L'Abomination dans l'Assiette

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'Abomination dans l'Assiette

Message par Murphy Myers le Sam 12 Nov 2016 - 16:29

C'est vrai, j'y ai aussi pensé à la lecture (même chose pour le niveau de langage du narrateur aussi, je l'ai compté comme une référence directe aussi).

J'ai oublié de demander en fait, Castel Rock, c'est quel livre de King, par curiosité ?


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2649
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Abomination dans l'Assiette

Message par Raven le Sam 12 Nov 2016 - 17:14

Déjà, Dead Zone et Bazaar se passent à Castle Rock, et pas mal de nouvelles aussi. Probablement d'autres romans que j'oublie.


Quiconque lit la présente ligne sait que je ne suis pas réellement un corbeau dans la vraie vie. Hein, vous le saviez quand même ?

Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Abomination dans l'Assiette

Message par Murphy Myers le Sam 12 Nov 2016 - 17:18

Merci de l'info !
Je pensais que c'était relié à une histoire précisément. Au temps pour moi.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2649
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Abomination dans l'Assiette

Message par Raven le Sam 12 Nov 2016 - 17:24

Oui et non, Castle Rock est reliée à plein d'histoires. Une ville où il ne fait pas toujours bon vivre...


Quiconque lit la présente ligne sait que je ne suis pas réellement un corbeau dans la vraie vie. Hein, vous le saviez quand même ?

Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Abomination dans l'Assiette

Message par Blahom le Sam 12 Nov 2016 - 17:32

Nombre de récits de King se déroulent à C.R.
Pour en revenir à "L'Abomination...', je n'ai pas été sensible cette fois à cette notion de récit trop "raconté" ou "résumé", critique qui me semblait pourtant légitime cet été à l'époque de "La chambre d'amour".
Enfin, le début avec le restaurateur oriental m'a rappelé le célèbre Blood Feast de H. Gordon Lewis, avec l'inénarrable Fouad Ramses.


Laisse toute espérance...

Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1004
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Abomination dans l'Assiette

Message par Murphy Myers le Sam 12 Nov 2016 - 17:40

Justement, dans La chambre d'amour, ça ne m'avait pas dérangé grâce à l'aspect conte de l'histoire, et parce que ça raconte des évènements sur un très court laps de temps. Ce genre de narration s'y prêtait bien, du coup, à mon avis en tout cas.

Dans L'abomination, plusieurs semaines s'écoulent, plusieurs péripéties s'enchainent. C'est, je pense, ce qui m'a donné cette impression de survol. Mais j'ai bien conscience d'être à contre-courant sur ce coup (autant pour L'abomination que pour La chambre justement).


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2649
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Abomination dans l'Assiette

Message par Blahom le Sam 12 Nov 2016 - 18:46

Cette impression était, à mon avis, liée à la longueur de l'histoire. Autant "La chambre..." était très courte, autant la dizaine de pages de "L'Abomination..." tend à atténuer ce phénomène, l'ensemble étant forcément plus développé.


Laisse toute espérance...

Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1004
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Abomination dans l'Assiette

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum