Nyctalos

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nyctalos

Message par Tak le Ven 21 Avr 2017 - 23:59

Voici donc ma contribution pour le concours ; un nouveau texte, tout frais tout neuf.

Juste une petite précision avant de commencer : cette nouvelle s'insère dans la continuité d'un autre texte (probablement plus long), que je n'ai pas encore écrit mais sur lequel j'ai déjà pas mal de matière. Il y a donc peut-être une ou deux références légèrement absconses, mais le texte en soi est auto-suffisant. Sachez juste que la mention à "Tcharno" se rapporte à une ville imaginaire, aux couleur pseudo-fantasy, en lien étroit avec la ville dans laquelle se déroule cette histoire-ci : la belle contrée de Salomone (elle aussi, imaginaire).
Le texte se suffit à lui-même et hormis ces menus détails, je pense que le celui-ci peut se lire sans besoins d'éclaircissements.

Pour le reste, ben comme d'hab' je sais pas trop quoi en penser, j'avance dans le même flou que les personnages essayant de suivre mon héros dans la nuit...
A vous de me dire ce que ça vaut  Rolling Eyes
35791 signes, 15 pages :

http://www.fichier-pdf.fr/2017/04/21/nyctalos-1/


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2442
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Blahom le Sam 22 Avr 2017 - 14:50

L'ensemble se lit bien, c'est très fluide. Les passages descriptifs sont réussis, point trop longs. Les scènes d'action s'avèrent efficaces. J'ai passé un moment agréable.

Tu écris plus haut que le "texte se suffit à lui-même", qu'il "peut se lire sans besoins d'éclaircissements." S'il est vrai que le lecteur entre sans trop de difficultés dans ton univers, certains points demeurent cependant un peu flous. J'aurais, par exemple, aimé en savoir plus sur le Hibou. D'où tire-t-il ses pouvoirs ? Il me semble triompher un peu trop facilement de ses ennemis.

Si je devais mettre en avant un point négatif, ce serait la fin, qui m'a semblé un peu "facile". La conversation entre le héros et la fonctionnaire fait un peu cliché (on se croirait dans les dernières secondes de Sudden Impact, lorsque Harry passe l'éponge sur les agissements de Jennifer Spencer).

Pour le reste, j'ai trouvé ce texte très sympathique, de la S.-F. pas prise de tête et divertissante, façon J. Vance, C. L. Moore. Cela m'a aussi remis en mémoire Harry Canyon, l'une des histoires du film d'animation Métal hurlant (1981).


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1227
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Tak le Sam 22 Avr 2017 - 17:42

Hello, Blahom !
Ben déjà, merci pour ta lecture rapide et ton avis toujours argumenté, comme à ton habitude. Concernant les points un peu flous que tu soulèves sur le protagoniste, il est vrai que je n'ai pas voulu m'appesantir sur le pourquoi du comment : je voulais garder un certain rythme pour ce texte et mettre l'action au premier plan. Mais effectivement ça peut poser problème, de même que le coté "invincible" de celui-ci. Je ne m'en suis rendu compte qu'après coup (tout le gros de l'histoire était écrit et ce n'est lors que des ultimes relectures que ce point m'est apparu). Peut-être aurais-je du retravailler cet aspect avant de poster...
Mais je crois aussi qu'à un certain moment j'en avais marre et avais besoin de poser le point final. Et passer à autre chose.

Heureux que tu aies tout de même passé un bon moment en lisant ce texte - même si je n'ai rien vu ou lu des auteurs/films que tu cites Razz


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2442
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Eisreiher le Sam 22 Avr 2017 - 23:29

Salut Tak

J'ai hâte de voir cet univers s'étendre, car on sent bien qu'il est lié à d'autres textes et qu'on n'a pas spécialement toutes les clefs pour comprendre toutes les idées du texte. L'univers est un régal avec un monde en demi-teinte, grisâtre passionnant.

Le fait de ne pas avoir toutes les clefs de lecture du texte n'est pas un problème, car il se comprend de lui-même. Cela renforce son attrait car on peut parfois se sentir dépassé et le héros ne nous aide pas à comprendre cet univers. Nous sommes obligé de suivre son parcours et le sentiment d'urgence qu'il éprouve ne nous autorise pas à vouloir comprendre toutes les subtilités mais à savoir comment il s'en est sorti.
avatar
Eisreiher
Apprenti égorgeur

Messages : 30
Date d'inscription : 06/07/2016
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Tak le Dim 23 Avr 2017 - 22:58

Salut à toi, Eisreiher !
Ravi que l'univers - quoiqu'un peu flou - de mon texte t'aies accroché, mais au risque de te décevoir, l'autre texte que je mentionne n'est pas une suite directe de cette histoire. On y parle d'autres choses et d'autres lieux, bien que Le Hibou y soit présent. Mais je suis pas sûr qu'il y tienne une place prépondérante. On verra bien d'ici là, pour l'instant ce projet n'en qu'à un stade embryonnaire.

Pour les autres points que tu mentionnes... tu as à peu près saisi ma démarche : on est avant tout dans l'action et j'ai mis davantage l'accent sur la résolution et le "show" des péripéties que sur le "tell" du pourquoi du comment. Un parti-pris pouvant rebuter les plus pointilleux, mais qui peut aussi séduire ceux qui ne cherchent pas forcément à tout décortiquer.
A la base c'était encore plus dépouillé et centré sur l'action, avec des scènes filant droit au but sans transition (j'imaginais entre 6 et 8 pages maxi)... mais je me suis finalement laisser embarquer par ce personnage et son sentiment d'urgence, comme tu le dis si bien. J'ai donc rajouté quelques détails et passages de transition, une fois lancé. Mais persiste encore à mon goût un coté un peu trop abrupt - soit j'en dis trop, soit pas assez  Rolling Eyes
En l'état, je n'en suis pas tout à fait satisfait.

Mais si tu as passé un bon moment le temps de ta lecture, alors ça me va très bien. Merci pour ton retour Wink


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2442
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Catherine Robert le Mar 25 Avr 2017 - 15:38

Passé également un bon moment de lecture. Ça navigue entre une fantasy urbaine et un récit d'action/aventure. Très peu de temps morts, ce qui fait qu'on est entraîné à la suite du hibou. Bien qu'il reste du flou, ça ne m'a pas vraiment dérangé, peut-être grâce au rythme qui fait qu'on n'a pas le temps de s'arrêter pour penser à telle ou telle chose.
Dans les bémols, je trouve que le personnage de l'enquêtrice n'est pas suffisamment utilisé. Elle m'a donné l'impression d'être là uniquement pour permettre au Hibou de dérouler son histoire. Impression renforcée à la fin avec cet étrange happy-end qu'elle offre au gaillard. Pourquoi était-elle là au fond ? Il y a aussi cette supériorité du Hibou, un peu trop poussée je trouve. Et contradictoirement, alors qu'il dézingue à tout va des dizaines d'hommes sans aucun soucis, l'enquêtrice a raison de lui très facilement. Reste aussi pas mal de coquilles diverses, entre petites fautes, mots en trop ou trop peu, petites maladresses de vocabulaire ou de formulation. Rien de très grave qu'une bonne relecture ne pourrait gommer.
Un bon récit donc, et quelques petits détails à retravailler. Mais je le répète, une chouette lecture.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8594
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Tak le Mar 25 Avr 2017 - 22:25

Salut, Cath.
Pour les bémols, je ne peux qu'être d'accord avec toi : j'avais dès le début cette idée d'histoire racontée, mais je ne savais pas trop comment la mettre en scène. Le récit à la fliquette me semblait (sur le moment) le moyen le plus commode, mais effectivement ça peut sonner très artificiel - surtout que ce personnage n'apporte rien à l'intrigue, au final.
Quant à la super-invincibilité du personnage, oui c'est vrai que ça fait un peu trop. Je voulais mettre surtout en avant ses facultés, mais cela ne l'aurait pas empêché de prendre une petite bastos au passage... je suis d'accord. En fait, j'avais tellement la tête dans le guidon que je me suis surtout focalisé sur les questions de rythme et de structure, sans forcément m'attarder sur les détails ou les questions de fond.
Encore une erreur de débutant, me dis-je Rolling Eyes

Et en effet, je m'en suis rendu compte seulement après coup, mais encore pas mal de coquilles : j'ai rendu ma copie en fin de soirée, avec les yeux plus tout à fait en face des trous, la prochaine fois j'opérerais mes ultimes relectures en début de journée, ça vaudra mieux Embarassed
Content néanmoins que tu aies passé un bon moment, malgré les bémols. Je n'avais pas de grandes espérances sur ce texte et le fait que tu aies lu sans t'ennuyer me suffit déjà en soi.
Merci pour ta lecture et commentaires avisés !

P.S: Fantasy urbaine c'était ma ligne de conduite initiale, mais "action-aventure" ça m'étonne plus. Mais pourquoi pas, après tout, vu que ce texte est essentiellement basé sur une course contre la montre ?
C'est marrant que ce texte aie évolué vers cette direction, car à la base j'avais plus en tête quelque chose de plus sombre et violent... Je crois qu'en la matière, un format plus court et ramassé me réussit mieux. Mais j'en prends note également, pour la suite.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2442
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Invité le Jeu 27 Avr 2017 - 11:56

Bonjour,

Pas lu les autres critiques, le ferait plus tard. Très chouette nouvelle, peut-être la meilleure de ce concours pour le moment.

En défaut, peut-être que l'univers n'est pas vraiment défini. Pour le coup j'ai vraiment pensé au monde cyberpunk/fantasy de Shadowrun qui se déroulerait dans le fond du Kolkhoze. Evidemment tu te doutes que ça me parle beaucoup Wink.

Peut-être que l'intro et l'épilogue sont un peu en trop dans ta dramaturgie, puisque l'on sait du coup que le personnage va survivre. Ce qui n'est pas un mal, mais avec le décompte façon Snake Plissken, ça ne marche pas très bien.

Reste qu'il manque un peu d'épices gore et quelques descriptions ici ou là. Rien de rédhibitoire de toute façon.

Au cas ou, je reprendrais bien des aventures du "Hiboux"...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Tak le Ven 28 Avr 2017 - 8:44

Hello, Gernier !
Ton commentaire me fait sacrément plaisir, même si je ne connais Shadowrun que de nom. Pour l'intro et l'épilogue, je suis plutôt d'accord : elles n'apportent finalement pas grand-chose et coupent peut-être un peu trop la suspension d'incrédulité. A la base je voulais un truc incisif et efficace et je réalise que ces parties-là nuisent un peu à l'impact. Je les couperais sûrement pour une 2e version, en tentant d'insérer le background du personnage et la description de la "fée" dans le corps du récit.
Une bonne piste à exploiter, je pense.
Et évidement, je ne peux qu'aller dans ton sens pour la petite touche de gore : c'est un aspect qui manque à ce récit, je trouve (mais en revanche je m'arrêterais là pour les descriptions, j'aime pas trop surcharger en la matière sauf quand c'est réellement indispensable à la bonne compréhension).

Je prends bonne note de tes suggestions, en tous cas. Et effectivement, j'ai un autre récit en stock mettant en scène Le Hibou (même si, comme précisé plus haut, il n'en sera pas le héros).
Merci pour ta lecture et ton avis enthousiaste Smile


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2442
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par François Fischer le Mar 2 Mai 2017 - 10:59


Que de bonnes idées dans ce récit d'Urban fantasy :
- un héros attachant ;
- un univers suscitant la curiosité ;
- le changement de narration quand interviennent les pouvoirs du Nyctalope ;
- le compte à rebours rythmant le récit et maintenant le suspense.

Je ne vois pas grand-chose à lui reprocher, hormis quelques petites coquilles. Un bon moment de lecture, rafraîchissant et divertissant. Et mine de rien, un univers riche en potentiel pour la littérature jeunesse, à condition d’en aseptiser les aspects les plus violents, bien entendu Smile
avatar
François Fischer
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 161
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Paladin le Mer 3 Mai 2017 - 11:20

La première partie comporte un certain nombre de formulations maladroites : "La cloche venait de tinter sur un femme aux relents bureaucrates", je trouve la phrase surréaliste ! Tu veux dire "la cloche tinta : une femme, au look de bureaucrate, entra" ? On parle de "relents" pour une odeur, pas pour une allure...

Ensuite, on passe vite à de l'action pure, e c'est très visuel : je verrais bien cette histoire en film plutôt qu'en littérature, et, mais là c'est personnel, moi j'ai un peu du mal avec les films de pure action, je décroche vite. A plus forte raison en lecture. C'est pourquoi j'ai vraiment eu du mal à entrer dans l'histoire.
Mais C'est une histoire de feeling personnel, j'aurais plus accroché à une enquête, par exemple. Ceci dit, tu as crée un univers de " thriller fantasy urbaine" cohérent et sympa, et des personnages bien campés.
C'est juste que j'ai du mal avec le coté trop "action".


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9569
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Tak le Mer 3 Mai 2017 - 20:01

Paladin a écrit:La première partie comporte un certain nombre de formulations maladroites : "La cloche venait de tinter sur un femme aux relents bureaucrates", je trouve la phrase surréaliste ! Tu veux dire "la cloche tinta : une femme, au look de bureaucrate, entra" ? On parle de "relents" pour une odeur, pas pour une allure...

"La cloche tinta sur une femme", ça peut paraître confus et en effet je n'étais pas certain pour cette formulation, mais "aux relents bureaucrates", j'assume complètement. Le Hibou est un être sensitif qui réfléchit avant tout en termes d'odeurs, de sons, de vibrations.
Quand cette nana se pointe dans sa boutique, il "sent" l'odeur de bureaucratie qui émane d'elle, avant même de la détailler visuellement. C'est que je voulais faire passer dans cette phrase...

Et pour le reste, effectivement c'est une question de sensibilité et je respecte parfaitement la tienne. Je ne pensais pas qu'on puisse voir cette histoire comme une sorte de "thriller urban fantasy" mais si c'est ton ressenti, je dis "pourquoi pas ?"
Après, c'est vrai que l'équilibre est difficile à trouver entre tous ces éléments et je ne voulais pas surcharger ce texte de longues descriptions (désolé Gernier) ou d'interminables monologues intérieurs pour contextualiser le concept général ou les pensées du personnage. J'ai voulu miser sur l'efficacité de la chose avant tout et il me semblait qu'une des meilleures façons de présenter les "facultés" du Hibou était de le mettre en situation. Au travers de l'action, donc.
Un parti-pris comme un autre. Désolé que celui-ci ne t'aies pas plu accroché que ça, Pala.

François : ton commentaire me fait super plaisir (d'autant plus que tu as été sensible à la "mise en forme" de ce texte), mais je dois quand même revenir sur un point de ton commentaire :

François-le-Pêcheur a écrit:Et mine de rien, un univers riche en potentiel pour la littérature jeunesse, à condition d’en aseptiser les aspects les plus violents, bien entendu

Justement, je comptais faire tout l'inverse : appuyer l'aspect violent/poisseux du récit pour l'amener vers des territoires plus connotés "horreur" urbaine que "fantasy" (même si cet aspect restera présent).
Ravi néanmoins que tu aies accroché sur cette première mouture ! Wink


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2442
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Paladin le Mer 3 Mai 2017 - 20:49

Tak a écrit:j'assume complètement. Le Hibou est un être sensitif qui réfléchit avant tout en termes d'odeurs, de sons, de vibrations.
Quand cette nana se pointe dans sa boutique, il "sent" l'odeur de bureaucratie qui émane d'elle, avant même de la détailler visuellement. C'est que je voulais faire passer dans cette phrase...

ok, c'est ce que je n'avais pas compris. Peut-être justement il manque quelque chose qui fasse comprendre au lecteur le type particulier de perception du hibou, et dans ce cas-là, ça devient intéressant.

Quand je parle de "thriller urban fantasy" , ça n'a rien de péjoratif, j'aime les thrillers et j'aime bien la fantasy urbaine, sans doute plus que les histoires d'elfes et d'orques des royaumes médiévaux-fantastique (Hors Tolkien). c'est en effet mon ressenti. et si je n'ai pas plus accroché, je le répète, c'est très subjectif.


Dernière édition par Paladin le Jeu 4 Mai 2017 - 1:19, édité 1 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9569
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Tak le Mer 3 Mai 2017 - 23:16

Pas de soucis Pala, et comme je le disais plus haut, je respecte totalement ce ressenti. Moi-même je ne suis guère attiré par les histoires de thriller (du moins, en littérature). Mais j'ai tout de même voulu épicer la chose à ma sauce...

Quant au point évoqué plus haut, tu as raison : il manque sûrement une petite précision à ce sujet (amener la sensibilité "sensorielle" du perso à ce stade-là du texte est peut-être un peu prématuré).
J'en prends bonne note pour la seconde version, qui verra sûrement le jour d'ici pas trop long.

Merci à toi, ô fier chevalier en armure Smile


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2442
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Cancereugène le Dim 7 Mai 2017 - 20:03

Je suis particulièrement convaincu par le rythme et l'énergie insufflée à ce récit. L'histoire est déconcertante, car on part de notre réalité pour évoquer des créatures et technologies imaginaires. Je me suis demandé s'il s'agissait d'un univers de fantasy urbaine ou de SF. Finalement, j'en sais pas plus après avoir tout lu, et c'est pas grave ! L'intrigue est assez classique car même si l'enjeu est surnaturel, l'ultimatum des mafieux, ça fait un peu série du samedi soir. Mais comme je le disais, le rythme emporte mon adhésion. L'avantage avec les mafieux, c'est qu'on sait d'emblée qu'ils sont méchants, donc ça évite de trop perdre son temps à expliquer le pourquoi du comment.
Je trouve cependant qu'il manque des éléments pour bien appréhender l'univers proposé. Je n'ai pas compris pourquoi le nyctalope s'est endetté auprès de la mafia. Je n'ai pas compris non plus la valeur des fées (appelées plus tard chimères, là non plus j'ai pas compris.)
Je trouve les linkarins trop faciles à contrer. La menace n'est pas suffisamment explicitée ; j'ai eu du mal à me soucier de la vie de la famille du héros. De ce fait, le combat final m'a paru trop long. Je suis passé un peu à côté du suspense. Enfin, le rôle de la créature et le lien qui s'établit avec le nyctalope, là non plus, je n'ai pas trop saisi...
Bref, je ressort du texte avec une bonne impression, le récit est agréable à suivre, vigoureux, mais je n'ai pas tout capté, ni dans les faits, ni dans les émotions.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1659
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum