Sélène de la Lune

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Sélène de la Lune

Message par ManiaxSkell le Dim 10 Déc 2017 - 3:35


Bonsoir à toutes et à tous ! Dans le cadre de ma première participation à l'un des concours de l'écritoire, je vous propose ici de redécouvrir un classique du théâtre baroque français, très librement transformé (mais néanmoins riche en clins d’œil divers) pour correspondre aux règles. Comme vous le constaterez, le thème de la transformation se trouve d'ailleurs au cœur-même du récit.
Mes plus grand défis, ici, auront été de gérer mon emploi du temps pour parvenir à délivrer un récit à temps malgré un horaire chargé, trouver un angle SFFF sous lequel aborder les thèmes du récit et, enfin, parvenir à réduire le corps d'une pièce baroque riche en intrigues et en personnages sous la forme d'une histoire courte mais aboutie.
Tout en espérant que cette nouvelle vous plaira, je vous souhaite un agréable lecture !

Spoiler:
L'ensemble fait 29 258 signes (espaces compris). Compte tenu du stress généré par mon emploi du temps, j'espère ne pas avoir laissé de fautes de frappe ou des aberrations. La fatigue me gagne cependant et j'avais préparé une belle présentation très décorée, mais dont l'essentiel réside hélas dans un ordinateur auquel je n'ai pas accès le weekend. Je veillerai alors à embellir ce sujet dès lundi soir.



"C’est à Paris que je retombe... Lentement, doucement, comme accrochée aux fils d’une marionnette. Mes articulations s’effritent, se dissolvent, se mêlent aux poudres des comètes. Mes yeux souillés de la poussière des astres, se lavent d’une eau dorée de la lumière des étoiles. Une nébuleuse, cousue dans le tissu iridescent des planètes, enveloppe mon corps en son voile. Mes cheveux flottent dans le vide et se déploient à la manière des plumes du paon. Les muscles durcis sous ma chair de roche luminescente reprennent vie finalement..."

Roland ne fêtera pas ses quinze ans de mariage avec Christine. Depuis bien longtemps, il s'est lassé de son corps et son manque d'esprit. Elle maudit le jour de leur union, dévorée par les remords que lui procurent son secret honteux. Alors que d'étranges phénomènes célestes allouent à des entités inconnues de descendre sur terre, la jeune femme décide d'arpenter les dédales de son passé.


Je vais pouvoir (enfin) m'adonner à la lecture des autres participations !
avatar
ManiaxSkell
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 100
Date d'inscription : 05/10/2017
Age : 22
Localisation : Terres glaciales de Belgique.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par Blahom le Dim 10 Déc 2017 - 21:36

Voilà un beau texte, fort bien écrit, et à l'atmosphère raffinée. Le lien avec le texte de Rostand étant annoncé dès le départ, on est à même de repérer les similitudes. J'ai été sensible à la poésie lunaire qui se dégage de l'ensemble et à cette conclusion empreinte de tristesse (de la lune ?).
Je terminerai par une question. N'ayant à ma connaissance pas eu l'occasion de lire d'autres textes de toi, s'agit-il là de ton style habituel ?


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1465
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par ManiaxSkell le Lun 11 Déc 2017 - 16:36

Merci pour ta lecture et ton commentaire, Blahom ! Je me suis effectivement assez amusé à jouer avec certains aspects marquants du récit original, notamment en ayant abordé le fameux passage de la "descente de la lune" de façon plus littérale. Cyrano, en tant que personnage historique, avait d'ailleurs écrit un texte comique traitant d'un voyage sur la lune et auquel je fais aussi pas mal de clins d’œil, ne serait-ce qu'à travers le nom du personnage qui donne son nom à la nouvelle.

J'aime bien explorer les émotions de mes personnages mais craignais, du fait de devoir en même temps les exploiter correctement tout en écrivant une histoire cohérente et bien construite, me perdre dans ma construction et ne pas parvenir à évoquer cette atmosphère mélancolique, nostalgique ou triste.

Il s'agit bien de mon style habituel, je n'ai pas encore posté beaucoup de récits sur ce forum mais on retrouve sans doute la même patte d'un texte à l'autre. On m'a souvent reproché de faire des phrases trop longues ou élaborées, ce qui pourrait être le cas ici...
avatar
ManiaxSkell
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 100
Date d'inscription : 05/10/2017
Age : 22
Localisation : Terres glaciales de Belgique.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par FRançoise GRDR le Ven 15 Déc 2017 - 16:36

Tu t'es attelé à une interprétation fort poétique. J'avais lu Le début du Grilith où tu avais mélangé des scènes plus hard à des paragraphes plus contemplatifs.
J'ai relevé quelques mots manquant (un à, page 2 : le couloir s'apparentait un dédale...  à un dédale) puis page 8, tu as mis émeutes émerveillées (ne serait-ce pas émules ?). Page 22 il y a 2 plus (...dans son plus apparat le plus...).
Sinon j'ai bien aimé l'éclairage différent porté sur ce classique. Par contre, le nombre de personnages (qui dans la pièce initiale sont nombreux, 17 :o ) a été un problème pour moi, même s'il n'y en a que 5 ou 4 si on comprend que Sélène et Cyrus ne font qu'un...
Bravo d'avoir écrit pour notre concours alors que tu avais peu de temps ! Cette nouvelle a son charme indéniable malgré l'urgence à l'écrire. Très bon travail en tous cas.
Merci pour ta participation.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8009
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par ManiaxSkell le Ven 15 Déc 2017 - 16:50

Oh misère ! Comme quoi, même après relecture, je peux encore laisser des trous et erreurs. Honte à moi ! Je suppose cependant que je devrais m'attendre à être le pire de mes relecteurs... En tous cas merci d'avoir pointé ces petits soucis que je m'empresserai de rectifier une fois le concours fini.

Merci également d'avoir partagé ton avis. Personnellement, je préfère me concentrer sur l'état et la psychologie d'un nombre réduit de personnages que de me risquer à brasser superficiellement un récit surchargé proportionnellement à la longueur imposée. C'est pourquoi j'ai préféré faire de cette histoire un traitement de "Cyrano de Bergerac" sur le fond plutôt que sur la forme.
Mais je comprends qu'il aurait effectivement été possible d'élargir un peu la liste des personnages, je suppose que la volonté de faire dans le contemplatif fait partie de mes tics de rédacteur.
Je pourrais me donner comme défi, à l'avenir, d'écrire un récit un peu plus "mouvementé" !
avatar
ManiaxSkell
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 100
Date d'inscription : 05/10/2017
Age : 22
Localisation : Terres glaciales de Belgique.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par paulux le Dim 17 Déc 2017 - 21:46

Un très beau texte raffiné et délicat, empreint de cette aura blanchâtre d'un clair de lune, qui illumine tout en conservant sa place à l'élément nocturne. L'atmosphère est très belle, et la lecture plaisante.


Concernant les points à revoir, je me suis également perdu avec les personnages, pourtant pas très nombreux. Les sauts que fait le récit n'aident pas à bien les identifier, ou à se les approprier.


Le milieu du texte est aussi assez long, le moment avec les révélations des deux personnages. Ce n'est pas inintéressant, mais c'est plus conté que vécu, ça ne nous implique peut-être pas assez en fait.


J'ai par contre beaucoup apprécié de voir traité de cette façon le thème de l'histoire originelle. On se rend compte de ce qu'aurait été l'histoire si le personnage "beau mais peu poète" n'était pas mort si jeune.


D'ailleurs j'ai noté un élément bizarre vers le début, où tu parles d'un "jeune homme" alors que ça fait déjà 15 ans qu'il est marié. Mais c'est un détail !


En tout cas un texte très dense, d'une très belle écriture, avec de belles évocations, et une histoire au final bien trouvée et audacieuse. Bravo...
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 673
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par Cancereugène le Dim 17 Déc 2017 - 22:03

Voilà un récit très contemplatif, mais cohérent dans sa démarche. Je veux dire par là que c'est voulu, et que l'écriture, bien qu'un peu "chargée" à mon goût (en adjectifs et autres adverbes) restitue tout à fait cette ambiance feutrée et délicate. L'appropriation de l'oeuvre originelle est audacieuse, et réussie. La SF s'insère parfaitement à cette relation à trois. C'est très fin, très bien pensé.
A la première lecture, je n'étais pas du tout dans le récit. Je pense qu'il nécessite un état d'esprit particulier pour être vraiment assimilé. La seconde lecture a été bien plus intéressante. Les coquilles sont rares, mais comme je l'ai dit, le principal défaut, à mes yeux, ce sont ces surcharges d'épithètes ou d'adverbes inutiles. Les descriptions sont nombreuses, et sans doute trop précises par moments.
En dehors de cela, le récit est vraiment très bon, c'est un plaisir de découvrir ta prose, Maniaxskell !
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2012
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par ManiaxSkell le Lun 18 Déc 2017 - 16:30

Merci pour vos retours ! Je m'en sens bien enrichi, les remarques traitants de divers aspects mais je parviens à déceler que le style est principalement à revoir. Je fais sans doute une obsession sur les adverbes et les adjectifs. J'aime bien cependant me plonger dans l'atmosphérique et des rythmes plus "lents" quand c'est bienvenu et nécessaire. Force est de constater, cependant, que j'aurais pu rédiger des phrases moins lourdes... Le fait est que j'écris comme j'aimerais réaliser des films et Dieu sait ô combien je fais une obsession sur les plans rapprochés et les panoramiques contemplatifs.

Je retiens en particulier ta remarque, Paulux. Un commentaire similaire m'avait été également adressé au sujet de "Le Grilith", où l'on trouvait que le style distanciait un peu le lecteur des événements. Quand j'ai commencé à écrire l'histoire, j'avais opté pour une construction plus linéaire et classique, mais je réalisai bien vite que j'aurais à la fois excédé le nombre maximal de signes et probablement rendu l'intrigue peu passionnante.
Cependant, c'est sans doute un défaut de ma part : j'aime explorer un récit à travers la perception des personnages, visualiser en "flashbacks" les événements de la transformation et de la transfiguration m'a été facile en tant qu'auteur et "père" de ces personnages, mais a sans doute un peu desservi la fluidité ou le contact avec le lecteur...

Pour un premier sujet de concours, ce fut néanmoins un bon défi et une activité agréable. D'autant plus que, éclairé de votre bon conseil, je pourrai enrichir mes futures créations de l'apport d'autres regards.

avatar
ManiaxSkell
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 100
Date d'inscription : 05/10/2017
Age : 22
Localisation : Terres glaciales de Belgique.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par Nao76 le Mer 20 Déc 2017 - 14:16

Quelle poésie et quel enchantement dans ce texte. J'ai eu un petit peu de mal a situer les personnage et à entrer dans ton écrire ô combien raffinée ! Mais ça valait le coup !


"Quand la main abandonna les caresses et commença à tordre, à forcer et à tirer, ça ne la surprit pas. D'une étrange façon, elle accueillit la douleur avec gratitude. Une douleur concrète était plus facile à gérer que la terreur dans l'attente de l'inconnu."
Le prédicateur, Camilla Läckberg
avatar
Nao76
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 201
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 30
Localisation : sous la pluie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par mormir le Mer 20 Déc 2017 - 23:11

A mon tour de donner mon avis...

Je te lis pour la première fois et constate que malgré ton jeune âge tu as déjà un style percutant bien à toi. Ton texte est une agréable surprise.

Le classique est d'autant plus évident que tu l'annonces d'emblée. Donc c'est tout bon. L'histoire n'est toutefois pas aisée à suivre bien qu'il y ait peu de personnages, parce que les différentes étapes, les allers-retours passé-présent, les différents niveaux du récit, la complexifient un brin. Je m'y suis quand même retrouvé au prix de la relecture de certains passages.

Quant à la forme, elle est surprenante. L'ensemble de ton texte est très poétique, romantique, presque onirique. Il pourrait être plus percutant toutefois avec des phrases moins longues et parfois moins travaillées. Lorsque je me relis, sachant que j'ai tendance à "écrire compliqué", j'ai toujours en tête la phrase de Saint-Exupery : "La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer." ; et j'élague, je coupe, je simplifie... Ceci dit, rien dans ton texte n'est rédhibitoire en l'état, tu as un beau style, qui ne demande qu'à s'épurer un peu. Il est toutefois possible que tu sois un peu impatient, non ? il y a pas mal de coquilles dans ton texte qu'un délai avant un dernier fignolage t'auraient permis d'éliminer aisément.

En tous cas, merci pour cette lecture agréable.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2351
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par ManiaxSkell le Jeu 21 Déc 2017 - 11:35

Merci Nao et mormir ! Je retiendrai en particulier cette citation de Saint-Exupery, que je veillerai à garder gravée dans un coin de ma tête durant mes prochains essais... Cela m'aiderait également à économiser des caractères et, sans doute, adresser mes thèmes avec plus de souplesse.

En effet, je pense que ma principale difficulté ici fut de parvenir à inclure un ensemble de thèmes et de références inspirées du récit original malgré les "excès" du style qui privilégie l'atmosphère à l'action, d'où le nombre réduit de personnages. Une fois de plus, la complexité de la forme est due au fait que j'ai cherché un moyen de faire tenir sur 30.000 signes une histoire que j'aurais aimé étendre sur beaucoup plus de pages.

mormir a écrit:Il est toutefois possible que tu sois un peu impatient, non ? il y a pas mal de coquilles dans ton texte qu'un délai avant un dernier fignolage t'auraient permis d'éliminer aisément.
Mon cas est un peu paradoxal car je suis à la fois perfectionniste et impatient. Je saute alors d'un comportement à l'autre, tantôt rêvasseur et tantôt hyperfocalisé. De plus, comme je suis étudiant et que je m'intéresse à beaucoup trop de choses en même temps, je me retrouve souvent occupé, fatigué ou frustré de ne pas pouvoir tout faire en même temps.
En ce qui concerne ce texte, j'avais été vite rattrapé par le travail et le stress au moment de la rédaction. Je dois avouer avoir été en retard et, sachant que je serais très occupé le jour de l'échéance finale, j'ai entrepris la relecture finale le jour-même à trois heures du matin...
C'est le genre de coquilles et de fautes pour lesquelles je m'en veux, on ne m'y reprendra plus. Du moins, j'espère m'y prendre plus à l'avance dans le futur.
avatar
ManiaxSkell
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 100
Date d'inscription : 05/10/2017
Age : 22
Localisation : Terres glaciales de Belgique.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par Tak le Lun 25 Déc 2017 - 0:04

Comme pour beaucoup d'autres textes de ce concours, je ne connais pas le classique de base, alors il m'est très difficile de donner un avis sur l'aspect "revisite".

Mais pour ce qui est de ton texte, à proprement dit, il se lit très bien.
Je ne reviendrais pas sur les remarques de mes camarades sur le style, un peu trop "chargé" peut-être, mais loin d'être désagréable. On sent que tu as travaillé ton approche (cinématographique ou poétique) dans les moindres détails et si quelques tournures auraient pu être allégées, ça n'aurait pas posé problème, mais au moins cela dénote-t-il d'une réelle vision d'auteur. En effet, tu réussis à construire tout un monde, assez passionnant à sa façon, en un nombre de pages finalement assez limité -- ne prenant pas compte de la mise en page pour me focaliser sur le signage général de ce concours. Je mentionne ce point parce que perso, je sais qu'il m'aurait fallu presque le double pour arriver au même résultat !
Nan, franchement, ton texte mérite un (très) bon point, juste pour ce travail de (re)création.

Après c'est vrai qu'entre les différents personnages et retours en arrière, je m'y suis un peu perdu et j'ai du opérer plusieurs en arrière dans ma lecture (qui s'est étalé sur plusieurs jours, du fait de mon planning de lecture chaotique) pour pouvoir m'y retrouver.
Mais ce soir, au moment où j'écris ce message, tout est à sa place dans ma tête (encore heureux) et je salue l'ambition derrière ce texte. Oui, c'est sûr, dans la forme, il y a peut-être quelques petites choses à revoir (un peu plus de "cut", si j'ose dire), mais dans l'expression du fond et le parti-pris poétique du récit, je ne peux que te donner raison Maniax, car l'on ressent derrière un gros travail qui force le respect.
Peut-être un peu plus d'accroche et d'efficacité dans certains passages ne m'auraient pas déplu, mais ça ne m'a pas empêché d'être très sensible au ton onirique de ton texte et à son élan poétique, par moments très puissants.

Quelques bémols donc, mais au final une heureuse découverte, autant par rapport à ton style (que je n'avais fait qu'effleurer sur tes bribes du Grilith) qu'à l'univers proposé. Et sur ce dernier point, c'est une vraie réussite, en ce qui me concerne !
Donc bravo Maniax pour ce texte de très belle tenue et au plaisir de te relire Smile


P.S: Je suis d'autant plus sensible aux remarques sur la plume "trop chargée" que ça a été de longues années ma bête noire. Pour un pitch donné d'environ 7 ou 8 pages, je partais allègrement à l'époque sur des pavés d'une trentaine de pages (sans interlignes lol) et je passais finalement plus de temps à décrire mes personnages et le moindre de leurs faits et gestes, aussi bien que bien leur environnement, plutôt que sur l'essence même du texte. Si j'ai un seul conseil à te donner, je te donnerais celui-ci en fin de compte : ne perds pas de vue tes personnages et le cadre, mais offre-leur surtout par le rythme et leurs péripéties le "droit" d'exister.
Sans aventures, sans rebondissements, tes personnages (aussi pointus et détaillés fussent-ils) ne sont finalement que des marionnettes sans vie. Ils n'attendent que ton bon vouloir pour suer sang et eau pour aller au bout de tes idées.... alors ne les fige pas dans une vitrine clinquante où ils ne sont finalement que des "spectateurs" du film que tu as en tête.
Ils existent, ils transpirent, exultent, flippent, s'aiment ou s'entretuent : c'est en gardant leur proximité et en leur donnant du nerf que tu arriveras à en faire des acteurs à part entière de idées/récits qui bourgeonnent dans ta tête. Mets-les à l'épreuve ; ils en ressortiront grandis Wink


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3315
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par Purple-fan le Mar 2 Jan 2018 - 23:38

C'est un texte très poétique. Je m'y suis parfois un peu perdue, et il y a quelques coquilles certes, mais ca reste un texte superbe. Tu a ton propre style, basé sur des descriptions travaillées et "cristallines", et c'est vraiment agréable à lire. Elles chargent peut être un peu le texte par moment, mais c'est juste un équilibre à trouvé ça. Wink

Belle participation. Smile



La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !
Albert Einstein 
avatar
Purple-fan
— — Impératrice pourpre — — Disciple de Square Enix
— — Impératrice pourpre — —  Disciple de Square Enix

Messages : 3019
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 21
Localisation : Gironde

http://kylie-darkworld.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par Paladin le Jeu 4 Jan 2018 - 11:39

Un texte très beau et poétique, avec une écriture qui a les défauts de ses qualités, je dirais : bien tournée et travaillée, mais peut-être un peu trop, en tout cas en ce qui concerne les dialogues : le style ampoulé leur donne un ton trop précieux qui n'est pas naturel.

J'aime l'ambiance onirique qui baigne l'ensemble. Comme les autres, je ne connais pas le texte original, et c'est sans doute en partie pour ça que j'ai eu du mal à suivre l'histoire, qui en tout cas sort de l'ordinaire. Le Cyrano historique avait écrit un roman philosophique sur "Les Etats et Empires de la lune et du soleil" ... Est-ce que tu t'en es aussi inspiré ?

Pour résumer, j'ai été emporté par la poésie du style tout en étant un peu perdu par le récit. En tout cas, tu as une belle écriture et une belle imagination, et tu n'as que 21 ans, donc je t'encourage très fortement à continuer dans cette voie !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10339
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par Raven le Sam 6 Jan 2018 - 11:59

Tu nous offres une revisite très originale du classique. C'est empreint de poésie et de rêve, j'aime beaucoup la vision que tu nous proposes. On sent derrière tout ça un très gros travail d'écriture mais aussi de relecture (même s'il reste encore des scories). Je suis impressionnée par ce premier texte en regard de ton âge : il ne te faudra pas beaucoup d'entraînement pour que ça paye.

Ce qui m'a moins plu, c'est le côté trop descriptif qui laisse souvent le lecteur en retrait (Pala parlerait du "show, don't tell", et c'est tout à fait ça). C'est beau, c'est poétique, onirique, mais un peu froid. Là où c'est le plus flagrant, c'est dans les descriptions un peu moins évidentes qui servent à nous montrer l'idée que tu veux faire passer : on sent que tu sens que ce n'est pas très clair ou évident. Et on le sent d'autant mieux qu'on trouve souvent dans ces passages des répétitions. C'est un truc que j'ai souvent remarqué chez moi : si l'idée n'est pas claire dans ma tête, j'arrive mal à la faire passer au lecteur et je me noie dans des circonvolutions/explications qui tournent en rond et se répètent... sans rendre mes propos plus clairs, bien au contraire^^. Bref, je me trompe peut-être, mais c'est ce sentiment que j'ai eu sur certains passages. La difficulté réside à donner au lecteur un texte qui paraît facile, fluide (et là, le travail n'est plus apparent : on l'oublie pour ne laisser que la place au propos), alors que je suis ressortie de ton texte avec cette impression que tu avais énormément bossé dessus. Évidemment, tout le monde bosse sur son texte, mais c'est véritablement réussi quand le lecteur ne s'en rend pas compte. C'est ce petit truc qui m'a le plus gênée, même si c'est intangible.

Sinon, j'ai beaucoup apprécié l'univers que tu décris au début, ces restes de civilisation, ces ruines d'une autre époque. Sauf que tu n'en reparles plus par la suite. J'aurais aimé que ça apparaisse en filigrane : j'avais complètement oublié ce background et j'ai été surprise en voyant l'irruption du mot "plexiglas". Au lieu de faire partie d'une description "naturelle" du monde, ça m'a éjectée et amenée à faire un effort de relecture du début pour me rappeler quand ça se passait.

Bref, désolée, je passe un peu trop de temps sur les points qui m'ont accrochée, il n'en reste pas moins que tu as fait un super boulot (quand j'ai ouvert et vu 27 pages, je me suis dit "il est fou !" Shocked ) sur le fond et la forme. Je ne sais pas si c'est un style adopté pour les besoins du texte ou ton style "habituel", mais on sent de toute façon une solide base littéraire. Donc, bravo, je suis maintenant curieuse de te lire dans un autre registre, non imposé.


Quiconque lit la présente ligne s'engage à m'envoyer une boîte de chocolats. Suisses de préférence. Mais pas les fourrés-dégueus.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4251
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sélène de la Lune

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum