Le fil (2ème musique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le fil (2ème musique)

Message par Cancereugène le Jeu 25 Aoû 2016 - 21:53

La famille au complet est réunie. La grand-mère enfoncée dans le fauteuil le plus confortable. Le grand-frère les fesses posées sur l'accoudoir. La mère assise en face d'eux. Le père à genoux qui déballe les cadeaux. Tous les regards rivés sur le petit, ivre de joie. Sourire édenté débordant d'innocence...
La scène pue le bonheur. Un bonheur simple, banal, comme en vivent des milliards d'individus à travers le monde. Un bonheur qu'il n'a jamais connu et ne connaîtrait jamais. Il se presse contre la vitre, fait craquer le bois de la fenêtre. Le grand frère réagit, jette un bref coup d’œil, ne voit rien.
Car il n'y a rien à voir. Il n'existe pas. Son essence glisse le long du mur, contourne la maison, se faufile derrière une autre fenêtre, observe l'anniversaire sous un autre angle. Sa frustration grandit encore. Rien n'est joué dans cette communion, rien de factice. Rien à voir avec... non, rien.  
Il gratte le mur, se faufile dans les anfractuosités de la pierre. Traverse. Pénètre le séjour surchauffé. Respire l'odeur sucrée du gâteau à peine entamé.
Maman exprime sa joie, entraîne le petit à s'enthousiasmer encore davantage. Papa exhibe un grand camion de pompiers. Si grand qu'il pourra même le conduire. Et... oh ! Une sirène. Ça fait un boucan d'enfer !
Tant d'émotions s'agglomèrent en lui, le malmènent, le distendent ; des émotions violentes, délétères... En suspension, il se tortille, se contorsionne, s'allonge en une corde fine, un fil... il tournoie tel un lasso, invisible, inodore. Il s'enroule.
S'enroule autour des cous insouciants, celui de grand-maman, de grand-frère, de papa, de maman... celui du petit... et écrasé de chagrin, accablé de détresse, se tend soudain, en un seul trait.


Dernière édition par Cancereugène le Dim 27 Nov 2016 - 21:59, édité 1 fois
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1729
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fil (2ème musique)

Message par Raven le Ven 26 Aoû 2016 - 13:40

Ah bon. Ok. C'est ça que t'inspire cette musique ? Ok, ok. Non, mais chacun ressent ce qu'il veut, hein. C'est tout de même un peu..., enfin pas trop... bref, tu vois ce que je veux dire :mrgreen:
On a compris le message, à Noël on se cotise pour t'offrir le camion de pompiers que tu n'as jamais eu. Si, si, on sent bien que c'est urgent, t'es tout tendu en ce moment  Laughing

Bon, alors (*se retrousse les ailes*) : l'intro est géniale. On est bien dedans, dans l'ambiance festive, un peu cosy, de ces fêtes familiales. Le détail du sourire édenté du gamin, simple, j'ai adoré. Puis là tu nous balances le "pue le bonheur". Et j'aime beaucoup comment tu fais basculer le point de vue en un mot. 3 petites lettres de rien et tu nous éjectes de cette réunion familiale, on se retrouve relégués derrière la fenêtre à observer. C'est l'effet que ça a eu sur moi (et si ça s'était passé à Noël, avec le contraste chaud/dedans - froid/dehors, ça aurait été encore plus frappant).

Je n'ai rien à dire car tu laisses à la fois un indice ("Rien à voir avec... non, rien. ") et une porte ouverte à libre interprétation. Pour ma part, j'y vois l'enfant mort-né qu'ils n'ont jamais eu, ou un enfant précédent, mal aimé (voire battu) et décédé avant la naissance du petit dernier.

Dans tous les cas, ça reste un texte très fort. (une seule remarque : "Un bonheur qu'il n'a jamais connu et ne connaîtrait jamais" = je verrais plutôt "qu'il n'avait jamais connu et ne connaîtrait jamais" ou "qu'il n'a jamais connu et ne connaîtra jamais").

Beau boulot pour cette rentrée !


Quiconque lit la présente ligne s'engage à mater l'intégrale de Plus Belle la Vie.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3416
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fil (2ème musique)

Message par Cancereugène le Sam 27 Aoû 2016 - 10:30

Je te remercie, ton indulgence a quelque chose de rassurant.
Bon, ce texte je l'ai en tête depuis très longtemps, et oui, c'est la musique qui me l'a directement inspiré. Au début, je voyais une lame téléguidée, qui passe de corps en corps. Puis cette idée d'une réunion familiale. Maintenant, comme souvent chez moi, c'est peut-être trop factuel. Pour cadrer davantage avec l'onirisme de la musique, il aurait peut-être gagné à être plus nébuleux, ou je ne sais pas. En tout cas, c'est sorti comme ça, et tu me dis que c'est du beau boulot, je vais m'en contenter !
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1729
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fil (2ème musique)

Message par Raven le Sam 27 Aoû 2016 - 10:42

Je ne suis pas indulgente, j'ai plutôt tendance à être exigeante. C'est marrant parce que prise à part l'idée de la lame, et du coup du fil, me parle pour cette musique, même si ça ne m'inspire pas ça, je visualise. Evidemment, il fallait broder autour de cette idée, tu n'avais pas le choix, à moins – comme tu dis – de partir dans le nébuleux. Et ça, ça aurait été bof et un peu facile (et probablement moins intéressant).


Quiconque lit la présente ligne s'engage à mater l'intégrale de Plus Belle la Vie.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3416
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fil (2ème musique)

Message par Murphy Myers le Dim 27 Nov 2016 - 21:25

Raven, ton commentaire m'a achevé.

En effet, moi non plus n'aurait jamais imaginé une telle histoire à partir de cette musique. Et je t'envie, Cancereugène, parce que ce texte est à mes yeux une pure merveille.

Au début, avec cette fête de Noël dans le pure cliché joyeux, j'ai bien retrouvé le ton de la musique, et j'ai crains de m'ennuyer, étant pas du tout fan de cette fête comme on l'aura compris.
Et puis, comme l'a déjà dit Raven, il y a cette phrase : "La scène pue le bonheur".
Cette phrase toute seule est déjà magique en soi. Parler de "scène" m'a justement fait pensé à toute l'hypocrisie de ces fêtes et aide à nous retrouver à l'extérieur, comme ton "personnage", comme si on regardait une pièce de théâtre sans avoir le droit d'y participer. Je sais pas si tout ça était prémédité, mais c'est très bien foutu.

La suite, et bien, elle m'a scotché tout simplement. Un concept simple mais bien amené, et avec force. On ressent sans problème les états d'âme de ce "personnage" extérieur et rejeté. Sa jalousie qui se mue en vengeance bien glauque. Et cet aspect immatériel et fantomatique pousser à l'extrême. Ca donne à la fois un côté conte de fée/fable/surréaliste, et un côté complètement glauque. A la réflexion, ça me rappelle un cauchemar inexplicable de mon enfance, mais je vous épargner cette digression.

Sinon, côté explication, moi je me suis juste dit qu'on avait affaire à un esprit "vengeur". Quelqu'un qui est mort après avoir eu une vie minable, qui n'a donc jamais connu un moment comme celui que la famille qu'il épie vit à Noël. Ou alors juste un être immatériel, même pas le fantôme d'un humain mort. Quelque chose condamnée à errer seule à jamais, et qui en est un peu frustrée du coup. En tout cas, si j'ai plusieurs théories de ce genre qui me viennent, ne pas avoir de réponse me convient totalement. Pour moi, la phrase "Rien à voir avec... non, rien." rejoint d'ailleurs cette idée. Je pense pas que tu aies toi-même tranché pendant l'écriture en fait.

Bref, c'est pas de l'indulgence, c'est juste que ton texte est génial. C'est sans hésitation mon préféré dans cet atelier. Et moi qui me désolais d'avance en me disant que ça serait ma dernière lecture dans cet atelier justement, je peux dire que j'aurais fini en beauté.

En plus, ça me permet de faire remonter une jolie histoire de Noël pile au bon moment. Parce que je sais depuis peu à quel point Raven aime qu'on dénature et pervertit cette fête. :mrgreen:


La forme dans le noir - 20 minutes avant la tombe

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2969
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fil (2ème musique)

Message par Tak le Lun 13 Fév 2017 - 15:00

Tiens, celui-là m'avait échappé !
Il est très sympa pourtant, ce petit atelier. C'est court et très efficace, si bien que je préfère même ne pas oser m'imaginer ce que pourrait être cette chose. Un peu de mystère, que diable ! Surtout que le climat fantastique et surnaturel est très réussi, contrebalancé par cette saynète familiale cliché et naïve à souhait. La rupture de ton est très bien amené et la dernière partie est juste jouissive.
"Incisif" je dirais, est le bon mot pour définir ce texte.

Par contre, oui, j'ai eu du mal à visualiser comment cette musique a pu t'inspirer ce texte :mrgreen: mais c'est aussi là la magie de la musique : chacun peut l'appréhender et l'interpréter de milles façons différentes.
Belle proposition en tous cas, Cancer !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2595
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fil (2ème musique)

Message par FRançoise GRDR le Lun 13 Fév 2017 - 18:55

Très réussi ! Une belle interprétation d'une musique que je vais écouter (car ne l'ai pas encore entendue).


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7667
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fil (2ème musique)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum