Le Capitaine Garance

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le Capitaine Garance

Message par Invité le Mar 27 Mai 2014 - 18:46

Mon premier texte sur l'Ecritoire... c'est l'heure du grand saut !!

http://www.fichier-pdf.fr/2014/05/27/le-capitaine-garance/
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Perroccina le Mar 27 Mai 2014 - 21:47

Mazette ! 27 pages, tu ne fais pas les choses à moitié.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 3069
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Invité le Mar 27 Mai 2014 - 22:06

Il ne faut pas trop s'effrayer de la taille, c'est un peu plus court que ça n'en a l'air : j'ai mis un interligne et une police assez grande pour que ce soit plus aéré.
Mais du coup, c'est vrai, ça paraît un peu long au premier abord...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Ulysse le Mar 27 Mai 2014 - 23:23

Voilà un texte que j'ai bien du mal à évaluer de façon objective.
L'histoire ne m'a pas emballée mais je crains que ne cela tienne à l'angle choisi. Le pivot de ton histoire ce sont les combats et les armes de guerre. Je dois dire que ce n'est pas ce que j'aime lire ( c'est vrai pour toutes les littératures, j'ai tendance à lire ces passages en diagonale). Du coup je n'ai pas accroché.Je trouve l'idée bonne pourtant.

L'écriture est assez littéraire (pas étonnant) et le vocabulaire varié. Presque trop classique .
Il lui manque un petite touche qui serait la tienne et lui donnerait plus de relief, de personnalité. ( question de maturité sûrement ).

Pour moi un texte correct d'un point de vue du style, une bonne idée mais un angle d’attaque qui ne m'a pas séduit.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 890
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 42
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par TiCi le Mer 28 Mai 2014 - 11:32

Ben moi ce texte m'a laissé sur le cul. Ce n'est pas le seul du concours, mais pour celui-là en particulier je me sens du coup mal à l'aise pour donner un avis.
L'histoire est originale, la progression bien gérée, en plein dans le sujet.
Ce qui me bloque, c'est le style hyper érudit qui m'a semblé tour à tour génial et paradoxalement pompeux. Il reste quelques coquilles, des expressions qui m'ont semblé tirées par les cheveux, mais à ce niveau suis-je vraiment à même de juger ?
Si j'avais un conseil à te donner pour séduire un lecteur comme moi, ce serait d'alterner ce style complexe et riche avec des passages plus simples, plus reposants. Je pense qu'alors le tout serait plus fluide et digeste. Mais je comprends aussi si tu fais volontairement le choix de l'exigence, c'est à ton honneur mais tu risques de perdre des clients.


On peut rire de tout, seulement faut que ce soit drôle.
avatar
TiCi
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Murphy Myers le Mer 28 Mai 2014 - 12:05

Dans la forme, j'ai repéré un changement de temps à plusieurs reprises qui m'a assez gêné, même s'il faut avouer que le présent est bien plus entrainant pour décrire un combat.

Dans le fond, je suis un peu comme Ulysse. L'idée est géniale, l'approche, qui m'a rappelé des classiques comme Jekyll et Hyde, aussi.
Mais du coup, une très grande partie du texte nous parle de la guerre d'un point de vue totalement réaliste, le mystère Garance ne prenant que peu de place durant ces passages-là. Juste assez pour nous intriguer sans en dire trop, à vrai dire. Ce qui est, dans l'absolu, une très bonne chose. Mais j'ai jamais vraiment accroché au contexte de la guerre donc ça a un peu bloqué pour moi (je sais, je le répète un peu partout depuis le début du concours, mais vu que tu viens d'arriver, je me permets un petit remake).

La fin est par contre très envoûtante. Imaginer un décor de la sorte figé a quelque chose de tristement poétique je trouve. J'avoue par contre avoir perdu le fil par moments, le temps de quelques phrases que j'ai trouvé compliquées. Mais ça vient sans doute du fait que je n'ai pas su entrer complétement dans l'histoire pour les raisons cités plus haut.

En bref, objectivement rien à redire ; subjectivement, ça n'a pas réussi à me faire accrocher au contexte de la guerre malgré toutes les qualités de l'histoire.
Mais si tu prévois de poster d'autres textes à l'avenir sur le forum, tu peux déjà compter un lecteur assidu dans tes rangs.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3092
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Blahom le Mer 28 Mai 2014 - 15:49

Murphy Y a écrit:Dans la forme, j'ai repéré un changement de temps à plusieurs reprises qui m'a assez gêné, même s'il faut avouer que le présent est bien plus entrainant pour décrire un combat.
Personnellement, l'utilisation du présent de narration ne m'a pas gêné alors que je n'en suis ordinairement pas amateur.
 
Lorsque j'ai découvert la longueur de ce texte (27 pages), hier soir, j'ai préféré remettre ma lecture au lendemain. J'ai à la fois eu tort et raison. Raison parce que, étant donné mon état de fatigue, j'aurais eu du mal à en venir à bout. Tort parce que ces 27 pages se boivent comme du petit lait.

Une très bonne histoire, l'une de mes cinq ou six préférées de ce passionnant concours.




Seul petit reproche : les passages narratifs me semblent plus réussis et prenants que ceux au discours direct, pas toujours très naturels, la réunion avec les haut-gradés notamment.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1517
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Murphy Myers le Mer 28 Mai 2014 - 16:01

Ma phrase était un peu confuse, je remarque. J'adore la plupart des histoires au présent. C'est juste l'alternance passé/présent qui m'a gêné. J'allais même suggéré d'écrire toute l'histoire au présent, mais ça ne collerait pas avec le fait que c'est un écrit qu'on retrouve sur les lieux de la guerre.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3092
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Invité le Mer 28 Mai 2014 - 16:11

Merci pour vos retours rapides!
Ulysse et Murphy Y, c'est vrai, ça mitraille et bombarde pas mal. Indépendamment du sujet qui l'imposait, j'espère que ces scènes ne sont pas trop nombreuses.
J'ai conçu pas mal de scènes d'action comme des contrepieds aux scènes plus statiques avec Garance, qui (je l'espère) permettent de faire monter le mystère. Le but de ces scènes d'actions est donc parfois de détourner l'attention pour que Garance ne soit pas trop une énigme, afin d'entretenir le suspense.
Mais je sais pas si je l'ai bien géré... Bon, pour la fin, je plaide coupable, je me suis lâché sur les deux dernières scènes de combat!

Ulysse et TiCi, quelque part, vos remarques sur le côté parfois trop travaillé du style ne me déplaisent pas! J'ai peut-être un peu de réticence à faire simple. C'est peut-être en partie les études et puis mes lectures personnelles. Les auteurs que j'ai de loin le plus lu et relu sont Tolkien et Damasio... On fait difficilement plus éloigné d'un style simple et léger !! Du coup, j'aime vraiment écrire de cette manière, mais pour autant, il faudrait peut-être que j'essaie de ne pas me sentir tenu de faire ça tout au long d'un texte... A réfléchir!

Ton avis d'ensemble fait plaisir Blahom, merci!
D'une manière générale, je ne me sens pas très à l'aise avec les dialogues. Mais je ne trouvais pas trop comment les rendre plus authentiques.

... Allez, si c'était à refaire, j'écrirai peut-être tout le combat principal au présent plutôt que d'alterner, ca ferait un bon compromis, non? Smile
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Ulysse le Mer 28 Mai 2014 - 16:40

Je rebondis rapidement sur le style .
Damasio et sa Horde m'ont laissé un souvenir impérissable et effectivement on ne peut pas parler  de style simple . Et Tolkien a aussi une écriture énormément travaillée.

Ce qui me gêne ce n'est pas la difficulté de lecture mais plus l'impression de lire un style à la fois  très travaillé mais un peu impersonnel (et  qui fait du coup peut-être un peu pompeux ou articifiel) .
Dans la discussion sur le style (  Sous Forum  Conseils d´écriture), un sage a dit  qu'au début on copie le style de ceux que l'on admire puis, peu à peu, émerge quelque chose de plus personnel et pour moi tu n'es en pas encore à ce stade.
C'est quelque chose de difficile à expliquer mais c'est comme cela que je le ressens.
Fais un tour sur les textes du concours et tu percevras peut-être mieux ce que je veux dire.

Pour revenir sur les combats, le thème imposait une histoire se déroulant dans le contexte de la guerre de 14-18. Les combats n'en sont qu'un aspect  et on peut quasiment s'en passer sans être pour autant  hors sujet. ( Les textes du concours en sont la preuve).
Ce n'est pas ma tasse de thé mais ce n'est pas un jugement de valeur par rapport à ton texte, juste un ressenti.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 890
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 42
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Murphy Myers le Mer 28 Mai 2014 - 16:54

Les combats en tant que tels ne me posent pas de problème. Je mentirais si je disais que je n'aime pas l'action. Pour le coup, c'est vraiment le contexte qui me bloque, mais tu n'y peux rien vu que c'est le sujet du concours. Pour ça que j'essaie de ne pas être trop catégorique dans mon avis, je sais bien que le problème vient de moi sur ce coup.

Les faire entièrement au présent, pourquoi pas. Ça pourrait donner une sorte de rythme original en alternant passé/enquête avec présent/action.

Pour revenir sur l'affaire du style, je pense pas qu'il soit si impersonnel que ça (enfin, chacun son avis, je sais bien). J'ai repéré pas mal de phrases très inspirées, qui m'ont sembler être venues naturellement à l'écriture. Peut-être, par contre, qu'il ressortirait mieux en épurant certaines phrases (on me dit souvent la même chose sur mes histoires et je commence à peine à repérer où il faudrait épurer précisément). Mais je préfère attendre de lire une histoire hors guerre pour me faire un avis de ce côté et être sûr que mon avis sur l'histoire n'interfère pas avec mon avis sur le style.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3092
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Blahom le Mer 28 Mai 2014 - 17:24

Je n'ai pour ma part eu aucun problème avec le style que je n'ai trouvé ni pompeux, ni particulièrement complexe. Seulement efficace et totalement approprié. Ces 27 pages se lisent sans problème et l'ensemble m'a paru très fluide.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1517
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Ulysse le Mer 28 Mai 2014 - 18:22

A partir du moment où je suis moins prise dans l'histoire, je suis plus attentive à d'autres aspects ( et plus pinailleuse aussi) .
C'est bien pour cela que je suis embêtée pour évaluer ce texte de façon objective...enfin l'heure des votes n'a pas encore sonné. J'ai le temps de laisser décanter un peu.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 890
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 42
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Invité le Mer 28 Mai 2014 - 20:02

Ulysse a écrit:Dans la discussion sur le style (  Sous Forum  Conseils d´écriture), un sage a dit  qu'au début on copie le style de ceux que l'on admire puis, peu à peu, émerge quelque chose de plus personnel
Même si je ne cherche pas à copier et à me demander si X aurait écrit telle phrase de telle manière, assurément, je débute, donc il doit y avoir de ça!

Sur ton idée, Murphy Y, pourquoi pas. Alléger certaines phrases, du genre ne pas trop chercher de tournure lorsqu'un perso enfile simplement ses chaussures, ca peut être à méditer Smile
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Jack-the-rimeur le Ven 30 Mai 2014 - 0:57

Bon sang, Ochap, ton texte m'en aura fait baver ! Pas qu'il soit mauvais, mais déconcertant et retors à l'analyse. Je vais essayer de décortiquer ce que j'ai ressenti et j'espère être à peu près clair :

Un récit étonnant mais paradoxal, brillant et inspiré à certains passages et curieusement hésitant et embrouillé à d'autres. Tes dons pour l'écriture sont manifestes mais tes repères pour poser une intrigue ne sont pas à la hauteur. Pas encore, ça viendra. Par exemple :
- Garance passe de sergent à capitaine, mais le narrateur ? Etait-il déjà lieutenant ? D'où vient-il et qu'est-ce qui lui vaut de se retrouver rattaché au va-t'en-guerre ? Ni l'un ni l'autre n'ont de nom. Aucune trace d'amitié ni de complicité entre eux, deux étrangers qui co-habitent.
- Que fait un petit officier subalterne non concerné à une réunion secrète de l'état-major ? Mieux, alors qu'il se fait surprendre à laisser traîner l'oreille, il n'a droit qu'à un "Disposez !" un peu sec. (Mata Hari a été fusillée pour moins que ça.)
- C'est pour les soldats aux nerfs ébranlés qu'on a instauré le système du "tourniquet" (une semaine au front, deux à trois semaines à l'arrière). Hormis une exécution sommaire dans le feu de l'action, il aurait fallu l'assentiment de Garance pour qu'ils soient traînés devant un peloton, ce qui rend la discussion des pages 8 et 9 assez surréaliste.
- La dégradation mentale de Garance n'est pas dosée. Il pourrait avoir des moments d'abattement, de rémission, confier ses doutes... Au lieu de quoi il s'enferme pour démolir un mur à coups de balle de tennis (!) et n'en ressort que pour traiter sauvagement le narrateur de "chien" et "d'ordure".
- Comment le narrateur sait-il qu'il faut écraser les "capsules" et qu'il ne risque rien à le faire entre ses mains ?
- Pourquoi la super-arme est-elle réservée aux seuls Garance et son adversaire (même si tu laisses entendre qu'il y en a eu d'autres après eux) ?
- Et quelle explication sur le fait que l'ultime affrontement, contrairement aux précédents, semble avoir lieu à vitesse normale ?
Voilà le genre d'approximations qui à mon sens nuisent à la crédibilité de ton histoire. Par exemple, en instaurant une véritable amitié entre Garance et le narrateur, tu les aurais rendus plus humains, plus réels et proches du lecteur et quelques confidences soigneusement distillées t'auraient permis d'éviter cette scène invraisemblable avec Joffre.
Ecrire, c'est mentir. Et, bien que le lecteur soit un pigeon consentant, il attend que ce soit fait avec l'habileté d'un escroc de haut vol. Choisir les bons jalons et les poser où et quand il faut, cela demande un peu de temps, un savoir-faire à acquérir mais qui n'a rien d'insurmontable.
D'autant que tu démarres avec de beaux atouts. Les descriptions sont nettes, les scènes d'action et de combat bien emballées et très efficaces. Le style est un peu contourné mais s'accorde bien avec celui de l'époque de ton narrateur (à l'exception du terme "ensauvagés", néologisme anachronique). Et ton adaptation du vieux thème de la cristallisation symbolique d'un vaste conflit autour d'un combat singulier ne manque ni d'allure, ni d'astuce. (On pense au duel à distance que se livraient Guynemer et le Baron Rouge, à Achille et Hector, aux deux snipers du film d'Annaud "Stalingrad", voire à une version rétro de Captain America contre le Crâne Rouge... il y a pire compagnie.)
Sincèrement, je pense que tu possèdes un vrai potentiel et qu'avec un effort dans le sens d'une maîtrise plus judicieuse de l'intrigue et de ses ficelles, tu ne devrais pas avoir de mal à nous en mettre plein la vue.
Je suis prêt à prendre des paris...


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Capitaine Garance

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum