Os de Grenouille

Aller en bas

Os de Grenouille

Message par Tak le Lun 11 Déc 2017 - 0:18

Je ne connais pas trop la "ligne directrice" de Violences, mais j'avais ce petit truc qui dormait sur mon dd et qui, pour certains aspects, pourrait (peut-être) se réclamer d'une certaine forme de violence "psychologique", alors...
5 pages, 9961 signes.

*lien supprimé pour publication à venir*


Dernière édition par Tak le Mer 25 Avr 2018 - 16:47, édité 1 fois


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3657
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Os de Grenouille

Message par Raven le Lun 11 Déc 2017 - 16:04

Je voulais pas lire, j'ai déjà d'autres trucs en attente (dont Peaux-Mortes que j'ai à peine entamé), mais bon 5 pages...

les fautes :

p. 1:
les marches
en s'étalant de leurs sacs ou manteaux : à l'aide de ?
tache (sans ^) : la tache va bien finir par sécher avant la fin de la journée ?
Se retournent en sourires mesquins : bizarre, ça peut faire un effet de style malgré tout
un flot l'agresse
conglomérat : agglomérat

p.2:
les normes de la normalité : répét.
Culs-de-bouteille
gays
personne ne lui jette

p.3:
clopes
grand sa gueule : "sa" fait référence à lui, "la gueule de la grenouille" (ça a une gueule, une grenouille ?)

avec laquelle
répét. "trucs"

p.4:
çà et là
se décide à
chambre emplie

p.5:
seule subsiste cette enveloppe
l'empêchant de respirer

Au risque d'en décevoir certain, je ne suis pas fan des exécutions de grenouilles à tout-va :mrgreen: et, comble de l'horreur, tu associes Jeff Buckley à ta monstrueuse tambouille !

Un texte bien... sympathique ^^
Sincèrement, le passage avec la grenouille m'a vraiment mise mal à l'aise, je me ferai jamais aux tortures animales (la prochaine fois, mettez un avertissement). C'est très bien mené, ça ne peut que finir comme ça. Par contre, j'ai eu par moments l'impression que c'était un poil exagéré, notamment quand tu dis qu'il lui arrive de finir couvert de fluides en tous genres. J'ai du mal à concevoir que ça ne se sache pas dans l'établissement et que le personnel encadrant n'intervienne pas, même si on est quelques années en arrière.


Quiconque lit la présente ligne sait que L'Hiver Vient.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4679
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Os de Grenouille

Message par Tak le Lun 11 Déc 2017 - 22:45

Salut, le Corbeau.
Toutes mes excuses pour la grenouille, la prochaine fois, promis je mettrais une petite alerte spoiler ! Quant à Jeff Buckley... eh bien, j'avais un pote zicos à l'époque qui subissait le même genre de brimades et qui en écoutait beaucoup (sans parler de ce geste définitif, reliant d'une certaine façon ces deux destins brisés).

Je me rends compte, après coup, que j'ai mis pas mal de moi dans ce texte ainsi que mon dernier posté ici (Le Sacre du Serpent). Car tous deux sont tirés de souvenirs de jeunesse. Les humiliations et le calvaire vécu par le personnage sont ceux que j'ai observé à l'époque chez d'autres collègues et même si j'essaie de mettre une certaine distance entre ces souvenirs et ce que je couche sur le papier, nul doute que ce sont des choses qui m'ont marqué...
C'est peut-être pour ça aussi que ces textes sont à la fois plus "bruts" et plus difficiles à sortir que mes récits SFFF habituels, car ils sont plus proches de mon affect.

Le fait que tu aies apprécié, malgré les points négatifs soulevés, me fait donc très chaud au coeur.
Ah et oui, pour le personnel qui ferme les yeux : effectivement, c'est peut-être un poil too much (mais ne sous-estimes pas non plus le poids du silence et la honte qui en découle : bien souvent, ce genre de mauvais traitements mettent des mois voire des années à éclater au grand jour. Les victimes s'enferment dans leur silence, écrasés par la pression ou toutes sortes de chantages... quant aux témoins, ils préfèrent bien souvent fermer leur gueule, par peur des représailles).
Ceci dit, c'est un point qui peut être amélioré, en y glissant deux ou trois allusions de ce type.

Merci pour ta lecture et ton œil toujours aussi aiguisé, miss Corbac.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3657
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Os de Grenouille

Message par Raven le Mar 12 Déc 2017 - 10:31

Oui, ça se sentait le "petit truc" qui vient de toi, notamment sur les musiques et des détails comme les lunettes. J'ai probablement vécu dans un collège et un lycée très bon enfant car franchement, je n'ai pas l'impression que quiconque ait eu à subir ce genre d'attitudes extrêmes autour de moi.
Spoiler:
Tous les groupes coexistaient pacifiquement, certes il y avait quelques esseulés et je me souviens d'un "cul-de-bouteille" avec son cartable sur le dos (au lycée) qui restait à l'écart, il s'est bien fait moquer une ou deux fois mais il y avait toujours un des groupes (et pas toujours le même) qui intervenait pour prendre sa défense, c'est pour ça que ça me paraissait extrême, et on était à peu près à la même époque que ton texte, je situe la mort de Buckley quand j'étais à la fac, donc guère après. Je me souviens même d'un petit jeunot de collège qui prenait tout seul le bus scolaire du lycée "avec les grands", il s'est fait emmerder une fois, le chauffeur est intervenu et les fois suivantes l'emmerdeur est venu s'excuser, lui parler et ensuite le collégien a été intégré à la bande du mec.
(Sans parler d'un autre petit nouveau de seconde qu'on a finalement "déniaisé" en l'intégrant dans une manif, aujourd'hui il a bien fini puisqu'il s'agit de Johann Chapoutot Laughing )
Bien sûr, il a forcément dû y avoir des cas de harcèlement poussé, voire des gestes désespérés, on en parlait moins très probablement et sans les réseaux sociaux ça avait moins d'impact hors des villes d'origine (et à notre âge on ne regardait pas les infos). Quant à moi j'ai vraiment vécu dans un lycée de bisounours.


Quiconque lit la présente ligne sait que L'Hiver Vient.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4679
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Os de Grenouille

Message par Catherine Robert le Lun 5 Fév 2018 - 17:58

C'est celui-là alors ? (pour Violences ?).
En tout cas si c'est pas celui-là, il aurait magnifiquement convenu je trouve. C'est bien écrit, c'est brut, douloureux, et direct. Moi, j'aime, c'est le genre de textes qui me parlent.
Quant aux harcèlements extrêmes, on n'en a pas forcément connus, ça ne veut pas dire que ça n'existait pas. Pas de raison pour qu'il y en ait des tas d'exemple maintenant, et pas à l'époque de nos folles années d'études.
Perso, dès mes secondaires, j'ai eu du mal. J'ai souvent été prise pour cible des moqueries, même si très loin de ce qu'on entend de nos jours. Mais bon, j'ai fait avec. De toute façon, je n'étais pas très sociable et si les petites pimbêches ou les petits cons ne m'acceptaient pas, je m'en foutais. Du moment que j'avais au moins une personne avec qui ça passait, ça me suffisait Mais il est clair que mon adolescence n'est pas une période que je regrette.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9953
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Os de Grenouille

Message par Tak le Lun 5 Fév 2018 - 19:11

Hello, Cath.

Et... nan, ce n'est pas celui-là ! Je l'avais envoyé à la dame Luna, mais elle a choisi Le Sacre du Serpent (qui effectivement, était peut-être un poil plus abouti).

Quant à l'adolescence, un peu pareil pour moi. J'avais un ou deux potes mais je n'étais pas du tout genre populaire ou quoi que ce soit. J'étais plus dans le genre du personnage de ce texte (moqueries comprises, mais sans tout le reste). Heureusement, ça passe une fois qu'on commence à avoir du poil au menton Laughing


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3657
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Os de Grenouille

Message par FRançoise GRDR le Lun 5 Fév 2018 - 20:36

C'est très dur, mais les enfants entre eux ne se font pas de cadeaux !
J'ai moins aimé le côté "pervers" de la victime envers les pauvres crapauds, mais ça se comprend. La fin, ben, elle ne devrait pas surprendre car souvent il arrive ces suicides d'enfant. Elle est brutale car à aucun moment, le garçon harcelé parle de cette issue dramatique. Par moment, il pourrait y songer, nous montrer ses failles car il a l'air d'encaisser pas mal de choses sans en être affecté; il ne montre rien à part son besoin de s'en prendre à ces animaux innocents...
Je pense que tu pourrais retravailler cet axe, nous montrer qu'il est mal dans sa peau d'une manière ou d'une autre. Il pourrait quand même en parler à sa mère, montrer qu'elle le rejette si pas moyen de lui ouvrir les yeux.
Voilà, je trouve que c'est trop abrupt, qu'il n'y a pas assez d'étapes intermédiaires.
Sinon on sent que tu connais le problème et c'est bien retranscrit.

Me concernant, j'étais considérée comme "sauvage" et je ne me mêlais pas aux autres sans que l'on m'embête pour autant. Je restais à l'écart quand elles jouaient entre elles car ça ne m'intéressait pas. J'étais une spectatrice et ça m'allait très bien. En plus j'avais une peau très sèche et l'on me surnommait "peau de crocodile", ce qui faisait que me donner la main relevait de l'exploit Laughing ; donc je n'essayais même pas de participer aux rondes... (oui dans mon temps, les filles n'étaient pas mélangées aux garçons et jouaient à des jeux de rondes le plus souvent : galette au four, fromage, le fermier dans son pré, passe passe passera, si tu veux faire mon bonheur...). Je préférais lancer des balles au mur, sauter à la corde ou jouer à la marelle ou observer les autres...
Minute récréative :mrgreen:


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8156
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Os de Grenouille

Message par Tak le Jeu 8 Fév 2018 - 13:09

J'avais oublié ton comm', Françoise !
D'un côté je suis un peu d'accord avec toi pour le côté "abrupt" de cette conclusion, mais en même temps je pense qu'on devine sans difficulté le mal-être du personnage. C'est en grande partie ce qui motive ses "expériences" avec les grenouilles. Pas besoin d'en faire réellement des caisses non plus. Mais peut-être pourrais-je rajouter effectivement 2 ou 3 lignes de ce côté (sans en dire trop non plus, j'aime pas trop entrer dans le pathos et trop en faire peut desservir le texte plutôt que le contraire).
Merci pour ta lecture, dans tous les cas Smile

Et sinon, puisque la deadline est maintenant dépassée, serait-il possible (amis modérateurs) de déplacer ce sujet dans la partie "vos récits" ? A vous de voir pour la section la plus appropriée.
Thanks a lot !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3657
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Os de Grenouille

Message par Catherine Robert le Jeu 8 Fév 2018 - 16:27

Et voilà, déplacé. J'ai choisi Écrits noirs et policiers comme catégorie, ça me semble convenir.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9953
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Os de Grenouille

Message par Tak le Jeu 8 Fév 2018 - 18:38

Nickel, merci à toi Cath.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3657
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Os de Grenouille

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum