Début de roman

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Début de roman

Message par mémoiredutemps le Lun 9 Avr 2018 - 22:11

Je te remercie de ta lecture et de ton avis, Blahom. Very Happy
Effectivement ce texte pourrait être développé un peu.
Attention spoiler:
Cela reviendrait par exemple à ce qu’elle trouve dans le livre une allusion à la transformation en biche blanche en dehors du titre, de la couverture et du fait que si la romancière se retrouve nue, comme l’héroïne plus tard, c’est qu’elles ont vécu une transformation et leurs vêtements se sont perdus en route. Si j’ajoutais le fait que la romancière se souvient dans un brouillard d’avoir vécu une transformation, il y aurait des éléments matières à développer la nouvelle, par exemple rechercher des gens croyant avoir vécu ainsi des mutations temporaires. Mais développer trop, et j’aboutirai au-delà des 40ksec et donc un texte difficilement plaçable dans une anthologie. J’ai une autre nouvelle en tête dans le domaine pur fantastique non écrite encore (et là, ce sera un sujet totalement original) et donc associer les deux textes pour le proposer en mini recueil ? À voir plus tard.
Pour la fin, oui, les hypothèses que tu fais sont plausibles dans mon histoire (avec en plus le fait que s’il y a eu des coups de feu, c’est peut-être son frère qui a fait fuir les ravisseurs et vient la délivrer.)
Je sais que laisser une fin aussi ouverte est risqué puisque beaucoup l’ont interprétée comme "le frère vient la tuer et la découper"

Edit : Je n'avais pas remarqué ton spoiler, SILENCE
Une question ?:
À dire vrai, l'idée de la biche blanche et la relation de Renaud et de sa soeur aurait pu ouvrir une sorte de voie vers un sous-thème tel que celui de l'inceste par exemple. Sans vouloir forcer le trait, une biche immaculée, ne serait-ce pas un symbole de pureté ? Et le fait que son frère soit chasseur, ne pourrions-nous pas en faire une sorte de lien malsain envers sa soeur ? C'est juste une question que je me suis posée après coup.  

Oui bien sûr c'est l'interprétation classique de cette légende, elle a des relations incestueuses et sans doute elle est violée par lui qui la harcèle et cela la détruit totalement ... d'où son corps découpé en morceaux. C'est même une idée pour étendre le dialogue entre Renaud et Margit et une manière de lever une ambigüité sur la fin... il vient la sauver... ou la réveiller et non la découper vive Smile


Auteure de "La Verge Noire" chez ÉLP Éditeur http://www.elpediteur.com/auteurs/memtemps/2015_vergenoire.html
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon).
Administratrice du forum de bêta-lecture http://imperialdreamer.forumsline.com/
avatar
mémoiredutemps
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 153
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire

https://www.facebook.com/Memoria-Temporis-La-Verge-Noire-6290503

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par Perroccina le Jeu 26 Avr 2018 - 22:13

J'ai repris le texte plus en détail :
L'accroche est intriguante, dès le départ même si je trouve la 4eme de couverture un peu bizarre. La suite de l'histoire continue, semble-t-il comme le récit précis d'une vie classique mais les petites touches d'éléments apparemment anondins qui s'ajoutent ça et là rappellent trop bien le livré ce qui capte le lecteur. En fait petit à petit tu parviens à rendr le lecteur complice de se qui va arriver ( perso j'aime bien ça). L'idée de s'inspirer de la chanson pour créer cette histoire est une très bonne idée, en revanche cela aurait été plus porteur de la mettre en début de nouvelle plutôt qu'à la fin avec une note de bas de page.

L'écriture est agréable et précise : elle porte très bien le récit. En revanche j'ai eu du mal à suivre à la fin à partir du moment où elle se réveille de sa sieste dans le bois, ni pourquoi elle ne rentre pas quand le soleil baisse, ça ne parait pas logique, surtout qu'elle a eu tout du long une attitude très rationelle.

Dans l'ensemble, c'est une bonne lecture et un thème surprenant et original.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 3019
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par Tobermory le Sam 5 Mai 2018 - 11:14

Ce texte est bien écrit et il comporte beaucoup d’éléments intéressants : le contexte de légende, le jeu de miroir entre les deux écrivaines, les éventuelles interprétations psychanalytiques. Pourtant je n’ai pas vraiment adhéré à l’histoire.

Spoiler:

J’ai trouvé les péripéties un peu alambiquées :
1) La narratrice trouve un roman incomplet déposé à côté d’elle pendant son sommeil
2) Chez son frère elle trouve une machine à écrire  et des feuilles vierges de même format que celles du livre ( invitation semble-t-il à compléter le roman)
3) Elle s’endort sur un banc dans la forêt et se réveille en biche  avec à côté d’elle une machine à écrire dont on comprend que l’animal a vainement tenté de l’utiliser, et des feuillets manuscrits qui complètent partiellement le roman.
On peut penser à une manipulation de la part du frère, mais dans quel but ?
Je ne vois pas trop l’utilité de l’épisode 2.
Je trouve curieux qu’elle ne ressente aucun étonnement en se réveillant en biche alors qu’elle conserve son esprit d’humaine. Curieux aussi qu’elle ne ressente aucune peur alors qu’on sait qu’elle connait la complainte de Blanche biche.
Donc en bref, un texte avec beaucoup d’éléments intéressants, mais qui ne m’a pas convaincu.
Remarques de détail :
Le Gros Chêne : un minimum de précision était nécessaire sur le lieu pas forcément connu des non alsaciens. J’ai trouvé par Google de quoi il s’agit, mais à la lecture j’avais pensé que c’était réellement un arbre.
Était-ce la machine de mon frère ?Il me semble qu’elle devrait plutôt en être persuadée
avatar
Tobermory
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 182
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 67
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par Cancereugène le Sam 12 Mai 2018 - 17:07

Cette histoire de roman inachevé m'apparaît plus comme un voyage onirique que comme une légende. Une légende apporte en général une morale, un message spirituel ou philosophique (enfin, je crois) Ici, la finalité me semble plutôt poétique. Impression confirmée par le poème final.
Je ne m'y suis pas vraiment retrouvé, même à un niveau symbolique, j'aurais aimé avoir plus de pistes pour mieux comprendre les tenants et aboutissants.
Je suis trop terre-à-terre, sans doute. N'en reste pas moins un récit soigné, et d'un onirisme prégnant.

Plus de détails:
Pourquoi suis-je resté dubitatif ? Déjà, qui dépose le manuscrit sur le banc ? L'eau semble responsable de son sommeil, en forêt. y a-t-il une symbolique ou une référence derrière ? J'imagine que oui, mais cela m'échappe. La mutation vient-elle de cette eau, ou de tout un amalgame. Est-ce son frère qui a déposé ce début de roman, dans l'espoir d'attirer sa sœur en Alsace. Dans le but qu'elle se transforme et qu'il puisse la chasser ? Quelle est la finalité de tout cela ? La blanche biche est chassée et abattue, ok, mais encore ?
Pour le reste, je l'ai dit, le récit est soigné. Les parties "nature" apportent une naïveté bucolique très rurale, on sort complètement de l'intrigue fantastique pour faire du vélo, humer l'air, un moment hors du temps, dans le monde réel, mais qui rejoint en fin de compte l'onirisme du début et de la fin. Je conserve de ma lecture un sentiment d'étrangeté, l'impression que l'auteur a cherché à s'inspirer d'une légende, pour proposer quelque chose de très personnel, et au final, de trop personnel, qui laisse le lecteur que je suis, un peu au dehors...
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2037
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par mémoiredutemps le Dim 13 Mai 2018 - 21:38

Perroccina Smile
Perroccina a écrit: J'ai repris le texte plus en détail :
L'accroche est intriguante, dès le départ même si je trouve la 4eme de couverture un peu bizarre.

mon but est : est-ce que le livre qu'elle a entre les mains est un vrai livre qui a été diffusé par un éditeur et abîmé par la suite... ou un piège destiné à la capturer plus tard ? Je pourrais effectivement dire son étonnement à cette bizarre 4eme de couverture.
......................
L'idée de s'inspirer de la chanson pour créer cette histoire est une très bonne idée, en revanche cela aurait été plus porteur de la mettre en début de nouvelle plutôt qu'à la fin avec une note de bas de page.
Un nouvel argument pour écrire ainsi : la partie de la chasse à la blanche biche n'est abordée que dans la seconde moitié quand elle découvre les pages manquantes... en parler en ouverture orienterait trop directement le lecteur… si mon personnage relie le livre à cette complainte c’est à cause de l’image de la couverture et de son titre, mais elle ne sait pas si c’est relié à cette légende. Quand elle lit le livre incomplet le soir, la romancière ne dit pas qu’elle a été victime d’une chasse ni qu’elle s’est transformée en biche : elle ne se souvient de rien mais par contre elle est nue (logique si elle s’est transformée en biche… mais elle a pu aussi être violée…
L'écriture est agréable et précise : elle porte très bien le récit. Merci Smile
En revanche j'ai eu du mal à suivre à la fin à partir du moment où elle se réveille de sa sieste dans le bois, ni pourquoi elle ne rentre pas quand le soleil baisse, ça ne parait pas logique, surtout qu'elle a eu tout du long une attitude très rationelle.
La curiosité déjà, l’eau pouvait être droguée, son destin lui dit peut-être de rester là ou alors un rêve semi-éveillé, toute la séance de chasse étant peut-être un rêve suggéré et elle ne se réveille qu'à la fin quand son frère l’appelle ? Je pense laisser toutes ces possibilités ouvertes.

Dans l'ensemble, c'est une bonne lecture et un thème surprenant et original. Merci Smile


Dernière édition par mémoiredutemps le Lun 14 Mai 2018 - 7:17, édité 1 fois


Auteure de "La Verge Noire" chez ÉLP Éditeur http://www.elpediteur.com/auteurs/memtemps/2015_vergenoire.html
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon).
Administratrice du forum de bêta-lecture http://imperialdreamer.forumsline.com/
avatar
mémoiredutemps
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 153
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire

https://www.facebook.com/Memoria-Temporis-La-Verge-Noire-6290503

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par mémoiredutemps le Dim 13 Mai 2018 - 21:47

Tobermory Smile
J’ai lu avec attention tes remarques. J’ai voulu d’abord créer une ambiance de mystère.
Non on ne sait qui a déposé ce livre abîmé. Est-ce une manipulation pour la faire tomber dans un piège ultérieur ? Si c’est dans ce but, son frère pourrait-il être derrière tout cela ? Le texte suggère plutôt que son frère est peut-être au courant de quelque chose mais seule Margit se fourre dans ce piège : elle prend le bouquin en mauvais état, incomplet et qui pue, elle le lit, elle décide d’aller en Alsace pour enquêter ? En plus son frère l’avertit que cette forêt est dangereuse et elle n’en tient pas compte. Et si à part le hasard du début, elle s’était racontée une histoire dans sa tête : que le récit de Blanche Biche et la légende sont vrais. Peut-être en parlant – ce n’est pas évident pour tout le monde il est vrai – que la complainte tiendrait plus de l’imagerie d’un viol incestueux ? Mais à part les remarques étonnantes de son frère, elle ne semble nullement en mauvais terme avec lui…
Et si ce bouquin avait été abandonné par hasard et que Margit avait tout monté dans sa tête ? Parce qu’une chose n’est certainement pas inventée : la rumeur resurgie de messes noires dans cette forêt (insister plus dessus en allant consulter les archives des journaux ?), mais le reste je ne fournis que des éléments, pas de témoignage, pas de certitude et la fin peut n'être qu’un rêve semi-éveillé suscité par son obsession d’en savoir plus. Et son frère l’appelle et donc la réveille, mais elle est peut-être toujours endormie sur son banc et a froid parce qu’en décembre même s’il fait doux, les nuits sont froides.


Auteure de "La Verge Noire" chez ÉLP Éditeur http://www.elpediteur.com/auteurs/memtemps/2015_vergenoire.html
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon).
Administratrice du forum de bêta-lecture http://imperialdreamer.forumsline.com/
avatar
mémoiredutemps
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 153
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire

https://www.facebook.com/Memoria-Temporis-La-Verge-Noire-6290503

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par lester l gore le Ven 18 Mai 2018 - 17:24

Histoire très confuse, à mon sens, dont la conclusion demanderait à être revue avec des explications supplémentaires. C’est dommage, car le début est prometteur, avec un fantastique ancré dans un terroir original, comme chez Mormir. Hélas, l’écriture, si elle est soignée, manque de tonus, si bien que la fin ne se révèle ni claire ni surprenante, pour moi en tout cas. Désolé, je n’ai pas adhéré.

avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2094
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par mormir le Sam 19 Mai 2018 - 21:57

A mon tour !

Je connaissais la légende alsacienne. Je n'ai donc pas été surpris. L'histoire est intéressante bien que je me demande toujours comment ce livre est arrivé sur la valise de l’héroïne.

Ton style est fluide et exempt de fautes, ce qui est fort agréable. Pourtant il fait un peu suranné, ce qui est peut-être un effet souhaité mais rend l'ensemble très peu "vivant". C'est censé se dérouler de nos jours, mais raconté avec un style ancien ; et ce alors même que l'auteure est écrivaine contemporaine et doit donc attirer un public d'aujorud'hui. Il y a là un schisme qui m'a gêné dans la lecture.

Au final, je suis resté assez extérieur au récit. Mais je te remercie pour cette lecture intéressante !

PS : et en plus je m'appelle Renaud IRL... et je viens juste de nettoyer mon fusil... Twisted Evil


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2448
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par paulux le Dim 20 Mai 2018 - 21:40

Un très bon texte, et un très joli conte ! La narration et l'écriture sont plaisantes et on se laisse emporter. Dommage quelque part de connaître déjà la fin (ou presque) mais le tournant incongru de ce qui arrive à cette héroïne surprend malgré tout.

Concernant la comptine, je l'aurais introduite peu à peu tout au long de la nouvelle, pour la faire découvrir par ce biais. Tu en cites certains vers de temps en temps. En tout cas j'ai beaucoup aimé, bravo !
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 691
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par mémoiredutemps le Lun 21 Mai 2018 - 13:41

tous les 4 !

Je répondrai plus longtemps à vos remarques une fois terminées les lectures des autres textes *.
Toutefois :
Contente que mon texte te plaise, paulux Smile
lester l gore, cela fait environ 7 ans qu'on ne m'a pas fait de remarques autres que des compliments sur mon écriture… mais je sais que certains n'aiment pas sans le dire…
Cancereugène je te répondrai aussi comme à Mormir
*:
surtout que j'ai aussi des textes à lire pour le tournoi Nouveau Monde Shocked … et que je souffre depuis plus de 3 semaines de problèmes dentaires suite à un abcès , deux extractions foireuses  affraid à l'hosto et peut-être une dent de sagesse - à mon âge ! :vieux:  - qui pousse (c'était pas prévu) parce qu'on lui a fait un peu de place    


Auteure de "La Verge Noire" chez ÉLP Éditeur http://www.elpediteur.com/auteurs/memtemps/2015_vergenoire.html
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon).
Administratrice du forum de bêta-lecture http://imperialdreamer.forumsline.com/
avatar
mémoiredutemps
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 153
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire

https://www.facebook.com/Memoria-Temporis-La-Verge-Noire-6290503

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par Catherine Robert le Mer 23 Mai 2018 - 13:11

Je suis mitigée. L'écriture est propre, il y a une certaine poésie, et le côté suranné du style pourquoi pas. Mais comme Lester, j'ai trouvé l'ensemble confus, des passages me sortaient de ma lecture, me faisant me poser trop de questions, voire je n'y comprenais pas grand chose sur le moment. Des réponses venaient parfois plus loin, mais c'est le moment qui compte, si ce n'est pas clair un minimum, ça t'éjecte. Je ne sais pas trop si je m'explique bien.
Les fins ouvertes ne me dérangent pas, et j'ai compris les pistes (rêve ou réalité), mais en fait, ce qui (me) pose problème, c'est peut-être que tout le texte est un peu trop ouvert, un peu trop mystérieux. On a l'impression de débuts de piste sans suite, d'indices sans intérêt, on se perd. Je pense qu'il faudrait reprendre ce texte pour l'étoffer et le rendre moins hermétique.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9655
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par Raven le Lun 28 Mai 2018 - 18:56

Je suis un peu mitigée sur ma lecture. Sur la forme, RAS, texte très propre (je crois n'avoir relevé que 2 coquilles et un point manquant, c'est dire).

Mais sur l'histoire elle-même, je suis coupée en deux, comme ton texte^^ : j'ai adoré la 1ère partie. Hyper réaliste, bien ancrée dans le quotidien, pleine de détails vivants, très prenante. Le côté mystérieux de ce livre qui atterrit sur ses genoux m'a bien plu aussi : ça m'a fait penser au principe du passe-livre mais un peu plus personnalisé. Pour ma part, ça me parle, c'est le genre de choses que je fais, abandonner un livre près de quelqu'un, sur un banc, dans le métro etc. (bon, pas sur les genoux, mais c'est possible). Le hasard faisant bien les choses, ça me plaît aussi qu'il s'agisse justement d'un livre narrant une histoire de sa région, avec des échos personnels. Jusque là, j'étais à fond dedans. J'avais un peu tiqué sur l'appendice, mais bon comme je connaissais bien la complainte, je n'avais pas interrompu ma lecture pour aller le lire. Ceci dit, un appendice dans une nouvelle, c'est lourdingue, on n'est pas dans un mémoire de recherches : s'il est nécessaire de se farcir un appendice pour comprendre une nouvelle, c'est que des éléments n'ont pas été bien intégrés, les notes de bas de pages devraient suffire à pallier les petits manques. À la limite, en préambule, un peu tronqué, ça serait bien mieux passé. L'idéal aurait été d'insérer les vers à intervalles réguliers (comme tu l'as fait à la fin, justement).

Puis est venu le passage chez son frère et là, j'avoue, j'ai été plusieurs fois éjectée de ma lecture par des trucs qui me manquaient , à tel point que j'ai dû relire plusieurs fois le début pour vérifier si je n'avais pas loupé un truc :
Par ex. "On me voulait peut-être du mal, j’y avais pensé, mais je ne voyais pas qui."
Je ne comprends pas à quoi elle fait référence (le livre lui a été donné à Montréal : qui aurait pu penser qu'elle allait décider de partir qqs jours en Alsace, alors que même elle ne le savait pas ?).
Plus loin, elle plaisante avec son frère ("Promis, je ne me déguiserai pas en biche albinos") comme s'il savait déjà à quoi elle fait allusion, alors qu'elle semble plutôt lui expliquer après (avec les chansons etc.), il faudrait peut-être qu'elle lui en parle plus tôt, ou qu'elle lui explique pourquoi elle va à la bibli. C'est 3 fois rien, mais on part du principe que le frangin connaît tous les détails, c'est pas très naturel.
Bon, ça c'est pas grand-chose, mais ça m'a fait titiller plusieurs fois, m'obligeant à revenir en arrière pour vérifier si j'avais pas sauté des lignes.

Ensuite, toute la partie onirique m'a un peu laissée de côté : autant j'aimais bien la coïncidence du papier pour la machine, comme un signe du destin, autant retrouver la machine dehors et voir Margit la manipuler avec ses sabots m'a laissée très dubitative. C'est un peu surréaliste comme image et ça casse l'ambiance. Enfin, la fin : là, j'ai carrément pas compris le rôle de son frère. Complice ? Je penche pour ça, mais c'est pas net. Le rôle de l'eau, issue de la région, tendrait à me conforter dans cette opinion : quoi qu'elle fasse, son destin est scellé, tous les éléments (le livre, son nom, l'eau, son frère, ses origines...) convergent et contribuent à la ramener chez elle pour que l'histoire s'accomplisse une fois de plus. Sur le papier, cette idée (destin inéluctable) est très bonne, mais son exécution n'est pas terrible.

Bref, l'idée générale est très bonne, ça se lit tout seul mais la fin serait à retravailler pour être à la hauteur du début, du coup je finis ma lecture sur une note moins enthousiaste qu'au début. Mais il ne faudrait pas beaucoup de retravail, que des détails, pour donner toute sa force à ce texte.


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai les plumes qui fondent.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4388
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par Tak le Mer 30 Mai 2018 - 22:13

Hello, Mémoiredutemps !
Pour ma part, je suis un peu partagé par sur ce texte : effectivement il y a de très bonnes idées et un potentiel certain, mais je partage l'avis de mes camarades sur le style un brin vieillot (bien que cela me semble volontaire) et sur la fin, que je n'ai pas vraiment compris. Après, tu me diras, les fins ouvertes sont très courantes en matière de fantastique, mais j'aime bien avoir tout de même à disposition quelques points de repères propices à une interprétation personnelle. Interpréter ou réinterpréter un texte fait partie intégrante du plaisir du lecteur (et je dirais même du "travail" de lecteur), mais il faut pour cela que les bases soient assez stables et solides pour pencher vers une interprétation plutôt qu'une autre. Je ne dis pas que ce n'est pas le cas (la preuve, d'autres ont adoré ce qui m'est passé sous le nez), mais simplement que malgré ces bases, je n'ai pas du tout saisi où tu voulais nous emmener.
Peut-être suis-je resté planté au milieu de ta forêt sur l'un de ces sentiers aux multiples embranchements, d'où l'on ne sait jamais où ils nous mèneront... Je ne sais pas.

Ceci dit, il y a de très bonnes idées dans ce texte, ainsi qu'un attrait pour le Mystère (ceux des anciens contes et des fables) qui lui donne un cachet certain, mais j'ai peur de ne pas y avoir été très sensible, désolé.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3388
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par Amaranth le Dim 3 Juin 2018 - 22:34

J'ai été contente de voir toutes ces références à ma région (même si parfois il y en avait un poil trop, ce qui me donnait l'impression que plein de termes typiques avaient été ajoutés pour donner une couleur au texte, même lorsque ce n'était pas nécessaire). En dehors de cela, je suis un peu comme Raven : le début est intriguant et les détails du quotidien permettent une bonne immersion, mais après le retour en Alsace, ça devient confus. La deuxième partie n'est pas vraiment surprenante et je n'ai pas adhéré à la scène onirique, qui m'a parue trop surréaliste. Donc il y a du bon, avec une ambiance bien posée, mais je n'ai pas été totalement emportée.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 2000
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par mémoiredutemps le Jeu 7 Juin 2018 - 10:32

Merci à tous   .
Vos commentaires m'ont donné l'idée d'un "épilogue" optionnel qui satisferait les "frustrés" par les fins ouvertes (il y aurait quelques améliorations avant)
L'appel de son frère la réveille, ce qui a précédé vient d'un rêve semi-éveillé... elle est allongée sur le banc mais :
- elle est nue, pas trace de ses vêtements mais plein de poils blancs autour d'elle et des petites griffures au niveau des chevilles et des pieds comme ce qu'on peut se faire en marchant jambes et pieds nus dans un sous-bois "brut" et il y a aussi ces griffures au niveau des mains et des poignets.
- pas de machine à écrire mais par contre la partie manquante du livre est posée sur la table avec le dos encollé. La bouteille d'eau presque pleine est aussi posée sur la table.
- le vélo de sa belle-sœur est jeté dans un buisson et abîmé
Plus tard elle lit la partie manquante… qui raconte le viol qu'a subi la romancière (qu'elle raconte au passé quand la mémoire lui est revenue) mais aucune référence à Blanche Biche.
Tout aurait-il été fantasmé ? Et pourtant plein d'éléments ne concordent pas.


Auteure de "La Verge Noire" chez ÉLP Éditeur http://www.elpediteur.com/auteurs/memtemps/2015_vergenoire.html
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon).
Administratrice du forum de bêta-lecture http://imperialdreamer.forumsline.com/
avatar
mémoiredutemps
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 153
Date d'inscription : 20/09/2012
Age : 47
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire

https://www.facebook.com/Memoria-Temporis-La-Verge-Noire-6290503

Revenir en haut Aller en bas

Re: Début de roman

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum