La maison noire

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Murphy Myers le Lun 14 Jan 2019 - 14:53

Oui, ça reste une retouche minime comparé à d'autres chantiers que j'ai eu à retravailler. Je me dis aussi que je peux élaguer certains aspects (le coup des statues n'est pas vital par exemple ; à voir si je peux l'enlever pour laisser plus de place aux détails vraiment importants : frère inventé, double vie et choix à faire).
Là je n'ai plus le nez dedans, mais quand je m'y replongerai, je verrais si ça peut être la solution au problème.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3377
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Jack-the-rimeur le Lun 14 Jan 2019 - 17:28

Un récit oppressant, bien dosé dans une progression et implacable qui "emmaillote" le lecteur. Cette partie-là est remarquablement exécutée. (Quelqu'un a évoqué Shirley Jackson et, à mon avis, c'est plutôt bien vu.)
Pour le reste :
Spoiler:
J'ai d'abord cru qu'Aimeric, suite aux sévices subis dans son enfance, avait développé une double identité, mais dans la vie réelle. Donc, qu'il avait aussi une famille, une maîtresse, achevé son père et séquestré l'oncle Charles. Autant d'éléments que le choix final n'aurait pu effacer, A étant aussi coupable que B.
Là-dessus, les spoilers m'apprennent que j'ai mal compris, que B n'est qu'un fantasme, une antithèse fictive de A générée par la maison. Mais dans quelle optique ? Mystère. Pourquoi tourmenter A avec des crimes qu'il n'a pas commis ? Pour illustrer ce qu'il aurait pu devenir ? Pour prolonger le plaisir malsain d'une de ces visites trop rares. Et quel étrange dilemme proposé à la fin  dans la mesure où le seul choix qui importe est à l'entrée et non à la sortie, dans la décision de franchir ou pas le seuil de la demeure ténébreuse. Ce que rappelle d'ailleurs fort justement la toute dernière phrase du récit...
Un bon concept de base et un gros potentiel pour cette histoire bien menée jusqu'à cet imbroglio psychique par trop déroutant.
Dommage.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2257
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Murphy Myers le Lun 14 Jan 2019 - 18:42

Merci Jack ! Et désolé que le texte soit finalement une déception.

Pour répondre à quelques questions soulevées :
Spoiler:
"Là-dessus, les spoilers m'apprennent que j'ai mal compris, que B n'est qu'un fantasme, une antithèse fictive de A générée par la maison. Mais dans quelle optique ? Mystère."
Dans l'optique de montrer au visiteur ce qu'il a demandé tout en lui permettant de se rétracter si ça ne lui plait pas. La maison fonctionne ainsi, tout comme, par exemple, Freddy n'entre dans les rêves que si on a peur de lui (pourquoi donc ?) ou Carrie fait tourner les tables si on l'énerve (pas plus d'explications non plus). C'est un concept à accepter tel quel (mais encore aurait-il fallu que je l'explique correctement, j'en ai bien conscience).

"Et quel étrange dilemme proposé à la fin dans la mesure où le seul choix qui importe est à l'entrée et non à la sortie, dans la décision de franchir ou pas le seuil de la demeure ténébreuse. Ce que rappelle d'ailleurs fort justement la toute dernière phrase du récit..."
Au contraire, l'intro pose bien que c'est la sortie qui compte et qui questionne : certains ne reviennent jamais (pourquoi ? qu'ont-ils fait pour ne jamais revenir ?), d'autres en ressortent mais sans mémoire (pourquoi ? qu'ont-ils fait pour pouvoir revenir ?) ; quand on regarde par une fenêtre, on comprend ce qui se passe, mais quand on se détourne de la fenêtre, on oublie ce qu'on a vu. Dès le départ, c'est donc bien en "quittant" la maison que son pouvoir final prend effet, non pas en "entrant".
Même la fixation d'Aimeric pour la maison concerne au final sa sortie : entrer et sortir amnésique. Certes, il faut bien entrer pour sortir et, en ce sens, entrer est déjà un choix primordial, mais ce n'est que l'intermédiaire vers l'objectif final (sortir libéré).
Mais, là encore, j'ai raté le coche pour expliquer ça dans le texte, clairement (l'expliquer sur le forum, c'est bien ; l'expliquer correctement dès le départ, ç'aurait été bien mieux !).
En revanche, je ne comprends pas ce que tu veux dire au sujet de la dernière phrase, je dois avouer ?

Encore merci en tout cas !


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3377
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Jack-the-rimeur le Mar 15 Jan 2019 - 17:51

La dernière phrase ? "Qu"était-il venu faire dans cette maison déjà ?"
Ben oui, parce qu'elle balaie cette question de choix et qu'on en revient à l'intention première d'Aimeric : se laver le cerveau de ces souvenirs traumatisants qui l'empêchent de mener une vie normale. Il a obtenu ce qu'il était venu chercher. La boucle est bouclée.
-Pour ce qui est de ceux qui ne sont jamais ressortis de la maison, je ne l'ai pas tenu pour un fait établi. Je te rappelle ta formulation dans l'intro : "Peu ont osé entrer. certains ne sont jamais revenus, à ce qu'on dit". Tu parles d'une rumeur, de racontars. Peut-être eût-il fallu concrétiser davantage, évoquer le père Julien quand sa femme l'a plaqué ou la vieille Germaine après la mort de son fils. Mais en l'état, je n'y ai vu qu'une légende et, du coup, j'ai pris les formes pâles (les statues) pour de simples fantômes des mémoires abandonnées par les visiteurs précédents, un peu comme ces filaments de souvenirs que les mages s'extraient de la tête dans Harry Potter. Partant de là, ressortir allait de soi et donc, le choix final m'a fait l'effet d'un cheveu sur la soupe.
Ceci dit, quelques notes relatives au passé de cette maison ne seraient peut-être pas superflues pour préparer le lecteur à l'idée d'une sortie pas gagnée d'avance. Mais bon, c'est toi qui voit.
Désolé d'être passé à côté de ton histoire.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2257
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Murphy Myers le Mar 15 Jan 2019 - 18:24

Je comprends mieux, pour cette dernière phrase. Elle montre en fait qu'il a oublié avoir fait un choix, et même d'avoir eu à faire un choix. Ça ne dit pas qu'il est lavé de ses trauma. Au contraire, le but est de laisser le doute quant au choix qu'il a fait et de dire au lecteur "désolé, mais vous n'en saurez pas plus que le personnage quel choix il a fait". Bon, but manqué pour le coup :/
Pour le "à ce qu'on dit" oui, car la maison a toujours été là et que le personnage qui parle n'a jamais connu personne qui y soit allé. De là, pour ce personnage en particulier, rien ne prouve quoi que ce soit. Mais pour un lecteur, hors de l'histoire, les lignes d'introduction sont autant d'indices à prendre en compte. Je ne pourrais pas trop donner plus d'indication sur la maison avant la fin : toutes les info manquantes ne sont accessibles que pour quelqu'un dans la maison. C'est tout le problème de ce genre de concepts (je n'en suis pas à mon premier du genre -_-) où les personnages sont incapables de se souvenir des info essentielles, et donc de les "transmettre" au lecteur.
J'espère mieux réussir mon coup la prochaine fois !


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3377
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Hellaz le Mer 16 Jan 2019 - 20:21

Salut Murphy,
Ce fut une très agréable lecture. Je n'ai rien à dire sur la forme. J'ai beaucoup apprécié ta description des relations entre les jumeaux et la subtile perversité qui s'en dégage. Je regrette que tu n'aies pas creusé le dilemme moral d'Aimeric car il me parait fade comme personnage, moins intéressant que la relation avec son frère. A cela s'ajoute l'inquiétante étrangeté des occupants de cette maison hantée. Bref je vais lire les spoilers Razz
avatar
Hellaz
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 162
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 43
Localisation : Bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Murphy Myers le Mer 16 Jan 2019 - 22:04

Merci pour ce retour Hellaz.
Content que l'ambiance ait fonctionné, malgré le personnage fade (un de mes travers récurrents, mais je me soigne).


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3377
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par mormir le Jeu 17 Jan 2019 - 23:11

Oufff ! Ca fait mal à lire ! Une atmosphère qui oppresse, des scènes successives plus dérangeantes les unes que les autres. Moi ça m'a cueilli au niveau du ventre et une certaine nausée persiste.

Mais alors il faut en conclure que l'art de l'écrivain a été ici déployé avec une maîtrise presque parfaite.

Mon seul bémol sur cet excellent texte est que je n'ai pas parfaitement compris la fin. Elle m'a parue un peu téléphonée par rapport au temps passé sur les scènes précédentes.

En tous cas, quel texte, mes aïeux ! Merci à toi !!!


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2613
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Zaroff le Ven 18 Jan 2019 - 10:20

La première page (la description de la maison) est un beau monument d'écriture. Après, je trouve que l'intensité du style est amoindrie par des passages trop neutres. Dès l'introduction, j'ai été happé comme un récit à la John Russo et déçu par le reste. Malgré tout, l'ensemble est rédigé avec un travail de fond et la narration est pro. Chapeau.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre groupe Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12963
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Murphy Myers le Ven 18 Jan 2019 - 12:26

Merci Mormir et Zaroff. Smile


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3377
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par paulux Hier à 17:45

Vraiment un très très bon récit Murphy, comme d'hab j'aurais envie de dire. Partir sur un thème qui semble se concentrer sur une maison hantée est quelque chose de casse-gueule par nature, puisque déjà mille et mille fois traité.

Et pourtant, tu l'abordes d'une façon très réaliste, très bien posée, puis tu t'en détaches pile comme il faut pour nous présenter tes personnages et leur histoire. Je ne vais pas pousser plus loin, car ce n'est pas nécessaire. Ton récit surprend, interpelle, et fait se poser des questions. Tout ce qu'on peut rêver attendre de ce genre-là. Donc bravo, c'est du très bon !
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 741
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 41
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Murphy Myers Hier à 18:04

Merci Paulux. Smile


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3377
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison noire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum