Le peuple des collines

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le peuple des collines

Message par Perroccina le Mar 10 Fév 2015 - 13:49

C'était quoi la picole ?


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar

Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2491
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 51
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peuple des collines

Message par Catherine Robert le Mar 10 Fév 2015 - 13:52

Houla ! J'en sais plus rien. Je suppose bière, vin, apéro divers.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peuple des collines

Message par Cancereugène le Mar 10 Fév 2015 - 21:14

Cette nouvelle m'a intrigué du début à la fin. Je ne voyais vraiment pas où ça allait. Finalement, je comprends à peu près la finalité. C'est pas mal, bizarre, onirique, mais vraiment pas mal...

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1405
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peuple des collines

Message par Paladin le Mar 10 Fév 2015 - 21:58

Merci Cancéreugène!

C'est d'autant mieux si je t'ai baladé sans que tu saches où je t'emmenais !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8950
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peuple des collines

Message par lemaitredumal le Jeu 12 Fév 2015 - 5:24

Salut Paladin j'ai beaucoup aimé ton histoire!  Je trouve que tu retranscris super bien les pensées et les problèmes quotidiens d'une jeune fille introvertie. Tes dryades sont des entités très attachantes et poétiques.

J'aurais bien aimé en savoir plus sur la maison et les arbres du jardin. Que sont devenus les anciens propriétaires ?
La mère à l'air aussi un peu sensible à ces arbres. Quels rapports  elle entretient avec eux?

Sinon très belle histoire.

lemaitredumal
Apprenti égorgeur

Messages : 5
Date d'inscription : 11/02/2015
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peuple des collines

Message par François Fischer le Sam 14 Mar 2015 - 12:29

Les seuls copains avec qui j’ai passé ces vacances étaient ceux qui ne m’ont jamais
trahie : mes livres

Ah, la solitude... quoi de mieux pour engendrer un écrivain ?

Exposition soignée, intrigue solide, personnages complexes et bien caractérisés... Du bon boulot. Mais de ta part, est-ce vraiment surprenant ?

En revanche, le rapport aux dryades est exécuté un peu trop rapidement. L'apparition de l'élément fantastique est quand même le point clef du récit, c'est là que tout se joue : la suspension d'incrédulité est rendue plus difficile, de par la rapidité avec laquelle tu abordes le sujet.

Dans les critiques on a plusieurs fois regretté qu'on ne voie pas vraiment qui sont les dryades.

C'est un point délicat. D'un côté, j'aime l'aspect plus suggéré que démonstratif. En même temps, il y a ce manque d'exposition progressive de l'élément fantastique que l'on pourrait synthétiser en une question : qu'est-ce que l'enfant voit au juste quand elle découvre l'existence du monde des dryades ?

Le père a coupé l'arbre en pensant qu'il incitait trop sa fille à fuir dans un monde "imaginaire"...Bon, c'est un peu capilotracté, c'est vrai!

Bah, on peut trouver une tonne de motifs "réalistes" sans trop se fouler : l'arbre est trop près de la maison et en cas de tempête il pourrait s'effondrer sur la toiture, il bouche la vue depuis une fenêtre, le père coupe lui-même son bois pour l'hiver, etc...

Le choix du type de narrateur et la focalisation interne ne m'ont pas posé de problèmes : une gamine qui raconte son histoire par-delà sa "métamorphose", ce n'est pas plus improbable que le scénariste de "Sunset Boulevard" racontant la sienne depuis le fond de la piscine...

j'ai vu que vous parliez de Pierre Dubois et j'ai envie de vous raconter une petite anecdote (...) A un moment, je vois Pierre sortir un couteau, avec une belle lame. Et puis, le voilà qui s'amuse à se taillader le visage. Il posait la lame sur ses joues et appuyait fortement, jusqu'à se faire une entaille.

Où est le problème ? Pierre coupe Dubois.

François Fischer
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le peuple des collines

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum