Comédie romantique

Aller en bas

Comédie romantique

Message par Martin- le Jeu 19 Avr 2018 - 6:10

Coucou les zouzous, ceci est le premier jet d'un truc que j'ai écrit il y a quelques mois (années même je crois en fait...) je vous le partage en attendant de retravailler dessus, juste pour voir si il y a des choses qui vous parlent un peu.



Tu as le souffle court mais ton regard en dit long.
Je ramasse ma cigarette et embrase une allumette dont la chaleur me semble infime tant ma joue me brûle. Une larme roule sur la tienne, suivie d'une légère averse estivale.
Le ciel s'obscurcit comme un écran, prêt à accueillir le générique de fin.

Flash-baffe.

Tout semblait limpide au début, non ?
Pas de paperasse, pas de préavis.
Nous ne nous étions fait aucune promesse sinon celle de ne pas nous enchainer. Pour être sincère, je me souviens mieux de l'emplacement de tes grains de beauté que de ton adresse.  
Nous nous enivrions de simplicité et de légèreté. Nous prenions de la hauteur et ne faisions escale que pour satisfaire notre curiosité, nos désirs de chair et notre faim de pulpe.
Pourquoi ne nous aimons-nous pas ?
Je me suis souvent posé cette question à l'époque, mais je noyais aussitôt cette idée... Façon Bukowski.  

Tout semblait plus simple, il y a peu, non ?
Non.
Je préparais mon grand départ, ma grande évasion... J'étais en guerre contre une puissance qui me submergeait mais parvenais à négocier des trêves dès lors que le terrain neutre de ta chambre m'était permis.
Pourtant, tu t'accrochais à mon bras, tu voulais aller à Florence et t'allonger sous les étoiles avec moi. Tu disais qu'il fallait que je t'emmène avec moi, que nous pourrions vivre de nouvelles aventures.
Pourquoi ne voulais-je plus t'aimer ?
Je ne me suis pas vraiment posé la question, en attendant de quitter cette ville, je regardais les jours s'en aller comme des chevaux sauvages dans les collines.

Claque de fin, scène finale.
Épilogue.

Il est bientôt cinq heures et nous écrasons nos dernières cigarettes. Si ma confession t'a apaisée, tu tournes les talons avec une certaine fureur, m'abandonnant à la lumière pâle d'un soleil engourdi.
Je me remémore ces matins d'hiver, et l'aube que j'attendais pour m'enfuir en sautant la grille de ton jardin, sans emporter ta vie au loin.
Cette fois encore, je n'emporterais que la mienne.


Dernière édition par Martin- le Lun 23 Avr 2018 - 16:56, édité 1 fois


Whatever happens, happens...
avatar
Martin-
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 126
Date d'inscription : 12/11/2015
Age : 21
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comédie romantique

Message par Raven le Jeu 19 Avr 2018 - 13:51

Bon, moi je me dis que le gars qui poste à 6h du mat' mérite qu'on lise sa prose Laughing

J'ai lu un peu vite, du coup j'ai dû reprendre au début, et c'est là que j'ai capté réellement le "flash-baffe" et la cigarette à terre. Le titre est super bien trouvé, ça souligne encore plus le côté cynique de la situation. Non, une chouette petite scène qui se laisse bien lire. Juste relevé un s en trop ("t'as" apaisée), sinon rien de plus à dire, c'est criant de réalisme.


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai enfin une page FB. Enfin, pas moi, juste Cornelia.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4127
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comédie romantique

Message par Martin- le Lun 23 Avr 2018 - 17:02

Merci, Raven !
Je suis content que l'éffet cinéma fonctionne à peu près. C'est un texte que j'avais dans un coin depuis un moment et je le trouvais un peu vide et pas très intéressant.

Du coup j'ai essayé un truc un peu nouveau, moins lyrique et plus dans la veine de ce bon vieux Charles Bukowski à qui je fais référence. J'aime bien l'atmosphère de ses texte, l'ambiance whisky-cigarettes des années 60 aux US.
J'adore l'univers de ce mec là, le mélange de tragique et de comique, le cynisme aussi, il était fort pour ça !

J'aimerais encore retravailler quelques éléments, je trouve le style toujours un petti peu pauvre, malgré ça.


Whatever happens, happens...
avatar
Martin-
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 126
Date d'inscription : 12/11/2015
Age : 21
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comédie romantique

Message par Tak le Mer 25 Avr 2018 - 17:35

Moi aussi j'ai passé un bon moment en te lisant Martin.
Ça sent les pseudo promesses non tenues et les coucheries façon "sans lendemain" pas si anodines que ça. Il y a effectivement du cynisme et un brin de désillusion là-dedans, mais le rythme est bon et si certains effets pourraient être décuplés, l'ensemble se lit malgré tout avec plaisir.

On te vois pas souvent par ici Martin, mais ta plume est toujours affûtée, dans tous les cas.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3268
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comédie romantique

Message par Martin- le Sam 28 Avr 2018 - 2:05

Hé ! Merci pour les compliments, Tak !
Je vais essayer de venir plus régulièrement, je suis au chom-du pour l'instant, j'ai plus d'excuse !

C'est vrai qu'on pourrait largement étoffer, mais j'avais peur d'arriver à quelque chose de trop touffu et trop peu digeste pour le lecteur...
Mais je ferais un essai ou deux dans les jours qui viennent.


Whatever happens, happens...
avatar
Martin-
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 126
Date d'inscription : 12/11/2015
Age : 21
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comédie romantique

Message par aloysius le Lun 7 Mai 2018 - 11:42

Un grand plaisir à la lecture de cette saynète , que j'aimerais lire plus approfondie (sans perdre la claque du rythme qui en fait le charme).
Oui, c'est cynique mais j'ai été touché par la poésie du texte passant par un traitement du temps comme prolongement de la psychologie des personnages : un peu de délicatesse dans un texte sur la désillusion: intéressant!
avatar
aloysius
Apprenti égorgeur

Messages : 3
Date d'inscription : 17/04/2018
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comédie romantique

Message par Martin- le Mar 15 Mai 2018 - 0:56

Salut Aloysius (clin d'oeil à l'illustre Dijonnais, je suppose).
Merci pour ton commentaire, je suis content que ça t'ai plu ! Mais comme tu dis, je pense que ce texte gagnerait à être approfondi et étoffe, ce que je vais essayer dans les semaines à venir. Smile


Whatever happens, happens...
avatar
Martin-
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 126
Date d'inscription : 12/11/2015
Age : 21
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comédie romantique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum