Raticide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Raticide

Message par Cancereugène le Dim 14 Mai 2017 - 22:52

Voici un texte qui date de fin 1995.
Je n'en ai jamais rien fait car je le trouve trop long, trop lourd et pas assez original pour être retravaillé... bref.
Réservé aux courageux...


avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1729
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raticide

Message par Tak le Mar 16 Mai 2017 - 6:06

Je télécharge et lis ça dès que 5min.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2595
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raticide

Message par Tak le Mer 17 Mai 2017 - 22:08

OK, j'ai lu et je confirme donc une partie de tes réserves.

On sent que c'est un texte qui a de la bouteille : il y a beaucoup de superflu et des longueurs qui auraient pu être supprimées. Ex : tout ce qui est en rapport avec Odile.
Spoiler:
Les longues descriptions physiques, tout autant que le caractère timide et solitaire de ton personnage expliquant sa difficulté à trouver une compagne n'ont aucun intérêt ici dans ton récit - pas directement, du moins. Tu disais en intro que ce texte était trop long et trop lourd : je suis d'accord, rien qu'avec ce personnage féminin tu brodes au moins une ou deux pages qui ne servent à rien (c'est surtout flagrant au début du texte, lorsque tu nous présente les persos et leur relation).
De même que les circonstances de sa rencontre avec son couple d'amis. Ça plombe l'intrigue pour pas grand-chose.
Si le but était simplement de mettre en exergue l'aspect solitaire de ton personnage, quelques mots ci et là auraient suffit. Un peu comme sa situation professionnelle. Au lieu de te prendre la tête avec ce développement en fin de compte plutôt dispensable, pourquoi ne pas commencer le texte directement par
Spoiler:
sa mise à pied ? A sa nature solitaire s'ajouterait alors une bonne dose de frustration, voire de colère, qu'il pourrait d'autant plus facilement projeter ensuite sur ses envahisseurs à quatre pattes.
Bref, il y a beaucoup de choses qui n'apportent pas grand-chose à l'histoire et/ou qui auraient pu être traitées différemment. De sorte à rester beaucoup plus dans l'immédiateté. Sur un texte de 18 pages, j'en aurais viré au moins la moitié... Beaucoup de détails qui alourdissent inutilement et un verbe effectivement un peu moins assuré et hésitant qu'il l'est maintenant (c'est un texte de jeunesse et effectivement ça se voit).

Se rajoute à tout ça un bémol tout à fait personnel : je n'ai jamais été sensible aux histoires de rat.
Celles-ci font partie du "canon classique" de récits fantastiques, aux cotés des histoires de vampires, zombies et autres lieux hantés. Tout le monde s'y est déjà frotté et tout jeune auteur aura forcément envie un jour de s'y essayer ; c'est un peu "la base". Sauf que c'est vraiment trop (trop) classique pour moi et c'est un thème qui ne m'a jamais attiré plus ça, voire ennuyé... Désolé si ça tombe sur toi Cancer, mais j'ai jamais accroché à ce genre de récits et celui-ci ne propose aucune idée suffisamment originale pour sortir du lot, en ce qui me concerne.
Spoiler:
Si ce n'est vers la fin, peut-être, lorsque ça vire franchement fantastique. Je me suis moins ennuyé, certes, mais c'est peut-être aussi la partie la moins crédible et la moins "maitrisée" d'un point de vue formel, ai-je trouvé. De même l'ai-je trouvé un peu trop rapide, pas assez progressif...
Et pourtant, c'est dommage car en y regardant de plus près, on pourrait y voir peut-être un brin de touche Kafkaïenne, qui bien traitée, pourrait lui donner un tout autre visage. Mais il faudrait peut-être alors remanier et harmoniser le ton de l'ensemble ; adopter dès le départ une approche peut-être plus "surréaliste" ou ancrée dans le social. Peut-être ce coté solitaire de ton perso pourrait-il lui venir d'un traumatisme d'enfance ou d'adolescence qui l'aurait à jamais dégoûté de ses semblables. Du coup, on se retrouve non plus avec un solitaire timide et rêveur, mais avec un misanthrope un poil aigri qui accueillerait en fait cette "transformation finale" avec joie, car elle l'élèverait au-dessus de ces humains qu'il a appris à haïr toutes ces années.
Ce qui ne l'empêche pas de connaître une ou deux personnes qu'il déteste un peu moins - ou de chercher une aventure ponctuelle : c'est un mec, après tout !
Enfin, c'est juste une idée comme ça...

Mais au final voilà, je n'ai pas vraiment été convaincu, pour les raisons même que tu as toi-même soulevé : il y a beaucoup de longueurs, le style est encore un peu maladroit (d'où ces fameuses lourdeurs) et ton personnage m'a semblé manquer de crédibilité lors de certains passages.
Ceci dit, malgré tout le négatif souligné jusqu'ici, il y a toujours un point dans lequel tu excelles : les scènes d'action ou plutôt leur sens du mouvement. Tu sais mettre en scène tes personnages dans l'espace et les faire interagir avec celui-ci de la façon la plus naturelle qui soit, en choisissant toujours le bon angle (et je dis ça en pensant notamment à ma lecture récente de Chiens et Hyène, simplement parfaite de ce coté-là). Tu sais donner du rythme là où il faut quand il faut.
Sauf qu'ici, le texte se perd trop en détails et en longues successions de saynètes dispensables au coeur du récit. Ce qui laisse l'attention du lecteur s'étioler à plusieurs reprises. Mais encore une fois c'est un texte de jeunesse et je le prends comme tel. Et c'est aussi là qu'on mesure tout le chemin parcouru pour arriver aux modèles d'efficacité et de densité que j'ai lu de toi ces dernières années : effectivement, le travail et l'expérience, ça paie !

Ceci dit (et promis j'en finis avec cet interminable commentaire), tu as des pistes sympa d'amélioration pour une éventuelle nouvelle version. Je serais curieux de voir ce que tu pourrais en faire avec ton style actuel...
Si jamais l'idée te passe par la tête un de ces jours, fais-moi signe Wink


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2595
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raticide

Message par Cancereugène le Mer 17 Mai 2017 - 22:24

Pour être clair, pour toutes les raisons qui m'ont laissé moisir ce récit sur mon disque dur depuis... si longtemps disons, et pour tous les motifs de non-appréciation que j'ai soulignés dans mon introduction, il est hors de question que je passe du temps à remanier ce texte.
Je l'aime suffisamment pour le mettre en pâture sur ce forum, pas assez pour le réécrire.
En me relisant, j'ai apprécié (comme si le texte était écrit par un autre !) la dualité entre l'aspect égoïste de l'humain et celui, plus sociable, du rat. Mon texte tourne autour de ça sans être totalement clair. Mais malgré tout, je trouve qu'il reste lisible. Avec toutes les réserves que tu exprimes.
D'ailleurs, je te remercie pour ce long commentaire, car toutes tes critiques sont pertinentes. Je n'ai rien à ajouter. Tu as décelé toutes les faiblesses (en tout cas, les principales) de ce récit.
Bravo à toi, et merci pour tes dernières lignes, qui sont malgré tout rassurantes, j'aime à penser que ma façon d'écrire actuelle est plus efficace et plus simple que l'ancienne !


Dernière édition par Cancereugène le Mer 14 Juin 2017 - 19:14, édité 1 fois
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1729
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raticide

Message par FRançoise GRDR le Mer 14 Juin 2017 - 13:06

J'ai lu et apprécié. Les pages avec le perso féminin, Odile, m'ont parue légitimes et ajoutent un contre-point en contraste avec les autres parties dédiées à la "transformation" du narrateur, plus violentes.
Vraiment, c'est un très bon texte malgré quelques longueurs.
J'avais eu cette idée lors de mon texte pour le concours "Air" de RroyzZ : "Irrespirable". Donc je n'ai pas d'à-priori contre ce thème Wink


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7667
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raticide

Message par Cancereugène le Mer 14 Juin 2017 - 19:46

Tu es bien indulgente, mais je te remercie, Françoise.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1729
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raticide

Message par SILENCE le Mer 14 Juin 2017 - 20:15

Je regarde cale demain Cancer, aujourd'hui je n'ai plus les yeux en face des trous !
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2587
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raticide

Message par SILENCE le Jeu 15 Juin 2017 - 18:33

Ça y est Cancer, j'ai lu ton histoire. Et, dans l'ensemble, j'ai bien aimé. Voilà ! Merci et à bientôt... Quoi ? En dire un peu plus ? Ok.
Je dis donc que j'ai bien aimé dans l'ensemble. Les 18 pages du récit se lisent avec plaisir et on les avale sans s'en rendre réellement compte. C'est très bien écrit, fluide, digeste... enfin bref, la routine quoi.
L'histoire m'a bien plu aussi. Le type qui se rend compte que sa maison est infestée de rats doit effectivement vivre un cauchemar. Il y a par ailleurs une atmosphère que tu distilles et entretiens parfaitement jusqu'à la fin. La fin, justement : l'idée de la transformation a réussi à me surprendre, dans la mesure où je voyais quelque chose de moins fantastique et de beaucoup plus réaliste (et donc de beaucoup plus brutal). Du coup, est-ce l'effet de surprise, mais la fin m'a moins emballé que le reste du texte.
Par ailleurs, et en dépit de ta qualité d'écriture, il y a quelques longueurs. L'ensemble aurait gagné à être plus ramassé, mais quant à te dire quels sont ces passages, alors là, je ne saurais le dire réellement. Peut-être le passage de la boîte de nuit (que j'ai aimé ! Je déteste danser également) n'est-il pas nécessaire au regard du déroulé de l'histoire. Je me pose également la question du maintien du passage avec son patron. Faut voir...
Non vraiment, j'ai bien aimé ton texte Cancer. Tu dis qu'il a été écrit en 1995 ? Il y a 22 ans de cela ? Et ben...
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2587
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raticide

Message par Cancereugène le Jeu 15 Juin 2017 - 21:16

Merci, tu es bien aimable. Pour les longueurs, j'en ai déjà parlé, je sais qu'il y en a beaucoup, de même que dans les phrases elles-mêmes... je me vois mal les corriger.
Je suis ravi que cet écrit de presque jeunesse t'ait plu, car je le trouve assez peu maîtrisé, à tout point de vue...
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1729
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raticide

Message par SILENCE le Jeu 15 Juin 2017 - 22:30

Non Cancer, il n'est pas mal maîtrisé du tout. Au contraire, je le trouve assez maîtrisé pour un récit de jeunesse. Je te trouve donc assez sévère avec toi-même sur ce point. Et comme je le dis, je l'ai aimé.
Par ailleurs, je n'avais pas encore lu les messages concernant ton texte lorsque j'ai rédigé le mien. Du coup, je n'avais pas vu les observations de Tak, ni ta réponse qui consistait à dire que tu ne voulais pas le réécrire. Désolé, du coup si mon propos t'a paru redondant.
Mais encore une fois, j'ai aimé ton texte.
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2587
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raticide

Message par Catherine Robert le Mer 21 Juin 2017 - 19:19

Envie de me changer les idées (je réfléchis à un peu trop de choses en même temps pour le moment, ça bouillonne dans mon petit cerveau qui a l'habitude, mais point trop n'en faut) et quoi de mieux qu'un texte écritoirien. C'est donc tombé sur toi.
Alors, déjà moi les rats, tout le monde le sait, j'aime pas ça, mais pas du tout. Donc, je pars avec un à priori positif, car je sais que je serai réceptive au minimum au dégoût pour ces bestioles.
Autrement, et bien, moi aussi j'ai bien aimé. Tu installes une bonne ambiance, tu crées un personnage crédible, et tu construits une intrigue qui s'écoule facilement.
Alors bien sûr, oui il y a des longueurs, mais au final, elles ne sont pas vraiment gênantes, même si tu pourrais supprimer quelques passages ou les réduire.
Par exemple, le passage dans la boîte de nuit est bien écrit, pas de souci là-dessus, mais il n'a que peu d'intérêt pour l'histoire en elle-même, tout comme le dîner avec le couple ami (mais là, c'est court, et ça permet la prise de conscience du gars de son problème, donc il est nécessaire).
Ou les longues digressions sur Odile. Encore une fois, c'est bien écrit, et c'est ce qui fait que malgré tout, on ne doit pas se forcer pour les lire, mais raccourcies, elles s'inséreraient peut-être mieux.
Même chose avec ses problèmes de boulot, ça n'a que trop peu d'intérêt et ça alourdit un peu le texte. Faire de ton héros directement un chômeur qui vient de perdre son travail aurait fait gagner du signe.
La fin, je ne m'y attendais pas non plus. Et comme Silence elle m'a surprise car rien n'indiquait que ça pourrait prendre cette direction, il manque quelques détails/indices au cours du texte pour qu'elle soit pleinement acceptée.

Je sais que tu n'as pas envie de reprendre ce texte, c'est un peu dommage, car tel quel, il est déjà bien bon, retravaillé, il serait excellent.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8805
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raticide

Message par Cancereugène le Mer 21 Juin 2017 - 19:27

Merci à toi, moi par temps de canicule, j'ai du mal à lire...
J''écris plus facilement. J'ai commencé un texte de dark fantasy (enfin, j'espère que c'en est !)... allez, allez, allez, allez !
Bon, retravailler ce truc sur les rats, bof. Même si je pouvais élaguer, honnêtement, la banalité du thème me paraît handicapante. Bon, j'ai écris d'autres textes sans doute aussi banals, mais celui-ci, j'ai un peu de mal. Même si je l'aime bien malgré ses défauts.
On verra. Peut-être un jour...
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1729
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raticide

Message par Catherine Robert le Mer 21 Juin 2017 - 19:35

En même temps, je comprends. Ce n'est pas facile de se replonger dans ses plus vieux textes, ceux de nos débuts. On leur garde une affection toute particulière, mais on a trop l'impression que ce n'est pas vraiment nous qui les avons écrits.
Ne reste que la solution de garder juste le squelette et de tout réécrire, en somme une autre histoire sur la même base.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8805
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raticide

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum