Nyctalos

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Tak le Dim 7 Mai 2017 - 21:07

A la base, il y avait beaucoup plus de détails et de précisions sur l'univers (ou les personnages) dans mon premier jet, mais à un moment j'ai dû faire le choix entre un univers riche et détaillé et l'efficacité. Du coup, j'ai préféré miser sur l'action et le rythme, pour mettre en scène les facultés de mon personnage. Mais vos commentaires m'aident à prendre conscience des trous laissés béants dans l'intrigue ou dans les explications ayant trait à la nature des personnages/créatures. J'en prends bonne note donc, pour la deuxième version.

Merci pour ton commentaire et ta lecture, Cancer !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2983
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Hellaz le Ven 12 Mai 2017 - 23:47

On sent bien un univers construit, solide, comme cadre du récit. Le style est efficace, la narration cinématique. On a envie d'en lire plus après la dernière ligne. Agréable lecture!
avatar
Hellaz
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 132
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 42
Localisation : Bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par FRançoise GRDR le Sam 13 Mai 2017 - 12:18

Texte solide où l'on sent le potentiel pour en faire un roman. Le personnage du "Hibou" est vraiment bien campé alors que le climat dans lequel il évolue un peu moins. Je n'avais pas compris tout de suite qu'il appartenait au même milieu que ses "agresseurs", qu'il leur était redevable de quelque chose.
Du bon boulot en tous cas. Je ne me suis pas ennuyée une seconde et ta nouvelle fait partie de celles qui me plaisent le plus.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7808
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Tak le Sam 13 Mai 2017 - 14:48

Merci à vous, Hellaz et Françoise.
Pour le manque de précision du cadre, effectivement je n'ai pas voulu trop mettre celui-ci en avant pour laisser le champ libre à mon personnage. Et pour rester dans les limites de longueur, of course. Mais je commence à bosser sur une nouvelle version, alors toutes les pistes d'amélioration sont bonnes à prendre !

Thanks Wink

P.S: Potentiel pour en faire un roman ? Pour l'instant c'est pas dans mes projets, mais je sais que la "suite" des aventures du Hiboux se déroulera dans un texte plus long que celui-ci... Une novella, maybe ? Je sais pas encore, mais l'idée me trotte.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2983
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Murphy Myers le Dim 14 Mai 2017 - 16:24

Pas lu les autres commentaires, désolé des possibles redites.

J'ai adoré l'univers que tu as créé, entre féérie et polar. Entre le compte à rebours et la fantasy originale, je ne pouvais qu'adorer, et j'aurais d'ailleurs eu aucun mal à suivre cette histoire sur le format d'un roman, pour rendre le décompte plus stressant et détailler les personnages.

Mais comme tu dis que c'est un texte qui s'insère dans un projet plus global, j'imagine bien que tu ne peux pas te permettre de changer en roman à part entière tous les fragments/nouvelles/chapitres que tu as déjà sur ce sujet.

Quelques petits bémols quand même selon moi (rien de vraiment gênant ou irréparable) :
- Le Hibou qui m'apparaissait au départ comme un monsieur tout le monde et qui se change soudain en Terminator. Son pouvoir se résumait à voir dans le noir mais au final, j'ai l'impression qu'il a aussi une certaine célérité anormale, un peu comme s'il devenait un surhomme dès qu'il est dans l'obscurité. C'est bien ça ? Si c'est quelque chose de ce genre, faudrait peut-être le faire comprendre dès qu'on découvre son pouvoir de nyctalope. Si non, je trouve vraiment que le décalage est trop important.
De même qu'il a réussi à démolir une dizaine de mecs armés (d'armes mortelles), dispersés géographiquement, alors qu'au tout début, il n'est pas capable de venir à bout d'une seule personne isolée (l'inspectrice), à seulement un mètre de lui, et armée d'un taser douloureux mais qui ne menace pas sa vie. Elle a l'avantage de la surprise mais peut-être qu'elle devrait réagir juste avant qu'il n'éteigne les lumières, pour rendre plus logique le fait qu'il n'a pas réussi à esquiver son attaque.
- Toujours sur l'inspectrice, je la trouve trop naïve sur la fin. Rien ne lui dit que le Hibou lui a relaté les vrais faits, et elle ne se demande pas plus que ça pourquoi la fée est encore là. Pour une enquêtrice, elle manque de suspicions à mes yeux. (J'avais d'ailleurs une théorie qui est vite tombée à l'eau : je pensais que l'unique fée capturée était enceinte et mettrait bientôt bat à des dizaines d'autres : ce qui contenterait le méchant de l'histoire qui en voulait une douzaines et expliquerait que le Hibou en ait gardé une pour lui à la fin).
- Enfin, une incompréhension qui tient peut-être à ma fatigue d'aujourd'hui : les linkarins bouffent un type et considèrent leur mission accomplie. Mais les ordres, comme je les imaginais, étaient de tuer la femme et la fille du hibou. Donc 2 personnes. Comme c'est des sortes de serpents, pas de problème à imaginer qu'ils ne font pas trop de distinction entre les gens qu'ils bouffent. Mais je me disais quand même qu'ils cherchaient à bouffer 2 personnes (même si ce ne sont pas les bonnes) avant de considérer leur mission accomplie. Ou alors je suis parti trop loin dans mon propre délire.


En tout cas, entre les fées de mer, les linkarins et le ravka, j'ai adoré cet univers et ses concepts originaux. J'ai même pensé que le ravka était inspiré d'une légende réelle. Forcément, une histoire avec des créatures inventées de toutes pièces ne pouvait que me parler. Smile
J'ai hâte de voir l'histoire globale que tu vas pondre dans ce monde (et si jamais t'as besoin d'un bêta lecteur... Smile )

Ah, un dernier bémol qui est tout sauf sérieux : je pense depuis plusieurs mois au prochain texte auquel je vais m'attaquer, à base de fées (plus traditionnelles que les tiennes pour le coup). Mais après avoir lu ton texte, je me dis que je peux pas me lancer avant d'avoir réussi à en faire quelque chose d'au moins autant original que les tiennes. Wink


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3065
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Tak le Dim 14 Mai 2017 - 23:19

Et bien, ton commentaire me fait franchement chaud au coeur, Murphy !

Le Hiboux et ses particularités font effectivement partie d'un "tout" plus global sur lequel pèse encore de grosses zones d'ombres. Je sais à peu près qui sont les protagonistes, les enjeux et le cadre, mais je n'ai pas encore couché les grandes lignes de la trame. On verra bien d'ici là les idées farfelues que ma muse me soufflent...

Pour l'aspect Terminator de mon nyctalope et de ses facultés, effectivement dans mon envie de lancer trop rapidement l'intrigue, je ne me suis pas attardé sur la description de celles-ci avant de me lancer dans le vif du sujet. A la base, lors du premier échange entre le héros et l'inspectrice, celle-ci énumérait platement sa capacités avant de l'entraîner de force vers la cave - histoire de montrer qu'elle connaissait bien son dossier. Mais j'ai trouvé cette approche trop rébarbative et j'ai voulu couper en le montrant directement en action.
Ce qui m'amène du coup à ton second point : oui, il se fait prendre (beaucoup trop) facilement, alors que plus loin dans le texte il vient à bout des mafieux en deux coups de cuillère à pots. Ce premier passage "en action" avait pour seul but de donner un aperçu de ses capacités. Mais à ce moment-là, il fallait aussi que Fiore montre son emprise sur lui pour l'amener à "dévoiler" ses secrets. Tout connement, je n'ai pas réussi à concilier ces deux impératifs pour rester dans la crédibilité du personnage.
Un bon point, que je note sur mon petit carnet de retouches (j'ai déjà commencé ma 2e version, au passage).

Pour le manque de perspicacité de l'inspectrice, là je n'ai pas d'excuses : c'est juste que je ne me suis pas suffisamment penché sur son profil. Et pour la simple raison que ce personnage (comme vos remarques l'ont bien souligné) n'était que purement utilitaire pour moi. Une simple façon pour amener Drissian à raconter son histoire.
Mais je n'envisageais rien de spécial pour elle, d'où ce manque "d'épaisseur".
Du coup, je crois qu'elle disparaîtra purement et simplement de la nouvelle version. Si ce texte est basé sur le rythme et l'action avant tout, alors autant y aller jusqu'au bout en supprimant les intermédiaires encombrants et inutiles (mais elle reviendra peut-être dans le texte suivant, d'une façon ou d'une autre... pourquoi pas ?).

Quant à la charge finale des linkarins... eh bien, tu pointes du doigt sur un point auquel je n'avais pas réfléchi du tout. La pertinence de ta remarque tombe pourtant sous le sens - comment n'y ai-je pas pensé, bordel de chnouk ?
Je réfléchirais donc à cette histoire de "double cible" et voir si je peux contourner ça d'une façon ou d'une autre...

Et ta dernière remarque sur les fées me fait grand plaisir.
A la base j'étais parti sur un concept d'horreur urbaine plus que fantasy, mais au gré de mon avancement dans l'intrigue j'ai voulu y ajouter un élément particulier, un "mcguffin" (en jargon critique) tranchant avec la grisaille de la ville. Qu'est-ce que désirait ce caïd si fort qu'il était prêt à faire appel à un type doué de facultés "surnaturelles" ? De là est née la touche féerique et j'ai trouvé l'idée pas trop mauvaise sur le moment...
Mais que cela ne t'empêche pas de partir sur ton propre truc. Aussi classique que sera ton idée de base, c'est avant tout ta façon de la traiter et ta vision personnelle qui lui donnera tout son sel. Tu peux partir sur le trip "fées", tant que t'y ajoutes ta Murphy-touch, elle sortira quand même du lot Wink

Merci en tous cas pour ton commentaire et remarques toujours aussi pertinentes.
Et pour ta proposition de bêta-lecteur j'en prends bonne note - à mon rythme de travail actuel, je pense pas y être avant deux-trois mois, mais si ta proposition tient toujours d'ici alors tu m'en verras ravi !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2983
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Murphy Myers le Lun 15 Mai 2017 - 20:26

Du coup, oui, le personnage de l'inspectrice pourrait peut-être disparaitre si tu restes dans un cadre de "nouvelle" pour cette histoire. Ca fera même plus de place pour s'occuper du perso central. Quoi que j'aimais bien l'intro (et le perso), personnellement, mais c'est un mal pour un bien.

Ce qui résoudrait du coup le problème numéro 1. Pas d'inspectrice, pas de scène où Le Hibou se fait avoir hyper facilement, et donc pas de paradoxe quand on découvre ensuite qu'il est digne d'un Terminator. Justement, ça expliquerait même pourquoi on "s'attaque" à lui. Je me souviens après coup, qu'au tout début, je me demandais pourquoi des sortes de maffieux demanderaient à un mec sans histoire de faire ça. Hormis son pouvoir de voir dans le noir qui, en soi, ne garantit pas vraiment qu'il réussira à capturer des créatures réputées rares et insaisissables. Mais en le montrant directement comme la sorte de super héros qu'il est, ça prend sens tout de suite.

Pour les linkarnins, ça peut se résoudre facilement. Soit le héros n'a pas de fille (si le personnage de la fille est inutile pour la suite) et les serpents n'ont donc qu'une cible dès le départ. Soit il y a un 2e sbire dans la scène finale. L'un comme l'autre ne nécessiterait que quelques lignes de plus (et personnellement, j'adore quand les changements dans mes textes ne nécessitent pas plus d'effort :mrgreen: ).

Content si mes suggestions peuvent servir le texte. Smile

Parfait pour dans 2-3 mois pour lire le "roman du Hibou" (il a déjà un nom officiel d'ailleurs ?). J'aurais justement fini mon roman en cours et serai sûrement en pleine phase (bêta)lecture. Faudra juste m'envoyer un MP pour me le rappeler, je fais pas confiance à mon cerveau et sa mémoire foireuse.

Pour mon histoire de fée, ça part déjà dans tous les sens Rolling Eyes (la base classique du gamin écorché vif est toujours là, mais maintenant, en plus des fées (sortes de luciole), ça parle de jardin maudit, de sorcière, d’insémination artificielle et de monde parallèle donc bon... je crois que je vais continuer d'y réfléchir avant de faire un truc aussi abracadabrant que chaotique :mrgreen: ).


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3065
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par paulux le Lun 15 Mai 2017 - 20:46

Un très bon texte Tak, qui se lit facilement et nous entraîne dans des situations de Fantasy assez intéressantes, urbaines et magiques.

Le principe de compte à rebours est vraiment sympa, il remplit son objectif, il anime et remplit le récit presque à lui seul. Ça donne très bien. Bon voilà, un texte au poil !
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 620
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Raven le Lun 15 Mai 2017 - 22:59

Alors... Pour les points négatifs sur la forme : encore quelques coquilles, mais on voit que tu as travaillé à ce niveau-là. En revanche, pas mal de mots oubliés ou en trop (quand tu changes une phrase, un verbe, un adjectif, tu oublies parfois d’enlever celui en trop, par ex. : « en allumant cherchant le commutateur »), c’est encore plus flagrant sur la longueur car plus on approche de la fin, plus on trouve ce genre d’étourderies.
Un truc bizarre, tout nouveau chez toi, ce sont ces drôles de tournures de phrases ou des expressions qui sonnent bizarres. J’avoue qu’à plusieurs reprises je me suis demandé ce que tu voulais dire et si c’était fait exprès pour créer un style ou une ambiance particuliers. Des ex. pour éclairer mes propos : « le monologue du fleuve dessinait... », « la danse de la fée rompit l’inanité du moment ». Désolée, mais je reste un peu hermétique à ces figures de style, notamment dans un texte de ce genre où c’est l’action qui prime.
En parlant d’action, justement, pour moi il y en avait trop, ça m’a lassée et j’ai souvent perdu le fil. Là, c’est entièrement de ma faute : c’est exactement pareil avec les films, ça passe pas, c’est à la fois trop visuel et trop rapide (l'idée du compte à rebours, par contre, est super et m'a bien recentrée à chaque fois). Ce qui m’a un peu déçue, d’ailleurs, parce que le début ne laissait pas du tout présager un texte de ce type.
Je ne vais pas revenir sur le début, j’ai lu rapidement ce que les autres en avaient dit et on est tous d’accord sur le rôle de la femme, uniquement utilitaire (attention, c’est un truc récurrent chez toi), du coup ni le prologue ni l’épilogue n’ont réellement d’utilité pour l’histoire. D’ailleurs, la seule question qu’on peut se poser après tout ça (la sirène/fée, elle fait quoi encore là, quel est son devenir, ? etc. ) ne trouve pas de réponse. 
Tous ces éléments contribuent à donner de ton texte une impression d’extrait tiré d’un truc plus vaste, avec des personnages récurrents, un monde avec ses propres codes, ses créatures, etc. Et ça, c’est le gros point positif, l’inventivité, la création d’un univers original. Je n’ai peut-être pas trop accroché à l’histoire mais l’univers, lui, est intrigant et immersif à souhait, et m’a donné envie d’y replonger pour y suivre d’autres aventures et en découvrir les différentes facettes.


Quiconque lit la présente ligne sait que Noël approche. Et quand Noël approche, corbeau toujours faire ainsi : Gniiiiiiiiiiiiiii :joybanana: :megajoy: :joybanana: :megajoy: :joybanana: :megajoy:
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3641
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Tak le Mar 16 Mai 2017 - 6:18

Merci à tous pour vos lectures et commentaires.
Je n'ai pas le temps de répondre dans le détail, mais nul doute que vos différents points soulevés et ressentis m'aideront à y voir plus clair sur cette histoire (eh oui, les trucs inutiles c'est ma grande spécialité ! ).

Murphy : non, pas un roman bigre !
Si j'arrive déjà à pondre un début de nouvelle longue qui tienne la route, je serais déjà bien heureux (et vu les remarques de certains, c'est pas forcément évident).

Raven : C'est vrai que j'essaie parfois certaines tournures "poétiques" on va dire, pour rompre avec le rythme et l'action non-stop. Avec plus ou moins de bonheur, apparemment. Ah, toujours cet équilibre toujours si délicat à trouver...
Content néanmoins que tu aies été sensible à l'univers mis en place (et à peine esquissé, il est vrai).


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2983
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Malossep le Ven 19 Mai 2017 - 10:51

Bonjour Tak, j'apprécie ton style créatif, les images que tu utilises. La lecture était agréable dans l'ensemble, les dialogues amusants, l'univers merveilleux. J'avoue que je n'ai pas souvent lu des nouvelles de fantasy. A part Neil Gaiman et Nathalie Dau, donc difficile d'aller plus loin pour moi. Les nouvelles de ces deux auteurs étaient beaucoup plus centrées, elles ne déployaient pas un tel univers, ou alors se rattachaient à des légendes connues. Là, sans doute que ton texte se rattache à d'autres que tu as écris ou que tu écriras. je n'étais tout à fait à l'aise dans le récit, je naviguais dans l'inconnu.
avatar
Malossep
Apprenti égorgeur

Messages : 60
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Tak le Ven 19 Mai 2017 - 13:11

Hello, Malossep !
Effectivement, ce texte et son univers peuvent s'avérer nébuleux, malgré les légères précisions en intro. Ça me fait plaisir que tu aies aies été sensible au style et aux images. Pour le reste, oui j'imagine que c'est également trop "spécifique" pour être simplement apprécié en tant que tel - surtout si tu n'es pas spécialement amateur de Fantasy (urbaine ou non) à la base...

Merci pour ta lecture, en tous cas.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2983
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Zaroff le Lun 22 Mai 2017 - 17:41

Je ne vais pas te mentir : j'ai adoré. Une ambiance digne d'un Hellboy où je me suis plongé délicieusement. Merci pour ce beau moment de lecture. Par contre, je pense que les passages en italique sont inutiles, présentés ainsi. Y a de quoi en faire un bon roman d'urban-fantasy.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Motor City is burning, babe !
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12603
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Tak le Mar 23 Mai 2017 - 8:21

Yo, Zaroff !
Ton commentaire me fait sacrément plaisir, surtout que je m'attendais à moitié à me faire dézinguer Laughing Hellboy, pourquoi pas ? Ce n'était pas une influence consciente, mais j'ai adoré les films de Del Toro et je le prends comme un très beau compliment.

Les passages en italique, plus qu'un artifice de forme, je les voyais dès le début comme des "ruptures" dans le déroulement pépère de l'intrigue (enfin pas si pépère que ça, vu que beaucoup soulignent le rythme soutenu du texte). A la base, j'avais même pensé à une alternance jour/nuit (l'un des deux marquant les passages de Drissian en action), avant d'abandonner l'idée car trop casse-gueule. Mais je tenais quand même à mettre en avant ses capacités via ces passages - d'où le changement de temps pour bien marquer l'immédiateté de la chose.
Perso j'aime bien cette alternance et j'ai envie de la garder, mais peut-être devrais-je revoir ces passages pour les rendre encore plus pêchus et efficaces, tout en travaillant davantage les autres passages narratifs, plus posés. Il faut vraiment qu'il y ait un "choc" entre ces différentes parties, pour que Le Hiboux donne cette impression de vitesse et de menace : ce type est une arme et il me semble que le traitement du texte doive en rendre compte.
Du moins, c'est comme ça que je le vois, mais j'accepte aussi toute bonne piste ou idée à laquelle je n'aurais pas encore pensé...

Merci encore pour ton commentaire qui m'a foutu la banane pour le restant de la journée Wink (quant à en faire un roman... à force, vous commenceriez presque à me donner envie).


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2983
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Amaranth le Jeu 25 Mai 2017 - 10:25

Bon tout a été dit, je ne vais faire que répéter : j'ai adoré l'univers, c'est très imaginatif et bourré de bonnes idées. A ce niveau-là, vraiment, bravo ! Restent quelques bémols : des coquilles et des tournures de phrase parfois un peu étranges (je te fais un moi-relevé juste après), le côté invincible de ton personnage qui, moi, m'a fait un peu déconnecter (à partir du moment où on se rend compte qu'il n'est pas vraiment en danger car super fort et qu'en plus, on sait dès le début qu'il va survivre, ça diminue la tension), vers la fin l'action était un peu too much pour moi aussi (bien que les scènes soient très bien écrites), et les éléments déjà relevés (c'est-à-dire l'inutilité de l'inspectrice : tu gagnerais à la supprimer, effectivement, associée au paradoxe que la capture facile du Hibou engendre entre le début et la fin, et aussi le fait que les serpents n'attaquent qu'une personne au lieu de deux). Mais une fois ces points améliorés, tu tiens une histoire très solide et un univers super intéressant. J'ai pris beaucoup de plaisir à te lire, je suis même jalouse de ton inventivité ! Vraiment, ton texte a un potentiel dingue !

Petit relevé :
"J'ai, en dehors, une escouade complète de collègues en attente du moindre petit signe." (p.1)
Dehors (en dehors, ça sonne bizarre).

"– Bon, grogna Le Hibou., l'air mauvais Dites-moi clairement ce qui vous amène." (p.1)
Petit problème de ponctuation

"Brièvement, Le Hibou passa en revue ses différences alternatives" (p.2)
Différentes

"Entre deux convulsions, il entrevoit l'agent Fiore qui l'enjambant, le menottant" (p.2)
Deux participes présents à la suite, c'est un peu lourd.

"– Je vous avais prévenu, Drissian, fit-elle en allumant recherchant le commutateur." (P.2)
Mot en trop.

"– Racontez-moi votre histoire Drissian, dit-elle finalement en s'ébrouant de ses rêveries." (p.3)
S'ébrouer de ses rêveries, ça me laisse un peu dubitative. Razz

"Tant que vous ne feriez rien, ils ne bougeront pas." (p.4)
Ferez

"Si Drissian voulait pénétrer sur leur territoire, ils devrait marcher sur des œufs." (p.6)
Il

"L'un d'entre eux y plantait la fondation de ses pilotis." (p.6)
La foundation de ses pilotis, ça me semble un peu étrange. Juste ses pilotis, ça suffirait.

"Un regard de droite et de gauche..." (p.6)
A droite et à gauche plutôt.

"... puis l'aiguillonna sous le ventre, juste avant de le projeter sur Dolotov. Dans le même mouvement, il propulsa un projectile sur le panneau électrique – à plus de douze mètres de là – avec une étonnante précision. Ses yeux scrutateurs l'avaient repéré dès sa première visite. Dans un craquement de fusibles, la nuit engloutit l'entrepôt." (p.9)
Un projectile, c'est un peu trop vague (tout objet qu'on lance est un projectile) et un peu redondant avec "propulser", j'ai eu du mal à visualiser la scène du coup.

"– Bouge pas d'un pas connard, où je les bute tous les deux !" (p.13)
Toutes les deux

"Dopé par l'adrénaline, il empoigne malabar inconscient" (p.14)
Le malabar

Voilà, j'espère que ce relevé ne t'a pas fait peur. Sache en tout cas que j'ai beaucoup aimé !


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1868
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nyctalos

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum