Les chiennes de la nuit

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par Paladin le Ven 23 Nov 2012 - 10:18

Merci Maerlyn!

Je sais du mal souvent avec la longueur, ne pas faire trop long et ne pas trop précipiter les choses...Les dialogues des trois femmes font sans doute un peu "cliché", un peu trop inspiré par la réfèrence "antique".


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par Paracelse le Mar 27 Nov 2012 - 15:38

Bon allez, plus que la tienne. À demain, Paladin.
avatar
Paracelse
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 467
Date d'inscription : 19/10/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par Lestat le Sam 1 Déc 2012 - 7:18

Spoiler:
J'ai lu. Bon, que dire ? Y a beaucoup d'imperfections, des phrases pas toujours bien tournées. J'avais les cheveux qui se dressaient sur la tête parfois. Celle-ci par exemple : « De la cinquantaine, une lisait tandis que les deux autres tricotaient ». Désolé mais je la comprends pas celle-là. Des images pas toujours réussies : « Une nuit plus noire que l'absence de lumière de la maison... » Des explications qui ne servent à rien : « Il était à l'hôpital, visiblement aux urgences ». Beaucoup de virgules manquantes. Des fautes de ponctuation, oublie de l'espace après les points de suspensions, oublie de l'espace avant le point d'exclamation, des majuscules qui ne devraient pas être là : « Tu ne cries plus ? Demanda une des soeurs. » Pourtant, niveau ponctuation, y a qu'à ouvrir un livre pour s'en rendre compte, et toi tu lis beaucoup Paladin, donc là je comprends pas ce genre d'erreur. Des fautes énormes quelquefois (un ascendeur). Des dialogues pas toujours justes (là encore je me demande si une lecture à haute voix ne serait pas nécessaire). J'ai relevé des répétitions gênantes, notamment en début de texte (Damnés, Esprit), mais aussi dans cette phrase là : « Il devait consulter et rapidement et décida... ».
Bon, à part tout ce que j'ai relevé plus haut (y a de quoi faire quand même), ton texte n'est pas si mauvais. Tu as mis du tiens, ça se voit, t'as essayer de le soigner (bon, soigner l'histoire en elle-même et pas trop le reste hein, lol). Sous certains aspects, ton histoire m'a fait penser à un livre du King que j'avais adoré « La peau sur les os ». Dans ton texte, j'ai tout particulièrement aimé le fait qu'on puisse reprendre un peu sa respiration... je veux dire, on est pas assailli par tout un tas de détails, ça nous laisse le loisir d'une réflexion et ça c'est bien. En somme, tu as bien posée la narration. J'ai bien aimé le dialogue des infirmières à l'hôpital, quand elle parle du pédophile attaché, ça nous ouvre les portes, c'est sympa. Par contre, moi qui lit très peu, je connais pas tes références. « Le livre de Dante », jamais lu, « Les Euménides » non plus (je sais je suis un ignorant). Voilà, dans l'ensemble j'ai aimé.


Hebergeur d'image

À méditer : "tu veux qu'elle fait 3 ans de plus mais que l'on dirait qu’elle fait plus de 30 que toi ..."

Mathieu Domphar
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3932
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 42
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par Paladin le Sam 1 Déc 2012 - 11:34

Merci Lestat!

Ha, mes coquilles (le pire étant si j'oublie le "q" à "coquilles"!) Ca c'est habituel, et encore, quand je poste un texte il a déjà été lu et corrigé au moins une fois!

"De la cinquantaine, une lisait tandis que les deux autres tricotaient " là je vois pas où est la difficulté...J'ai parlé la phrase d'avant de trois femmes en noir assises sur un banc. (Âgées de) de la cinquantaine, une lit et les deux autres tricotent..."L'ascenseur" est un des mots qui me posent toujours plein de problèmes!

Mes références, on est pas forcement obligé de les connaître: "Le livre de Dante" en fait c'était pour ne pas répéter "L'enfer" cité un peu avant. Il s'agit de la première partie de "La Divine Comédie" de Dante : http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Divine_Com%C3%A9die

"Les Euménides " d'Eschyle est une pièce de la Grèce antique , qui met en scène les Erinyes, déesses de la vengeance, représentées dans mon histoire par les trois femmes en noir: http://lecasnard.free.fr/martial/spip.php?article561



Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par Lestat le Sam 1 Déc 2012 - 11:43

"L'ascenseur" est un des mots qui me posent toujours plein de problèmes!
C'est ta bête noir en somme Twisted Evil J'connais ça... moi le mien, c'est le verbe appeler Razz



Hebergeur d'image

À méditer : "tu veux qu'elle fait 3 ans de plus mais que l'on dirait qu’elle fait plus de 30 que toi ..."

Mathieu Domphar
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3932
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 42
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par Ludwig le Sam 1 Déc 2012 - 11:51

Je rejoins un peu Lestat sur certaines tournures hasardeuses ou maladroites. Mais l'histoire est bien construite, il y a un réel effort dans ce sens, une progression avec la montée en puissance d'une ambiance à la fois glauque et maléfique. Certains passages sont une réussite (l'hôpital avec les infirmières, la fin avec les bonnes sœurs). Une bonne histoire...

Ludwig
Premier médaillé de l'Écritoire
Premier médaillé de l'Écritoire

Messages : 242
Date d'inscription : 23/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par Paladin le Sam 1 Déc 2012 - 12:49

Merci Ludwig!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par Paracelse le Sam 1 Déc 2012 - 21:36

Par delà un style impeccable et une histoire honorable, j'ai trouvé le tout un peu décevant.
Je pense qu'il y a deux gros manquements :
— la mise en scène qui manque d'intensité (excepté pour le passage de l'hôpital). Ça manque de palpitant.
— un manque de sensations qui a fait que je ne me suis pas incarné dans ton personnage (en particulier sur ses maltraitances. Tu ne lui fais rien ressentir. Tu te contentes de dire qu'il hurle et qu'il a mal, grosso modo. Même pas une petite métaphore sur la douleur. J'ai vu ça de loin et je n'étais pas spécialement épouvanté pour lui).
avatar
Paracelse
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 467
Date d'inscription : 19/10/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par Paladin le Sam 1 Déc 2012 - 22:53

Sans doute, oui, j'ai eu du mal à exprimer l'intensité de certaines situations mais en même temps sa souffrance est surtout psychologique...C'est plus sa panique que de la douleur physique. C'est ça sans doute que j'ai mal exprimé!

Merci Paracelse!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par TiCi le Mar 12 Mar 2013 - 23:39

J'ai apprécié, comme souvent avec tes textes, l'écriture tout en finesse et en douceur, et ce malgré le thème et certaines scènes. Classe ! De bonnes ambiances en quelques mots aussi...
Je suis d'accord que certaines virgulent manquent ou sont mal placées, et quelques phrases pourraient être plus fluides.
Sur l'histoire en elle-même, pas grand chose a dire, pas vraiment de surprise, mais efficace.
Elle m'a rappelé la série les Cauchemars de Freddy, et aussi un des meilleurs épisodes de la série de la Hammer, la Maison de tous les cauchemars je crois, avec ce principe de perte des repères avec la réalité et de retour cyclique de l'horreur, le harcèlement des forces du mal. Classique donc, et c'est le plus gros "reproche" que je puisse faire.


On peut rire de tout, seulement faut que ce soit drôle.
avatar
TiCi
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par Paladin le Mer 13 Mar 2013 - 10:01

Merci TiCi!

Classique, je ne sais pas...Je n'ai pas vu les films dont tu parles. Et il ne s'agit pas ici de forces du mal mais plus de divinités archaîques de la vengeance.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par TiCi le Mer 13 Mar 2013 - 19:46

Paladin a écrit:Et il ne s'agit pas ici de forces du mal mais plus de divinités archaîques de la vengeance.
Divinité ou démon, pour le mal ou pour la vengeance du mal, la manière dont elles utilisent leur pouvoir, sans merci, avec cruauté et renfort d'images infernales, les range selon moi du côté des forces obscures. En tout cas dans ton histoire, j'aurais du mal à les cautionner. Voilà ce que je voulais dire.


On peut rire de tout, seulement faut que ce soit drôle.
avatar
TiCi
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par Paladin le Mer 13 Mar 2013 - 21:32

Ok ok, mais je ne les cautionne pas: je m'inspirais d'images mythologiques qui opposaient,non le bien et le mal, mais la vengeance à la justice.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9836
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les chiennes de la nuit

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum