Dans le RER A

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans le RER A

Message par Ulysse le Mar 12 Aoû 2014 - 21:51

Je reviens de vacances... vous allez avoir un peu de lecture !

je ne sais pas trop où coller ce texte, je pense quand même que c'est la section qui lui convient le mieux.

Dans le RER A


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon

Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 860
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par Zaroff le Mar 12 Aoû 2014 - 22:02

Génial. En peu de pages, ce texte distille un sentiment d'abandon à la Total Recall version parisienne. Il montre aussi les limites de nos technologies actuelles.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

"Après avoir rencontré Zaroff, je me suis mis à la belote coinchée."
Magnus Carlsen

Zaroff
— — Checkmate Master — — Disciple de Nécrorian
— — Checkmate Master — — Disciple de Nécrorian

Messages : 11836
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 44
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par  le Mar 12 Aoû 2014 - 22:21

Super ! Simple, rapide, efficace !

Juste une faute de temps
Spoiler:
"Il l'introduisit avec difficulté..."

Et deux petites remarques:
Spoiler:
Un type qui achète des chaussures à Milan prend-il vraiment le RER sans triffouiller son smartphone ou son laptop ?
Spoiler:
Les clefs modernes sont en général de super grosses clefs, non ? Surtout celles des portes d'immeubles. Moi je pourrais difficilement les péter dans la porte, mais les coincer ça oui...

Bon, je pinaille presque que pour le principe. C'est excellent !


Avoir encore raison est dangereux pour l'humilité. A consommer avec modération.

— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1141
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 33
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par Cancereugène le Mar 12 Aoû 2014 - 22:25

Excellent, dans le genre "j'angoisse pas du tout à mon retour de vacances"... non, pas du tout !

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1405
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par Eimelle le Mar 12 Aoû 2014 - 23:24

Coucou Ulysse !
C'est bien écrit, bien amené, entraînant, comme d'habitude.
Par contre, je dois être un peu dure de la feuille (à mon âge ?), mais je n'ai pas compris la fin. Je veux dire : il est réellement mort, c'est un fantôme comme dans Le sixième sens, ou il s'est juste fait voler ses papiers d'identité, et quelqu'un lui a symboliquement "volé" sa vie ? Parce que je n'arrive pas comment un mort peut arriver à interagir comme cela avec les vivants, et s'il le peut avec une telle aisance, comment se fait-il qu'il ne cherche pas à revoir sa soeur, sa femme, etc.
Je suis désolée, mais j'ai un peu de mal à comprendre le sens de cette histoire, du coup, je pense que je dois chercher dans le mauvais sens... Ou alors je cherche simplement midi à quatorze heures !
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par Amaranth le Mer 13 Aoû 2014 - 11:20

J'ai plutôt compris qu'il n'était pas mort mais que son existence entière s'était volatilisée. Que c'était comme s'il n'avait jamais existé (ce qui est encore pire que la mort).
Comme l'a dit Zaroff, le sentiment d'abandon est très bien distillé. C'est court, efficace. Très bon texte !


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.

Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1503
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par mormir le Mer 13 Aoû 2014 - 12:17

Moi aussi j'ai beaucoup apprécié ce texte. Dans nos sociétés anonymisées et virtualisées, ne peut-on se perdre et disparaître...

Beau boulot Ulysse !


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2119
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 52
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par Murphy Myers le Mer 13 Aoû 2014 - 13:39

J'ai aussi pensé à un fantôme, puis au coup d'une réalité parallèle où le type n'existerait pas. Mais finalement, j'y vois surtout une sorte de métaphore poétique et tragique. Comme quoi on peut tout perdre en quelques secondes. Peut-être que je cherche aussi trop loin du coup, mais ça m'a rappelé certains contes de Poe sur cet aspect-là, comme une sorte de fable réaliste.

Bref, je vais pas être très original, j'ai adoré. Court et prenant dès les premières lignes. Une idée vraiment bien trouvée, pas banale, et qui distille un petit malaise grandissant. Ç’aurait été dans le concours Angoisse, je l'aurais expédié en haut du podium direct, c'est dire.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2649
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par Ulysse le Mer 13 Aoû 2014 - 13:55

Merci  pour vos lectures.

Amaranth a très bien résumé le propos du texte, rien à rajouter.

K² . tu as raison pour tes remarques et notamment la clé. Elle peut juste rester coincée, mon but sera tout de même atteint.
La deuxième est aussi justifiée mais on va dire que notre protagoniste est épuisé par sa semaine de travail de 60 heures...
Spoiler:
ou alors  ce sommeil n'est pas naturel...

Ah je viens de voir le message de Murphy : merci pour ton retour.

À vrai dire j'ai commencé ce texte pour le concours Angoisse mais je ne m'en suis pas du tout sortie avec le nombre de signes imposés ( á la louche j'en ai bien  1000 de trop) , je l'ai retravaillé pendant mes vacances hors-cadre... sans contraintes.
L'idée de la réalité parallèlle est un des interprétations du texte, une fois n'est pas coutume je laisse plusieurs pistes possibles.
Je suis contente aussi que tu y vois une "métaphore poétique et tragique", cela correspond bien à ce que je voulais exprimer.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon

Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 860
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par SILENCE le Mer 13 Aoû 2014 - 15:56

Super texte Ulysse. L'idée est d'enfer, la chute bien trouvée. Bref un excellent texte. Rien à redire sinon peut-être une coquille ou deux mais qui ne gênent en rien la lecture. Bravo !

SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2407
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par Ulysse le Jeu 14 Aoû 2014 - 20:33

Merci Silence.
( Je vais relire attentivement pour traquer ces coquilles restantes)


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon

Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 860
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par FRançoise GRDR le Ven 15 Aoû 2014 - 0:29

J'ai bien aimé mais j'ai déjà lu ce genre de procédés (le temps désarticulé de K.Dick ? ou Est-ce "L'alerte Ambler" de Robert Ludlum ?).
Néanmoins, tu as réussi une parfaite mise en scène  Smile 
Bravo !


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...

FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7166
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 61
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par Jack-the-rimeur le Ven 15 Aoû 2014 - 2:58

Epatant ! Un récit court mais original et surtout mené de façon extrêmement vivante. Un personnage qui vous embarque d'emblée sans plus vous laisser le temps de respirer, cela témoigne déjà d'un savoir-faire qu'il convient de souligner.
Sur le fond, Jérémie me fait penser à une antithèse narquoise d'un XIII ou d'un Jason Bourne. Au lieu de se réveiller, amnésique, dans un monde qui ne veut pas le lâcher, lui se retrouve avec plein de souvenirs dans un monde qui l'a complètement oublié. Un contrepied étonnant et savoureux.
Et j'ai apprécié en outre la scène finale au bureau des objets trouvés. Une touche un peu surréaliste dont l'ironie semble faire écho au "clochard goguenard" du début, reflet prémonitoire du héros ou, peut-être, entité maligne déguisée qui tire les ficelles...
Délicieuse incertitude.
Super !


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK

Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2035
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 64
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par Ulysse le Ven 15 Aoû 2014 - 17:56

Merci à tous les deux.

Cela m'intéresserait de voir cette idée traitée par d'autres auteurs, je note les références (même incertaines , de toute façon ce n'est pas jamais du temps de perdu de lire ces auteurs)

Jack cela ne m'étonne pas que ton oeil acéré ait repéré le clochard du début... qui sait en réalité ce qui s'est passé.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon

Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 860
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par Catherine Robert le Lun 18 Aoû 2014 - 21:41

Un texte sympathique à lire. Sans surprise cependant, ayant tout de suite compris, au moment du digicode, la finalité du truc.
Indépendamment de ça, c'était très agréable à lire, l'écriture étant rapide et sans chichi. J'ai également apprécié la fin.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le RER A

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum