L'intervalle (d'après 2e musique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'intervalle (d'après 2e musique)

Message par Tak le Ven 27 Mai 2016 - 10:41

Un essai on va dire, plus dans la recherche d'atmosphère que dans la construction d'une trame réelle. Je sais pas trop quoi en penser...

==========

Une lumière tamisée filtrait, à travers le toit végétal.
Teintée de vert profond et parsemée de touches azur, la forêt se soulevait au rythme d'une respiration, comme plongée dans une lointaine rêverie. La végétation luxuriante et son tapis d'humus la recouvraient d'un épais manteau. Quelques fougères ici, des lianes gorgées d'humidité de ce coté. Des animaux invisibles charpentaient le silence de leur bruit de fond. Des spores d'un bleu phosphorescent dérivaient lentement vers le ciel ; globules irriguant les veines d'un organisme bien trop vaste pour être perçu d'un seul regard.
Une atmosphère de féerie introspective baignait les lieux.
Soudain, un élément intrus troubla la sérénité ambiante.
Un duvet ombreux rampa sur le lit mousseux. Les oiseaux s'envolèrent brusquement des branches, apeurés. Même le chuchotis des ruisseaux sembla se taire, dans l'imminence de quelque catastrophe. Le cycle était pourtant bien réglé : toutes les dix lunes, les ténèbres envahissaient les bois pour une durée de quatre jours. Quatre jours où des êtres et particules étrangers venaient visiter leur lointaine cousine sylvestre. Parfois des créatures aux yeux sombres et à la démarche basse commettaient des profanations : pousses déracinées, animaux éventrés pour être ensuite mangés. Parfois le sang coulait, parfois il ne coulait pas. Quatre journées où la forêt ne s'appartenait plus. Simple spectatrice d'exactions qu'elle ne comprenait pas.
Puis enfin cela se terminait et les ombres reculaient. La forêt pansait ses blessures et la vie reprenait ses droits.

Ainsi en était-il depuis toujours et cela continuerait-il, jusqu'à la fin.
Mais il fallait bien en passer par là si la nature matricielle voulait continuer à perdurer. Une liane mue par une volonté propre agrippa une jambe. Une gueule en forme de puits s'ouvrit et la créature disparut, happée puis digérée par un organisme bien plus vaste qu'elle.
Quatre jours d'intervalle...
Le calme regagnerait ensuite la forêt, qui hibernerait jusqu'au terme des dix prochaines lunes.


Dernière édition par Tak le Ven 3 Juin 2016 - 23:24, édité 4 fois


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2595
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intervalle (d'après 2e musique)

Message par  le Mar 31 Mai 2016 - 16:35

Ok. Une ambiance fantastique plutôt bien menée.

Un bémol toutefois pour "son tapis d'humus tapissaient celle-ci tel un manteau d'hiver" : outre la répétition, la notion d'hiver me paraît en contradiction avec la luxuriance décrite.

L'ensemble reste un poil nébuleux, mais ça participe à l'atmosphère générale.


Je passe tellement de temps à me dire que je suis capable d'écrire un truc bien, que je n'ai plus de temps pour le faire. Puis j'ai la flemme, aussi.
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1245
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 34
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intervalle (d'après 2e musique)

Message par Tak le Mar 31 Mai 2016 - 19:04

L'effet (nébuleux) était voulu, je voulais donner un climat particulier à ce texte. Mais ça ne signifie pas pour autant que c'est bon, hein : tu peux avoir une bonne atmosphère et un récit tout pourri à la fois.

Bien noté pour la répétition, ça m'était complètement passé au-dessus !
Merci à toi, K².


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2595
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intervalle (d'après 2e musique)

Message par Raven le Lun 27 Juin 2016 - 18:47

Hop, lu ! (ben oui, en bon corbeau paradoxal, j'essaie de rattraper mon retard au moment où je manque le plus de temps. Faut vraiment que j'arrête de fréquenter Cath, je deviens bizarre...)

Alors, gros point fort, en effet, cette ambiance très étrange. J'ai beaucoup aimé. La personnification de la forêt y est pour beaucoup, victime violée à répétition qui panse à chaque fois ses plaies. Je ne crois pas que tu t'en sois rendu compte à l'écriture, mais même cette phrase : "Parfois le sang coulait, parfois il ne coulait pas" est révélatrice (parallèle avec les menstrues).

Non, vraiment, une très bonne ambiance.

Quelques points plus faibles : "féérie introspective" = lourd
"un élément intrus troubla la sérénité" : redondant

Voilà, c'est tout, parce que c'est vraiment très bon.


Quiconque lit la présente ligne s'engage à mater l'intégrale de Plus Belle la Vie.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3416
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intervalle (d'après 2e musique)

Message par Tak le Lun 27 Juin 2016 - 20:14

C'est marrant que tu fasses ce parallèle, parce que même si je n'y avais pas pensé consciemment en écrivant ce texte, tu as bien saisi l'idée générale que je voulais faire passer. Du coup, ta remarque me fait regarder la chose sous un angle différent.
Je note pour les trucs redondants (quant à les corriger, faudra attendre le semestre prochain, que je trouve 3 minutes d'affilée pour me pencher à nouveau sur un clavier, ahem).
Merci à toi, Dame Corbeau Wink

P.S: Bon et les autres pour les ateliers musicaux, c'est quand vous voulez hein


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2595
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intervalle (d'après 2e musique)

Message par Cancereugène le Lun 27 Juin 2016 - 20:16

Jolie bluette bucolique !
J'aime beaucoup le côté nature exotique. C'est très bien rendu.
Tu abuses un peu des adjectifs. Peut-être que des métaphores pourraient remplacer, à certains endroits.
Cela reste très bien, il y a du dépaysement, du mystère. Pour un texte aussi court, c'est une belle performance.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1728
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intervalle (d'après 2e musique)

Message par Tak le Jeu 30 Juin 2016 - 23:07

Merci bien, Cancer.
Une "jolie bluette bucolique" ? C'est pas vraiment dans cette optique-là que je l'ai écrit mais pourquoi pas ? Effectivement, ce texte peut paraître un peu lourd coté adjectifs et je m'en avais moi-même fait la remarque en l'écrivant. Mais je ne voyais pas comment rendre ce climat particulier que j'avais en tête sans passer par ces descriptions. Peut-être pour un prochain atelier...

Par la force des choses je me suis retrouvé éloigné de mon clavier ces derniers jours, mais je recommence doucement à retrouver mon rythme et j'espère pouvoir m'y remettre un peu avant mon départ en vacances (le 10 juillet prochain).
Vous pouvez pas imaginer à quel point ça me frustre de ne pas pouvoir écrire à mon envie... Mad


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2595
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intervalle (d'après 2e musique)

Message par Murphy Myers le Dim 27 Nov 2016 - 21:13

J'aime beaucoup l'ambiance et les images que tu as créées. Marrant parce que c'est pas loin de ce que la musique m'a fait imaginé aussi (la nature, tout qui semble s'animer, les couleurs en pagaille ; bon, j'ai pensé à une pluie de peinture aussi, fallait bien des divergences quelque part).

Il y a juste 2 phrases qui, selon moi, gâchent un peu le truc :
"Une atmosphère de féerie introspective baignait les lieux.
Soudain, un élément intrus troubla la sérénité ambiante."

Parler d'une atmosphère de féérie, je trouve que ça casse le truc. Tu nous la décrite et fait ressentir juste à l'instant, cette atmosphère. La nommer comme ça lui fait perdre en force je trouve. Ajouté à ça l'"introspective" qui m'a sorti de ma lecture. Je me suis demandé ce que ça pouvait bien vouloir dire une "féérie introspective", et j'ai imaginé des fées qui allaient faire des séances de psy pour se recentrer sur leur bien-être et repenser à leurs comportements quotidiens, traumatismes d'enfance et autres... Image bien marrante, mais qui casse un peu l'ambiance du texte quand même.

La 2e phrase m'a un peu moins gêné mais je lui fais des "reproches" similaires : on nous explique au lieu de nous montrer. D'autant plus dommage que tu sais nous montrer les choses, comme le prouve tout le reste du texte.
J'aurais opté, à la place de cette 2e phrase, pour un simple "Soudain [...] Un duvet ombreux rampa sur le lit mousseux." Inutile de dire clairement qu'une menace se ramène, la suite du texte nous la fait très bien sentir.

Après, ça reste de l'ordre du chipotage, je l'avoue. C'est quand même une belle expérimentation que t'as tenté là.


La forme dans le noir - 20 minutes avant la tombe

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2968
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intervalle (d'après 2e musique)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum