Le prince de l'équation

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Le prince de l'équation

Message par Purple-fan le Jeu 4 Jan 2018 - 13:57

Voilà un texte qui ne manques pas de rythme.
Pour le côté caricatural des personnages ? Ah bah non, c'est pas gênant, c'est croustillant plutôt. Ils sont vraiment bien montés. Smile
L'univers est sympa, les personnages aussi, et le rythme de l'histoire se colle impec' à cette ambiance cyber-punk.
La simplicité de l'arnaque ne me gêne pas. La tête du plan, c'est Robin, mais vu qu'on est plus centré sur le concierge, on n'a peut être pas tous les éléments pour juger ou non de la simplicité de l'arnaque. Smile

Encore une belle participation ici ! J'ai encore deux textes à lire...Et je suis dans une mouise sans nom pour le classement.



La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !
Albert Einstein 
avatar
Purple-fan
— — Impératrice pourpre — — Disciple de Square Enix
— — Impératrice pourpre — —  Disciple de Square Enix

Messages : 3034
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 21
Localisation : Gironde

http://kylie-darkworld.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de l'équation

Message par Catherine Robert le Lun 8 Jan 2018 - 10:20

J'ai bien aimé, le classique se reconnaît facilement, et la trame le suit plutôt bien. Les personnages sont bien campés, avec un shérif détestable, un Robin insaisissable et limite facétieux, et un Jean timide, peureux, mais en même temps audacieux.
Alors oui, l'arnaque est un peu basique, mais je suis d'accord avec Purple, on suit Jean et le shérif, très peu Robin qui agit en arrière-plan, et tout comme les deux personnages sus-cités, on ne connaît pas tout de son plan, donc ce n'est pas très gênant.
Le côté un peu grossier ne m'a pas gênée du tout, il ressort surtout du shérif et va bien avec lui.
Reste quelques coquilles et assez bien d'erreurs de temps (futur-conditionnel).
Mais c'était un bon moment de lecture.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9790
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de l'équation

Message par Perroccina le Lun 8 Jan 2018 - 21:02

Je n’ai compris le lien avec Robin des Bois qu’à la toute fin de l’histoire « Robin aux pauvres »
L’écriture m’a semblé un peu laborieuse, trop descriptive comme si tu avais du mal exprimer tes idées. Le parti pris du trash pourquoi pas, quoique je ne saisis pas bien ce que cela apporte à l’histoire.

L’histoire est bien construite mais a finalement été compliquée à suivre en raison du style choisi, enfin c’est ma perception des choses.
Pour résumer j’ai eu du mal à accrocher mais j’ai apprécié le développement.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 3062
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de l'équation

Message par Zaroff le Mar 9 Jan 2018 - 19:36

Pas mal cette version pulp SF au ton bien grossier. Pas totalement convaincu, ton récit se lit bien quand même. Mais je trouve que la surenchère dans le vulgaire porte préjudice à ton atmosphère. Le personnage de Robin est plutôt dans l'espièglerie et le courage. Ici, j'ai eu du mal à m'attacher aux protagonistes.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12859
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de l'équation

Message par Amaranth le Ven 12 Jan 2018 - 14:13

J'ai beaucoup aimé ! Personnages savoureux, même si un poil trop caricaturaux, une intrigue prenante servie par un style efficace. J'ai aimé la fin, avec le détournement bien amusant. L'univers cyberpunk est bien élaboré. Il reste un peu trop de fautes à mon goût, mais sinon j'ai vraiment apprécié ma lecture !


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 2009
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de l'équation

Message par ManiaxSkell le Lun 15 Jan 2018 - 21:58

Pour ce qui est du ton vulgaire et décalé, je serais plutôt de ceux qui ont apprécié. Du moins, dans le cas de cette réinterprétation du personnage de Robin, je trouve que c'était approprié et que ça donne du caractère au récit. J'ai presque visualisé, lors de certains passages, une version John Waters ou Troma de l'histoire dans ma tête, ce qui est plutôt un compliment.
Le pari de faire dans l'irrévérencieux est risqué et il est tellement fréquent que ceux qui s'y essayent versent juste dans le grotesque, quitte à s'avérer tout à fait irritant. Mais je trouve que tu t'es plutôt bien débrouillé en ce qui en concerne le "dosage".

Il m'a semblé que l'intrigue progresse assez vite. Peut-être parfois trop vite ? Cela est sans doute dû à ma fatigue mais je me suis retrouvé à relire une ligne ou deux pour me resituer. Le cas de l'arnaque a déjà été évoqué à plusieurs reprises et je ne rajouterai rien dessus comme je partage le même avis en général. Il s'agit justement plutôt d'une illustration de ma difficulté à m'y retrouver. J'avais l'impression d'avoir loupé une subtilité tellement elle me donnait l'impression d'être trop simple... En contrepartie, je me suis bien amusé à suivre les péripéties de ces personnages et les voir se jouer de l'ignoble shérif !
avatar
ManiaxSkell
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 100
Date d'inscription : 05/10/2017
Age : 23
Localisation : Terres glaciales de Belgique.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de l'équation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum