Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Ombres

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Re: Ombres

Message par mormir le Lun 1 Oct 2018 - 8:28

Merci Amaranth pour ce lien.

Effectivement encore une superbe chronique ! On va dire que les ombres d'Elyranthe ont touché vraiment juste avec ce premier livre !!! Bravo !


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2571
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Catherine Robert le Lun 1 Oct 2018 - 8:59

Ce sont vos textes qui ont touché juste surtout. Nous avons juste essayé de leur donner un écrin à la hauteur de leur qualité.
Et merci pour ta chronique Murphy, superbe.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10161
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Raven le Lun 1 Oct 2018 - 11:02

Superbe chronique, Murphy ! Un grand merci à toi pour cet enthousiasme qui nous va droit au coeur ! C'est encore plus plaisant quand chaque texte est détaillé, merci pour le temps que tu y as consacré.


Quiconque lit la présente ligne ferait mieux de bosser sur le concours plutôt que de lire mes bêtises.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4824
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Murphy Myers le Lun 1 Oct 2018 - 12:15

Content que cette chronique plaise, même si elle ne rendra jamais assez honneur aux textes concernés (ni à l'objet en lui-même). Smile

@Amaranth, tu m'as devancé : j'ai repéré cette chronique hier soir en relayant la mienne sur Babelio (elle m'a volé la place de première chronique là-bas tongue ), je pensais revenir en parler aujourd'hui.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3283
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Raven le Lun 1 Oct 2018 - 13:17

Oui, comme vous l'avez remarqué, nous commençons à avoir des retours, et plutôt positifs, de surcroît ! J'avoue que ça me fait vraiment chaud au cœur : nous appréhendions les premiers retours, forcément, donc quand on voit qu'unanimement contenant et contenu sont salués, moi ça me fait frétiller ! C'est la preuve que nous sommes dans une bonne dynamique, que nous avons fait les choses bien, même si ça a pris le temps !

D'autres chroniques suivront, mais définitivement ce sont les premières qui marquent. Nous souhaitons rester dans l'optique qui est la nôtre depuis le début de l'aventure : publier peu (on aimerait aller plus vite, mais pour l'instant c'est matériellement impossible si nous souhaitons préserver aussi le plaisir de l'écriture à côté) mais publier de qualité.
Et ce n'est pas parce que nous publierons peu de titres par an que nous négligeons leur distribution : pour info (nous en reparlerons sur FB, mais nous préférons le faire ici d'abord), nous commençons à être pas mal référencés. Nous sommes évidemment dans la base Électre, sur la plateforme des nouveautés éditeurs de la BNF, dans le fichier national du livre (donc en accès dans la base de données de tous les libraires indépendants), mais aussi chez Chapitre, Decitre, Cultura (Leclerc), Amazon, le Furet du Nord et même en Belgique, chez Club.

Et aujourd'hui nous avons reçu notre premiere commande externe en provenance directe d'une librairie (avec la mention "commande urgente" Very Happy ). Honnêtement, je pense qu'on est sur la bonne voie. Pour ce qui est de notre présence physique en librairies, nous avons aussi commencé à essaimer, mais je vous laisserai le plaisir de découvrir les photos peu à peu sur FB, pour l'instant je vous laisse savourer les retours sur vos textes. Et ce qui nous plait, c'est qu'en fait chaque lecteur a des coups de cœur différents, ce qui est le gage d'une bonne anthologie de qualité homogène.


Quiconque lit la présente ligne ferait mieux de bosser sur le concours plutôt que de lire mes bêtises.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4824
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Zaroff le Lun 1 Oct 2018 - 18:05

Je viens de poster un petit billet sur mon compte FB. Avec photo prise dans ma bibliothèque kingienne. C'est un minimum !


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre groupe Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12943
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Paladin le Lun 1 Oct 2018 - 18:48

L'antho est présente sur Amazon, mais pour l'instant... Pas de stock !
Mon recueil y est annoncé, aussi, pour le 29 octobre...


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10817
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Raven le Lun 1 Oct 2018 - 20:39

Oui, ni de photo pour Amazon, je sais pas pourquoi, je dois renvoyer le tableur, il doit y avoir un truc qui cloche.
Par contre, ton recueil ne devrait pas y être annoncé, mdr ! Et la date officielle est le 1er novembre, je sais pas où ils ont chopé ce 29 octobre (même si ça change pas grand-chose).


Super, merci Zaroff ! Je vais aller voir ça de ce pas !


Quiconque lit la présente ligne ferait mieux de bosser sur le concours plutôt que de lire mes bêtises.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4824
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Paladin le Lun 1 Oct 2018 - 20:45

En tout cas, mon recueil sort dans la période d'Halloween, ce qui correspond bien, aux thèmes qu'il traite !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10817
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Tak le Lun 8 Oct 2018 - 22:05

Les "Ombres" d'Elyranthe !
L'intitulé même suscite la curiosité. De quoi s'agit-il au juste, quelles sont les forces en présence, quelle est la direction générale de la "chose" ? Impossible de le savoir, avant même d'avoir ouvert la première page. En revanche, sans ne rien savoir du contenu, on peut d'ores et déjà se faire une idée du contenant : l'objet est classe, il est beau et travaillé, dans sa présentation extérieure (magnifique couv', encore une fois) aussi bien que dans sa mise en page ou sa maquette. C'est du travail soigné, pas à dire, et ça donne d'autant plus envie de s'y plonger !

Pour le contexte et la petite "histoire" derrière, je dois dire que je suis sacrément fier et honoré d'être au sommaire de cette anthologie.
Car oui, il y a bien une histoire derrière. Celle de l’Écritoire des Ombres, forum fondé en 2011 par les illustres Zaroff et Paladin, désireux de créer un espace littéraire ou l'écriture et la bonne humeur se partageraient la mise au sein d'un espace convivial, bon enfant et studieux à la fois, ouvert à tous. Moi-même y ayant fait mes gammes et découvert par la même occasion nombre de plumes affûtées, je ne peux que le confirmer triplement :  cet Écritoire des Ombres est un véritable vivier de talents ! De fait, cette anthologie sobrement nommée "Ombres" réunit 19 auteurs de cette place forte de la SFFF pour compiler un petit échantillon de ce qu'on peut trouver de meilleur parmi ses plumes averties.
19 textes aux couleurs et aux tonalités toutes différentes, mais réussissant pourtant toutes à titiller notre curiosité et notre soif de bizarre, de violent, de grotesque, de tentaculaire, de décalé ou "d'ailleurs", pour nous emporter au final dans un maelstrom d'où ne surnagent que quelques bribes éparses ; tel un voile cacheté d'ombres de l'autre côté du miroir...

Comme d'autres avant moi l'ont souligné, il y a beaucoup de diversité dans ce menu, allant du format très court au format nouvelle "standard", mais la qualité étant au rendez-vous sur chacun des textes (et je tiens à le souligner encore une fois : pas de "moins bon" ici, juste une histoire de sensibilité personnelle), cela ne fait au final que renforcer la cohérence de la chose.
Passons maintenant au menu détaillé :

Monstres & Cie, de Silence :
Un délicieuse petite grenade à fragmentation sur l'envers des sociétés soi-disant « bien pensantes », qui s'oriente peu à peu vers une sorte de fable noire et satyrique, brossant le portrait de jolies petites familles finalement.. pas si « belles » à voir que ça.

Sept Heures a Disparu, de Catherine Robert :
L'un des textes de cette désormais fameuse auteure du plat pays, que j'ai probablement eu le plus de découvrir sur le moment. La dame semblait en cette période obnubilée par les questions de temporalité et nous avait brossé à la suite plusieurs petites perles, chacune en leur genre. De toutes celles-ci, Sept Heures est certainement l'une de celles qui m'a le plus marqué alors (et encore maintenant), car il y a ce gouffre, caché derrière un vernis de pseudo neutralité et qui révèle au fur et à mesure du récit d'inquiétantes fêlures ; une menace latente et incertaine rôdant aux lisières de notre quotidien si bien huilé...
J'ai en tous cas beaucoup apprécié l'atmosphère oppressante tissée autour de cette « anomalie » temporelle qui fait tout partir en sucette.
Un excellent texte.

Aquariophilie, de Lester L. Gore :
Un texte parfaitement calibré, dans l'esprit de l'hommage au Maître, tout en laissant en même temps la place pour y implanter les propres idées, revisitées, de son auteur. Comme à son habitude, Lester arrive rapidement en peu de pages à installer un mystère devenant peu à peu obsessionnel, jusqu'à un « dénouement » incertain où rien ne peut être joué d'avance. Les références sont là, clairement visibles, mais l'auteur arrive à déjouer les attentes ou les sentiments de « déjà-vu » en y insérant sa propre verve et ses propres idées.
En résulte une proposition magnifiquement classique et moderne à la fois, qu'on dévore d'autant plus facilement que le format resserré nous aide à nous y émerger sans perdre de temps : de la très belle ouvrage !

Claustrophobia, de Zaroff :
Quand il ne s'amuse pas à découper en rubik's cube des corps de nains contaminés au radium, le Comte Zaroff se plaît à revisiter d'autres territoires, disons, moins « borderline ». Parfois le bougre se tente au Polar, à la SF ou au Thriller, mais ici, sa lubie l'a porté vers les territoires de la névrose claustrophobique (comme l'indique si bien le titre), teintée d'une subtile pincée de Fantastique. Le résultat est à la fois terriblement incisif , efficace et ambigu dans ses effets, laissant un goût plus qu'amer en bouche...
Excellent essai, encore une fois.

Tuer la Mère, de Marie Latour :
Ici, on renoue avec un ton grinçant, mais horrifique à la fois. Une espèce de « comédie » trash où la figure de la mère remplacerait celle du zombie. Sur cette base, Marie Latour balaie d'un revers nonchalant toutes les « recettes » préétablies pour dresser sa propre toile, entre sordide et angoisse mordante, n'excluant pas une jolie louchée de second degré pervers, au passage.
Une petite mignardise doucereuse, dont l'on reprendrait volontiers une part !

Corpus Christi, de Francis Blähm :
Encore une fort belle plume, qui revisite le symbolisme christique de façon osée et inattendue à la fois. Pas le texte auquel j'ai été le plus sensible (mais il ne s'agit là que de mes préférences personnelles), mais il se lit cependant avec plaisir, grâce à la plume soignée et élégante de son auteur, ainsi qu'à une chute très réussie.
A découvrir, quoi qu'il en soit.

Les Masques de Carmina, de Henry Bé :
Probablement l'une des propositions qui m'ont le plus marqué de cette antho'. Celui-ci est pourtant l'un des « vieux » textes de Henry Bé, mais je l'ai découvert à cette occasion, dans un registre fantastique au mystère décadent et de "faste" antique qui lui donne finalement un caractère intemporel.
Le thème central est excellent et la plume toujours aussi fluide et mélodieuse de son auteur fait ici des merveilles. Certainement l'un de mes coups de cœur de l'antho'.

Vo(i)lages, de Francoise Grenier-Droesch :
La talentueuse et multi-casquettes Françoise Grenier-Droesch nous offre ici une jolie friandise aussi délectable que surprenante. On part d'abord d'un postulat érotico-voyeuriste pour partir ensuite sur tout à fait autre chose... mais je n'en dis pas plus pour ne déflorer le mystère. Gare aux apparences, ceci dit !
Originale et très sympathique proposition.

Piratages, de Cancereugène :
Encore un texte écrit à l'occasion d'un concours de l’Écritoire des Ombres, dont sont issus toutes les plumes de ce sommaire (je le rappelle, au cas où). Et certainement l'un des plus originaux et accrocheurs, à mon humble avis (il est humble, certes, mais ne regarde que moi). Cancereugène, sur un pitch simple et archi-balisé, nous entraîne dans un récit de hacking aux issues vertigineuses et au rythme endiablé.
Une véritable réussite !

Alice est Morte, de Murphy Myers :
Un très joli texte traitant du deuil familial, des lieux frappés par ces tragédies, mais toujours avec cette prose maline de l'auteur, qui aime à partir d'une idée à priori « banale » pour en décortiquer les rouages et les ré-assembler à sa façon. La chute est ainsi un modèle d'inventivité qui jette une lumière nouvelle sur le récit, comme le font les meilleurs textes du genre.
De plus, le format extrêmement court permet de le lire et relire rapidement, afin de le savourer à sa juste mesure sans avoir à y passer des plombes. Du très joli travail (encore) !

Who Owns the Night, de Dola Rosselet :
Wow !
En fait, il y aurait presque de quoi faire une novella ou un roman court avec tous les éléments de ce récit victorien aux accents fantastiques et ténébreux, à la fois « classiques » dans leurs influences et en même temps modernes et très personnels, car c'est bien le regard de l'auteure et sa façon de se les approprier qui en font la substance (et la richesse).
Je ne parlerais pas de l'intrigue elle-même, elle se révèle au fur et à mesure comme les meilleures histoires ou films du genre, mais en revanche je peux vous dire que la plume de Dola Rosselet, riche, vigoureuse et raffinée à la fois, suffit à lui donner un cachet propre et procure un véritable plaisir de lecture, dont l'impression générale persiste bien après le point final.
Une superbe atmosphère et une prose à l'avenant qui donne envie de se jeter d'urgence sur les autres œuvres de la dame ! (et ça tombe bien, son Chair et d'Encre figure toujours sur ma liste de prochains achats : après avoir lu ce texte, cela ne saurait trop tarder).

L'Arachnide de Tixchihuetzotl, d'Addirittura Khelgacbo :
Un très joli pastiche Lovecraftien, qui montre que son auteur au pseudonyme imprononçable connaît très bien son affaire. Tellement bien même qu'il m'a semblé manquer un petit quelque chose pour aller au-delà de la note d'intention. Attention, c'est tout de même très bien fait et je me suis pas ennuyé en lisant ce texte, mais j'y ai peut-être pris juste moins de plaisir que pour les textes précédents...
Ceci dit, la qualité est tout de même au rendez-vous et permettra aux amateurs du Maître de passer un bon moment, à la découverte d'une plante pas comme les autres...

La Mort à Mes Pieds, de Sarah Buschmann :
Certainement l'un de mes textes préférés du recueil. Celui-ci aborde sans fausse pudeur des thèmes de deuil, de maladie, de mort, transcendés par une plume puissante et viscérale. J'avais déjà adoré ce texte à la première lecture (encore à l'occasion d'un concours de l’Écritoire des Ombres), mais à la relecture c'est toujours aussi bon et maîtrisé.
Du très très beau travail.

L'Ecrivain, de Ky' :
Un texte que je ne connaissais pas, mais que j'ai pris grand plaisir à découvrir !
Un écrivain. La page blanche. L'enfer. Et tout ce qu'il peut y avoir entre ces trois notions. Sur un format très court, Ky' balance un drôle d'uppercut, aussi efficace que surprenant, par ses sujets autant que pour son exécution.  
Encore une fois, du joli travail et définitivement une jeune plume à suivre...

Trou de Ver, de Renaud Bernard :
Comment Renaud Bernard arrive-t-il à composer un monde aussi fouillé et original, en seulement quelques lignes ? Bon « quelques lignes », c'est vite dit, on est sur un format nouvelle classique, mais mine de rien, l'univers brossé ici et le concept central de cette épopée SF est sidérant de richesse et d'originalité. Pour ne rien gâcher, le style est au poil, travaillé et émaillé de très plaisantes tournures poétiques.
Bref, excellente proposition, qui fait honneur à cette anthologie décidément bourrée à craquer de talents en tous genres.

Le Corbillard Rose, Jean-Marc Mouiller :
Le livre maudit, revu et corrigé. Encore un récit qui m'a bien tapé dans l’œil aussi bien pour sa verve que pour les thèmes traités. Le ton général est plutôt noir, même si on sent l'ironie jamais très loin et le mélange de registres passe très bien, tant on est pris par l'intrigue. J'ai beaucoup aimé celui-ci aussi, même si je le connaissais déjà.
Un seul conseil : fuyez les rayonnages de livres enfants, votre vie et vos derniers restes de santé mentale sont en jeu !

Tranches de Vies, d'Edith Perro :
Un très bon récit SF/Anticipation, terrifiant par ses implications et glaçant dans sa mise en œuvre. Tout le texte est narré via des successions de dialogues et si au départ on est surpris par la forme, le fond ne tarde pas à faire sens et à nous vriller ainsi le cerveau à travers son horrifiant concept. Très jolie tranche d'inhumanité, donc : âmes sensibles, s'abstenir.

Le Vieux Roger, de Florence Barrier :
En plus d'être co-fondatrice de cette nouvelle et déjà renommée maison d'édition, Florence Barrier écrit également à ses heures perdues. Et sa prose est aussi rare que précieuse. Ici, elle nous livre en pâture le portrait d'un vieillard irascible et obnubilé par tous les petits « couacs » du quotidien, au sein de sa co-propriété. Le genre de voisin emmerdeur qu'on se plaît à imaginer sous les roues de notre voiture, juste pour savoir quel effet ça ferait... Mais le talent de la dame derrière ce récit est celui de nous rendre cet empêcheur de tourner en rond presque attachant, avec ses bons et mauvais côtés. Humain, en un mot, pour le m... euh non, pour le pire et pour le (moins) pire.
Le texte est ainsi très drôle, mordant, sarcastique ou plus acide selon les moments, mais jamais le sourire ne nous quitte à lecture de ces lignes, communicatif. Une petite perle d'humour grinçant, transcendé par son personnage principal, n'en rendant ainsi sa chute que plus jubilatoire encore.
Belle façon de terminer un recueil jubilatoire, lui aussi, que ce soit par sa qualité globale ou la diversité de ses plumes.

Car oui, il y a une grande richesse, ainsi qu'une incroyable diversité dans les textes sélectionnés ici, comme dans l'expression de ses auteurs. Fantastique pur jus, SF, Horreur, Humour noir, Pastiche, etc : il y en a pour tous les goûts !  
Pour le reste, inutile de le répéter en long, en large ou en travers : j'ai adoré cette anthologie et passé un excellent moment à découvrir ou redécouvrir ces auteurs avec qui j'ai la chance et l'honneur de régulièrement croiser le fer. Je ne répéterais pas mes louanges concernant le livre et sa présentation, mais vraiment c'est un plaisir de tenir un objet aussi soigné dans ses mains. Les dames derrière celui-ci (ainsi que le discret Bob Walraet) ont fourni un excellent boulot, tant sur le plan visuel qu'éditorial.
Bref, pour sa première publication, Les Ombres d'Elyranthe frappent un grand coup.
Les Ombres sont là, donc, vivantes, ténébreuses et magnifiques ! Il ne tient qu'à vous d'y plonger, pour y trouver le miroir de vos peurs et névroses inconscientes...

En un mot comme cent : longue vie aux Ombres d'Elyranthe !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3781
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Raven le Lun 8 Oct 2018 - 22:46

En un smiley comme en cent : :bis2:

Raven, corbeau qui n'en pense pas moins.


Quiconque lit la présente ligne ferait mieux de bosser sur le concours plutôt que de lire mes bêtises.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4824
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Paladin le Lun 8 Oct 2018 - 22:56

Merci Tak !
Tu as écris cette chronique pour ton blog ou Facebook ?


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10817
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Catherine Robert le Mar 9 Oct 2018 - 0:48

:bis2: Et puis c'est tout !


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10161
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Raven le Mer 10 Oct 2018 - 10:26

Est-ce qu'on la publie telle quelle sur la page FB ou y a-t-il un lien pour partager (je ne l'ai pas vue sur ta page) ?


Quiconque lit la présente ligne ferait mieux de bosser sur le concours plutôt que de lire mes bêtises.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4824
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Catherine Robert le Mer 10 Oct 2018 - 10:31

Perso, quand je dois relayer une critique qui vient de l’Écritoire, je clique droit sur le titre du message (donc pas le titre du topic, mais bien du message) et je copie l'adresse du lien. Ainsi, ceux qui viendront cliquer sur le relais Facebook atterriront directement sur la chronique et pas au début du topic.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10161
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ombres

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum