C'est la vie, pas le paradis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est la vie, pas le paradis

Message par Amaranth le Lun 9 Juil 2012 - 18:52

Bonsoir !

Voilà, j'ai tenté d'écrire une nouvelle dans le genre un peu thriller donc je la mets ici. Finalement, elle ne ressemble pas vraiment à ce que j'avais en tête mais vous pourrez quand même me dire ce que vous en pensez !
le titre est aussi seulement provisoire, le temps que je trouve mieux. Razz

Bonne soirée. Smile

fichier pdf: C'est la vie, pas le paradis.pdf
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1843
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

C'est la vie pas le paradis...

Message par SILENCE le Jeu 12 Juil 2012 - 11:46

Salut Amaranth,
Je viens de lire ta nouvelle. Je trouve qu'il y a du bon et du moins bon, mais cela n'engage que moi.
Le bon tout d'abord: j'ai beaucoup aimé le début avec la descriptions des analyses effectuées par Cassandra. J'imagine que cela doit avoir un rapport avec ta formation, je trouve cela très bien amené, cela confère en outre de la crédibilité au récit. J'ai également aimé, toujours au début, le suspens sur le résultat desdites analyses et la possible ou impossible erreur dans les manipulations et les résultats du test ADN.
En revanche, j'ai trouvé un peu décevant le déroulement de l'intrigue. Pour plusieurs raisons : La première tient sans doute au fait que tu n'en dis pas assez sur tes personnages et notamment sur cet inspecteur de police. Je veux dire que tu n'en dis pas assez à mon goût sur la psychologie de ces derniers. Il ne s'agit pas bien sûr d'en faire des tartines mais plus simplement de tenter de nous faire comprendre les choses par d'autres biais que la simple description des relations entre l'héroïne et le flic. Cela peut passer par le vocabulaire corporel (comment marche-t-il, ses gestes sont-ils brusques), par la relations que ce dernier entretien avec les autres collègues de Cassandra ou ses propres collègues policiers, est-il maniéré ? (je ne sais pas pourquoi mais je l'imagine assez maniéré) etc. La même chose pour Cassandra. Nous savons qu'elle est enceinte mais on ne sait rien ou presque de son compagnon, de leur rencontre : on ne croise ce dernier que dans les dernières lignes de ton récit, ce qui est dommage.
Par ailleurs, le découpage du texte donne beaucoup trop d'indications sur la fin de ton récit. Je ne dis pas que l'on s'attend à la fin, je dis simplement que l'on n'est pas plus surpris que cela dans la mesure où les allers et retours passé/present présent/passé ne sont pertinents que s'il existe un lien entre ce qui s'est déroulé 10 ans plus tôt et ce qui va advenir maintenant. Sans doute, le principal écueil est-il ici à mon avis. Je pense que ton texte gagnerait beaucoup à être repris et fouillé et travaillé en laissant de côté ce fameux découpage temporel. Tu peux effectivement faire passer autant si ce n'est plus dans ton récit, ménager la chute/la fin, en entretenant un suspens qui peut aussi être temporel. Cette critique est d'autant plus importante à mon sens que, comme je te l'ai dit, le début est très prenant... Il y aurait sans doute plus d'intérêt si tu ne révélais pas les résultats du test aussi vite. Je crois au contraire que les résultats du test ADN devraient te servir de fil conducteur pour mettre en relation le présent et le passé de Cassandra, ménager l'effet en quelques sortes. Par ailleurs, une critique sur un point de vocabulaire. J'ai bien compris que tu étais une scientifique, ce qui n'est pas mon cas. Je suis juriste, spécialiste dans le domaine des droits fondamentaux. Je dis cela pour que tu comprennes bien ce que peut avoir de troublant pour quelqu'un comme moi, une phrase du genre de celle qui est prononcée par l'inspecteur Collins. J'aurais aimé que le suspect soit coupable. D'un strict point de vue juridique un suspect n'est pas coupable par le résultat d'un simple test ADN mais parce qu'une juridiction aura définitivement (le mot est important et l'on a un peu trop tendance à l'oublier, dans les médias notamment) statué en faveur de la culpabilité de la personne en question. C'est la conséquence logique de la présomption d'innocence. Je dis cela aussi parce que, comme je l'ai dit, ton cursus scientifique donne beaucoup de crédibilité au début de ta nouvelle, beaucoup de précision aussi. Du coup quitte à rester dans le domaine de la précision autant préciser aussi les choses du point de vue du Droit. En dépit de toutes ces observations j'ai trouvé que ta nouvelle était intéressante comme peut l'être la première ébauche d'un texte prometteur...
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2608
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la vie, pas le paradis

Message par Zaroff le Jeu 12 Juil 2012 - 12:45

Que dire de plus ? Je pense exactement comme SILENCE, notamment sur le découpage. J'ai aussitôt pensé à un ersatz de "La trilogie du mal" de Chattam ! Si tu veux en faire une nouvelle, tu dois réduire l'aspect "analyses" et approfondir l'aspect psychologique. Le problème de ton récit est d'osciller entre le roman et la nouvelle. Y a trop peu et trop !


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Pensée zaroffienne : "Ne pas laisser au lendemain ce que les domestiques peuvent faire le jour même."
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12479
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la vie, pas le paradis

Message par Amaranth le Jeu 12 Juil 2012 - 19:22

Merci pour vos avis à tous les deux !
C'est vrai que je sentais qu'il y avait un truc qui allait pas sans arriver à mettre le doigt dessus. Grâce à vous, j'arrive à m'en faire une idée.
Et merci Silence pour ton commentaire approfondi qui m'aide beaucoup ! Et pour ta précision juridique, c'est vrai qu'en écrivant la phrase je n'avais pas du tout envisagé les choses sous cet angle, mais en tant qu'inspecteur, il a du faire des études de droit normalement, alors mieux vaut être précis !
C'est vrai que déjà dans des nouvelles précédentes j'avais un problème temporel, il faudra vraiment que je travaille sur ce point-là !
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1843
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

C'est la vie pas le paradis...

Message par SILENCE le Jeu 12 Juil 2012 - 21:03

De rien Amaranth, je trouve ton texte vraiment pas mal sache le...
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2608
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la vie, pas le paradis

Message par mormir le Sam 19 Juil 2014 - 18:14

Un texte intéressant ! Silence et Zaroff ont bien pointé ses faiblesses. L'as-tu retravaillé depuis ?

Personnellement, j'ai été un peu déçu par l'intrigue, dont certains points semblent faibles :
- Comment se peut-il que l'on n'ait pas retrouvé le corps depuis 10 ans ?
- La fin me semble très improbable car l'autre technicienne qui a réalisé le second test, devait connaître l'identité qui ressortait du test justement.

En revanche, la narration est de bonne qualité.

Merci à toi pour cette histoire.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2232
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la vie, pas le paradis

Message par Amaranth le Sam 19 Juil 2014 - 20:42

Oula, ça remonte à loin tout ça !

Merci Mormir de ta lecture !  Very Happy 
Je ne l'ai pas encore retravaillé, je ne sais pas si je le ferai un jour. L'idée de base me plaisait bien mais le déroulement était plutôt convenu finalement, et comme tu l'as pointé, pas toujours crédible.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1843
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la vie, pas le paradis

Message par Perroccina le Dim 20 Juil 2014 - 17:41

Téléchargé, je lirai plus tard


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la vie, pas le paradis

Message par Catherine Robert le Mar 19 Aoû 2014 - 19:13

Un texte intéressant avec un début excellent par son côté précis au niveau des détails scientifiques. Ensuite, ça s’essouffle un peu, ça devient un peu trop caricatural et même parfois maladroit ou irréaliste.
Je pense que ce texte retravaillé donnerait un truc très bien.
Bon, mon commentaire est encore une fois pas assez explicite.  Rolling Eyes plus qu'à te dépatouiller avec mes critiques pas très utiles.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8957
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la vie, pas le paradis

Message par Naëlle le Mar 19 Aoû 2014 - 19:30

Catherine Robert a écrit:Bon, mon commentaire est encore une fois pas assez explicite.  Rolling Eyes plus qu'à te dépatouiller avec mes critiques pas très utiles.
Je fais quoi Catherine, je supprime ce bout de phrase ou tu le fais toi-même? :mrgreen: 


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3670
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la vie, pas le paradis

Message par Catherine Robert le Mar 19 Aoû 2014 - 19:32

Voui, voui ! Mais on laisse comme ça. Et puis, je pourrais retrouver de tes commentaires où tu dis des trucs presque tout pareils  :mrgreen: 


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8957
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la vie, pas le paradis

Message par Amaranth le Jeu 28 Aoû 2014 - 12:55

Naëlle a raison ! Evil or Very Mad
C'est toujours un plaisir de lire une de tes critiques ! Merci d'avoir pris du temps pour lire et commenter ce texte que je n'ai pas encore eu le courage de revoir. A vrai dire, j'aimerais bien reprendre l'idée de départ et en faire un autre développement. Il faudrait que je fasse quelques recherches sur la police scientifique mais j'ai un peu la flemme pour le moment... Rolling Eyes


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1843
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la vie, pas le paradis

Message par Perroccina le Sam 27 Déc 2014 - 22:20

Quand j'ai écrit je le lirai plus tard, je ne pensais pas que ce serait si tard. J'ai bien aimé le debut, il plonge clairement dans l'ambiance. Ensuite c'est plus flou, plus survolé. Le style d'écriture va bien avec le thème de l'histoire mais il faut réellement revoir le développement de l'histoire et sa conclusion. Psychologie des personnages, éventuellement modifier l'ordre des événements pour ménager davantage l'effet de surprise à la fin.

Amusant quand même que je lise ce texte sans savoir ce qu'il contient alors que je m'apprête a poster un texte qui traite du même sujet quoi que d'un autre point de vue.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la vie, pas le paradis

Message par Amaranth le Dim 28 Déc 2014 - 18:32

L'important, c'est que tu l'aies lu, au final. Razz Merci d'avoir pris le temps de le lire et le commenter ! Il faudrait que je me replonge dans tout ça, mais quand j'ai des nouveaux projets, j'ai du mal à me remettre aux anciens. On verra bien (peut-être que ton propre texte sur le sujet m'inspirera !). C'est amusant cette coïncidence, en effet ! Je suis curieuse de le lire (mais je ne préfère pas faire de promesses immédiates, il y a d'abord ceux du concours à finir et avec les partiels qui approchent, ce n'est déjà pas pour tout de suite !)


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1843
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la vie, pas le paradis

Message par Murphy Myers le Lun 2 Fév 2015 - 12:13

Que dire qui n'ait pas déjà été dit ? J'ai bien aimé, pour ma part. Le début est, c'est vrai, assez intriguant. Le tout se lit tout seul et l'ambiance sombre n'est pas pour me déplaire.

J'ai par contre trouvé qu'expliquer le fonctionnement des analyses ADN n'était pas forcément utile ou, en tout cas, qu'il n'était pas nécessaire d'expliquer de façon si précise. Ça n'engage que moi, mais je pense qu'on sait tous plus ou moins comment ça marche, on compare 2 ADN (3 si on compte celui de l'analyseur) et on voit si ça colle.

"Une fois ses fragments prêts, elle les fit migrer sur le gel soumis à un champ électrique : l’ADN étant chargé négativement, il est attiré par le pôle positif. Plus le fragment est petit, plus il migre loin."
Ce passage, par exemple, ne m'a pas paru primordial. D'autant plus que je ne suis pas sûr de bien l'avoir compris (moi et la science, ça fait 40). Je pense que l'explication serait tout aussi compréhensible sans ces quelques lignes.

D'un autre côté, c'est vrai que c'est aussi ce genre de détails qui donne un aspect professionnel et crédible à cette intro. D'ailleurs, j'ignorais qu'on incluait l'ADN de l'analyseur dans les comparaisons à présent, sans doute une conséquence de cette affaire de "tueur fantôme" où durant 50 ans, on retrouvait l'ADN d'un même individu sur chaque lieu de crime, avant de comprendre enfin que c'était celui du type qui faisait les analyses et qui foirait son boulot. Bref, on s'en fout mais ça m'aura fait un peu de culture comme ça.

Les flashbacks sont aussi un paradoxe à mes yeux. D'un côté, comme d'autres l'ont dit, ça peut mettre le lecteur sur la voie. D'un autre, comment raconter ce qui s'est passé avant sans survoler les choses si on n'utilise pas de flashbacks ?
Spoiler:

J'ai aussi repéré une petite "incohérence" dans le déroulement de l'histoire : quand l'héroïne voit que son ADN colle avec celui du tueur, elle semble totalement perdue, donne l'impression de ne pas savoir du tout comment ça se fait, à en faire croire au lecteur que quelqu'un veut la piéger. Quand elle découvre la vérité, elle est même choquée et surprise. Mais perso, si j'avais tué quelqu'un, je pense que même 10ans plus tard, ça serait la première chose qui me reviendrait à l'esprit en voyant que mon ADN traine sur un cadavre inconnu.

Malgré ces quelques points, j'ai bien aimé cette histoire sombre. C'est vrai que c'est finalement un peu convenu, surtout que vue la première scène, on peut s'attendre à une affaire pleine de rebondissements (je pensais au début qu'elle était folle, paranoïaque, et que le flic connard était en fait un "gentil" qui voyait clair dans son jeu, d'où son animosité). Mais d'un autre côté, cet aspect convenu donne une certaine ambiance de sobriété à l'histoire et l'éloigne de clichés tel que celui dont je viens de parler entre parenthèses.

En tout cas, je serais bien intéressé par la nouvelle version si tu tentes de reprendre le début pour enchaîner sur une toute autre histoire.


La forme dans le noir - 20 minutes avant la tombe
NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3060
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la vie, pas le paradis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum