Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Eimelle le Dim 2 Aoû 2015 - 21:04

Bonjour à tous,

Le récit de Plumitive m'ayant inspiré, j'ai décidé de m'essayer, moi-aussi, aux "contes de merde", ou plutôt sur la merde, préparant ainsi (bien en avance) la prochaine anthologie des Artistes fous (car oui, je me le suis fait confirmer, il y aura bien un volume 2 !!!)

En fait, pour être honnête, j'ai complètement foiré la nouvelle que je voulais écrire. Mais j'avais parlé de ce projet loufoque à mon copain. Après une réaction moqueuse ("c'est quoi encore ce truc à la con ?"), j'ai trouvé le lendemain, dans ma boîte mail, un synopsis de nouvelle tout mal écrit avec marqué dessus "Ca m'a travaillé pendant la nuit. Désolé, moi, je ne sais pas écrire. Peux-tu m'écrire ma nouvelle ?"

J'étais ravi ! Première fois que ça arrivait à mon chéri de me soumettre une nouvelle à écrire, et l'idée d'essayer de mettre en valeur SES idées était un défi qui m'a plutôt emballé. Reste à savoir si je lui ai fait honneur... C'est très court : à vous de juger !

J'essaie de poster bientôt ma propre version des contes de merde, sur laquelle je suis en train de travailler... Vous pourrez ainsi comparer  la différence de nos deux imaginaires sur le même thème ! lol

Bises,
Eimelle

Le Peuple étron:
Le peuple-étron

Mes semblables et moi vivions dans le bel endroit de notre naissance. La végétation luxuriante ne cessait de nous offrir ses bontés. Et ses beautés aussi. Notre terre regorgeait de vivres et de nourritures. Là étaient nos racines. Le souffle de notre race.
L’été battait son plein, et les jeunes grandissaient paisiblement. Nous nous goinfrions encore de soleil et de liberté. Mais nous savions qu’un jour, ils viendraient. Le plus tard possible, nous l’espérions. Mais quand nous avons vu les pick-up sauvages débouler du côté du grand chemin, nous avons compris. Qu’aujourd’hui était le jour de notre Apocalypse.
Armés de couteux et d’objets tranchants, ils nous ont arrachés à nos origines. Enlevés à nos semblables. Ils ont délimité deux groupes : d’un côté, celui des jeunes et des infirmes. De l’autre, tous les autres. Je ne sais pas ce qu’ils ont fait à nos enfants et nos aïeux, mais nous avons été emmenés de force dans leurs baraques sordides. Serrés les uns contre les autres, et tétanisés par la peur.
Ils nous ont enfermés dans des cases sans air ni nourriture, abandonnés là pendant de longues heures. Puis Ils sont revenus. Armés encore. Ils ont raclé nos peaux couvertes de croûtes et coupés nos queues, pensant sans doute ainsi nous émasculer.
Leurs lames tranchantes ont laminé nos corps douloureux. D’abord écorchés vifs. Puis mutilés. Et enfin plongés dans l’eau bouillante.. C’était le sort qui nous attendait depuis longtemps. Parce que nous étions ce que nous étions. Et que pour cela, il fallait nous tuer. Puis, ils nous ont séparés en petits groupes : nous attendions blottis et serrés les uns contre les autres.  
Ainsi ce qu’on m’avait raconté d’eux était vrai. A propos des génocides qu’ils menaient. Notre élimination méthodique, notre transformation symbolique et physique en étrons était en marche. Car c’était ce à quoi nous étions promis. Ils s’appuyaient pour cela sur toutes sortes de théories : la biologie, bien-sûr, le darwinisme, mais aussi toutes les lois de la physique qui pouvaient leur être utiles pour justifier l’horreur de leurs gestes.
Notre puissance vitale nous a abandonnés plus vite que nous ne le pensions. Les uns après les autres, nous passions dans cette grande machine aiguisée qui nous broyait un à un. Puis, nous étions poussés au fond d’un ravin – une chute longue et lente. L’invention du Diable sans doute.
Finalement, l’obscurité a fini par nous envahir. Nous avons été laissés là un long-moment. Avec l’attente, la peur grandissait. Celle de devenir des merdes, au sens littéral du terme. De devenir ce qu’ils avaient choisi pour nous.  
Les jets d’acides ont soudain commencé. De plus en plus forts et corrosifs. Maculant et désagrégeant nos corps meurtris. J’aurais pu pleurer si j’avais su. Mais je ne savais pas.
Décharnés et meurtris, les survivants ont commencé à s’agglutiner entre eux contre les parois malodorantes Mélangeant leurs chairs purulentes et viciées. Montrant par là qu’Ils avaient réussi à annihiler nos individualités.
. Bientôt, nous serions éjectés, abandonnés à la purulence sur une terre autre que de la nôtre, et le combat serait perdu.
Et pourtant, nous avions réussi à te préserver. Toi, la lueur d’espoir qui, encore tremblante, te découvrait vivante. Et vindicative. Prête à défendre la mémoire des tiens. Et à faire rejaillir la souche.
Nous n’étions qu’une rangée de courgettes, certes, et pourtant, nous avions sauvé l’essentiel.
Parmi nous survivait une rescapée d’importance, celle qui régénérerait notre race et nous sauverait pour l’éternité. Par-delà l’Histoire et la mémoire.
La graine.


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Eimelle le Lun 3 Aoû 2015 - 21:22

Bonjour à tous,

J'ai donc écrit un autre texte que je veux drôle pour l'AT des contes marron, qui a pour thème le "caca". Le titre : "Défense de chier !"

http://pdf.lu/B5N9

Ce thème m'inspire, j'espère cependant ne pas écrire...de la merde !  

J'attends vos retours avec impatience !

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Catherine Robert le Mer 5 Aoû 2015 - 19:29

Et bien, je peux déjà dire que ce n'est pas de la merde et plutôt amusant (sachant que l'humour et moi, hein, ça fait deux). J'ai apprécié ma lecture. Cependant quelques bémols (pas grand chose).
D'abord, les petites, fautes, oublis, lapsus... Peu au début, ils augmentent par la suite (mais tu as déjà fait pire).
Ensuite, la partie sur le jeu m'a un peu fait décrocher. Trop longue, trop technique, j'ai eu du mal à me concentrer dessus, je n'ai pas compris le rôle des sondes géothermiques. Enfin, bref, cette partie m'a un peu fait... chier :mrgreen:
Pour le reste, le texte est plaisant à suivre, les personnages sympathiques avec du corps et l'idée géniale.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par FRançoise GRDR le Mer 5 Aoû 2015 - 20:14

Je n'ai pas vraiment accroché, surtout au début : pas compris pourquoi il y avait cette interdiction...
Les personnages sont bien campés. Le couple de l'éboueur et de la mécano est bien trouvé et sympa. C'est vivant mais le fond de l'histoire m'a paru trop décalée et je n'y ai pas cru...
Comme souligné par Cat, il y a des fautes à corriger et des mots à ajouter.
Le texte de ton copain m'a plus accroché mais la fin... Bon, pourquoi pas ! C'est plus hors sujet du coup...


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...

FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7166
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 61
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Eimelle le Jeu 6 Aoû 2015 - 1:14

Bonjour,

Et merci à vous ! Pas une réussite donc...Dommage, je les ai déjà envoyés...Vu que je n'avais pas de commentaire les premiers jours, je me suis dit (à tort) que je n'en aurai pas du tout...

Pour la nouvelle "Defense de chier", mon copain a eu aussi un avis mitigé : une ambiance réussie, mais une grosse à partie à chier sur le jeu, et une idée pas très originale d'après lui... Ça fait donc pas mal de lecture qui ont cette impression douce-amère... Pas très bon signe ! Sad

Sur sa nouvelle, c'est moi qui ai un sentiment mitigé avec ses courgettes, mais bon, j'ai voulu lui faire plaisir : il était tellement persuadé de tenir l'idée du siècle, j'ai essayé de faire un peu monter la mayonnaise en apportant la métaphore du génocide...Bof, pas très convaincue en fait... On verra bien...

J'ai lu les récits de Françoise, et ceux de Géraldine, mais je suis trop vidée pour poster mes commentaires, là... Vraiment désolée ! Je ne vous oublie pas !

Il faut aussi que je lise le 2e que tu as présenté à l'AT des Fous, Françoise ! Je te garantie pas la date précise, mais ça sera fait avant la fin du week-end ! Smile

Bises,
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Catherine Robert le Jeu 6 Aoû 2015 - 12:55

Bon, j'ai malheureusement lu le petit comm sur ton autre texte qui révélait le fin mot de l'histoire. Du coup, je ne sais pas si la chute aurait été une surprise ou pas. Néanmoins, je pense que tu parles trop souvent de "merde", ce qui aiguille pas mal, peut-être trop. Je comprends que c'est pour correspondre au mieux à l'AT, mais ça risque de bousiller l'effet de la chute.
Pour l'idée, c'est pas mal, peut-être un peu trop emphatique que pour m'accrocher totalement, un peu trop indéterminé sur le(s) personnage(s) et je n'ai pas eu une accroche pour l'affect. C'est le problème de ce genre de texte qui veut brouiller les pistes en faisant croire autre chose que la "vérité". J'ai pensé à mon propre texte pour l'AT sur la mort et je me dis qu'il aura peut-être le même problème.
Et à signaler : je n'ai pas en mémoire de fautes ou d'oublis.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Plumitive Punitive le Ven 7 Aoû 2015 - 14:02

Hello Eimelle, voilà une belle écriture, je ne dirai pas emphatique comme Catherine, mais assez lyrique pour illustrer une histoire, en revanche, un poil convenue. Une très jolie chair qui enrobe un squelette qui m'est familier (javais une fois écrit une nouvelle du point de vue des madeleines qui allaient se faire bouffer par Marcel Proust, le tout rédigé en parodiant Lovecraft. Impossible de remettre le main sur ce... cette chose). Cependant, tu peux toujours tenter d'envoyer ton conte aux Fous, d'autres peuvent être surpris. Et sinon, juste une remarque, mais je ne sais pas si elle est pertinente : peut-être mettre le paragraphe révélant la nature des malheureux protagoniste juste avant la toute dernière ligne. Pour vraiment ménager le retournement de situation, car n'oublions pas que ton texte est très court.
Bises !


[url=http://nellyc.canalblog.com/[/url]

Plumitive Punitive
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 286
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 40
Localisation : Y vrille sur scène

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Eimelle le Ven 7 Aoû 2015 - 14:10

Merci de ton avis, Plumitive ! Smile

Oui, le côté convenu, j'ai beau eu expliquer à mon copain que beaucoup de gens s'étaient lancés dans ce créneau, il n'en démord pas : son idée est l'idée du siècle ! lol

Il parait que ce sont mes idées qui "manquent d'originalité" !

Bises,
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Plumitive Punitive le Ven 7 Aoû 2015 - 14:21

'Tain, on dirait mon copain et moi avec ses "Chérie, j'ai l'idée du siècle !" et faut voir les trucs qu'il me sort. Quoique, il a réussi à me donner une idée pour une nouvelle, une fois, comme quoi ! Peut-être qu'un jour, ton compagnon t'inspirera plus ou moins malgré lui. Et je pense très sincèrement que chercher l'originalité à tout prix, ce n'est pas très avisé. Tu as beaucoup de trames classiques qui restent passionnantes à découvrir suivant le traitement qu'on en fait.
Donc tu as raison de ne pas écouter ce jeune malotru et continue de faire comme il te chante.

Plumitive Punitive
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 286
Date d'inscription : 21/07/2015
Age : 40
Localisation : Y vrille sur scène

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Eimelle le Ven 7 Aoû 2015 - 14:39

Lol.

Là, il ronge son frein, parce que j'ai écrit une ou deux nouvelles qu'il m'avait soufflées et qui n'ont jamais été prises nulle part...

Et puis, il y a quelques textes que j'avais écrits avec le coeur, où il m'avait "bof, c'est pas terrible", qui ont été pris (notamment par Malpertuis et Ténèbres) ! Lol Alors là, il crache son venin sur la littérature française qui, je cite "a vraiment des goûts de chiotte" mdr

Mais Lilian m'est quand-même un atout précieux : il a le regard du lecteur de SFFF lambda, celui qui se goinfre des grands noms à la mode, qui lit les séries en 25 tomes avec annexes, lexiques, cartes et images . Il a donc un certain talent pour repérer non pas les petites expériences réussies, les perles de poésie, qui sortent des sentiers battus, mais les textes qui vont plaire au plus grand nombre, qui emportent de suite par leur humour, leur narration ou leur intrigue. Et c'est vrai que les textes pour lesquels il m'a dit "celui-là est vraiment génial" (ils se comptent sur les doigts d'une main, et encore) avaient l'avantage de mettre tout le monde d'accord...Donc, je garde le compère dans ma poche ! Comme tous les types de lectorats m'intéressent, aussi bien les avisés que les novices, et que j'aime investir tous les tons et tous les styles, il peut encore m'être utile lol !

Je pense notamment à l'appel à textes du Lanfeust Mag que je veux tenter, où là, je n'envoie rien sans qu'il m'ait dise : "ça, c'est de la bombe" ! lol C'est pas gagné...

Bises,
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Léonox le Ven 7 Aoû 2015 - 14:56

Eimelle a écrit:Et puis, il y a quelques textes que j'avais écrits avec le coeur, où il m'avait "bof, c'est pas terrible", qui ont été pris (notamment par Malpertuis et Ténèbres) ! Lol Alors là, il crache son venin sur la littérature française qui, je cite "a vraiment des goûts de chiotte" mdr
En voilà une réaction intelligente.
Ainsi Thomas Bauduret et Benoît Domis ont-ils "des goûts de chiotte". Ravi de l'apprendre.

Mais ouais, il doit avoir raison, écrire avec le coeur, c'est mal.
Se goinfrer des séries à la mode en 25 tomes, c'est mieux. Lol, comme tu dis.


"Entre deux mots, mieux vaut choisir Léo." Raven

Léonox
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH
—No name No slogan— Compagnon collectif TRASH

Messages : 2676
Date d'inscription : 24/03/2013
Age : 96
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://trasheditions.wix.com/trasheditions

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Eimelle le Ven 7 Aoû 2015 - 15:02

Il a en tout cas juré la main sur le coeur que ma nouvelle écrite pour les contes roses "Amour et Volupté" était tellement chiante que si elle était prise, il se méfierait, c'est que j'aurais couché ! lD D'après lui, il s'agit du "plus mauvais texte que j'ai jamais écrit" lol

J'y avais mis du coeur dans celle-là aussi... On verra bien ! lol

Mais sinon, je vous rassure, il est très gentil, c'est un amour  en vrai! C'est juste que, c'est clair, on n'a pas les mêmes goûts littéraires, et ayant un sens de la contradiction très aiguisé, je crois qu'il en rajoute un peu pour me taquiner ! Smile

Bises,
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Jack-the-rimeur le Ven 7 Aoû 2015 - 22:52

Un petit texte sympa. C'est moins le défaut d'originalité que je pointerais que la vision fragmentaire (par le petit bout de la lorgnette, dirais-je) de la formidable capacité de la nature à recycler le plus petit fragment d'énergie du moindre déchet. Ce qui est vrai pour les courgettes vaut pour l'ensemble du vivant.
"La terre nourrit l'arbre, l'arbre nourrit la feuille, la feuille nourrit la terre." Contrairement à l'homme, la nature sait gérer tous ses cadavres avec une sophistication et une efficacité que nous sommes bien incapables d'approcher. Tous les excréments naturels sont des fertilisants. Tout ce qui pourrit, tout ce qui fermente sont des trésors alimentaires pour des myriades d'insectes et de micro-organismes qui, eux-mêmes, vont enrichir les plantes ou servir de casse-croûtes, et sans lesquels la surface de la planète ne serait qu'un océan de putréfaction.
Quoique si l'inconséquence humaine passe par là...


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK

Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2035
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 64
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Eimelle le Ven 14 Aoû 2015 - 0:38

Coucou Jack !

Désolée, honte à moi, je me rends compte que j'avais oublié de te répondre...

Oui, ce petit texte ne tient pas trop la route, à mon sens... La petite graine était pour suggérer que selon l'analogie dégustation/génocide, on pouvait tuer un peuple, il restait toujours la "petite graine", l'espoir, la rescapée, qui renaissait...

Bises,
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Naëlle le Sam 10 Oct 2015 - 12:18

Je suis mitigée. J'ai trouvé l'idée bonne et même assez caustique (et j'aime bien ça). Côté écriture, y a quelques lourdeurs et fautes mais, dans l'ensemble, ça se lit sans problème.

Là où je trouve que la nouvelle pèche, c'est sur l'humour. Qui est bien présent, là n'est pas le problème. Mais j'ai l'impression que sur certains passages, tu t'es forcée à en faire, et au final ça marche pas. Exemple : la scène où Élodie, Marcel et l'Abruti exposent leur projet au maire. Puisque Marcel est sur le projet depuis trois mois, toutes ses remarques en aparté, qui sont censées être drôles et aussi sûrement supposées casser la "monotonie" de ce passage, ne fonctionnent pas des masses parce que souvent elles sont pas crédibles. Quand Marcel fait mine d'apprendre le nom de l'Abruti alors qu'il le connaît depuis trois mois, par exemple. Ou quand il semble découvrir le plan alors qu'il bosse dessus depuis trois mois.

L'autre problème par rapport à l'humour, à mon sens, c'est que les bases de l'histoire ne sont pas assez ancrées. Je veux dire, les raisons qui font que dans la nouvelle le bas peuple doit arrêter de chier parce que soi-disant les riches font ça sans aucun effort. Je sais pas trop comment tu pourrais procéder pour appuyer ce point. Peut-être développer plus longuement le début, mais tu risques de rendre le texte un peu trop descriptif (et peut-être aussi de trop allonger la nouvelle). Bref, quand on retombe sur nos pattes à la fin de la nouvelle, le fait de ne pas avoir très bien intégré les données filées au début fait qu'on rate un peu le coche niveau humour. Je sais pas trop. Autre truc dommage par rapport à ça : il y a une dimension politique dans ta nouvelle qui mériterait peut-être d'être un peu plus développée pour faire un vrai texte incisif. Mais bien poser les bases réglera le problème, je pense.

Voilà en gros ce que m'inspire ta nouvelle. Tu n'arrives pas totalement à gérer l'humour (c'est de toute façon ultra compliqué à bien doser, ce machin), mais il reste bien présent et tu t'en sors pas mal.


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Contes Marron : "Le peuple étron" et "Défense de chier !"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum