Sacrifeast

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Raven le Lun 9 Mai 2016 - 16:05

Je suis bien embêtée car je ne sais pas trop quoi dire sur ce texte. Pour résumer : j'ai bien aimé, certes, mais...

Les jeux de dates ne m'ont pas posé problème. Peut-être parce que tu l'avais signalé. En général, je pars du principe que si l'auteur prend la peine de mettre des dates (surtout très précises : lundi, mardi, etc.) c'est pour une bonne raison, donc à chaque nouvelle date je fais machine arrière pour me remémorer la précédente et poser la chronologie. Là, je m'attendais à des flashbacks 1987/de nos jours, j'ai donc été d'autant plus surprise de voir que tout se passait entre 87 et 88 (puis quand j'ai vu les détails du campus, des bâtiments etc., je me suis dit que c'était le meilleur moyen de ne pas te tromper car tu n'avais pas dû y retourner depuis ce temps-là, mais je me trompe peut-être, je te dis juste le cheminement de mes pensées à la lecture).

Bien sûr, la simple mention d'Haïti nous indique la voie que tu as choisie pour ce thème mais ça ne m'a pas gâché la lecture. Je n'y connais pas grand chose au folklore vaudou, j'ai trouvé le tout bien rendu sans tomber dans la surenchère. Du vaudou efficace et discret, pas tape-à-l'œil, bref l'idée que je m'en fais, loin du Baron Samedi ou des cœurs qui battent encore même privés de leur corps d'origine. A ce sujet, l'apparition sur le campus est excellente : un peu décalée, très visuelle, pas "too much" et la femme de ménage qui balaie les asticots, c'est le détail qui tue.

La scène de viol m'a laissée froide, par contre. Je suppose qu'elle s'est déconnectée pour ne pas subir, mais le fait de ne se réveiller que le lendemain, ça me paraît peu crédible. Je n'ai éprouvé aucune empathie pour cette fille, c'est probablement pour ça que je ne suis pas bien rentrée dans ce texte, du coup c'est tout le sacrifice qui me laisse sur le côté. De même, les errances de Chris : c'est un peu longuet. Le beau gosse a qui tout doit réussir mais obligé de se torcher pour finir par violer les filles, je ne sais pas trop. Surtout qu'au début on l'imagine en amoureux transi avec son petit bouquet de fleurs à la main. Le contraste aurait peut-être pu être plus marqué, c'est tellement décalé "bon, avec les fleurs, elle me pardonnera même le viol", à la limite à ce compte-là elle pourrait aussi le remercier tant qu'on y est, après tout si on suit son raisonnement, elle l'a cherché (tiens d'ailleurs, c'est elle qui devrait lui offrir des fleurs  :mrgreen: ).

En revanche, à deux reprises tu changes de temps pour tes flashbacks (p.7 "il se laissa porter etc.", il aurait fallu utiliser le +qpft, idem p. 10 "il la repoussa" et suite), ça m'a un peu gênée car ton texte oscille déjà entre plusieurs époques et lieux, donc plus de rigueur aiderait à clarifier les choses.

Pour le sacrifice, j'ai failli dire que ça n'en était pas un, le cérémonial excepté. Mais non, on est dans le thème : elle sacrifie son enfant pour obtenir vengeance, avec un peu de décorum en prime. Peut-être que ce qui me gêne est le fait qu'elle ne soit pas attachée au bébé (elle n'a pas l'air en tout cas, et comme c'est le fruit du viol je le prends comme ça) : où est le sacrifice quand il n'a aucune valeur ? C'est un sujet de discussion qui n'en finit pas avec ce concours, toujours à flirter avec le meurtre (rituel ou pas).

Pour autant, malgré toutes ces qualités et une lecture très fluide et agréable, j'ai été moyennement emballée par l'ensemble, je ne sais pas pourquoi. C'est très subjectif, car objectivement je ne vois pas grand chose à reprocher à ton texte, question d'affinités de lectures probablement. Par contre j'ai bien aimé découvrir cet univers vaudou et sa transposition dans notre société. (je te rassure, je m'évertue à faire un classement aussi objectif que possible, sans tenir compte de mon ressenti mais seulement des faits : texte propre, respect du thème, lecture fluide, etc. et originalité du traitement, ici la chronologie est un +, tu as même vérifié tes dates, c'est normal mais tout le monde ne le fait pas forcément)

Merci pour ta participation et pour cet agréable divertissement Smile


Quiconque lit la présente ligne sait que je lui souhaite une excellente année 2018.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3754
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Blahom le Lun 9 Mai 2016 - 20:05

Je te remercie pour ce long commentaire, Raven.
Comme tu l'as compris, cette histoire m'a aussi permis de voyager dans le temps et de "ressusciter" des souvenirs d'étudiant (bien sûr totalement indépendants des faits sordides présents dans le texte).
Si l'histoire se passe dans un laps de temps réduit, ce n'est pas tant par crainte de me tromper sur des détails précis liés à d'éventuels changements survenus sur le campus qu'en raison de l'obligation de sacrifier un très jeune enfant (sa conception ayant eu lieu en 1987, il devait mourir avant la fin de l'année suivante).

"l'apparition sur le campus est excellente : un peu décalée, très visuelle, pas "too much" et la femme de ménage qui balaie les asticots, c'est le détail qui tue. "
Les avis positifs concernant ce passage ne laissent pas de me surprendre : j'ai même failli le supprimer le trouvant trop "cliché".

J'avoue m'être posé des questions au sujet de la scène du viol : elle manque sans doute d'intensité.

Concernant le comportement de Chris : je souhaitais le faire passer au début pour un amoureux transi, avant que l'horreur de la situation ne soit claire pour tout le monde.
""bon, avec les fleurs, elle me pardonnera même le viol", à la limite à ce compte-là elle pourrait aussi le remercier tant qu'on y est, après tout si on suit son raisonnement, elle l'a cherché (tiens d'ailleurs, c'est elle qui devrait lui offrir des fleurs  :mrgreen: )." Le personnage est tellement glauque qu'il y a un peu de ça...

En ce qui concerne le culte vaudou, j'avoue avoir fait quelques recherches pour ne pas sombrer dans le grotesque (si l'on excepte le passage avec le zombie, sorti tout droit d'un film de zombies italien).
Et puis, tu as raison : j'ai même vérifié les dates. Mon côté maniaco-perfectionniste, sans doute.

En définitive, je suis surtout sensible aux points positifs de ton message : "lecture très fluide et agréable". C'est le point que je travaille le plus depuis que je fréquente l'Écritoire. Je suis content que ça finisse par payer.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1423
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Stephane le Mer 18 Mai 2016 - 22:37

Hello Blahom.
Je viens de lire ton histoire. Alors c'est vraiment pas mal, très bien écrit je trouve. Par contre la gestion du temps m'a vraiment gêné. Alors quand je parle du temps, je parle pas du passé, imparfait etc. mais de la chronologie des événements. Au début, ça m'a un peu perdu. Mais après tout s'imbrique bien je trouve.
Dernier point qui m'a gêné, et ça ne reste que mon avis pour le coup, c'est que je n'arrive pas à lire quand on fait souffrir ou tue un enfant. Rien à voir avec ton style mais la fin m'a assez perturbé au point de me demander si j'allais pas arrêter ou pas.
Et malheureusement j'ai compris ce qui allait se passer avant la fin quand j'ai vu que ça c'était passé 1 an plus tard et qu'elle a parlé dans une langue bizarre.

Malgré tout j'ai bien aimé mais heureusement que la scène avec l'enfant est courte ^^


Un écrivain qui se livre, c'est un peu comme un canard qui se confie... -- De qui ? Bah j'en sais rien...
On s'appelle et on s'fait des quenelles ? -- Stéphane
Paix et prospérité -- Mr Spock
avatar
Stephane
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 204
Date d'inscription : 20/02/2016
Age : 40
Localisation : Ain (Rhône-Alpes)

http://www.tefdesign.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Tak le Jeu 19 Mai 2016 - 7:46

On dirait ma propre réaction après la lecture du très bon Péché de Chair, d'une certaine Catherine. J'aime pas quand on s'en prend aux enfants (et aux bébés, qui plus est), mais tant que ça s'inscrit dans une logique de récit et que ça permet de faire avancer le schmilblik... Sinon c'est de la violence gratuite et débile et là je ne cautionne pas.
Ce qui n'est pas le cas dans le récit de Blahom, dont je garde par ailleurs de très bons souvenirs.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3041
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Blahom le Jeu 19 Mai 2016 - 18:06

Stéphane : je savais que cette fin allait déranger/perturber/choquer certains lecteurs. Pour tout dire, c'était quelque peu voulu. En fait, ce qui me frappe, c'est que, pour l'instant, peu de commentateurs ont mentionné cela, peut-être parce que l'Écritoire abrite un certain nombre d'amateurs de gore qui ont sans doute vu et lu bien pire dans le genre. Je suis donc ravi d'avoir produit mon petit effet.
Du coup, je ne sais si je peux te conseiller l'excellent film de Serrador Les révoltés de l'an 2000 (1976), connu aussi sous le titre de Les révoltés de l'an 2000 (le titre original étant ¿Quién puede matar a un niño?)... Un fort bon film.
Quand je pense que certains reprochaient (gentiment) à mes premiers textes leur trop grande retenue...

Tak : entièrement d'accord avec toi. Je suis le premier à apprécier la violence et le gore lorsque cela s'inscrit dans la logique de l'histoire.

Merci pour vos commentaires.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1423
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Naëlle le Jeu 19 Mai 2016 - 18:38

C'est un texte plutôt sympa !

Je pense - comme quasiment tout le monde, apparemment - qu'il y a quelque chose à faire au niveau des dates. La suggestion de Paladin de passer les passages de l'une ou l'autre année en italique est plutôt bonne, je trouve.

Je n'ai pas grand-chose à dire, en fait. Dans la forme, rien ne m'a choquée, ça se lit bien. J'ai juste été surprise par une phrase : "Sans parler du sort réservé aux violeurs en prison." Ah bon ? Je savais que les violeurs/tueurs d'enfants étaient très mal considérés, mais à vrai dire je suis assez surprise que le viol de femmes (ou d'hommes) soit réprouvé par les criminels... Enfin, c'est qu'un détail sans importance. Au niveau du fond, comme je suis pas du genre à cogiter pendant que je lis, j'avais pas saisi où tu voulais nous emmener (si ce n'est qu'il y aurait une vengeance), donc bref, pour moi tu as fait le job. Et le thème est respecté.


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3670
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Blahom le Jeu 19 Mai 2016 - 19:40

Naëlle : l'idée de mettre les passages en italique est bonne. Je n'y ai pas pensé spontanément, étant quelqu'un d'assez peu "visuel".
Merci pour ton commentaire.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1423
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Perroccina le Ven 20 Mai 2016 - 22:20

L'histoire est un peu compliquée à suivre, les aller-retours entre present et futur bien qu'indiqué par les dates, ne sont pas évidents. Le tout est bién ecrit et agreable a lire. Juste un point de détail : comment Christophe parvient-il a rouler une pelle à Cynthia tout en lui tenant des propos incohérents ? C'est une histoire bien dans le thème et j'aime bien la fin malgré tout.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2860
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Blahom le Ven 20 Mai 2016 - 22:51

"L'histoire est un peu compliquée à suivre, les aller-retours entre present et futur bien qu'indiqué par les dates, ne sont pas évidents. "
J'ai fait de mon mieux, d'autant plus que je suis le premier à me perdre dans ce genre de délire temporel lorsque je lis une histoire de ce type. Wink

"comment Christophe parvient-il a rouler une pelle à Cynthia tout en lui tenant des propos incohérents ?" Peut-être est-il ventriloque ?
Plus sérieusement, j'ai écrit : "Il attira la beauté noire contre lui et, tout en lui pelotant les fesses, lui roula une pelle baveuse. Elle se débattit et repoussa son agresseur d'un air dégoûté. Il puait l'alcool et tenait des propos incohérents."
Elle le repousse et il se met à tenir des propos incohérents.

Merci de ta lecture, Perroccina.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1423
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Stephane le Ven 20 Mai 2016 - 23:14

Je note Blahom pour les films merci Wink


Un écrivain qui se livre, c'est un peu comme un canard qui se confie... -- De qui ? Bah j'en sais rien...
On s'appelle et on s'fait des quenelles ? -- Stéphane
Paix et prospérité -- Mr Spock
avatar
Stephane
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 204
Date d'inscription : 20/02/2016
Age : 40
Localisation : Ain (Rhône-Alpes)

http://www.tefdesign.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Eimelle le Sam 21 Mai 2016 - 23:49

Hello Blahom,

Ma foi, j'ai plutôt bien aimé ce texte.
N'étant pas familière des textes avec du vaudou, je ne l'ai pas vu arriver...Peut-être néanmoins cela constitue-t-il mon unique reproche : le vaudou, c'est assez cliché pour les sacrifices humains, mais bon, il fallait quand-même bien quelques textes là-dessus pour être complet sur le thème ! Smile

Sinon, j'ai bien aimé l'intrigue - surtout pendant la première partie, que j'ai trouvé très vivante, haletante. Étant prévenue sur la chronologie, j'y ai fait gaffe, mais j'avoue que je m'y serais laissée prendre sinon. Pourtant, j'aime bien ce travail sur la structure du texte.

En clair, j'ai passé un agréable moment ! Merci ! Smile

Bises,
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1529
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Blahom le Sam 21 Mai 2016 - 23:54

Ravi que cela t'ait plu, Eimelle.
Merci à toi.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1423
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par François Fischer le Jeu 30 Juin 2016 - 12:03

Le découpage de récit déstructuré est à la mode. Hélas, aurais-je envie d’ajouter : mon avis importe peu, mais je trouve que ce chamboule-tout narratif rend le fil de l’histoire indiscernable, engendrant confusion sur confusion quant à la chronologie des événements.

Et c’est bien dommage, parce que ton intrigue, une fois remise dans l’ordre, est solide : convoitise, viol, enfantement et vengeance vaudou. En plein dans la thématique du concours. De même, les scènes fortes ne manquent pas : l’apparition du zombie, le sacrifice du nouveau-né…

Bref, une bonne histoire fantastique qui aurait gagné, selon moi, à être présentée de façon standard, sans vouloir à tout prix rechercher une originalité formelle qui s’avère au final plus handicapante qu’autre chose. Encore une fois, ce n’est que mon avis personnel sur ce procédé que d’autres écritoiriens ont approuvé sans réserve.
avatar
François Fischer
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 177
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Blahom le Jeu 30 Juin 2016 - 18:27

"mon avis importe peu"
Au contraire, François, tes commentaires sont généralement très pertinents. Je comprends parfaitement que ce type de découpage puisse rebuter certains lecteurs. Dans mon cas, il ne s'agissait pas tant de sacrifier (sans jeu de mots) à une quelconque mode mais de tenter une expérience qui vaut ce qu'elle vaut.
D'autant plus que ce type de narration me semblait en totale adéquation avec l'histoire racontée.
Merci à toi.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1423
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sacrifeast

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum