendus et d'une force émotionnelle importante (mais il y a pire comme les textes de Cat, Léonox, Cancer…). Je n'ai pas été aussi touchée que Mélodie, mais je peux comprendre. Le malaise d'Aimeric renvoie à des comportements impensables / anormaux d'adultes ayant tout pouvoir sur des enfants en position de victimes.
Bref, Murphy tu proposes une nouvelle à la construction soignée et sur le questionnement autour du secret (qui aurait pu être plus approfondi). J'ai encore été influencée par mon désir de lire quelque chose sur le secret alors que c'est juste abordé dans la phrase d'accroche. En fait ce n'est pas vraiment un secret puisque les deux frères subissaient à tour de rôle les sévices du cousin Charles que le père semblait approuver…

L'allégorie de la maison noire me plaît beaucoup.

Bravo ! Thème de la perte de mémoire en accord avec le Black Out.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8238
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Murphy Myers le Ven 14 Déc 2018 - 20:05

Merci Françoise ! Smile Content que ça t'aie plu aussi, malgré les bémols.

Spoiler:
C'est bien un secret ; personne ne sait rien à part les victimes (la victime en fait, le frère n'existant pas) et le coupable ; il serait difficile que ces personnages-là ne soient pas au courant de leur propre secret Razz.
Le père n'approuve rien par contre ; il ne croit pas son fils l'unique fois où il tente d'en parler, comme c'est souvent le cas dans ces affaires-là. Mais à trop faire dans le non-dit et la suggestion, c'était inévitable que certaines infos ne passent pas aussi clairement qu'il le faudrait. Un point à retravailler, du coup.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3377
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Blahom le Jeu 20 Déc 2018 - 13:00

Une question pour commencer : la citation de départ ne contiendrait-elle pas une coquille ? En effet, la tournure "Un silence qui va et qui tient..." me semble bizarre. Ne s'agirait-il pas plutôt d'un silence "qui va et qui vient..." ?
Ce détail mis à part, j'ai été particulièrement sensible à la qualité de l'incipit. Les trente-cinq premières lignes sont excellentes dans la mesure où tu plantes le décor de manière remarquable... et trompeuse aussi, puisque je m'attendais à un récit classique de maison hantée (à la Shirley Jackson).
Si je devais nuancer mon jugement, par ailleurs éminemment positif sur cette très bonne nouvelle, je dirais qu'une telle histoire aurait mérité de reposer davantage sur le non-dit et que certains points n'avaient aucunement besoin d'être explicités (cf. les références à certaines "pratiques", ainsi que la séance de torture de l'oncle, donnant par trop dans la violence gratuite).
Quant à la fin, elle me paraît, en revanche, un peu trop nébuleuse et, cette fois, insuffisamment explicite.
J'avoue d'ailleurs qu'un point précis m'a posé problème : s'il était déjà sous l'influence de la maison, Aimeric (le prénom m'a rappelé le Emeric Belasco de La Maison des damnés de Matheson) n'aurait-il pas dû tout oublier ?
Or, il semblait jusque-là vivre dans une sorte de monde parallèle caractérisé par l'illusion de l'existence de son frère et ce phénomène de dissociation ne l'empêchait pas de se remémorer les horreurs du passé.
Enfin, tout cela ne m'empêche pas d'avoir fortement apprécié ton texte, sans doute celui qui m'a le plus intrigué (ce qui devrait être le cas d'un bon texte fantastique)...


Pray for Rosemary's baby...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1585
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 51
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Murphy Myers le Jeu 20 Déc 2018 - 15:00

Merci Blahom. Content que l'histoire plaise et intrigue malgré les bémols évoqués. Smile

Non, aucune faute dans la citation de début, c'est un "jeu de mot" assumé que je trouve d'ailleurs excellent : https://youtu.be/aQkt9nvhWJE?t=44

Spoiler:
J'ai bien conscience que le début laisse penser à une maison hantée classique, mais je voulais justement éviter une histoire classique, pour ne pas dire banale.

Par contre, je ne trouve pas la violence gratuite dans ce texte ; le but est de montrer une vengeance assumée, rêvée depuis toujours par la victime.
La scène de vengeance est la pierre angulaire du texte : sans elle, le héros n'a aucun revirement, et l'histoire aucune fin. C'est aussi un passage qui montre en direct ce que beaucoup de gens disent approuver en théorie (la vengeance sur les pédophiles) et qui remet, peut-être, en perspective la facilité avec laquelle on peut penser que cette loi du Talion serait la moindre des choses.
De là, faire dans la suggestion plutôt que dans la violence directe aurait été un non-sens.
Pour les "pratiques", je ne comprends pas : sur cet aspect, j'ai l'impression d'en avoir dit le moins possible.

Pour le flou sur la fin, je vais devoir retravailler ça.
Pour expliquer la chose : la maison efface la mémoire de ceux qui en ressortent. Or, Aimeric ne quitte la maison qu'une fois : dans les dernières lignes du texte.
Le monde avec son frère est un rêve qu'il fait, en tant que statue dans la maison (dans ce rêve, ses désirs deviennent réalité et s'incarnent en Benoit). Son "retour" à la maison est un simple réveil. De là, il doit choisir : retourner au rêve (et rejoindre ceux qui ne ressortent jamais de la maison, comme dit au tout début) ou retourner à sa vie originelle. Quel que soit son choix, il oubliera tout après l'avoir fait.
La maison fonctionne en 2 temps, elle montre d'abord ce qu'on désire avant de nous le faire valider (ou pas) : un aspect que j'ai totalement échoué à expliciter dans le texte actuel.

Encore merci pour ta lecture et ces points que je ne manquerais pas de retravailler plus tard.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3377
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par kalcidian le Dim 23 Déc 2018 - 0:52

Alors. J'ai lu et j'ai adoré. Pour moi, tout est bien dosée et on comprend bien le passif de chaque personnage .

Ton texte est dérangeant mais dans le bon sens du terme. On se demande ce qu'on ferait ,nous même, dans cette situation.

Bien sur que la fin peux laisser perplexe mais chacun y verra ce qu'il voudra y voir.

Bref. Un très bon texte tant sur la forme que sur le fond.
avatar
kalcidian
Écritoirien émasculé
Écritoirien émasculé

Messages : 305
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 39
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Murphy Myers le Dim 23 Déc 2018 - 12:06

Merci Kalcidian Smile

Content d'avoir atteint mon objectif (à savoir, faire un texte qui peut pousser à réfléchir). D'autant plus que c'est sans doute la première fois que je tente une telle approche.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3377
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Tak le Jeu 3 Jan 2019 - 17:54

Effectivement il déchire ton texte, Murphy !

J'ai bien aimé la description de ta maison noire, mais j'avais bien compris dès le début que tu ne resterais pas longtemps sur ce registre.
Et rapidement, ce récit part en effet dans une toute autre direction, qui n'a pas grand-chose à voir avec ce climat de maison hantée à laquelle on aurait pu s'attendre. Le point fort, c'est que tu arrives à construire un récit complet et touffu en seulement 7 pages (là où par exemple il m'aurait fallu le double pour exploiter tous ces thèmes). Concernant la plume, rien à dire : c'est très accrocheur et rythmé, on n'a pas le temps de s'ennuyer une minute.

Pour le respect du thème, là aussi c'est nickel : sans rien dévoiler de ton intrigue, l'angle avec lequel tu traites l'amnésie (qui a beaucoup été plébiscitée pour ce concours) est original et franchement bien fichu. Le fond est assez sombre, voire terrifiant par certains aspects, mais tout cela va très bien dans la logique globale de ton récit.
Pour ma part, j'ai bien saisi les allusions et les non-dits et j'ai trouvé les choses très bien comme ça. En rajouter une couche pourrait faire tomber ce texte dans le sordide, alors qu'ici la balance entre noir et fantastique (voire horreur) est assez subtilement gérée : on est constamment sur le fil et pourtant l'ensemble reste cohérent et de belle tenue. C'est donc à un joli tour d'équilibriste auquel tu nous a convié !
Juste une petite chose :
Spoiler:
Tu en as parlé dans tes explications, mais il est vrai que la partie avec les statues et leur rôle à jouer dans le processus "d'oubli" est un peu flou. S'il y a peut-être un petit truc à retravailler (ou du moins à clarifier) dans ton intrigue, à mon avis il faudrait regarder de ce côté-là.

Pour le reste, rien à ajouter : un texte de très haute volée, qui marque des points aussi sur le fond que la forme, tout en respectant parfaitement le thème.
Et en plus, avec un redoutable sens de la concision (sur ce point, j'avoue même être un poil jaloux).
J'étais impatient de lire ton texte, eh bien je n'ai pas été déçu ! C'est du très bel ouvrage, finement exécuté, parfois dur, mais profond également et rehaussé qui plus est par une pointe de réflexion à la fin, qui donne envie au lecteur de se poser la question fatidique* : quel choix a-t-il fait ?

Superbe participation en tous cas, merci pour ce très bon moment de lecture.



P.S* : Comme le coup de la toupie à la fin d'Inception : s'arrêtera de tourner, s'arrêtera pas ? Et je trouve ça génial que tu aies réussi à cristalliser toute la suspension de crédulité contenue dans ce texte à travers cette dernière phrase. Ça donne envie de relire d'un coup à la recherche d'indices cachés, pour y trouver une bribe d'indice ou de réponse.
Chapeau bas, encore une fois !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3853
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Murphy Myers le Jeu 3 Jan 2019 - 18:21

Merci Tak !

Que dire après un tel commentaire, sinon qu'il va me falloir des jours pour redescendre sur terre maintenant Razz

J'ai bien aimé la description de ta maison noire, mais j'avais bien compris dès le début que tu ne resterais pas longtemps sur ce registre.
Tu commences à trop bien me connaître en fait ! Parce qu'au moment d'écrire cette intro, je n'avais moi-même quasi aucune idée de la suite. C'est juste après l'avoir finie que je me suis arrêté pour me dire "Oui mais non, je peux pas faire une histoire DANS la maison, ça serait trop banale". Content que ce "revirement" de départ ait fonctionné en tout cas (même si je deviens prévisible dans ma quête d'imprévisibilité :mrgreen: ).

Pour les statues, je réfléchis encore à comment tourner ça d'une meilleure façon sans finir en pavé d'explication/tell (un de mes travers récalcitrants).

Encore merci !


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3377
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Perroccina le Jeu 3 Jan 2019 - 20:39

Hello Murphy,
Histoire bien écrite et dont l’intrigue se déroule avec logique. J’ai apprécié le fil rouge de la maison noire qui émaille le récit, sorte de potion qui permet de passer entre docteur Jekyll et mister Hide. Au delà de ça tu traites l’inceste et surtout ces conséquences sans tomber dans le pathos ce qui n’a rien d’évident. Un bon récit en résumé.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 3096
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 54
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Murphy Myers le Jeu 3 Jan 2019 - 20:54

Merci pour ton commentaire Perro !

Spoiler:
L'allusion à Jekyll et Hyde me fait d'autant plaisir que c'est en effet l'une de mes inspirations du moment, que j'essaie de décliner à ma sauce sur plusieurs chantiers.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3377
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par mémoiredutemps le Dim 13 Jan 2019 - 21:38

Très bon texte vraiment dans le sujet, cela m’a fait penser à une référence, "l'autre" de Robert Mulligan et puis les statues à pas mal de références même à "Rocky horror picture show". La construction est excellente (quoiqu’une scène aurait pu être plus imagée), la montée du suspens est bien traitée, peut-être une fin plus inattendue ? Mais le texte a cette qualité d’une nouvelle parfaitement construite : on peut se permettre de suggérer certaines choses sans avoir à détailler et en évitant que le lecteur soit frustré.
ma compréhension:
Oui pour moi le frère n’existe pas en tout cas au moment où ça se passe, parce que tu dis que tous deux détestent le père au point d’approuver l’"extinction" de sa vie, l’un comme l’autre aurait pu le faire. Tous deux ont aussi à se venger. Finalement, il s’est vengé du père et du bourreau de l’enfance, son choix me semble évident, peu importe d’être victime si on n’a plus de bourreau pour faire souffrir…
2 remarques:
"Des murs faits de nuit" poétique, oui, mais pas très explicite quand même
"Des meurtrissures à peine fermées se rouvrir" une faute je pense


Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon).
Auteure de "La Verge Noire" chez ÉLP Éditeur http://www.elpediteur.com/auteurs/memtemps/2015_vergenoire.html
Administratrice du forum de bêta-lecture http://imperialdreamer.1fr1.net/
Membre du comité de sélection du tournoi annuel des nouvellistes http://www.unmondedemots.com/pages/tournoi-des-nouvellistes/
avatar
mémoiredutemps
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 256
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire

https://www.facebook.com/Memoria-Temporis-La-Verge-Noire-6290503

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Murphy Myers le Dim 13 Jan 2019 - 22:54

Merci pour ce retour, Mémoire, et pour avoir relevé cette faute bien tachante qui m'avait échappé ! affraid

Spoiler:
Je devrais quand même retravailler quelques points par contre, car s'il s'est effectivement vengé en cours de texte (de son père et de son cousin), toute cette partie est une projection illusoire de la maison. Qui ne devient réalité que s'il choisit cette vie-ci à la fin et "devient" Benoit.
Au final, ça n'impacte pas la finalité de l'histoire, mais ça reste un aspect que j'ai mal présenté.

Je ne connais pas "L'autre" de Robert Mulligan ; je vais devoir combler cette lacune !

Encore merci Smile


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3377
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Catherine Robert le Lun 14 Jan 2019 - 13:25

Un très bon texte Murphy. Je me rappelle de tes premiers récits, hyper prometteur, mais souvent avec un manque d'affect. Tu as progressé à ce niveau d'une façon énorme.
Ton perso, je l'aime beaucoup. Et l'idée de cette maison : pour l'instant l'idée la plus originale de ce concours (me reste six textes à lire), mais ça on a l'habitude, tu as toujours de très bonnes idées, vraiment ton point fort.
Un léger bémol sur la fin. Tout y est pourtant, mais à la lecture, on ne comprend pas la totalité.
Par exemple, oui quand tu nous le dis, c'est clair que Aymeric a toujours été dans la maison, et on voit même les endroits qui nous l'indiquent, mais pourtant, ce n'est pas si clair à la lecture. Du coup, le choix final en devient un peu compliqué à appréhender aussi. Pareil pour les statues, bin oui, ce sont les précédents visiteurs et tu le dis, mais pourquoi ça ne nous rentre pas vraiment dans le crâne ? Je suppose qu'il faudrait revoir un poil la structure. Ou bien que ce sont trop d'infos en une fois.
Par contre, la toute fin (la dernière phrase), est juste top. Tout comme le fait de laisser ton lecteur dans l'ignorance du choix. Ça frustre un peu bien sûr, mais moi j'adhère au concept.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10268
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Murphy Myers le Lun 14 Jan 2019 - 14:09

Merci Cat !
Ce que tu dis sur l'affect me ravit car c'était effectivement l'un de mes gros points noirs (et à vrai dire, à chaque nouveau texte, ça reste un aspect où je flippe de me rétamer). Alors moi content d'avoir réussi avec ce texte !

Paradoxalement, en réussissant là-dessus, j'ai échoué sur un aspect qui, d'habitude, coule tout seul : faire comprendre le concept (ici, le fonctionnement de la maison donc). J'ai voulu éviter de trop sombrer dans le tell final (un autre de mes travers) mais suis tombé dans l'excès de zèle avec des explications trop brumeuses et trop vastes.
Un peu frustrant dans un sens : combler une lacune énorme et foirer un "acquis" en contrepartie.

Encore merci de ce retour en tout cas !


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3377
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Catherine Robert le Lun 14 Jan 2019 - 14:48

On ne peut pas dire que ce soit foiré. C'est juste qu'il y a peut-être un peu trop d'élément au même moment.
Le fait qu'il ait toujours été dans la maison, les statues, son frère qui n'existe pas, le choix qu'il a fait mais n'a pas fait. Comme tout arrive en même temps, on zappe sur certains.
Mais je pense qu'il ne s'agit que d'un petit retravail à faire pour que tout s'imbrique dans l'esprit des gens. Parce que tous les détails y sont.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10268
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum