"J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

"J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par mémoiredutemps le Mer 28 Nov 2018 - 12:10

Titre : " J’avais vu le sang "
9244 secs – 4 pages
https://www.fichier-pdf.fr/2018/11/28/javais-vu-le-sang/
J’avais écrit d’un trait en deux heures (rare chez moi, je n'écris pas de premier jet) une première version de cette nouvelle début 2014 pour participer au concours des 48 heures du polar où j’avais eu le second prix l’année précédente. J’étais à la bourre comme souvent. J’avais envoyé une version guère accomplie quelques jours avant à l’AT "(mal)chance" pour le webzine Absinthe 13. J’ai envoyé aux 48 heures du polar une version assez imparfaite encore. Le concours n’a pas eu lieu, le festival n’a pas perduré, mais Absinthe a publié ma nouvelle.
à lire après avoir lu mon texte:
Je l’avais pas mal améliorée depuis en me détachant de plusieurs éléments de l’affaire et en accentuant le style très particulier du texte, très parlé, saccadé. Elle a été alors publiée aussi sur les blogs de mon éditeur ÉLP et des 7-du-québec… une nouvelle décrivant l’horreur de la peine de mort… la préférée de mon éditeur et de mon conjoint. Elle est bien sûr libre de droit.
Le texte s’inspire de l’affaire dite du pull-over rouge qui a généré pas mal de livres entre les enquêteurs et d’autres persuadés de la culpabilité du condamné et ceux qui pensaient que le manque de preuves était flagrant, notamment les témoins cités au tribunal étant tous de l’accusation, et qu’il avait été condamné uniquement parce qu’il avait avoué.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Christian_Ranucci
J’ai lu le livre "le pull-over rouge" et vu le film qui a été adapté du roman enquête.
Pour l’Écritoire des ombres, je viens donc de le rallonger de 20% environ, en le renommant et en essayant de ne pas détruire le rythme du récit, de ne pas atténuer l’effet.
Est-il SFFF+H ? C’est un récit d’horreur sans effet gore , les références à Saint-Pierre et le "rêve" le rattachant au genre SFFF de toute façon.
Peut-être un jour, je m’en servirai de prologue à un thriller que j’ai dans la tête.


Dernière édition par mémoiredutemps le Jeu 29 Nov 2018 - 17:54, édité 1 fois


Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon).
Auteure de "La Verge Noire" chez ÉLP Éditeur http://www.elpediteur.com/auteurs/memtemps/2015_vergenoire.html
Administratrice du forum de bêta-lecture http://imperialdreamer.1fr1.net/
Membre du comité de sélection du tournoi annuel des nouvellistes http://www.unmondedemots.com/pages/tournoi-des-nouvellistes/
avatar
mémoiredutemps
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 225
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire

https://www.facebook.com/Memoria-Temporis-La-Verge-Noire-6290503

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par SILENCE le Mer 28 Nov 2018 - 15:30

Bonjour Mémoire,
Tu es la première à poster. Moi le premier à commenter. Je viens donc de terminer la lecture de ta nouvelle. Elle n'est ni SFFF, ni horreur, mais se rattache aux styles assimilés du polar et du thriller, du coup, pas de problème. Je le dis d'autant plus volontiers qu'il ne suffit pas d'évoquer Saint-Pierre dans un récit pour en faire un récit fantastique.
J'ai été sensible au rythme de ce texte. De ce point de vue, c'est franchement bien trouvé dans la mesure où, conjuguée au caractère relativement court de ton récit, l'écriture donne une certaine vie à l'ensemble même si le tout demeure essentiellement descriptif. Mais c'est du descriptif digeste. Je trouve de ce point de vue ta nouvelle beaucoup mieux écrite et plus impliquante que celle envoyée pour l'un de nos précédents concours.
Pour le reste, l'ensemble est assez classique. Il n'y a guère de surprise. Je ne parle pas d'un twist final (je ne pense pas que le twist soit nécessaire dans une nouvelle). Je parle du déroulé du récit qui s'avère assez linéaire. Par ailleurs, j'ai peut-être un problème avec le thème du black-out.
sur le black-out:
Je trouve en effet que le black-out arrive tard dans ton récit et il n'est pas très exploité. Du reste, mais je peux me tromper, n'est-il pas paradoxal de justifier le sort de ton narrateur par un black-out et, d'un autre côté, dans les dernières lignes de ta nouvelle, évoquer ce même narrateur dans sa voiture alors que la victime, par ailleurs déjà blessée, tambourine à la portière ? J'ai du mal à comprendre de ce point de vue : si le narrateur est dans sa voiture et que la gamine est déjà blessée (ce qui est le cas) il est difficile de faire croire à un black-out lié à l'alcool ; a fortiori lorsque ce même narrateur dit voir deux silhouettes s'éloigner par la suite. Cette question amène à une autre : pourquoi alors avoir avoué aux flics si l'explication du black-out ne fonctionne pas ?
Bref, je trouve cette nouvelle plutôt bonne dans la forme, mais pas assez exploitée sur le fond. Il me manque en outre quelque chose, mais je ne saurais dire quoi...
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2850
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par Murphy Myers le Mer 28 Nov 2018 - 16:56

Le style est super, saccadé oui, mais sans excès. On s'embarque vite dans l'histoire et le personnage est bien dépeint en parallèle de l'histoire (challenge que je trouve toujours difficile à réaliser dans un texte court).

Côté genre, effectivement, on est dans le thriller, voire l'horreur (non visuelle, certes, mais pas besoin d'un gros plan sur un cadavre pour faire de l'horreur). Mais pas dans de la SFFF : ce n'est pas parce que je rêve d'un fantôme la nuit que ma vie devient un film fantastique. Mais le thriller et l'horrifique rentrent parfaitement dans le cadre du concours, donc qu'importe.

Dans les premières pages, je me suis demandé comment tu raccorderais le tout au thème du blackout. Finalement, tu le fais de façon assez habile : parler d'un personnage amnésique est en soi compliqué (terrain très balisé, difficile d'innover en la matière) mais tu t'en sors très bien, en évitant de poser la "levée de l'amnésie" comme l'objectif du texte et, même, en inversant le processus : là où une histoire classique cherche à raviver la mémoire, ton personnage la retrouve au détour d'un cauchemar et préférerait oublier à nouveau.

SILENCE :
Spoiler:
A valider par l'auteur en personne, mais à mes yeux, le personnage accusé s'est juste bourré la gueule dans sa voiture. Dans cet état, il a reçu la "visite" de la victime qui fuyait son agresseur mais, torché qu'il était, il n'a rien fait pour la sauver. Le lendemain, aucun souvenir et des flics qui l'accusent. Sur la fin, il se souvient enfin des faits mais il est trop tard : la condamnation va bientôt être actée et il semble de toute façon vouloir payer pour son crime, quand bien même il s'agit de non assistance à personne en danger et non pas d'un meurtre comme on l'en accuse (idée parfaitement résumée dans la phrase finale : ce n'est pas parec qu'il n'est pas le tueur qu'il n'a pas provoqué la mort malgré tout). A mon sens, tout se tient, dans l'histoire comme dans le thème : le blackout devient la pierre angulaire du récit, même s'il apparait d'abord comme un simple ingrédient.

La chute en elle-même relève plus du retournement de situation que du gros twist qui change totalement le sens de toute l'histoire qu'on a suivie jusque-là, mais elle fait parfaitement son effet et est parfaitement amenée. En bonus, ce thème de la peine de mort superbement traité sous couvert d'une simple enquête policière. En bref, tu mets la barre très haute!


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3262
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par SILENCE le Mer 28 Nov 2018 - 17:40

J'entends bien Murphy, mais ce qui me gène, c'est que le black-out est traité comme un souvenir ! Le narrateur se souvient de ce qu'il a vu, mais pas de ce qu'il a fait. Pour moi, le problème est présent dès l'instant qu'il voit les deux silhouettes s'éloigner ! Dans ce cas c'est un problème de culpabilité et non d'amnésie... Mais je ne sais pas si ce que je dis est clair ou pas... La phrase finale pour moi est en réalité assez problématique puisque pour moi le narrateur se souvient...
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2850
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par Murphy Myers le Mer 28 Nov 2018 - 17:58

Spoiler:
Oui, il se souvient à la fin. Il se souvient avoir vu passer ces 2 ombres, comme un flash au milieu de sa soirée alcoolisée. Le reste est flou, sans importance, et il ne veut pas boire à nouveau, de peur de "revivre" ce morceau qu'il tente d'oublier.
Le black out n'est pas un "tout ou rien", on peut retrouver certains flashs sans se souvenir de tout, d'autant plus quand le reste de la nuit se compose, à priori, d'un simple enchaînement de bouteilles et de vomi. C'est comme un rêve, on ne se souvient que du plus marquant, pas de la totalité.
Ou alors, j'ai mal compris ce que tu voulais dire.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3262
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par SILENCE le Mer 28 Nov 2018 - 18:13

Arf... nous avons deux visions divergentes de l'histoire.
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2850
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par mémoiredutemps le Mer 28 Nov 2018 - 19:40

 à vous deux, :tchin:
à lire après la nouvelle:
je pense que Murphy Myers a parfaitement compris mon intention : le personnage a été victime d'une amnésie quasi totale, mais dans ses cauchemars une scène lui revient de manière récurrente et semi-inconsciente : il aurait pu sauver la gamine mais en se saoulant il n'a pas pu, il s'est dégonflé comme toujours, comme quand il était môme, comme devant les femmes… comme devant les flics (parce que brutalisé par les flics comme par ses "copains" d'école qui le harcelaient) aussi parce que sa mère lui a toujours enseigné la fuite devant la violence plutôt que de faire front… et le matin même il a eu aussi une vision traumatisante : celle de son père qu'il idéalisait enfant et qui se révélait être un minable. Dans la réalité j'ai changé beaucoup de choses du fait divers (mais mes recherches - et à mon souvenir, je n'ai plus ni livre ni film que j'aurais pu revoir - m'ont amenée à vérifier que le condamné a été rendre visite à son père au petit matin, mais rien ne confirme qu'il l'ait vu, de même le condamné a dénoncé la torture subie, mais personne ne l'a cru)
je pense que l'amnésie quasi totale causée par l'alcool rentre dans le thème du black-out et ce black-out est présent dans mon texte dès qu'il se souvient de sa garde à vue…  
Quant au cauchemar/rêve : oui raconter toute une histoire pour terminer par "ce n'était qu'un rêve" déçoit beaucoup de lecteurs (en tant que membre de CDL, j'en ai lu beaucoup comme ça) et ôte souvent le côté SFFF, autant je pense que le rêve très particulier que je décris est "limite" SFFF car est une réalité alternative.
Maintenant, Silence je comprends ton point de vue : mes textes sont souvent sujets à interprétation car pour moi mon lecteur est partie prenante de mon récit, si je peux semer le doute, utiliser des mots à sens multiples pouvant transformer l'interprétation d'un élément du récit, je le fais geek même si on dit que c'est plutôt à éviter en général Mad


Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon).
Auteure de "La Verge Noire" chez ÉLP Éditeur http://www.elpediteur.com/auteurs/memtemps/2015_vergenoire.html
Administratrice du forum de bêta-lecture http://imperialdreamer.1fr1.net/
Membre du comité de sélection du tournoi annuel des nouvellistes http://www.unmondedemots.com/pages/tournoi-des-nouvellistes/
avatar
mémoiredutemps
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 225
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire

https://www.facebook.com/Memoria-Temporis-La-Verge-Noire-6290503

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par FRançoise GRDR le Lun 3 Déc 2018 - 0:21

Ce texte m'a tout de suite fait penser à l'affaire Christian Ranucci qui m'avait interpellée à l'époque et j'ai lu le fameux livre "Le Pull-over rouge" pour avoir plus de détails car j'étais persuadée d'une erreur judiciaire. Donc avant de lire ton spoiler, je me suis engagée sur cette piste et j'ai trouvé ton texte surprenant car le récit n'est pas structuré ce qui est en rapport avec ce que tu veux montrer : les souvenirs absents de cette soirée arrosée au départ puis les bribes qui remontent par à-coup. La forme sert bien le fond.
L'ensemble est agréable à suivre finalement et
Spoiler:
l'on comprend à la fin pourquoi tu as dressé le caractère de victime (harcelé à l'école, surprotégé par sa mère…) de ce personnage perdant sur toute la ligne et se sentant en devoir de mourir pour un non-crime.
Alors, le sujet est-il la culpabilité ou l'amnésie ? Je pencherai pour l'avis de Murphy. J'ai suivi le parcours de cet homme accusé comme quelqu'un qui a subi des interrogatoires musclés afin de désigner un coupable facile (comme pour Ranucci) et qui peu à peu revient à lui, mais trop tard.
Concernant le Black-Out : je pense que la mémoire atteinte par un degré d'alcoolisation fort fait partie du thème quand même.

Bravo pour ton texte Mémoire.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8202
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par mémoiredutemps le Mar 4 Déc 2018 - 10:26

de ton avis Françoise, tu as très bien compris mon intention.
pull-over rouge:
N'ayant plus ni livre lu avant ni film, une différence m'a sauté aux yeux : l'impression du black-out de Ranucci est mis vraiment en avant dans le film et cela m'a laissé un petit doute sur son innocence alors que la lecture du livre n'en laissait aucun


Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon).
Auteure de "La Verge Noire" chez ÉLP Éditeur http://www.elpediteur.com/auteurs/memtemps/2015_vergenoire.html
Administratrice du forum de bêta-lecture http://imperialdreamer.1fr1.net/
Membre du comité de sélection du tournoi annuel des nouvellistes http://www.unmondedemots.com/pages/tournoi-des-nouvellistes/
avatar
mémoiredutemps
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 225
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire

https://www.facebook.com/Memoria-Temporis-La-Verge-Noire-6290503

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par Paladin le Ven 7 Déc 2018 - 11:20

Je trouve que ton histoire fonctionne bien. Je dirais que je ne suis pas un fana du thriller psychologique, ça, c'est une question de feeling personnel, mais tu l'as bien construit, tu traites du thème "Black-Out" dans son sens figuré du trou noir, amnésie, ce qui était parfaitement admis.
Je trouve que c'est finalement une histoire "à chute", parce que sa grande force vient de sa fin :

Spoiler:
Il n'est pas coupable du meurtre, mais responsable de l'avoir laissé faire. Et la dernière phrase l'exprime bien. Finalement, tout ça est d'une grande noirceur, le narrateur, comme dans une tragédie grecque, est victime d'une malédiction auquel il ne peut échapper : il est condamné par sa lâcheté qui est son destin, dont il n'aura jamais pu se défaire.

Le rapport avec les faits réels de l'affaire Ranucci est, en fait, peu important. Un auteur de fiction a le droit de s'inspirer de fait réels sans pour autant leur être fidèle.








Un petit point que je voudrais soulever (Mais surtout, Mémoiredutemps, ne le prends pas pour toi) :

mémoiredutemps a écrit:
J’avais écrit d’un trait en deux heures (rare chez moi, je n'écris pas de premier jet) une première version de cette nouvelle début 2014 pour participer au concours des 48 heures du polar où j’avais eu le second prix l’année précédente. J’étais à la bourre comme souvent. J’avais envoyé une version guère accomplie quelques jours avant à l’AT "(mal)chance" pour le webzine Absinthe 13. J’ai envoyé aux 48 heures du polar une version assez imparfaite encore. Le concours n’a pas eu lieu, le festival n’a pas perduré, mais Absinthe a publié ma nouvelle.

pendant longtemps, il était demandé dans le règlement des concours que les histoires soient écrites spécialement pour l'occasion, et pas des anciens textes repris. Ceci afin que tout le monde rédige dans le même temps, sans que certains aient l’avantage d'un texte déjà en partie écrit.

Ensuite, ces dernières années, nous avions levé cette condition, à l'occasion des athématiques, pour permettre aux participants de ressortir des textes qui dormaient dans le tiroirs. Ce point n'a pas été repris dans les directives des concours suivants, donc, il n'y a absolument rien à te reprocher, Mémoire, d'autant plus que tu n'avais pas participé avant le dernier. Si je dis ça, c'est que, s'il doit y en avoir encore (Ce qui sera décidé au vu de la participation à celui-ci), il faudrait qu'on reparle de ce point : on le remet dans les consignes ou pas. Je n'ai pas d'avis définitif la-dessus, c'est juste qu'on doit en discuter.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10811
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par mémoiredutemps le Ven 7 Déc 2018 - 12:05

 de ton avis Paladin.
Maintenant, mon texte a été conçu court et j'ai depuis la publication d'Absinthe modifié énormément ce texte (mes textes ne dorment jamais, si je les relis, je les améliore dès que je constate que tel ou tel mot, phrase, ou autres peuvent être améliorés) et j'ai donc rallongé (de 8000 à 9250 secs) l'original pour l'écritoire et l'ai renommé.
Maintenant je pense qu'il faut en tenir compte par rapport aux autres textes, c'est un travail bien moindre que partir d'une feuille blanche. Notamment pour la finition, c'est un avantage pour moi, et je demande d'être notée/appréciée en conséquence… mais je n'ai rien caché non plus de l'origine.


Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon).
Auteure de "La Verge Noire" chez ÉLP Éditeur http://www.elpediteur.com/auteurs/memtemps/2015_vergenoire.html
Administratrice du forum de bêta-lecture http://imperialdreamer.1fr1.net/
Membre du comité de sélection du tournoi annuel des nouvellistes http://www.unmondedemots.com/pages/tournoi-des-nouvellistes/
avatar
mémoiredutemps
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 225
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire

https://www.facebook.com/Memoria-Temporis-La-Verge-Noire-6290503

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par Paladin le Ven 7 Déc 2018 - 12:14

Je te dis, il n'y a aucun soucis, tu n'as pas caché l'origine, et ma précision n'avait rien de personnel, c'est plus pour les admins que j'écrivais ça, qu'on s'interroge sur le rétablissement ou pas de la condition de texte écrit spécialement pour le concours. Mais pour ce concours-ci, cette condition n'était pas indiquée, donc il n'y a pas de raison d'en tenir compte.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10811
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par kalcidian le Ven 7 Déc 2018 - 15:54

Je viens de lire ton histoire. Elle est bien construite et effectivement on est dans les clous concernant le thème. Le rythme est bien adapté a l'histoire que tu racontes.

Pour ma part, l'histoire ne m'a pas parlée. J'aime les thrillers et ce qui s'en rapproche, je n'ai pourtant pas réussi a entrer dans la tienne. Ca ne retire rien a la qualité de ton travail. Ce n'est que mon humble avis de lecteur. peut-être est-elle trop courte et qu'elle mériterait d'être rallongée pour lui donné un peu d'épaisseur et installer une ambiance. Je ne sais pas vraiment pourquoi je suis resté relativement neutre après l'avoir lu.
avatar
kalcidian
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 295
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 39
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par Mélodie Or le Sam 8 Déc 2018 - 11:00

Je viens de finir ton histoire. C'est mon premier commentaire sur ce forum, je te prie donc de m'excuser: je n'ai pas l'habitude d'écrire des critiques ou de donner un avis complet sur une oeuvre. Cela viendra certainement avec le temps puisque je suis ici dans ce but (en plus de celui de recevoir des conseils..)

Alors J'ai eu un peu de mal à rentrer dedans je l'avoue, sûrement parce que je ne suis pas une fan du genre.Je me perdais un peu dans les souvenirs. en revanche plus on approche de la fin, plus il se dégage une fluidité agréable jusqu'à cette chute qui m'a beaucoup plue... On peut y voir là une morale mais je ne pense pas que c'était ton but.

voilà Smile


Dans mon laboratoire à rêves...
avatar
Mélodie Or
Apprenti égorgeur

Messages : 22
Date d'inscription : 07/12/2018
Age : 32
Localisation : Dordogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par mémoiredutemps le Mar 11 Déc 2018 - 20:15

kalcidian, c'est un avis qui concerne plus le format ? Est-elle trop courte… ou trop longue ? J'ai ajouté pour l'adapter aux contraintes ce que mon personnage reprochait à l'absence de son père, il n'avait pas de modèle masculin pour s'affirmer… je ne sais bien sûr pas si son père lui aurait apporté cela, sans doute pas d'ailleurs, il aurait sans doute seulement contrebalancé l'attitude ultra mère poule de la mère, pas plus.
Spoiler:
 « nous aurions partagé nos passions, il m’aurait appris à me défendre, à devenir un vrai caïd des cours de récré et non ce froussard qui rasait les murs. Ma vie de môme aurait été transfigurée et m’aurait guidé vers une adolescence épanouie, craint par les ‘tits durs, admiré des nanas. »
Ce n’était sans doute pas indispensable de l’ajouter puisque cela retarde un peu l’entrée dans le vrai sujet, ce que remarque justement Mélodie Or.
Le second ajout important… cette fois je le pense indispensable
Spoiler:
« l’hôtel de la gare ou l’hôtel des voyageurs ? … J’ai toujours détesté les cartes, souvent je roulais comme ça, à l’envie, découvrir un village, une curiosité, un café des Sports. J’aimais rencontrer des gens quand ils ne se méfiaient pas d’un inconnu, des mômes aussi, bien que souvent les parents trouvent à redire : « Parle pas à un étranger ! » Ça rompait le charme. »
Cela permet de comprendre un peu plus cette journée : c’est un solitaire frustré de l’être, isolé dans son coin mais pas par timidité, non, plutôt par maladresse, cela explicite une déclaration plus loin dans le texte « Non, je ne lui voulais pas de mal, j’aimais bien son innocence. », il ne l’a sans doute jamais rencontrée, mais il rencontre des enfants au hasard pour briser sa solitude, parce qu’il a très mal vécu sa propre période de « fils unique à sa mamma », les contacts avec les autres enfants lui ont manqué sans doute.
Alors plus long, oui peut-être, j’ai l’idée d’un thriller avec ma courte nouvelle en prologue… mais dans le corps du roman, je reviendrai sur ce personnage qui est la clé de mon futur thriller, la recherche du vrai tueur...
Mélodie Or
Moi, mettre une morale à la fin de mes histoires ?  affraid Si presque toujours, ma spécialité étant d’écrire des fables ou d’en réécrire des connues en les transformant de fond en comble… notamment leur morale. J’ai même écrit un petit roman de SF qui est une longue fable Smile On peut voir la fin comme une morale, pourquoi pas Smile
Spoiler:
il a été condamné et sera exécuté parce qu’il est complice du crime en n’aidant pas la petite fille


Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon).
Auteure de "La Verge Noire" chez ÉLP Éditeur http://www.elpediteur.com/auteurs/memtemps/2015_vergenoire.html
Administratrice du forum de bêta-lecture http://imperialdreamer.1fr1.net/
Membre du comité de sélection du tournoi annuel des nouvellistes http://www.unmondedemots.com/pages/tournoi-des-nouvellistes/
avatar
mémoiredutemps
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 225
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire

https://www.facebook.com/Memoria-Temporis-La-Verge-Noire-6290503

Revenir en haut Aller en bas

Re: "J’avais vu le sang" - fantastique/thriller 9244 secs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum