Boulevard des Ormes

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Boulevard des Ormes

Message par Tak le Ven 27 Avr 2018 - 20:25

Bon ça fait chier, j'ai pas réussi à passer par fichier-pdf (c'est devenu payant maintenant ? j'hallucine... ou alors je n'ai pas tout pas compris), du coup j'ai fait avec c-joint, mais ne connaissant pas du tout cette plate-forme je sais pas ce que ça va donner...
Dites-moi si y'a un soucis, j'essaierais de me démerder.

Et pour parler du texte en lui-même :
Je vous ai déjà fait part de mes échecs successifs sur mon texte en cours (et ça me fait franchement mal de pas en être arrivé au bout dans les délais impartis), du coup j'ai préféré opté pour un texte "inédit" qui dormait sur mon disque depuis l'année dernière. Je lui ai rajouté quelques trucs ici et là, mais dans le fond je n'ai pas changé grand-chose car c'était un texte plutôt "brut" et j'ai voulu préserver cet aspect-là, plutôt que de broder dans du vent.
8 pages, 17 000 signes et des brouettes (pour du Tak c'est court, mais c'était ça où un pavé imbuvable de 50 pages lol). Donc, voilà la chose :

https://www.cjoint.com/c/HDBspc00Ycr


Merci d'avance à vous pour les lectures, commentaires, conseils et autres démembrements de circonstance Smile


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3657
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par Paladin le Ven 27 Avr 2018 - 21:43

Comment ça, fichier-PDF, payant ?


Fichier-PDF a écrit:L'hébergement de vos fichiers est entièrement gratuit, sans inscription, sans abonnement, et sans limite de durée!

Par contre, je crois que c-joint, c'est limité dans le temps !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10646
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par Tak le Sam 28 Avr 2018 - 0:33

Bah je sais pas si ça vient d'un bug de mon antiriv', de mon os, d'Adblock ou quoi, mais dans tous les cas je n'ai plus du tout accès au site (c'est d'ailleurs bien la 1e fois que ça me fait ça). Du coup, je suis obligé de passer ailleurs...

Mais si t'as un conseil ou une "astuce", je suis preneur, Pala !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3657
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par Paladin le Sam 28 Avr 2018 - 10:47

Tu utilise quel navigateur ?
Je me souviens que dans le temps, quelqu'un avait eu ce genre de problème en utilisant Explorer, mais ça marchait très bien avec Chrome.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10646
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par Perroccina le Sam 28 Avr 2018 - 20:50

Pas eu de difficultés non plus avec fichier pdf.fr, hormis pour une utilisation sur ipad. Et au cas où c-joint soit en temps limité, j'ai téléchargé. Je lis ça dans le week-end.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 3069
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par Tak le Sam 28 Avr 2018 - 21:38

Paladin a écrit:Tu utilise quel navigateur  ?
Je me souviens que dans le temps, quelqu'un avait eu ce genre de problème en utilisant Explorer, mais ça marchait très bien avec Chrome.

Ben justement, ayant connu ce genre de problèmes par le passé, je n'utilise plus du tout ie et me connecte sur sur Chrome. Mais pas moyen, à chaque fois je tombe sur une page commerciale pourrie d'acrobat reader qui me demande soit d'acheter la dernière version, soit... bah de l'acheter. Et même avec mes dernières versions mises à jour, je ne retrouve pas fichier.pdf dans mon moteur de recherche.
Si quelqu'un a une adresse "valide", je suis preneur !

Merci Perro, si ça fait toujours chier avec fichier pdf, j'essaierais au moins de garder ce lien-ci valide.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3657
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par mémoiredutemps le Sam 28 Avr 2018 - 22:01

Ton problème vient peut-être d'un méchant malware (utilise malwarebytes pour vérifier) ou à l'inverse ton antivirus est paramétré pour que tu n'ailles pas sur des sites douteux et alors le site détectant la protection te refuse (j'ai eu ce problème avec avira sur mon ancien PC)


Auteure de "La Verge Noire" chez ÉLP Éditeur http://www.elpediteur.com/auteurs/memtemps/2015_vergenoire.html
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon).
Administratrice du forum de bêta-lecture http://imperialdreamer.forumotion.com/
avatar
mémoiredutemps
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 179
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire

https://www.facebook.com/Memoria-Temporis-La-Verge-Noire-6290503

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par Perroccina le Lun 30 Avr 2018 - 20:39

Humph ! Ai-je dis à la lecture de ce texte avec l'impression d'avoir pris un direct dans l'estomac. J'avoue que je ne m'attendais pas du tout à ça.
Spoiler:
le thème du justicier qui palie les insuffisances de la justice, pourquoi pas, mais j'ai eu de mal à croire à tes personnages et d'une façon générale à entrer dans l'histoire. Pourquoi cette violence sans un mot pour le pédophile ?
Le départ, avec son écriture agréable et la rencontre un peu à la James Bond est assez accrocheur, mais la suite est totalement en rupture. Ton assassin est juste un professionnel, il m'aurait paru plus crédible s'il y avait pris du plaisir.
C'est un texte très bien écrit mais pour moi l'histoire est en rupture avec l'écriture et si le thème est intéressant pour moi il y a des faiblesses. Désolée de n'avoir pas davantage accroché.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 3069
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par FRançoise GRDR le Lun 7 Mai 2018 - 23:03

Voilà un texte qui aborde le thème de la justice au travers d'une sorte de professionnel de la torture sur des personnes qu'on lui remet, d'abord le dossier du type ; ensuite le justicier payé va enlever, ici, le pédophile,  pour lui faire subir les pires souffrances.
OK, mais le commanditaire est-il honnête ? Quels sont ses motifs à part déguster des parties corporelles ?
Je trouve que ce n' est pas assez développé et du coup je n'ai pas adhéré à la mise à mort gratuite ou alors il ne fallait pas d'intermédiaire entre le supplicié et le justicier (qui deviendrait autre chose, un psychopathe ou homme ordinaire voulant se venger- un père ayant des doutes, le surveillant depuis un certain temps- un collègue).  
En l'état il me manque des éléments pour que je puisse entrer dans l'histoire.
Passages où le justicier s'acharne plutôt bien prenant.
Ton texte demanderait à être repensé.


Dernière édition par FRançoise GRDR le Mar 29 Mai 2018 - 17:00, édité 1 fois
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8156
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par Tak le Mer 9 Mai 2018 - 20:08

Merci pour vos lectures mesdames !

Perro : Je comprends ton point de vue, mais justement je ne voulais pas (trop) rentrer dans les clichés, avec le psychopathe de service qui pète jubile en massacrant sa victime. Au contraire, je trouvais l'approche du mec anonyme et inexpressif plus en accord avec l'approche que je voulais donner au texte.
Pour moi, celui-ci était plus du domaine de l'humour noir, avec ces échanges plein de sous-entendus et ce bouffeur de bidoche dont on se demande d'où il sort (avec la petite "chute" de la fin qui va bien).
Mais apparemment, mon intention a été mal comprise...

Françoise : J'ai bien conscience que ça manque un peu de "liant", mais mon but était surtout de sortir un texte bref et "explosif", sans chercher à créer artificiellement du contenu. Comme je disais plus haut, c'était surtout l'histoire d'un mec
Spoiler:
buttant des crapules pour le compte d'un flic un peu dépassé. Tu me demandes "quels sont ses motifs, à part déguster des parties corporelles ?" c'est expliqué dans le dernier paragraphe : il veut juste débarrasser les rues de sa ville de la vermine passant entre les mailles des filets. Ni plus ni moins. Mais j'aime bien le fait qu'il soit assez tordu pour s'adonner à ce genre de "penchants", tout en sachant qu'il fraie avec un dangereux tortionnaire : je voulais poser une certaine ambiguïté au niveau des personnages, l'un comme l'autre, quel que soit le côté de la loi où ils se trouvent.
Mais encore une fois, peut-être mon récit n'est-il pas allé au-delà de sa note d'intention ; certainement manque-t-il un brin de développement sur certains points...
Ceci dit et au risque de me répéter, je ne voulais pas broder pour du vent, là où l'expression brute de ce texte me semblait aller avec son fond : quelque chose de court et percutant, avec un brin d'humour noir - voire un peu glauque sur les bords.

J'ai écrit ce texte à une période où je voulais explorer certaines thématiques plus sombres (j'ai écrit Tor à peu près à la même période et je voulais rester dans ce style, mais sans apport de fantastique cette fois-ci) et sans en tartiner des blocs non plus, car cela aurait à mon avis amoindri l'impact de ce texte.
Mais ça m'empêche pas de prendre bonne note de toutes vos remarques et m'en servirais sûrement pour le retoucher ultérieurement.

Encore une fois, merci à vous Wink


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3657
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par Cancereugène le Sam 12 Mai 2018 - 17:57

Vais-je reprocher à un récit de mettre en scène un bourreau et une victime ligotée sur une chaise ? Moi qui ait décrit cette situation 124558 fois (ou presque) ?
Ben oui.
Désolé, Tak, déjà, rien que sur ce principe, j'ai une impression de déjà-lu.
Mais après tout, pourquoi pas.
Ce récit semble reposer sur le côté "torture", là aussi, pourquoi pas. Sauf que je n'ai pas été totalement convaincu non plus.
Par contre, les finalités de l'histoire, ça, j'ai bien accroché. Je m'explique...

Plus de détails:
Parce que, au final, on a une intrigue assez simple, avec des passages assez convenus (bourreau/victime, commanditaire/exécuteur) mais qui fait échos au thriller, au gore, et au cannibalisme (ce dernier n'étant pas forcément gore) Ce qui au début paraît être un prétexte pour s'étendre sur une longue scène de torture un peu gratuite, avec les descriptions dégueus qui conviennent, trouve une explication un peu plus réjouissante - du moins à mes yeux. L'exécuteur bouffe ses victimes, quelle bonne idée !
Le petite côté "Dexter" n'est pas dégueu.
Les détails sympas (le sandwich au début) se trouvent mis en valeur par l'intrigue finale (on devine ce qu'il y a avait dans le sandwich du début)
La relation commanditaire/exécuteur est fort bien mise en valeur. J'ai d'autant plus apprécié que les deux hommes se connaissent et pas seulement pour le travail demandé. L'un sait que l'autre est commissaire, et l'autre sait que l'un bouffe ses victimes (et semble trouver ça très naturel, d'ailleurs !)
Bref, du tout bon pour tout ça.
La scène de torture, outre son aspect très cliché, ne m'a pas totalement transporté, à cause d'un certain manque de punch, d'impact. Déjà, je pense que tu aurais pu parvenir à tes fins sans user de ce schéma trop souvent employé. L'exécution aurait pu être plus ludique, plus drôle ou plus cruelle. En tout cas, s'il y a une partie à revoir, à mon sens, dans le fond comme dans la forme, c'est celle-ci.
Certaines tournures ou emplois de vocabulaire font baisser la tension. Par exemple : Cet homme - forcément un cinglé - le tenait en otage. Je pense qu'on avait compris la situation, et la référence à la folie du personnage, alors que le lecteur connaît les tenants de cette situation, n'apporte rien. J'aurais sans doute préféré que tu plonges ton personnage dans l'incompréhension la plus totale et nous fasse ressentir son effroi, plutôt que ce froid jugement, qui pour ma part, fait chuter le tensiomètre.
"Il referma la fenêtre sur son drame à venir : "sur son drame à venir ?" - à mon avis, on a compris qu'il y aurait du grabuge dans la rue, pas la peine d'utiliser cette tournure étrange.
"reprit l'homme en retrouvant son captif" : tournure un peu lourde, d'autant que l'exécuteur ne s'est pas vraiment absenté.
"travail minutieux et de longue haleine" : à mon avis, ajouter cela alors que tu es justement en train de décrire la situation, fait double-emploi. J'ai eu le sentiment que tu en avais marre de cette scène et que tu l'accélérais d'un coup pour la conclure.
"orfèvre de la souffrance", "secret ivoirin", "tapis pourpre sur fond de chair meurtrie" : les tournures me paraissent un peu too-much.
Je ne sais pas si je suis injuste avec ces remarques, mais la scène ne m'a paru ni douloureuse, ni inventive, et c'est dommage. Tu pourrais faire beaucoup mieux, j'en suis certain.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2100
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 45
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par lester l gore le Mar 15 Mai 2018 - 17:30

J’aime bien, ça se lit vite et bien, la technique est bonne (juste cette faute abominable : « tâche » pour « tache »), et ça nous sort un peu du domaine « SFF ». Le format limité t’a peut-être empêché de développer à fond, mais la mécanique fonctionne, avec l’indice du début et la révélation gastronomique finale. Personnellement, j’ai apprécié l’humour noir et non-conformiste de ce récit, bien joué Tak !
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2130
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par Paladin le Mar 15 Mai 2018 - 19:49

Cancereugene a en gros dit ce que je pense aussi : je n'ai pas accroché plus que ça : la scène de torture qui constitue la plus grande partie de l'histoire ne me provoque pas d'émotions, ni horrifiée ni d'excitation perverse, par contre l'idée du cannibalisme est bonne !
Excuse-moi si je suis un peu sec, ça n'a rien à voir avec toi ou ton texte, c'est que je suis sur Paris avec mon iPhone et que je maîtrise mal ...


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10646
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par paulux le Mer 16 Mai 2018 - 22:17

Désolé Tak, je n'ai pas trop accroché. Le texte ne me semble pas assez travaillé, corrigé, etc... Oui la partie centrale est plutôt bien foutu, sans que cela suffise.

J'ai particulièrement buté vers la fin, sur l'alternance entre les deux personnages, on s'y perd un peu, à ne plus savoir qui parle, qui pense quoi. J'avais ainsi l'impression d'être resté avec le commissaire qui réfléchissait au bienfait de purger la ville (ce qui paraîtrait normal pour sa fonction), alors que visiblement on se retrouve en fait avec le bourreau, qui finit par se demander quelle partie il devra ramener ?!

Bref, à mon sens, ce n'est pas assez abouti, désolé scratch
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 711
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 41
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par mormir le Ven 18 Mai 2018 - 21:19

Beurk ! Encore une scène de torture d'un pauvre malheureux pourri jusqu'à la moelle Smile
Moi j'aime pas les scènes de torture, même quand c'est pour éliminer des méchants pas beaux !

Plus sérieusement, je n'ai pas eu l'impression d'avoir lu 100 fois ce type de textes car je n'en lis que peu. L'idée de mélanger épuration-torture-gastronomie est intéressante, mais à mon sens pas assez développée ici.

Reste une écriture d'assez belle facture.

Je ne peux pas dire que j'ai beaucoup aimé lire ce texte, ni qu'il m'a capté. Mais il a des qualités et de l'originalité.

Merci à toi pour cette lecture


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2542
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Boulevard des Ormes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum