Chaleur d'enfer

Aller en bas

Chaleur d'enfer

Message par Perroccina le Mar 31 Juil 2018 - 16:37

Bon, j'ai terminé dans les temps, heureusement que c'est court 3278 signes. Comme je l'ai écrit à l'arrach' je ne garantis pas le résultat. Au moins j'aurais participé mais je demande votre indulgence.

Chaleur d'enfer:
Le ventilateur dispersait l’air chaud de la nuit, vaine tentative pour rafraichir l’atmosphère moite et pesante de la chambre. Nu sur les draps, Francis avait fini par sombrer dans un sommeil sans rêve. La fenêtre grande ouverte laissait entrer les lumières et les bruits nocturnes. Durant quelques secondes une forme sombre atténua les éclairages municipaux. Francis s’agita en entrant dans le sommeil paradoxal.
Alors qu’il reposait nu sur les draps, une merveilleuse jeune femme se glissa contre lui. La peau douce et le corps ferme aux courbes parfaites. Il ne se souvenait plus où il l’avait rencontrée ni même comment ils avaient rejoint sa chambre. Sa logeuse ne tolérait pas de petites amies. Qu’importe, la jeune femme se frottait contre lui en gémissant et lui ne demandait pas mieux que de la satisfaire. Il l’installa à califourchon avant de pouvoir lui happer les seins pendant qu’elle faisait onduler son bassin. La température montait au même rythme que le plaisir. Son vagin était brûlant d’un désir contenu, il mordilla plus fort les tétons, jusqu’à ce qu’elle crie et qu’elle irradie son plaisir sur son sexe à lui. Lorsqu’il atteignit à son tour l’orgasme la jeune femme se mit à luire d’abord doucement, puis de plus en plus fort jusqu’à devenir éblouissante avant de s’évanouir comme si elle n’avait jamais été là.
Francis se réveilla en sueur. Dieu que son rêve lui avait semblé réel ! Son ventre mouillé le fit sourire, il devrait vraiment se trouver une petite amie. En passant la main sur son pubis il sentit une humidité plus surprenante, une humidité qui sentait bon la femme dont il venait de rêver. Était–ce bien un rêve ? Il ne parvint pas à se rendormir et c’est épuisé qu’il se rendit à la fac le lendemain.
Toute la journée il se traina et dû faire de gros efforts pour ne pas s’endormir durant les cours. Ses copains remarquèrent son air épuisé et le taquinèrent au sujet des nuits torrides et sans sommeil de fin d’été.
La nuit suivante, Francis fit le même rêve, étrangement réel, et se leva encore plus éreinté. À la fin de la semaine, il n’était plus que l’ombre de lui-même, ses amis avaient cessé les plaisanteries et s'inquiétaient. Malgré cela, chaque soir il devenait de plus en plus impatient de se coucher. Le vendredi soir, l’air était lourd et l’orage grondait au loin mais dans dans sa chambre de bonne la température ne baissait toujours pas. Il s’allongea de nouveau sur les draps pour s’endormir et de nouveau elle fut là comme par magie. De nouveau elle brûlait de désir pour lui, de nouveau elle embrasa ses sens. Elle lui offrait son corps à goûter, à dévorer tandis qu’elle devenait de plus en plus impatiente. C’était la sixième nuit et pour la première fois elle lui parla :
— Adieu Francis, je commençais à bien t’apprécier.
— Tu ne vas plus revenir !
— Non, tu vas mourir, j’ai fini de me nourrir de toi.
— Qu’es-tu, un vampire ?
— Non, un succube mais pour toi cela ne fera pas une grande différence.
La jeune femme se mit à jouir intensément, alors que Francis n’était à nouveau plus en capacité de réagir ou protester. Mais cette fois, au lieu de disparaître, elle resta et contempla le corps de son amant-victime défunt avec un brin de tristesse. Certains étaient si bons qu’elle regrettait qu’ils se consument si vite.



"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 3019
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur d'enfer

Message par Blahom le Mar 31 Juil 2018 - 21:54

J'ai apprécié ce texte bref et bien écrit.
Le seul reproche que l'on pourrait faire tient au format très court : l'ensemble aurait encore mieux fonctionné si tu avais pu décrire plus en détail la lente dégradation physique du héros.
Quant à la révélation finale, elle aurait été plus percutante si elle ne s'était pas effectuée sous forme de dialogue.
Un bon texte.



Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1503
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur d'enfer

Message par Amaranth le Mer 1 Aoû 2018 - 18:43

Le style est fluide et plaisant, j'ai apprécié ma lecture, mais le déroulé est trop rapide et l'intrigue assez classique, sans surprise. Mais un bon petit texte, ne t'inquiète pas pour cela !


Dernière édition par Amaranth le Mer 1 Aoû 2018 - 21:14, édité 1 fois


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 2000
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur d'enfer

Message par Cancereugène le Mer 1 Aoû 2018 - 21:12

C'est vraiment bon, surtout au début. Cette relation amoureuse rêvée (ou pas ?) est passionnante à suivre, pourtant le dénouement ne me satisfait pas totalement. Déjà, cette façon de "balancer" l'argument final m'a paru très mécanique, un dialogue et hop ! Je te dis qui je suis ! Quel intérêt a le ... de dire la vérité à sa victime ? Je pense comme Blahom que ce récit aurait mérité d'être développé, ce n'est pas une idée en "flash", l'émotion doit naître sur la durée, pas sur la "chute".
Cependant, c'est une très bonne proposition, je n'oublie pas les autres qualités du texte !
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2037
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur d'enfer

Message par FRançoise GRDR le Mer 1 Aoû 2018 - 22:39

Texte que j'ai lu avec grand intérêt, mais qui ne m'a pas surprise car j'ai assez vite deviné
Spoiler:
qu'il s'agissait d'un succube et que le jeune homme allait y passer
. Je me disais que la fin serait autre, elle me paraissait trop attendue… En fait, tu as suivi cette idée jusqu'au bout. Donc, malgré le déroulement impeccable de ton histoire, je reste déçue.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8061
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur d'enfer

Message par mormir le Ven 3 Aoû 2018 - 13:21

C'est un bon texte que tu nous offres là. Il y a certes quelques tournures améliorables, des répétitions ici et là, témoins d'un manque de temps de relecture. pourtant cela se lit vite et agréablement.

J'ai toutefois été déçu par la fin : comme Françoise, j'avais compris assez vite où tu voulais en venir et j'espérais une fin plus surprenante.

Mais merci à toi pour ce texte !


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2448
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur d'enfer

Message par Paladin le Sam 4 Aoû 2018 - 11:28

Je ne vais pas être non plus très original : on devine un peu trop vite, voire dés le départ, de quoi il retourne et ce qui va advenir. Il aurait fallu trouver une fin qui brise le coté prévisible et surprenne le lecteur.

Comme Blahom, je trouve que la révélation n'aurait pas due être comme ça dites en dialogue, mais plutôt amenée par des réflexions intérieures de la créature féminine : tu l'as un peu abordée dans les dernières phrases, c'est ça qu'il aurait fallu développer.

Je dirais aussi un peu comme pour Françoise : la scène se sexe au début est un peu trop "extérieure", elle manque un peu d'émotion.

Bon, mais on voit que ce texte a été écrit "à l'arrach'", comme tu dis, tu devrais le reprendre, il y a des choses pas mal qui mériteraient d'être retravaillées !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10470
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur d'enfer

Message par Perroccina le Dim 5 Aoû 2018 - 18:49

Merci de vos retours et cela m'a fait penser à une fin plus originale, tout en étoffant un peu la partie où Francis voit son état se délabrer.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 3019
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur d'enfer

Message par Tak le Mar 7 Aoû 2018 - 22:59

Je ne vais pas répéter tout ce qui a déjà été dit par mes petits camarades : je suis d'accord avec la plupart d'entre eux.
Si certains textes de ce concours ont une approche "classique", il y a toujours un élément de développement ou un petit truc qui leur permettent de rebondir à un moment ou un autre. Le problème ici, c'est qu'on devine quasiment dès les 1ères lignes où tu veux en venir et que rien ne vient sortir ton récit de ses rails prédéfinis. Donc oui, c'est assez prévisible et on ne doute pas un instant de l'issue "tragique" de la chose.

Après, l'écriture reste plaisante et certaines images sont plutôt jolies, mais honnêtement je dois avouer que j'ai eu un peu de mal à rentrer dans ce texte Perro, désolé.
Mais je prends quand même en compte l'aspect "à l"arrache" (j'avais écrit mon texte du précédent concours HS dans les mêmes conditions) et ton volontarisme. Ce n'est peut-être pas la meilleure participation de ce concours, mais tu as au moins le mérite d'avoir fait l'effort et d'avoir sorti quelque chose dans les temps.
Et juste pour ça, j'ai envie de te dire merci !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3388
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur d'enfer

Message par Perroccina le Sam 11 Aoû 2018 - 17:44

Merci Tak, je me doutais de ses faiblesses, mais effectivement j'ai manqué de temps pour développer une idée qui me paraissait plus originale.
Spoiler:
en fait je voulais que la succube tombe amoureuse de Francis et le transforme lui aussi en succube, mais bon cela m'a paru trop tiré par les cheveux et j'ai préféré rester dans le classique

Je verrai si j'ai le temps de vous proposer une vesion améliorée après le concours.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 3019
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur d'enfer

Message par Tobermory Hier à 16:13

Au début, c’est une sorte de délicieux
Spoiler:
conte érotique. (qui a dit que les histoires érotiques et porno étaient des contes de fée pour adultes ?) La visite de cette merveilleuse jeune femme, le flottement entre rêve et réalité, sont séduisants. Et le retournement tragique de la fin aurait pu être un électrochoc  jubilatoire pour le lecteur s’il n’était pas aussi rapide et explicatif et un peu téléphoné aussi, en particulier par le titre. Dommage, d’autant que le dernier paragraphe contient une idée intéressante, avec ce début d’humanisation du succube.
Mais il n’en reste pas moins que jusqu’au dialogue, ce texte est une très  jolie et très sensuelle lecture.
avatar
Tobermory
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 182
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 67
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaleur d'enfer

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum