Final érotique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Final érotique

Message par Cancereugène le Dim 21 Fév 2016 - 10:35

Bon, cela fait un moment que je suis une nouvelle, et je vais de réécritures en réécritures, sous l'oeil attentif de K2.
Je vous propose ici une partie du final, qui est une scène érotique.
Dans son déroulement, je l'aime assez, mais peut-être est-elle un peu "sèche", rapide. Bref, j'aimerais lui donner plus d'impact, car j'ai l'impression que "cela pourrait être mieux"...

La situation : un jeune homme blessé, presque à l'agonie, a pris refuge sur un lit.
Ok c'est pas le meilleur endroit pour se défendre, mais bon...

***

Miranda Bellal s'assit sur le lit, à bonne distance de lui.
Le bras de Pat pesait des tonnes. Son énergie l'abandonnait. La silhouette de la femme devenait de plus en plus floue. Elle s'allongeait, louvoyait, glissait sur la couverture, tel un serpent. Ses mains se posèrent sur ses cuisses ; elle se hissa au-dessus de lui, s'approcha encore. Elle murmurait des paroles rassurantes, apaisantes.
Elle posa ses lèvres sur les siennes. Toute souffrance disparut. Une salve de plaisir embrasa son cœur lorsque leurs langues se rencontrèrent. Une vigueur qu'il pensait à l'agonie l'étreignit. Sa respiration se fit plus vive. Habile et expérimentée, elle le défit de tout ce qui faisait obstacle à leur union. Elle vint sur lui, il vint en elle. Un hurlement rauque jaillit de sa gorge blessée. La belle dansait sur lui, ondoyante comme une flamme. Il suivait le rythme avec rage, le feu aux joues, le visage cramoisi. La mort pouvait bien l'emporter, il l'accueillerait avec joie ! Mais la faucheuse semblait si loin à présent. Son vit coulissait avec fureur, le lit s'ébranlait, la belle s'envolait et retombait avec une souplesse féline. Ivre de bonheur, il s'abandonna enfin à la déflagration, en poussant un long hurlement de jouissance.
Miranda tomba à ses côtés, repue.

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1405
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Final érotique

Message par Perroccina le Ven 26 Fév 2016 - 16:05

Difficile d'émettre un avis, même si tu nous livres quelques éléments du contexte, il y a encore des trous, notamment sur le personnage de Miranda. Pat est en train d'agoniser (à la suite de quoi ?).
"Le bras de Pat pesait des tonnes" : que veux-tu dire avec cette phrase qu'il ne parvient pas à le lever pour la repousser ?
"Une salve de plaisir embrasa son cœur..." Perso je n'aurais pas parlé du coeur, à moins qu'il ne soit amoureux.
"Une vigueur qu'il pensait à l'agonie l'étreignit" Lui est à l'agonie, la vigueur, il s'en estime incapable, j'ai du mal avec l'association vigueur-étreindre.
Défit = dépouilla
Le feu aux joues, le visage cramoisi, la répétition donne l'impression qu'il a honte de ce qu'il fait.
Et Miranda, on ne l'entend pas prendre son pied, même si elle est repue à la fin.

J'aime bien les expressions : "ondoyante comme une flamme", "Elle vint...en elle", "la belle (que tu répètes)...souplesse féline."


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar

Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2491
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 51
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Final érotique

Message par Cancereugène le Ven 26 Fév 2016 - 16:21

Merci Perroccina, tu as raison, c'est pas évident d'analyser un morceau dégagé du reste.
Je propose ce bout de texte au cas où... et puis ça fait vivre l'atelier.

Cela dit, tu mets le doigt sur des choses intéressantes. Le feu aux joues, pour moi c'était l'effort.
Le personnage est en quelque sorte amoureux, mais il braque un pistolet sur la fameuse Miranda.
Le plaisir de la femme est peu décrit, car tout le récit est raconté du point de vue de Pat.
Je ne devrais peut-être pas préciser qu'elle est repue, à la fin, car après tout, Pat ne peut que le supposer. Essouflée devrait suffire...
Encore merci.

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1405
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Final érotique

Message par Perroccina le Ven 26 Fév 2016 - 16:43

C'est raconté du point de vue de Pat, mais elle peut gueuler quand même.
Quel effort ? il se laisse faire.
Ah, il braque un pistolet sur elle, heureusement que ses doigts ne se crispent pas quand il jouit ! Ça, c'est ce qui s'appelle tirer un coup.
:ange:


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar

Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2491
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 51
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Final érotique

Message par Catherine Robert le Lun 29 Fév 2016 - 8:20

Perro.
Moi, j'aime bien ta partie de final, mais comme je ne suis vraiment pas la plus douée pour les scènes d'amour, je ne suis, du coup, peut-être pas non plus la plus indiquée pour donner un avis pertinent.
En tout cas, les remarques de Perro sont, elles, pertinentes.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Final érotique

Message par Raven le Lun 29 Fév 2016 - 12:43

Perro, MDR !

Tout comme Perro a dit.

Je rajouterais ceci :

J'ai lu d'abord le texte en pensant que c'était elle qui voulait le violer : il est blessé, à l'agonie et c'est elle qui mène la danse. Puis j'ai bien vu qu'il appréciait, donc je me suis dit ok, il en profite comme si c'était la dernière fois. Et ça le sera peut-être.

Puis, dans ton message suivant tu précises qu'il a un pistolet braqué sur elle. Ça change toute la donne car du coup elle n'est peut-être pas si consentante que ça. Or, aucune mention ne m'indique finalement qu'on est dans un rapport forcé (pourquoi le rassurer ?)

Ceci mis à part, phrases courtes = rythme rapide, ça colle bien à l'action, elle fait pas traîner les choses.
Un détail : "Son vit coulissait avec fureur", c'est elle qui est dessus et mène la danse, lui il profite avec le peu d'énergie qui lui reste, donc pour moi c'est plutôt elle qui s'empale sur lui et fait tout l'effort, lui restant immobile (il a déjà du mal à tenir une arme sans fatiguer). Ou alors il n'est pas si à l'agonie que ça ?

Bref, c'est un détail, je suis pas experte dans ce genre de scènes mais j'aurais aimé entendre un peu Miranda aussi, soupirer ou ahaner, là on ne sait pas si elle fait ça comme une pro genre "je vais te faire ton affaire vite fait pour que tu arrêtes de me menacer" ou si elle aussi aime ça (à préciser notamment si tu supprimes le "repue").

Idem que Perro, j'aime beaucoup l'image de la flamme.


Quiconque lit la présente ligne sait que je ne suis pas réellement un corbeau dans la vraie vie. Hein, vous le saviez quand même ?

Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Final érotique

Message par Tak le Mer 18 Mai 2016 - 9:20

De belles images et une jolie narration, même si effectivement ça manque un peu de détails.
La flamme ondoyante, jolie image, d'autres l'ont repéré avant moi mais ça m'a marqué aussi. A la limite, bien que bien troussée, cette scène est un poil trop courte : ça manque un peu de détails (bis), de bestialité, de transpiration.

Mais en peu de lignes, tu réussis quand même à faire vivre la scène dans l'esprit du lecteur, donc je dirais "atelier réussi" (avec mention "à approfondir", jeu de mot compris).


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.

Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Final érotique

Message par Murphy Myers le Mar 22 Nov 2016 - 13:35

J'aime bien cette scène, même s'il manque effectivement pas mal de contexte autour.

En tant que scène d'atelier, c'est vrai que ça donne peut-être pas assez de détails. Après, si on pense ça comme une partie d'un tout, je trouve la narration assez bien dosée. J'ai lu pas mal de livres où ce type de scènes est raconté "brièvement" si on peut dire, un peu comme ici. Je me dis toujours que c'est parce que si la scène en question est un plus pour l'histoire, ce n'est pas non plus l'élément central.

Curieux de voir l'histoire derrière cette scène en tout cas.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2649
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Final érotique

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum