La Toile et l'épée

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La Toile et l'épée

Message par Raven le Lun 30 Avr 2018 - 18:45

Voici donc ma participation, un grand merci à KaliomLudo qui m'a autorisée à concourir avec malgré sa parution prochaine : il est certain que je ne finirai pas mon texte en cours d'ici demain soir, je n'ai pas pu le reprendre, trop de boulot en ce moment, et demain je ne pourrai pas bosser dessus.

Donc, La Toile et l'épée, 39.218 sec.

Merci d'avance pour vos lectures !

Edit : un autre lien pour ceux qui n'arrivent pas à télécharger :

La Toile et l'épée


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai enfin une page FB. Enfin, pas moi, juste Cornelia.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4127
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par Malossep le Ven 4 Mai 2018 - 12:02

Salut Raven,

D'abord, j'apprécie ton sens de la narration. J'apprécie aussi ton portrait d'un lycéen geek, drogué au jeu vidéo, avec une certaine tendresse.
De nombreuses scènes de la vie quotidienne avec ce léger décalage avec la réalité sont réussies, à la boulangerie, dans le métro.
J'ai trouvé le cheminement un peu prévisible à partir d'un certain moment, ainsi que la conclusion. Forcément quand on traite le thème du jeu et de la réalité... (J'ai bien aimé Ready Player One vu la semaine dernière). Quelques longueurs ressenties, sans que cela me gêne beaucoup.
avatar
Malossep
Apprenti égorgeur

Messages : 80
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par Raven le Sam 5 Mai 2018 - 11:18

Merci Malossep pour ta lecture ! Oui, comme tu dis, avec ce thème, on n'a pas trop le choix pour les fins alternatives, quoique, à la base, ce n'était pas tant la fin que je voulais mettre en exergue (puisque prévisible) mais plutôt le cheminement : l'ado qui trouve sa voie en dépit de ce qu'on aurait pu penser au départ (geek accro, nocivité supposée du jeu vidéo en général etc.), peu importe par quel biais.

Je viens de lire le résumé de Ready Player 1, ça me tente bien, merci du tuyau !

Merci d'avoir apprécié, en tout cas ! Et merci de ton commentaire.


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai enfin une page FB. Enfin, pas moi, juste Cornelia.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4127
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par Tobermory le Ven 11 Mai 2018 - 10:43

J’ai lu ce récit initiatique avec beaucoup de plaisir,
Spoiler:
d’autant plus qu’il est en partie dans le même registre que le mien, les passerelles entre réalité et fiction.
Un monde d’HF dans lequel on se sent en pays de connaissance, même moi qui pratique très peu ce genre. Les efforts de Lionel pour transposer dans la vie, et en mode mineur, les actes héroïques du paladin du jeu sont savoureux et bien décrits.
Il y a un agréable côté conte dans ce texte, avec notamment le personnage de la vieille Emma, qui aide le héros ( question : pourquoi a-t-elle choisi de l’aider, lui ? A cause de sa lutte contre les incivilités des emmerdeurs ?)
Seul reproche, à part la fin prévisible, c’est que je trouve que l’accès à l’autre monde, ou plutôt la faculté de passer d l’un à l’autre, était obtenu trop facilement. Sûrement parce que j’avais en tête la vision du schéma classique des contes avec les épreuves que doit surmonter le héros.

Le style est naturel est fluide, ça se lit tout seul.

Une remarque de détail : Ses pupilles s'étaient comme étrécies. Pourquoi pas simplement s'étaient étrécies. Raison d’euphonie ?
avatar
Tobermory
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 148
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 66
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par Raven le Ven 11 Mai 2018 - 11:58

Merci beaucoup Tobermory ! J'apprécie le fait que tu sois entré facilement, même en ne "pratiquant" pas le genre (je suis moi-même très pratiquante, à ce niveau-là, donc j'ai tenté de ne pas rendre le truc trop hermétique aux non-familiers, mais il n'est pas toujours évident de discerner la frontière entre juste et trop).
Spoiler:
Pourquoi elle l'a choisi, lui, et pas un autre ? Pour plusieurs raisons, je dirais : le jeu est plus qu'un jeu, pour lui, puisqu'il essaie de transposer ces valeurs dans la vie réelle. J'y vois une sorte de cœur pur, un élu : le thème de l'AT pour lequel ce texte a été écrit était "chevalier errant" : j'ai voulu en faire une sorte de Galaad. Elle ne le choisit pas, en fait, elle distingue son unicité parmi tant d'autres.

Oui, c'est possible, peut-être un peu trop facile, le passage. Et pourtant, il a déjà dû faire ses preuves, et il va devoir continuer, tout est encore à faire.

Pour ce qui est du "comme", oui, bien vu^^ Je lis mes textes à voix haute et je trouvais ce  "cétététréci" super moche ! Laughing Et pourtant, "comme" fait partie des tics de langage que je traque, j'ai tendance à un peu trop l'utiliser, donc je fais toujours un ctrl+F pour en supprimer un max, mais là pas le choix, même si techniquement ça n'apporte rien de plus.

Merci beaucoup pour ton commentaire !


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai enfin une page FB. Enfin, pas moi, juste Cornelia.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4127
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par Perroccina le Sam 12 Mai 2018 - 16:51

Excellente histoire : d'abord l'accroche avec le jeu plonge dans une ambiance fantasy sympathique. Ensuite le passage à la boulangerie m'a d'abord rappelé le récit d'enfance de K2, mais dès que tu présente la petite manie de Lionel, le personnage prend de l'ampleur. La vieille dame est enigmatique à souhait. Certes on s'attend un peu à la chute mais ce n'est pas trop gênant. C'est bien écrit, fluide, on pourrait y greffer une suite (ça serait pas de refus). Le meilleur texte pour moi jusqu'à présent.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2971
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par Paladin le Dim 13 Mai 2018 - 10:50

Je ne suis pas étonné, encore une fois, que ce texte ait été retenu pour l'AT sur les chevaliers : tu as trouvé une façon originale de le traiter, de façon décalée. Et bien que je n'ai aucune expérience des jeux vidéos, en ligne ou pas (Domaine qui manque vraiment à ma culture, mais déjà que je passe trop de temps devant mon ordi, je dois faire des choix !) je suis bien entré dans ton histoire.
J'ai eu juste moi aussi une petite impression de longueur dans les descriptions des réactions en chaîne provoquées par Lionel, mais ça ne dure pas !
Et puis comment ne pouvais-je pas être sensible à une histoire de paladin geek, avec en plus une "vieille Emma" (Emma est la prénom de ma mère, qui va bientôt fêter ses 88 ans, inch Allah)
... Et je note que tu aimes bien replacer des noms de stations de métro fantômes, dans tes histoires fantastiques aussi ! Wink


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10280
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par Cancereugène le Dim 13 Mai 2018 - 13:13

Une nouvelle fois, je vais faire les éloges de ton art, chère Raven !
En effet, mis à part des compliments, je n'ai pas grand-chose à dire sur ce texte.
Dès le départ, tu m'as embarqué dans cette histoire de réalité virtuelle, ou plutôt de virtuelle réalité. Mine de rien, tu pars d'une base mille fois explorée pour en proposer quelque chose de neuf, et surtout de personnel. J'ai lu plus haut que la fin était prévisible... mouais, si on veut. Moi j'y vois un joli pied-de-nez à ce qu'on aurait pu s'attendre, un message du style (comme d'hab') : le virtuel c'est mal, la réalité, c'est bien. Toi, tu les mets tous les deux au même niveau, c'est déjà très fort !
Je le dis à chaque fois, mais il est bon de le répéter, le style est impeccable, la forme hyper soignée (on sent que tu es une acharnée de l'orthographe !)
Allez, un petit reproche pour éviter de sombrer dans le trop mielleux. Emma aurait pu avoir une personnalité plus affirmée. Je la trouve un peu terne pour un oracle. Quitte à en faire une vieille, même si les vieux, c'est mystérieux à la base (!), autant lui offrir un rôle à sa mesure ! Pas forcément tatie Danielle, mais bon, quelque chose de plus relevé, peut-être. Mais je dis ça...
Bravo pour ce récit, normal qu'il soit accepté !


Dernière édition par Cancereugène le Lun 14 Mai 2018 - 18:51, édité 1 fois
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1987
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par Raven le Lun 14 Mai 2018 - 16:15

@Perro : merci à toi, ça fait carrément plaisir ! J'écris pas trop de fantasy en général, mais j'y ai pris du plaisir !

@Pala : J'ai eu un peu peur d'être trop "dedans" pour le côté MMORPG, je voulais à la fois retranscrire le côté plaisir mais sans que ça soit too much pour les non-adeptes, ni trop hermétique. Et comme j'ai été accro durant des décennies, il n'est pas facile de trouver un juste milieu.
Mdr, oui Paladin + Emma, coïncidence car la vieille Emma est un PNJ réel de WoW
Spoiler:
. D'ailleurs, pour ceux qui ne connaissent pas, mon texte se passe dans WoW (version vanilla, nostalgie oblige). C'était pour moi une façon de faire un lien "réel" entre le virtuel et le réel. Idem pour les stations fantômes (tu as bonne mémoire) : ça faisait un moment que j'avais envie de les utiliser, et dans le porno j'étais pas satisfaite, aucun intérêt, là elles prennent déjà une dimension différente. Là aussi, un moyen de lier réel et irréel.

@ Cancer : ah, mais tu gâches tout ! J'étais déjà en train de me vautrer dans le mielleux comme un petit cochon dans la gadoue ! Une base 1000 fois explorée, comme tu dis, mais c'est la 1ère fois pour moi, donc ça gardait tout de même son côté exotique puisque c'était tout nouveau, et tant mieux si c'est l'impression que tu en as tiré.
C'est marrant, je n'avais même pas réfléchi au fait que mettre les deux plans au même niveau était si "original" : ça m'a semblé juste logique, car je ne considère pas le jeu comme "mal", la virtualité étant de mon point de vue un gros +, au contraire (en plus d'être accro aux jeux vidéos, j'ai pratiqué les tout premiers ARG et je me pâme devant le Rift 360).
Merci pour les remarques sur le style/orth, oui ça fait plaisir ! (là, j'ai les chevilles qui vont exploser).
Puisqu'on parle de Kaamelott (^^), en fait j'ai constamment gardé à l'esprit la matière arthurienne : ici, la vieille est abordée comme un simple passeur. Elle n'a pas réellement d'utilité dans l'aventure, elle en est seulement le déclencheur, à l'image des ermites/vieux/demoiselles/nains que le chevalier croise sur son chemin en quête d'aventure. Ils sont posés là pour indiquer la direction, mais c'est tout, leur rôle ne va pas plus loin. Évidemment, c'est bien différent dans la litt. contemporaine, dans la mesure où chaque personnage est censé avoir un rôle et pas seulement être un outil dans l'histoire. Ici,  après avoir repéré le chevalier avec le plus de potentiel, elle se contente de lever le voile sur les possibilités, mais son rôle ne va pas plus loin, le reste c'est son aventure à lui. C'était un peu ma façon de faire écho au chevalier classique.


Merci à vous 3 pour ces commentaires bien agréables et hyper détaillés !


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai enfin une page FB. Enfin, pas moi, juste Cornelia.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4127
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par paulux le Jeu 17 Mai 2018 - 20:26

Un très bon texte, BRAVO ! Ayant suivi une formation de Game Design, tout ce qui touche aux jeux me passionne, encore plus quand ça se retrouve dans une bonne histoire... Pour l'instant, je te place sans problème dans mon peloton de tête Cool
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 669
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par Raven le Ven 18 Mai 2018 - 11:37

Merci beaucoup Paulux ! Bon, je n'ai retenu que bla-bla-bla BRAVO bla-bla-bla :mrgreen:
Ceci dit, oui, j'espérais à la fois ne pas éjecter les non-gamers ET emporter l'adhésion des gamers, ce qui me semblait un délicat équilibre à créer, donc merci d'apporter ta voix du côté jeu !


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai enfin une page FB. Enfin, pas moi, juste Cornelia.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4127
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par lester l gore le Ven 18 Mai 2018 - 17:30

Voilà une très bonne histoire, menée avec malice et un brin d’humour, qui ne donne pas de leçon ou de jugement, un récit fantastique à la lisière de plusieurs genres qui, s’il ne recèle pas de grosse surprise, fait partie du genre d’histoires que j’aime lire. Bien joué, Corbeau !

avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2071
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par FRançoise GRDR le Ven 18 Mai 2018 - 17:43

Si j'ai apprécié ton écriture et idée originale, je fais partie de ceux qui restent sur le côté car pas gameuse du tout et ces univers de jeu ne m'attirent pas. Et encore moins l'univers médiéval. Le début a été très dur pour moi à lire, question immersion... Je n'arrivais à me raccrocher à rien de connu (pour moi). J'étais comme en apnée.
Lorsque Lyonel / Lionel émerge dans sa réalité d'enfant, j'ai respiré et bien aimé. Tu nous réserves toujours pas mal de détails savoureux... J'ai moins aimé ses actions contre certains passagers du métro (comment peut-il savoir que ces gens détestables pour lui, le sont vraiment pour tout le monde ?).
Par contre l'idée que tout n'est qu'une question de point de vue est passionnante.
Voilà, un peu mitigée sur le découpage en alternance avec le monde réel et celui du jeu. Je perds facilement le fil, mais tu as réussi à me convaincre que tu es une sacrée magicienne des mots et des ambiances.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7986
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par Raven le Sam 19 Mai 2018 - 0:29

Ah, il fallait bien que ce texte laisse des lecteurs sur le côté, et je comprends, surtout si j'ai fait un super combo jeu+médiéval, pile les deux trucs qui t'attirent pas Laughing Au moins, les passages plus réalistes t'ont permis de tenir le fil.

Pour ce qui est des gens "détestables", dans le métro en particulier, ceux qui le sont pour les uns le sont pour tous : les situations que j'ai décrites (pour les avoir vécues, comme la plupart des usagers des transports en commun) relèvent du manque de savoir-vivre basique, et le savoir-vivre est une notion qui devrait être commune (genre rester assis sans se soucier des personnes âgées ou enceintes qui doivent se tenir debout malgré les cahots, écouter de la musique tellement fort que tout le monde se voit contraint de l'écouter aussi, etc.).


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai enfin une page FB. Enfin, pas moi, juste Cornelia.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4127
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par mormir le Sam 19 Mai 2018 - 13:01

Superbe ! Décidément, plus j'avance dans mes lectures, plus je me dis que comme d'hab le classement va être coton !

J'ai adoré ton histoire qui m'a tenu en haleine presque jusqu'à la fin. Le style est excellent, je n'ai pas ressenti de longueur car la minutie des enchaînements est nécessaire, l'histoire est originale bien que le thème soit classique. Du presque tout bon à mes yeux.

Presque car la fin m'a déçu. Elle est trop simple à mon goût, trop prévisible et sans surprise. Dommage car je bavais presque en attendant de savoir où tu voulais en venir.

L'ensemble en fait l'un de mes textes préférés à ce jour, mais il m'en reste encore 6...

Merci à toi pour cette lecture sympa.

PS : je joue justement en ce moment à WOW de temps en temps, surtout lorsque mes douleurs me bloquent dans mon fauteuil ou sur mon lit.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2334
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Toile et l'épée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum