L'énigme du manoir Wellington

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'énigme du manoir Wellington

Message par The_wakwak_tree le Dim 25 Oct 2015 - 14:21

Bon, allez, je vais également poser mon texte. J'y ai passé beaucoup de temps et là je dois maintenant finir une autre histoire pour un AT. Donc, voila, pour le concours, ça sera cette version là !

J'ai vraiment essayé de faire un truc différent, sans mes habituels lutins, ce qui a eu pour effet de donner un texte un peu long, 35k en 1er jet, pour atterrir à 31K500. Donc toutes mes excuses pour être légèrement au-dessus de la contrainte des 30K.



A++
TwwT


Dernière édition par The_wakwak_tree le Mer 21 Déc 2016 - 22:10, édité 2 fois
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 53

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par Raven le Dim 25 Oct 2015 - 19:00

Je viens de finir ma lecture et je t'en remercie. J'ai tout de suite été happée par l'ambiance (tu connais et maîtrises tes classiques), le ton, le style. Tout à fait ce que j'apprécie.

Avant de trop te lancer de fleurs, je vais être un peu sévère : pas mal de fautes qui auraient pu être éliminées à la relecture :
- beaucoup de confusions entre les passés simples et les participes passés ou adjectifs (assit/garnit/remplit au lieu de assis/garni/rempli, par exemple. )
- idem avec des homonymes (le fonds/le fond; dû/dut; vôtre/votre)
-quelques phrases pas très bien tournées, mais correctes, donc je ne m'y attarde pas
- les terribles *fut-ce-t-elle = fût-elle et *autant que faire ce peu (se peut)

Bon, je vais pas tout relever, ce n'est pas un travail pour un AT donc c'est pas trop important, mais ça fait quand même un chouïa négligé.

Ça c'est pour les critiques. Pour le reste... Tout d'abord, beau travail de recherche pour faire coïncider les dates avec le moment où se passe ton récit. Bien vu aussi, le protagoniste français qui du coup te permet d'utiliser Verne avant qu'il ne soit traduit au RU. Je salue donc le travail fourni, peu en font autant. Jusqu'au détail des timbres. (j'ai eu un doute par rapport aux 2 shillings d'or. Je ne suis pas numismate mais je me demande si ça existe sachant qu'à l'époque il y avait déjà le souverain en or...? je te fais confiance, tu as dû vérifier comme pour le reste.) Tu as bien su aussi gérer les détails pour angliciser un texte écrit en français mais qui devrait l'être en anglais (je pense notamment à la marmelade^^). Bref, rien que pour le travail fourni, tu mériterais une excellente place.

L'histoire est bien ficelée, énigme qui nous entraîne aussi à réfléchir, donc on participe nous aussi au travail de recherche, bref tout est soigné. On se demande jusqu'au bout pourquoi tout ce cirque, et tu réponds à chaque interrogation. En deux coups de pinceau tu sais nous plonger dans un contexte historique. C'est bien écrit (je passe sur 3-4 trucs qui m'ont fait tiquer sur le coup car ça ne m'a pas freinée dans ma lecture), les dialogues sont bien menés, ce que j'apprécie d'autant plus que c'est ma grosse difficulté.

Jusqu'au bout on se dit : bon, il est où le côté maudit ? De ce point de vue, je ne sais pas si cela sera suffisant pour le concours, tu frôles de justesse la limite, ton livre maudit est à peine mentionné mais nul ne pourra nier qu'il est bien maudit, celui-là^^ Pour moi, ça me convient : tu nous mènes en bateau en nous faisant croire que tu passes à côté du sujet pour mieux nous replonger la tête dedans, j'aime ! (et j'ai aussi un faible pour le Voynich, donc déjà t'as gagné 1 point dans mon vote^^)

Bon, du coup, tout ça me semble très très bon et je ne vois pas quoi dire de plus (excepté : si tu en as d'autres des comme ça, je suis preneuse)

Bien joué, et merci pour cette lecture plus qu'agréable !


Quiconque lit la présente ligne s'engage à manger 5 fruits et légumes par jour (rappel : les chips et les fraises tagada n'appartiennent à aucune de ces catégories).
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3514
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par The_wakwak_tree le Dim 25 Oct 2015 - 20:45

Hello Raven & merci beaucoup pour ton retour sur le texte.

Je réponds sur quelques points

Raven a écrit:  Avant de trop te lancer de fleurs, je vais être un peu sévère : pas mal de fautes qui auraient pu être éliminées à la relecture … Bon, je vais pas tout relever, ce n'est pas un travail pour un AT donc c'est pas trop important, mais ça fait quand même un chouïa négligé.
C'est malheureusement représentatif de mon niveau, encore une fois c'est mon ennemi intime, c'est plus facile à gérer dans un texte court. Sur + de 30k, je n'arrive plus à faire illusion ;-)

Raven a écrit:   (j'ai eu un doute par rapport aux 2 shillings d'or. Je ne suis pas numismate mais je me demande si ça existe sachant qu'à l'époque il y avait déjà le souverain en or...? je te fais confiance, tu as dû vérifier comme pour le reste.)
argg… tu pointes le seul truc que j'ai pas vérifié ! …

Raven a écrit:  On se demande jusqu'au bout pourquoi tout ce cirque, et tu réponds à chaque interrogation… Jusqu'au bout on se dit : bon, il est où le côté maudit ? De ce point de vue, je ne sais pas si cela sera suffisant pour le concours, tu frôles de justesse la limite, ton livre maudit est à peine mentionné mais nul ne pourra nier qu'il est bien maudit, celui-là^^ Pour moi, ça me convient : tu nous mènes en bateau en nous faisant croire que tu passes à côté du sujet pour mieux nous replonger la tête dedans, j'aime ! (et j'ai aussi un faible pour le Voynich, donc déjà t'as gagné 1 point dans mon vote^^)
Bien vu Raven ! Effectivement l'histoire est entièrement construite comme çà ;-) … tu as trouvé toute l'alchimie cachée dans le texte. Bravo ;-)
Je suis vraiment content de voir que ça  ressort à la lecture, à la fois l'imbroglio de l'histoire mais aussi le fait d'emmener le lecteur sur des fausses pistes. J'avoue que ça m'a beaucoup amusé ;-)

Raven a écrit: Bon, du coup, tout ça me semble très très bon et je ne vois pas quoi dire de plus (excepté : si tu en as d'autres des comme ça, je suis preneuse)
Bien joué, et merci pour cette lecture plus qu'agréable !
merci à toi, Raven, vraiment, parce que ce texte-là, ça été une somme incroyable de travail (même si mon niveau de maîtrise de l'orthographe n'était pas au rendez-vous ;-)   ).

A++
TwwT
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 53

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par Blahom le Dim 25 Oct 2015 - 21:18

Raven ayant déjà répertorié les petits défauts formels, entrons dans le vif du sujet.
Comme tu le signalais plus haut, tu as laissé de côté tes habituelles histoires de lutins et aussi cette poésie lunaire qui caractérisait jusque-là tes textes. Cela pourrait constituer un handicap mais, autant le dire immédiatement, cette histoire plus classique, à la fois très "british" et "dix-neuvième" constitue une excellente surprise (je parle de surprise dans la mesure où je ne m'attendais pas à ce que tu écrives une telle nouvelle, très éloignée de tes thèmes de prédilection). On pense certes à Verne, mais aussi à Conan Doyle (ou aux Harry Dickson de Ray). La première partie centrée autour de l'énigme est parfaitement menée, le suspense est bien dosé. La fin,
Spoiler:
carrément lovecraftienne,
est sympathique mais a un côté un peu forcé et me semble amenée de façon moins naturelle que le reste. En fait, ce qui me pose problème, c'est le stratagème élaboré par le notaire.
Spoiler:
Si j'ai bien compris, c'est lui et non pas l'oncle qui est l'auteur du problème initial. Or, si j'imagine sans difficulté un millionnaire facétieux échafauder un tel scénario, je vois mal un zélateur de Cthulhu mettre au point l'énigme en question.
Je ne sais pas si je me fais bien comprendre. Disons que j'ai adoré l'essentiel de l'histoire pour l'atmosphère qu'elle dégage mais la conclusion me paraît plus discutable.
Spoiler:
Peut-être tout simplement le passage sans crier gare de la rigueur "vernienne" aux délires lovecraftiens, qui nous permet de retrouver au moment où l'on s'y attend le moins ta fantaisie habituelle ?

Quoi qu'il en soit, c'est du beau boulot et je reste épaté par la qualité des deux premiers textes de ce concours.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1352
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par Perroccina le Lun 26 Oct 2015 - 14:54

Je l'ai imprimé, je lirai plus tard.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par Paladin le Mar 27 Oct 2015 - 14:45

Moi, j'ai pensé plutôt à Edgar Poe. Pas le Poe des contes macabres, mais celui du Scarabée d'or, avec les codes et les énigmes.
Bien sûr, c'est très bien écrit et vivant. Rien à dire sur la forme.

Spoiler:
Je me pose juste le problème sur le fond: est-ce qu'on est vraiment dans le sujet? Parce que le livre maudit apparait bien à la fin, mais de manière plutôt anecdotique, surtout, me semble-t-il, pour indiquer aux lecteurs à qui ils ont à faire. Le livre au centre de l'histoire est celui de Jules Vernes, pas un livre maudit.

Secondairement, on peut aussi se poser la question de la cohérence: les cultistes avaient-ils besoin de tous ces énigmes compliquées pour s'emparer du manoir, pour finalement utiliser le poison?

Mais c'est un texte qui se lit avec beaucoup de plaisir!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par The_wakwak_tree le Mar 27 Oct 2015 - 21:05

Merci pour ton retour sur le texte Paladin !

Ce qui me fait plutôt plaisir c'est que pour l'instant, il n'y a pas de commentaires concernant la longueur du texte. + de 30k c'est vraiment un record pour moi & j'avais juste peur d'être soporifique… apparemment ça passe bien.


Après, concernant l'adéquation avec le sujet, ok être limite ne me pose pas de PB. Je comprends bien ce que tu dis Paladin, tu voudrais une histoire sur un livre maudit, qui parle du livre maudit. Bon, moi je préfère une autre approche. C'est l'élément sous-jacent qui justifie & donne la clef pour le reste du récit.

Pour la question de cohérence, oui, je suis assez d'accord, on pourrait se dire que les Cultistes auraient pu utiliser des moyens plus radicaux. Je prends le point.


Par contre, je remarque (et je n'en tire aucune conclusion mais quand même  :mrgreen: …) que pour l'instant, il n'y a aucune remarque sur le fait que les 2 personnages principaux picolent comme des cochons !

A+
TwwT
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 53

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par Paladin le Mar 27 Oct 2015 - 22:22

The_wakwak_tree a écrit:
Après, concernant l'adéquation avec le sujet, ok être limite ne me pose pas de PB. Je comprends bien ce que tu dis Paladin, tu voudrais une histoire sur un livre maudit, qui parle du livre maudit. Bon, moi je préfère une autre approche. C'est l'élément sous-jacent qui justifie & donne la clef pour le reste du récit.


Il ne faut quand même pas perdre de vue que si le sujet est "livre maudit", cela implique que ledit livre aura une place, sinon centrale, au moins importante dans l'histoire. Sinon, il ne sert plus à rien de donner des consignes. Et que ce soit limite dans ton texte me gène plus qu'un problème de cohérence.

Il s'agit d'un exercice d'écriture, donc rédiger une histoire en respectant certaines contraintes, qui doivent nous permettre de nous dépasser, en quelque sorte, en sachant être créatifs tout en tenant compte des consignes. Le respect du thème, de la taille du texte, tout cela fait partie de l'exercice. Sinon autant faire "sujet libre", mais je pense qu'un sujet imposé est beaucoup plus intéressant, de par les efforts qu'il demande.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par The_wakwak_tree le Mar 27 Oct 2015 - 22:38

Désolé de ne pas être « formaté » Paladin.

Paladin a écrit: Il s'agit d'un exercice d'écriture, donc rédiger une histoire en respectant certaines contraintes, qui doivent nous permettre de nous dépasser, en quelque sorte, en sachant être créatifs tout en tenant compte des consignes.  

C'est exactement ce que j'ai fait.
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 53

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par Paladin le Mar 27 Oct 2015 - 22:50

Pas vraiment, en ne donnant au livre qu'un rôle anecdotique...


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par The_wakwak_tree le Mar 27 Oct 2015 - 23:02

nous ne serons donc pas d'accord sur ce point, ce qui n'est pas un drame...
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 53

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par Paladin le Mar 27 Oct 2015 - 23:15

The_wakwak_tree a écrit:nous ne serons donc pas d'accord sur ce point, ce qui n'est pas un drame...

Là, par contre, je suis d'accord.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par Paladin le Mer 28 Oct 2015 - 10:12

J'avais pas vu cette phrase:

The_wakwak_tree a écrit:Désolé de ne pas être « formaté » Paladin.

J'apprécie moyennement ce genre d'insinuations selon lesquelles je voudrais "formater les auteurs"

Désolé, mais encore une fois, je trouve ce genre de réflexion niveau ado de 15 ans, pour confondre "respect des consignes" avec "formatage".
"Oui, je sèche les cours, parce que je suis un rebelle!"

Mais bon, on va pas se lancer dans une polémique sans fin.. En effet, c'est pas un drame.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par ranulf le Ven 30 Oct 2015 - 16:52

Jaime beaucoup. Une petite question: Les noms des personnages ( Sturgeon par exemple), des lieux ( la rivière Pym) sont ils des clins d'oeil ?
avatar
ranulf
Apprenti égorgeur

Messages : 80
Date d'inscription : 06/10/2015
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par FRançoise GRDR le Ven 30 Oct 2015 - 17:01

@TwwT : ce texte de prime abord surprend venant de toi ^^. Je suis complètement déstabilisée mais conquise par l'écriture qui coule bien, les enchaînements dignes d'une grande énigme dans les règles de l'art : du beau travail !
Les moins : le changement de registre avec cette fin qui n'était pas nécessaire à mon sens. J'ai soupçonné les domestiques d'être de mèche mais peut-être pas au point où tu les amènes ! Et le peu de place donné au livre ou alors, en coulisse Smile
En tous cas, je suis bluffée !


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7736
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'énigme du manoir Wellington

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum