La terreur des innocents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La terreur des innocents

Message par Cancereugène le Dim 29 Mar 2015 - 20:30

Encore moi !
J'écris beaucoup ces derniers temps, les idées viennent, bonnes ou mauvaises, alors j'en profite.
J'ai eu l'idée de récit l'année dernière, lors d'un séjour à Caen, où j'ai eu l'occasion de visiter le Memorial.
Je voulais absolument l'écrire, alors voilà...
Cette histoire se passe en temps de guerre, ce n'est toutefois pas un récit de guerre. Je dis ça pour les récalcitrant aux récits guerriers...
Vu les multiples récits postés ces derniers temps, si vous avez le temps de vous pencher sur ma prose, essayez de privilégier "Gravats" que je destine à un appel à texte dont la deadline se situe au 1er mai 2015.
A votre bon cœur, m'sieurs dames...

]

17532 signes...


Dernière édition par Cancereugène le Ven 3 Avr 2015 - 9:54, édité 1 fois

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1405
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La terreur des innocents

Message par Catherine Robert le Lun 30 Mar 2015 - 23:00

Il y a pas mal d'erreurs de conjugaison, tu passes sans arrêt d'un passé simple à de l'imparfait et vice-versa alors que souvent, le passé simple s'impose dans tes descriptions d'actions. Il reste aussi quelques petites fautes.
Hormis cela, ce texte se laisse lire. Une lecture sympathique, pas une perte de temps, mais ça ne m'a pas transcendée plus que ça. Il me manque quelque chose ou alors c'est le côté "guerre" (mais je ne crois pas, c'est plutôt une toile de fond qu'autre chose).


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La terreur des innocents

Message par lester l gore le Jeu 2 Avr 2015 - 16:05

Typiquement le genre de nouvelle qui me plait : un cadre historique et géographique précis, une énigme familiale, l'intrusion du fantastique dans un contexte réaliste, je suis comblé... Alors, pourquoi ai-je l'impression de rester un peu sur ma faim ? J'aurais sans doute apprécié davantage de descriptions de l'escarmouche, et peut-être un meilleur portrait de "la chose du canal", afin de me sentir un peu plus impliqué dans le récit.
Sinon, hormis quelques fautes et coquilles, l'ensemble se lit bien, et je n'ai pas été choqué par les temps employés.
Mention spéciale pour la fin empreinte de nostalgie, et pour la phrase finale, qui à elles seules méritent une bonne note.

lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 1769
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 54
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La terreur des innocents

Message par Catherine Robert le Ven 3 Avr 2015 - 9:36

Pour les temps employés, j'aurais peut-être dû donner un exemple, ça aurait été plus concret. Bon, ce week-end, je n'aurai pas le temps de me repencher là-dessus, mais si j'y pense, je regarderai la semaine prochaine.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La terreur des innocents

Message par Cancereugène le Ven 3 Avr 2015 - 9:59

Merci pour vos commentaires. Pour la conjugaison, je vais regarder ça de plus près, mais pas maintenant, j'ai autre chose sur le feu...
D'une façon générale, je pense que mon intrigue est un peu faible, je m'en rends compte. Elle manque d'enjeux. S'il reste un peu de nostalgie, c'est toujours ça, mais il manque un petit truc, une révélation, je ne sais pas... j'ai une idée en tête, mais je reverrai ça plus tard.

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1405
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La terreur des innocents

Message par Shatsé le Mar 14 Avr 2015 - 20:32

Outre les erreurs d'orthographes soulignés par mes collègues, j'ai beaucoup apprécié cette nouvelle pour sa fluidité et son originalité, sur un sujet pourtant très souvent évoqué. J'aime beaucoup tout ce qui touche aux trésors et secrets familiaux, surtout quand ils sont écrits et cachés dans des bibliothèques, des tiroirs, des secrétaires et autres contenants.
Étrangement je trouve ce texte même avec le récit sur la bête, relaté par le grand-père, très réaliste. Cette histoire peut tout à fait être celle d'une famille ordinaire qui découvre des écrits familiaux datant des temps de guerre.


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: La terreur des innocents

Message par Cancereugène le Mar 14 Avr 2015 - 20:47

Merci Shatsé pour ce retour. Les fautes d'orthographe et de grammaire, je verrai ça plus tard.
Comme je le disais, je pense avoir mal négocié l'accroche de mon sujet, car cette histoire manque d'enjeux. On sait d'emblée que le personnage a survécu, puisqu'il est devenu grand-père, et la bête, ma foi, qu'elle soit au fond de la mare ou ailleurs, on s'en fiche un peu. J'ai voulu à tout prix écrire cette histoire mais je me rends compte maintenant, qu'elle est faible dans son principe.
Maintenant, si tu l'as appréciée, j'en suis ravi, et je double mon remerciement !

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1405
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La terreur des innocents

Message par NoirceuRose le Lun 1 Juin 2015 - 9:12

Comme tout le monde, j'ai bien aimé, mais j'ai aussi trouvé qu'il manquait un petit quelque chose. C'est une bonne idée et l'intrusion de la bête passe assez bien. Je sais que je n'apporte pas beaucoup de critique constructive, contrairement aux autres membres et tes propres critiques, mais je ne regrette pas d'avoir pris ce temps pour lire ton texte.


« Il n'y a que dans l'amour et le meurtre que nous sommes vraiment sincères. » - Friedrich Dürrenmatt

NoirceuRose
Apprenti égorgeur

Messages : 35
Date d'inscription : 01/06/2015
Age : 26
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: La terreur des innocents

Message par Murphy Myers le Ven 19 Juin 2015 - 15:02

Je ne vais pas être original : comme mes prédécesseurs j'aime bien le concept, la mise en scène, mais il m'a manqué quelque chose.

Peut-être un enjeu plus grand en effet, mais pas forcément. Pour ma part, je pense que c'est surtout l'aspect "tranche de vie" qui m'a un peu gêné ; ce n'est pas le bon terme mais je pense qu'on voit ce que je veux dire : on ignore d'où vient la créature, ce que c'est, ce que ça veut, pourquoi on veut la tuer, etc. On a juste sa "rencontre" avec le héros, et la course poursuite. Il n'y a pas plus de contexte, de ce côté en tout cas.
Bien sûr, garder une partie du mystère est toujours mieux, et on peut toujours faire nos propres suppositions (pour le "pourquoi veut-on la tuer?" j'imagine qu'il suffit de se dire qu'un truc à l'allure pas très humaine fait rarement long feu en société, surtout en temps de guerre).
Mais j'aurais aimé en avoir plus malgré tout de ce côté, avoir une histoire plus conséquente à son sujet qu'une scène de course poursuite (scène très bien écrite d'ailleurs, là n'est pas le problème). Ou à la limite, s'il y avait une fin renversante, qui remet tout en question, j'aurais mieux adhérer au concept je pense.
Bref, c'est déjà bien ainsi mais j'en aurais voulu plus.

Tout ceci est évidemment subjectif et incertain ; c'est juste une tentative d'explication, qui vaut ce qu'elle vaut, sur ce que pourrait être ce "petit quelque chose" qui manquerait à l'histoire.

Pour ce qui est de la forme, je n'ai rien à redire. Aucun temps, ni coquille n'est venu me déranger dans ma lecture.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2649
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La terreur des innocents

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum