Intervention à chaud

Aller en bas

Intervention à chaud

Message par Cancereugène le Mar 31 Juil 2018 - 22:24

Voici mon texte, posté au dernier moment, mais il méritait, je le pense, de plus amples réflexions. Je suis à peu près satisfait du résultat final. A vous de me dire si c'est justifié !

4942 signes


Intervention à chaud:
Bastien se toisait d'un œil torve dans le grand miroir des WC :
— C'est à moi que tu parles ?
Il se pencha au-dessus du lavabo, et redit d'une voix plus forte :
— C'EST À MOI QUE TU PARLES ?
Alors, il dégaina d'un geste vif... et son arme lui échappa des doigts pour se fracasser contre la surface de verre, creusant au passage un trou de belle taille, entouré d'une étoile de fêlures.
— Merde ! jura-t-il en ramassant le flingue.
Autant qu'il pouvait en juger, il ne semblait pas abîmé. Il vérifierait cela durant sa séance de tir, demain.
Il soupira. Porter ce type de joujou l'excitait, mais impossible de faire le zouave ailleurs que dans les chiottes sans prendre le risque d'être filmé !
Bon, assez déconné ! Il devait abandonner la fraîcheur du sous-sol.
En remontant au rez-de-chaussée, un air lourd, plus pesant qu'une enclume, s'écroula sur ses épaules. Il manqua défaillir. Bon sang ! La climatisation ne fonctionnait plus depuis trois jours, qu'attendaient-ils pour la faire réparer ?
Un labo classé « sécurité défense » pouvait-il se permettre une telle température ?
Lorsqu'il entra à l'intérieur de son cabinet, là où il restait planté façon radis en attendant l'heure de déjeuner (le midi) ou de se barrer (le soir), son visage dégoulinait et sa veste arborait de belles auréoles sous les bras et dans le dos.
Sur l'écran géant, une vingtaine d'encadrés monochromes exposaient par intermittence chaque recoin du complexe. Très vite, son œil aguerri remarqua l'absence de l'opératrice téléphonique. Cette vieille chouette ne quittait jamais son poste. Elle pissait le matin avant de venir, le midi durant sa pause ou le soir une fois revenue chez elle ; en tout cas, jamais pendant le service. Pas de café, pas de clope. Opérationnelle à 100%. Sauf maintenant.
Il fit un zoom et son cœur se figea. Une flaque sombre s'étendait aux pieds du bureau. De l'encre ? Mon cul ! Il décrocha son téléphone, ne parvint à joindre personne.
Une chaleur encore plus intense que l'air ambiant s'empara de ses sens. Un flot d'adrénaline satura ses veines.
— Code rouge, déclama-t-il dans son walkie-talkie. Aucune réaction. Y a-t-il jamais eu quelqu'un pour réceptionner ce code à la con ?
Les gouttes de sueur ruisselaient le long de ses tempes. Sa respiration s'emballait.
Puis sur un autre écran, un véritable cauchemar lui fut restitué. Le couloir du dernier étage était investi par quatre hommes armés de fusils d'assaut. Il crut s'évanouir.
Merde, merde, merde !
Il dégaina son pistolet et le tint à deux mains – pas question de le lâcher ! – canon pointé vers le bas. Direction le troisième. Il haletait, sa vision tanguait. L'eau qui s'échappait des pores de sa peau devait provenir de sa bouche, car sa langue asséchée adhérait à son palais. Il franchit les escaliers, priant pour ne croiser personne.
Une fois sur le palier, une ombre sembla percer son champ de vision. Il bondit de côté, et son pied enfonça une matière molle. Une sorte d'huile noire. « Manquait plus que ça ! » La masse pâteuse collait à sa semelle, mais il n'en avait cure. Pas le temps ! Le couloir assiégé était juste à côté. Il s'accroupit et jeta un œil fugace. Personne.
Soudain une crise de convulsions l'obligea à s'immobiliser. En feu, il se mit à baver et à geindre. Enfin apaisé, il resta en position pour reprendre son souffle, totalement imbibé de sueur. Une voix résonna, le forçant à se relever.
Il avança, et ouvrit une porte, sans entrer. Fit un rapide tour d'observation. C'était un bureau, vide. Dans le fond, une issue portait sur une salle de réunion. Et là-bas, il aperçut des hommes. Le cœur battant, il se glissa le long d'une armoire.
Une voix résonna : « Le spécisme est une idéologie de l'ancien temps. La prise de conscience avance. Mais cela ne suffit pas. Vos expériences doivent cesser ! Dans le SANG ! »
« Merde, merde, merde ! » répéta-t-il intérieurement. Pas question d'hésiter.
Il se redressa, pointa son arme devant son nez et avança d'un pas lourd.
Il ouvrit le feu sur la première cible identifiée. Une femme en chemisier. Elle vola en arrière, ses cheveux blonds se déployant comme dans une pub de shampoing. Deuxième cible, un homme  armé. Son crâne vola en éclats. Troisième cible, un autre type armé, mais curieusement familier. Les veines de ses bras s'imprégnaient d'un liquide noir ; il détourna son flingue, préférant abattre un homme en blouse blanche, puis un autre, puis encore un autre.
Un impact lui fit ployer le genou. Avait-il reçu une balle ? Il ne sentait rien. Il tira sur son agresseur, une sorte de hippie grimé en soldat.
Alors, le militaire « ami » utilisa son AK47. À ses côtés. Ils perpétrèrent ensemble un vrai carnage.
À la fin, ils s'immobilisèrent parmi  les cadavres.
Bastien observa son acolyte.
— Je ne comprends pas.
L'autre lui répondit.
— Pas grave. On ne contrôle plus rien, de toute façon...
Bastien plaça le dos de sa main devant ses yeux, et y observa ses veines d'un noir de pétrole...
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2037
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention à chaud

Message par mormir le Ven 3 Aoû 2018 - 13:47

Je dois avouer que je n'ai pas tout compris. Chaleur, expériences, veines d'un noir de pétrole, spécisme...

Ton texte est bien écrit, prenant, mais même après l'avoir relu, je reste incertain sur le sens à donner à l'ensemble. Et aussi le lien avec la chaleur ambiante.

Merci à toi pour ce texte !


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2448
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention à chaud

Message par FRançoise GRDR le Ven 3 Aoû 2018 - 17:48

Je le trouve bien rédigé, vivant :mrgreen: (enlevé irait mieux).
Spoiler:
L'histoire se déroule dans un labo si j'ai bien compris où une association de défense des animaux a décidé d'utiliser la force pour arrêter les expériences qui se déroulent à l'intérieur.
Tu réussis à donner une ambiance réaliste aux événements violents et ton style va à merveille pour dépeindre le changement chez Bastien.
Mais je trouve quand même que pour un scientifique, il est trop "soupe au lait". Ses réactions ne me semblent pas crédibles, mais bon... sinon, il n'y aurait pas d'histoire ^^
La fin m'a laissée songeuse car je ne comprends pas ce "sang noir" ??? Il manque des explications à ce sujet et en effet tu aurais eu besoin de plus de signes pour les déployer.
Un texte prometteur qui gagnerait à être étoffé.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8061
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention à chaud

Message par Amaranth le Sam 4 Aoû 2018 - 9:34

C'est vraiment bien écrit et prenant, mais comme mes camarades, il me manque quelques clés pour tout saisir.

Spoiler:
[/Comme Françoise, j'ai compris qu'un groupe de lutte pour le droit des animaux attaquait un labo pour arrêter les expériences menées, mais à quoi correspond le goudron et le sang qui devient noir ? Pourquoi l'un des membres du groupe se retourne contre ce dernier ? Quel lien avec la chaleur ?

J'ai pris plaisir à lire ton texte, qui est écrit d'un style très visuel et entraînant. L'ambiance est bien posée. Donc un bon texte. Il me manque toutefois des informations.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 2000
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention à chaud

Message par Raven le Dim 5 Aoû 2018 - 0:45

J'ai pas compris 

Bon, j'ai compris qu'on avait affaire à un agent de sécurité dans un labo. Cette partie-là, nickel, très prenante, criante de réalisme (le mec qui joue les cowboys dans les chiottes, c'est très très bon !), et j'adore le ton de la narration, en lisant je me disais qu'il fallait pas que j'oublie de le dire.

Mais après l'attaque, l'opératrice morte, là j'ai été larguée : le terme "spéciste" renvoie aux animaux mais rien ne me paraît coller avec une supposée attaque de défenseurs des animaux. Ensuite, le coup des veines, du pétrole, là non plus j'ai pas compris, ni pourquoi l'autre, le mec à l'air familier, est le pote de l'agent de sécu. Quelque part, je m'attendais à ce que le narrateur soit un résultat d'expériences, d'où les convulsions : genre un loup-garou qui s'ignore, ou un autre truc-garou issu de manipulations génétiques, d'où le terme "spécistes", mais je crois pas que ce soit ce que tu aies voulu dire.

Quant au respect du thème, je sais pas trop non plus, la chaleur n'est pas omniprésente ni essentielle à l'action (enfin, je pense, dans la mesure où je ne suis pas sûre d'avoir compris l'action^^).

Mais le style employé est excellent, un vrai régal.


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai les plumes qui fondent.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4388
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention à chaud

Message par Paladin le Dim 5 Aoû 2018 - 10:32

Ben j'attendais que Cancereugène nous mette des explications en spoilers, mais je reste toujours sur ma faim. L'écriture est toujours aussi bonne, mais pour la compréhension, j'en reste à des hypothèses :

- Il s'agit d'un labo classé "sécurité défense", donc on y fait des expériences, et le liquide noir qui passe dans le sang est sans doute en rapport :

Une flaque sombre s'étendait aux pieds du bureau. De l'encre ? Mon cul ! Il décrocha son téléphone, ne parvint à joindre personne.
Une chaleur encore plus intense que l'air ambiant s'empara de ses sens. Un flot d'adrénaline satura ses veines.
— Code rouge, déclama-t-il dans son walkie-talkie. Aucune réaction. Y a-t-il jamais eu quelqu'un pour réceptionner ce code à la con ?

J'ai d'abord pensé moi aussi que des expériences aveient lieu sur des animaux, et à une attaque d'un groupe terroriste anti-spéciste, à cause de la phrase :

« Le spécisme est une idéologie de l'ancien temps. La prise de conscience avance. Mais cela ne suffit pas. Vos expériences doivent cesser ! Dans le SANG ! »

Mais en relisant, j'ai plutôt eu l'impression que ce liquide noir était une nouvelle espèce qui prenait le contrôle des personnes dans le labo :


— Je ne comprends pas.
L'autre lui répondit.
— Pas grave. On ne contrôle plus rien, de toute façon...
Bastien plaça le dos de sa main devant ses yeux, et y observa ses veines d'un noir de pétrole...

Par contre, je ne vois pas le rapport avec la chaleur, en dehors du fait que la clim est en panne depuis trois jours...


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10470
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention à chaud

Message par Raven le Dim 5 Aoû 2018 - 12:02

Oui, j'ai aussi pensé au "cancer noir", d'X-Files.


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai les plumes qui fondent.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4388
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention à chaud

Message par Perroccina le Dim 5 Aoû 2018 - 19:47

J'ai éprouvé les mêmes difficultés de compréhension que les autres, je ne reviendrai pas dessus. Le début fait bien penser à une scène de taxi-driver est bien écrit. En revanche j'ai un peu de mal avec la phrase "Puis sur un autre écran, un vrai cauchemard lui fut restitué" cela me parait un peu lourd.
Questions:
Est-ce que tous les employés sont des cobayes qui s'ignorent ? Est-ce que le truc noir s'est échappé du labo ? Est-ce qu'il s'active à la chaleur, ce qui créerait un lien avec le thème ? Mais la dernière hypothèse rend incompréhensible le fait que la clim ne soit pas réparée plus tôt.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 3019
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention à chaud

Message par Blahom le Mar 7 Aoû 2018 - 18:39

J'avais oublié de commenter ce texte posté au tout dernier moment.  Embarassed
Que dire de plus que ce qui a déjà été formulé ?
Le style est très accrocheur, très vivant.  
Je crains cependant de ne pas avoir tout saisi, ce qui n'est pas très confortable comme situation.
Le début contient un clin d’œil à Taxi Driver (" C'EST À MOI QUE TU PARLES ? ").
La vieille secrétaire a laissé place à une tache sombre ("Une flaque sombre s'étendait aux pieds du bureau. ")
Un commando de quatre hommes, aux motivations floues, fait irruption dans le labo. Pourtant, Bastien, le héros, abat un nombre plus important de personnes (sept, si j'ai bien compté) dont une femme en chemisier et "un autre type armé, mais curieusement familier. " S'agirait-il de ses collègues de travail ? L'autre type armé serait-il le double du héros ?
La substance noire du début est à nouveau mentionnée à la fin : " Les veines de ses bras s'imprégnaient d'un liquide noir", "Bastien plaça le dos de sa main devant ses yeux, et y observa ses veines d'un noir de pétrole..."
Comme Raven, j'ai repensé à de vieux épisodes de X-Files.
La phrase de "l'acolyte" de Bastien ("On ne contrôle plus rien, de toute façon...") laisse à penser que les intrus ont libéré une arme (un virus ?) qui transforme les gens en substance liquide noirâtre après s'être emparée d'eux et avoir déclenché une folie meurtrière.
Peut-être le nombre limité de caractères t'a-t-il empêché de donner certaines explications...


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1503
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention à chaud

Message par Tak le Mar 7 Aoû 2018 - 23:33

Salut, Cancer !
Je dois avouer que moi aussi je me suis un peu égaré sur la ligne directrice de ton histoire (ou avec tes intentions). Comme les autres, j'ai essayé de recomposer un fil rouge avec les différents indices disséminés ci et là, mais on a l'impression que tu n'as pas pu aller au bout de tes idées à cause des contraintes de taille.
C'est dommage, évidemment...
Mais après, je dois dire que comme pour d'autres textes du concours, cela ne m'a pas empêché d'apprécier le texte pour ce qu'il est. Et de ce côté-là, c'est du Cancer de très bonne facture : le rythme est plutôt soutenu, c'est efficace, vivant, bien tourné et toujours avec la petite touche d'humour (noir) qui va bien. Tu sais comment accrocher ton lecteur, aucun doute là-dessus. On suit ton personnage avec plaisir et j'ai adoré le clin d'oeil au tout début. La suite est bien menée et j'aime bien le climat anxiogène que tu arrives à distiller par petites touches...
Nan vraiment, même en n'ayant pas forcément tout compris, j'ai passé un très bon moment. Je m'interroge peut-être juste sur le respect au thème "chaleur" (mais il faudrait que je le relise avant mes votes pour juger de ce point-ci en particulier).

Petit apparté sans rapport (mais un peu quand même) : à la base quand j'ai commencé à réflechir à un début de machin, j'étais parti sur une histoire un peu similaire dans les grandes lignes. Un complexe militaro-scientifique perdu au cul du loup, avec une expérience ayant mal tourné.
J'avais alors vaguement pensé à une sorte de créature se nourrissant de la chaleur, mais j'ai rapidement réalisé que faute de place, je n'arriverais pas au bout de cette idée dans le calibrage imposé. Du coup, je suis parti sur tout à fait autre chose...

Mais ta version perso est bien plus emballante et je lui trouve un coté très visuel et cinématographique, qui lui donne son petit cachet. Si tu comptes revenir un jour dessus pour nous pondre une version longue, je serais bien curieux de la lire !
Texte très sympathique dans tous les cas, malgré les petites zones d'ombres.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3388
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention à chaud

Message par Tobermory le Dim 12 Aoû 2018 - 19:26

Même avis que les autres lecteurs.
Spoiler:
Bien écrit, scène d’action bien menée, mais je suis resté dans le brouillard. Cancereugène, Il y a des points communs évidents avec ton texte « Veste verte » : des individus intégristes qui défendent une idéologie « humaniste » par la violence des armes. Mais ce rapprochement n’a rien apporté à ma compréhension. Outre la défense de la cause animale, le spécisme pourrait viser des ET ou,  comme l’envisage Palaladin, des spécimens créer en laboratoire. ou encore des androïde. Et je crois comprendre quà la fin le narrateur découvre qu’il a du sang noir… Je suis preneur moi aussi d'une version plus explicite.
avatar
Tobermory
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 182
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 67
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intervention à chaud

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum