Le Cid

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Le Cid

Message par mormir le Dim 10 Déc 2017 - 21:52

Voici enfin, au dernier moment, ma contribution.

Cela m'a pris du temps pour différentes raisons, l'une d'elles non négligeable étant que je me suis amusé. Je vous laisse juges. 29.217 caractères espaces compris

Le Cid

EDIT : j'ai modifié la source de mon lien en le remettant sur fichier-pdf, malgré les avis négatifs de mon antivirus.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2571
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par Nao76 le Lun 11 Déc 2017 - 9:58

J'ai envie de dire : WAOUH !!
Ce texte est vraiment génial ! (Je voyais bien que tous nos amis étaient bien contents que tu participes, maintenant, je comprends pourquoi !!)

Je n'ai jamais lu Le Cid mais il y a des lignes que l'on connait forcément par cœur et j'ai été ravie de les retrouver au cœur de ton récit.
Le récit en vers est superbe et on sent que tu y as pris du plaisir autant que de travail !

Je te félicite Mornir !!! Vraiment !


"Quand la main abandonna les caresses et commença à tordre, à forcer et à tirer, ça ne la surprit pas. D'une étrange façon, elle accueillit la douleur avec gratitude. Une douleur concrète était plus facile à gérer que la terreur dans l'attente de l'inconnu."
Le prédicateur, Camilla Läckberg
avatar
Nao76
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 201
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 31
Localisation : sous la pluie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par mormir le Lun 11 Déc 2017 - 12:16

Merci pour ta lecture Nao76 ; et aussi pour ton commentaire flatteur. Du travail ça m'en a demandé un peu, mais pas tant que ça car je sentais ce texte d'une part, le Cid originel est à mes yeux un enchantement d'autre part. Si tu as l'occasion de le lire un jour (gratuit sur kindle), ou de l'écouter joué (youtube), c'est une merveille d'équilibre. Mon travail a été compliqué par le défi de taille que je m'étais fixé : outre respecter le thème du concours, je souhaitais conserver toutes les citations principales du Cid que tu as vues, je souhaitais faire référence à mon autre récit "trou de ver", alterner et équilibrer prose et poésie et écrire dans le style le plus proche possible de l'oeuvre originale. Malgré cela, que de plaisir à jouer ainsi avec les règles de l'alexandrin du XVIIè siècle dans un contexte de space opera !
Je n'ai réussi qu'en partie car je trouve plein de coquilles ou faiblesses en relisant. il m'a manqué le temps de laisser reposer le texte avant d'y revenir pour la patine finale. Mais bon, rien ne m'empêche de le faire à présent pour remplacer la version postée, après le concours.
En tous cas, je suis super content de participer à nouveau à un concours de l'EDO ! C'est toujours un vrai défi et un grand plaisir de lire. D'ailleurs faut que je m'y mette à présent !
Merci encore à toi


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2571
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par Cancereugène le Lun 11 Déc 2017 - 19:55

Je suis un peu comme Nao, tu m'as épaté. J'aime souvent ce que tu écris, mais là, franchement, tu as fourni un boulot très atypique.
C'était casse-gueule...
C'est une pleine réussite à mes yeux.
Te fondre dans l'oeuvre originale pour en tirer un récit moitié vers, moitié prose, est une gageure incroyable, comment peux-tu te lancer dans un tel défi pour un "concours" ? J'y vois beaucoup d’abnégation !
Tu vois des coquilles, ok, moi je ne les ai pas vues. J'ai surtout vu que tu excellais dans les rimes, et même si la portée "parodique" semble évidente, j'ai suivi le fil de ton histoire avec admiration. Oui, admiration. J'admire ta façon de prendre en dérision ton taux de poésie, et t'approprier l'oeuvre originale en la respectant, en citant même les tirades les plus connues, sans jamais t'éloigner de ton histoire de space-opéra. Je trouve ça très fort.
Encore une fois, Mormir, tu m'as convaincu. Je regrette que tes récits soient si rares, à cause de tant et tant de problèmes, mais tu as réussi là un texte de très haut niveau. Ce n'est pas le meilleur que tu aies produit, dis-tu ? Eh bien, les autres doivent être vraiment géniaux, alors...
Bravo Mormir !
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2138
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 45
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par Nao76 le Lun 11 Déc 2017 - 21:59

Ne me remercie pas... Si Cancer est d'accord avec moi, c'est que ces compliments sont amplement mérités !!!


"Quand la main abandonna les caresses et commença à tordre, à forcer et à tirer, ça ne la surprit pas. D'une étrange façon, elle accueillit la douleur avec gratitude. Une douleur concrète était plus facile à gérer que la terreur dans l'attente de l'inconnu."
Le prédicateur, Camilla Läckberg
avatar
Nao76
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 201
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 31
Localisation : sous la pluie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par mormir le Lun 11 Déc 2017 - 22:18

Eh bien ! Si je m'attendais à un tel accueil ! Je suis content que cela plaise à mes deux premiers lecteurs. Nao76, tu ne pourras pas m'empêcher de remercier car c'est dans ma nature et je trouve que le temps de lecture du texte d'un autre est un don inestimable. Donc MERCI MERCI
Cancereugène, c'est le premier texte que j'écris depuis 1 an ! Il s'est effectivement passé tant de choses dans ma vie et mon corps. Mais ce plaisir d'écrire reste très présent et me taraude souvent.
Quant à l'aspect parodique, non, je ne vois pas ??? transformer la belle Chimène en un croiseur spatial lourd peut-être ?


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2571
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par Nao76 le Mar 12 Déc 2017 - 11:13

Bon bah alors... je t'en prie !


"Quand la main abandonna les caresses et commença à tordre, à forcer et à tirer, ça ne la surprit pas. D'une étrange façon, elle accueillit la douleur avec gratitude. Une douleur concrète était plus facile à gérer que la terreur dans l'attente de l'inconnu."
Le prédicateur, Camilla Läckberg
avatar
Nao76
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 201
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 31
Localisation : sous la pluie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par Blahom le Mar 12 Déc 2017 - 23:58

Une version S.-F. du Cid techniquement très réussie. Tu t'es focalisé sur l'épisode guerrier de la pièce, ce qui est un parti pris cohérent, étant donné ta volonté de privilégier l'aspect space opera. Le seul point que je déplorerai, histoire de chipoter, bien sûr, c'est la quasi-disparition de l'amour passion et du dilemme initial.
Quoi qu'il en soit, c'est impressionnant de maîtrise et accentue mes regrets de ne pas avoir pu achever ma version S.-F. de La Bête humaine.


Pray for Rosemary's baby...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1549
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 51
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par mormir le Mer 13 Déc 2017 - 8:35

Merci pour ta lecture Blahom.

Tu as raison : nulle trace de romance dans ce texte. J'avais pourtant prévu initialement une romance naissante entre Rodrigue et Elvire, dans le cadre d'un texte en 3 actes et non 2. Mais c'était trop ambitieux pour 30.000 caractères et le temps disponible. Alors j'ai supprimé un acte en cours de route. Du coup, ajouter des éléments aurait compliqué et déséquilibré le texte, ce que j'ai préféré éviter.

Les dilemmes font toute la beauté du Cid. Pour Rodrigue au début, venger mon père en me dressant contre le père de celle que j'aime, ou pas ! Pour Chimène ensuite, venger son père ou le trahir en aimant son meurtrier ; et aussi choisir entre ses prétendants. Effectivement le scénario que j'ai choisi n'en présente pas de si beaux. Mon texte est juste une parodie du Cid comme celle que j'adore - je ne sais pas si tu connais - Rodriguez au pays des merguez.

Si tu termines, ta "bête humaine", fais-moi signe ! Je m'inscris comme lecteur !!!

Merci à toi pour ce commentaire.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2571
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par FRançoise GRDR le Ven 15 Déc 2017 - 0:42

Voici un texte très original ! Je ne connais pas vraiment les vers du Cid à part quelques-uns ni même l'histoire d'ailleurs... Honte à moi ! J'ai donc eu du mal à m'y retrouver, mais j'admire ton audace à vouloir transcrire, grâce à des rimes, le classique de base. Quel travail ! Et de l'avoir transposer dans ce vaisseau spatial en proie à un ennemi retors. J'y vois un message positif : les jeunes ont leur rôle à jouer pour sauver l'humanité. Ça change du discours habituel (finalement Le Cid c'est de l'anticipation Wink )


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8213
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par ManiaxSkell le Ven 15 Déc 2017 - 10:41

Que dire de plus ? D'emblée, c'est surprenant, original, audacieux et surtout bien mené. Outre le pari de préserver le "format" original du texte de Corneille, l'aspect qui m'a le plus séduit réside dans l'écriture, qui me semble assez fidèle au style des pièces d'époque. Je me suis bien amusé à m'imaginer les vers "joués" sur scène par des acteurs de théâtre dans un décor évoquant les vieux jours de Star Trek !
Bref, sans doute pas toujours facile à lire mais très raffiné, ton travail se démarque de par son approche. Je me demande avec quelle aisance tu parviens à jouer des vers ainsi ? Jusqu'où dois-tu réfléchir pour arriver à un rel résultat ?
avatar
ManiaxSkell
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 100
Date d'inscription : 05/10/2017
Age : 23
Localisation : Terres glaciales de Belgique.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par mormir le Ven 15 Déc 2017 - 18:47

Merci à vous deux pour vos lectures et avis.

@Francoise : Le Cid est une oeuvre magnifique qui joue avec de nombreux concepts tout à fait d'actualité. Je trouve personnellement que c'est une oeuvre merveilleuse. Dans mon récit, je n'utilise qu'une petite partie de l'histoire, centrée sur la bataille, alors que l'ensemble est bien plus riche. Mais moi ça me suffisait Smile

@Maniaxskell : ce serait marrant effectivement de jouer une pièce à l'ancienne dans un décor futuriste ! Pour répondre à ta question, les alexandrins me viennent facilement en termes de rythme. Mais trouver la bonne rime en respectant le récit et surtout employer les règles en vigueur au XVIIe est nettement plus difficile. D'ailleurs, mon oncle auquel j'ai dédié ce récit m'a appris en le lisant qu'une grande partie de mes vers ne sont pas du tout adaptés ; moi je croyais n'avoir que quelques erreurs... Mais on ne nous enseigne plus aujourd'hui les règles de la poésie classique et même la poésie est souvent réalisée dans la facilité. Peut-être devrai-je reprendre ce texte si l'envie m'en prend.

Merci encore !


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2571
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par paulux le Dim 17 Déc 2017 - 22:14

Vraiment un texte édifiant... Un grand grand grand bravo Shocked
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 722
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 41
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par mormir le Lun 18 Déc 2017 - 19:27

Merci Paulux ! Je suis content que ce texte t'ait plu.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2571
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par Murphy Myers le Lun 18 Déc 2017 - 19:59

Je rejoins ce qui a déjà été dit : c'est simplement bluffant ! Rien à redire de ce côté, tu arrives à reprendre un classique à ta sauce, en grande partie en vers pour ne pas faciliter les choses, et en plus à y incorporer les phrases les plus célèbres de l'original tout en traçant un space opéra à la forme des plus originales.
Je rejoins Françoise sur le fait que je me suis un peu perdu au début, n'ayant toujours pas lu l'original justement. La forme en prose est aussi à double tranchant en ce qui me concerne : je trouve toujours bluffant les récits qui s'y tiennent, mais je porte tant attention à la forme que j'en oublie souvent de suivre le fond. (Et ça peut aller très loin : j'ai réussi à lire Hamlet sans faire gaffe au fameux passage "Être ou ne pas être", si bien que j'ai dû rechercher ledit passage après lecture pour être bien sûr qu'il était là, c'est dire).
Bref, bravo pour ce texte-challenges.

+ Entre l'extrait de poème (que j'ai adoré) et l’illustration, force est de constater que le talent est de famille en plus de ça !


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3283
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cid

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum