Narcisses

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Tobermory le Jeu 10 Aoû 2017 - 17:17

Un texte fascinant, une très bonne idée et une obsession fort bien traduite,  avec le tu et ses déclinaisons qui donnent une tonalité particulière. C’est une déclaration d’amour absolu et en même temps de prise de possession, de prédation, car pour moi, le personnage est une psychopathe prédatrice. Il est  probable que l’autre n’appréciera pas la permutation, d’autant que, au moins pour le physique, elle ne semble pas gagner au change. On perçoit bien le désir et la volonté qui ont conduit la narratrice à cet étrange échange. Par contre le modus operandi est expédié en une ligne avec la mention du sorcier vaudou. Je crois même qu’on aurait pu s’en passer. Dans un format aussi court, il est bien plus intéressant de creuser le désir et l’obsession que de développer la faisabilité. Beaucoup d’autres points restent dans l’ombre.

J’ai un peu de mal avec les motivations de la narratrice. Elle est obsédée par l’autre, ça on le comprend très bien et c’est magnifiquement rendu. Par contre le côté Narcisse m’interpelle. Narcisse était amoureux de lui-même, de son reflet. Ici, la narratrice est amoureuse de l’autre que, bien que différente physiquement, elle voit comme son reflet parce que toutes deux, selon elle, sont narcissiques. Pour moi, c’est un jeu de miroirs sans fin. Casse-tête, mais fascinant.
En tous cas un texte très fort.
avatar
Tobermory
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 131
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 66
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Cancereugène le Jeu 10 Aoû 2017 - 18:42

Merci pour cette réaction.
Dans mon idée, la narratrice n'est pas vraiment amoureuse de l'autre femme, elle ne fait que s'y reconnaître et s'emploie à parfaire son comportement narcissique en s'offrant un reflet à taille réelle (tout en l'offrant à l'autre.) En gros, si elle est amoureuse de quelqu'un, c'est d'elle-même !
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1787
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par mormir le Ven 11 Aoû 2017 - 23:08

Le corps me semble un élément du récit, mais pas le centre. Toutefois, cette histoire est accrocheuse et le texte dégage une belle sensualité. Merci à toi !


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2238
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Murphy Myers le Mer 16 Aoû 2017 - 12:59

J'adore, tout simplement !

Spoiler:
Pas grand-chose à redire sinon, comme Tobermory, que mentionner le sorcier me parait pas essentiel. Savoir comment elle vole le corps n'est pas ce qui compte à mes yeux. Voire ne pas faire intervenir un tiers aurait peut-être même été préférable ; la narratrice peut elle-même trouver comment s'y prendre dans un univers où on dégote un vrai sorcier vaudou sans trop de mal. Mais c'est du chipotage sans grande importance.

La fin m'a aussi un peu "surpris" dans le sens où je m'attendais à quelque chose de plus gore visuellement parlant. Je sais pas pourquoi, peut-être à cause du thème du concours, peut-être parce qu'il est question de chirurgie à un moment, peut-être aussi parce que je trouve souvent tes textes très noirs et impitoyables, je sais pas, mais j'imaginais la narratrice opérer sa proie pour qu'elles deviennent des siamoises. C'était peut-être une fausse piste volontaire, remarque.

Je plussoie Zaroff en tout cas : pour l'instant, moi aussi, ça sent le podium par ici. Smile


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3065
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par François Fischer le Mer 16 Aoû 2017 - 16:12

Idée originale que cette indirecte confrontation d’egos et de corps. Peut-être pourrait-on reprocher au récit d’un certain manque de dynamisme, mais le travail sur le style compense ce caractère statique, pour aboutir à un très bon texte. Bien joué !
avatar
François Fischer
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 177
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Cancereugène le Mer 16 Aoû 2017 - 18:58

Merci à vous trois pour vos réactions.
Mormir, mon texte est basé sur le culte du corps, après en effet, ce n'est peut-être pas le centre de l'intrigue, mais j'espère ne pas être hors sujet. Merci d'être passé, et d'avoir lu et voté, c'est vraiment sympa de ta part, et à bientôt pour un texte de toi (hein !)
Murphy, tu pointes un aspect de mon texte qui mériterait, je te rejoins, une correction. Etant parti pour ne pas corriger, ça me contrarie un peu, mais j'aime bien être contrarié, parfois ! En effet, cet élément extérieur est peut-être un peu trop lourd. Mais comment expliquer qu'une femme "ordinaire", mariée, deux enfants, aies la capacité de prendre l'apparence de quelqu'un d'autre, et de transformer une tierce personne en elle-même ? C'est tout mon problème, je n'ai absolument pas cherché à faire un poème, encore moins un truc nébuleux. Donc, pour rendre à peu près cohérente cette histoire, il me fallait une compétence "particulière" difficile à dégoter (là, je trouve le "sans trop de mal" un peu sévère, j'ai bien insisté sur ce point ! La (vraie) narcisse met des années à concrétiser son projet) Ça me turlupine, en même temps, si ma narcisse est chirurgienne, elle pourrait fort bien être sorcière vaudou... et puis, le terme vaudou est sans doute de trop. En effet, je ne sais absolument pas si cette magie permet de prendre l'apparence d'un autre ! Je devrais sans doute évacuer totalement ce terme, et me concentrer sur "magie" !
Merci en tout cas.
Et merci à toi aussi, François, ce manque de dynamisme semble être constaté par beaucoup de lecteurs, donc je m'incline !
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1787
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Murphy Myers le Mer 16 Aoû 2017 - 20:32

En effet, j'ai parlé trop vite en disant "sans trop de mal". Mais je veux dire qu'il me parait plus simple de s’adonner soi-même à la magie et de s'entraîner durant des années plutôt que de chercher durant autant d'années un tiers qui n'aura pas forcément d'intérêt à accepter notre demande assez peu banale (et clairement pas très saine). Dans le texte, on est dans un monde où de tels sorciers existent (au moins un en tout cas). De là, je ne trouve pas moins crédible qu'une femme lambda s'y mette elle aussi et que ça fonctionne.

Après, c'est un détail plutôt insignifiant. Si vraiment tu ne veux rien changer au texte, ça n'aurait rien de gênant à mes yeux.

L'aspect vaudou n'est pas gênant pour moi ; on peut y voir un bon clin d'oeil au mythe du zombi issu du vaudou (qui consiste à contrôler le corps d'autrui en somme...).


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3065
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Cancereugène le Mer 16 Aoû 2017 - 20:58

Ok pour ces précisions, Murphy, faut que je réfléchisse...
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1787
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Purple-fan le Mer 23 Aoû 2017 - 19:31

Hypnotisant. C'est vraiment un texte qui m'a accroché, et jusqu'au moment où l'échange est évoqué, je ne l'ai pas vu venir. C'est bien joué, car en attendant de voir où le texte allait, il m'a tenu bien en haleine !
Le manque de dynamisme évoqué dans des commentaires plus haut, ne me dérange pas.
Merci pour ce texte. ^^


avatar
Purple-fan
— — Impératrice pourpre — — Disciple de Square Enix
— — Impératrice pourpre — —  Disciple de Square Enix

Messages : 2808
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 20
Localisation : Gironde

http://kylie-darkworld.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Nao76 le Lun 28 Aoû 2017 - 15:32

Un très beau texte ! Vraiment !
La lecture en est fluide, agréable.
La chute en est douce.
J'ai pris beaucoup de plaisir a te lire !


"Quand la main abandonna les caresses et commença à tordre, à forcer et à tirer, ça ne la surprit pas. D'une étrange façon, elle accueillit la douleur avec gratitude. Une douleur concrète était plus facile à gérer que la terreur dans l'attente de l'inconnu."
Le prédicateur, Camilla Läckberg
avatar
Nao76
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 132
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 30
Localisation : sous la pluie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Raven le Mar 29 Aoû 2017 - 22:01

Un texte surprenant à tous points de vue. Déjà, ce monologue qui s’adresse au « tu ». Puis ce « tu » qui est en fait un miroir du « je ». Et cette fin, si différente de ce à quoi on s’attendait. C’est un texte qui m’a dérangée d’un point de vue personnel car j’ai eu régulièrement, il y a quelques années, des lettres dans ma boîte d’une personne (je n’ai jamais su qui) qui m’avait suivie et décrivait les choses que j’avais faites la journée (« ce jour-là, il pleuvait, tu as fait tomber tes clefs à tel endroit » etc., tu vois le genre). C'est marrant car j'avais complètement oublié ça et les premières phrases m'ont immédiatement renvoyée à cette époque. Il y a, dans ce texte, cette ambivalence très déstabilisante du sentiment qui tourne à l’obsession. L’amour qui pourrait être touchant de timidité qui vire au voyeurisme du malade. Ici, on est en plus dans du très longue durée puisqu’on parle en années, et vient en plus ce côté perfectionniste car la narratrice en sait finalement plus sur l’autre que l’autre elle-même, elle est notamment capable de décrypter (à tort ou à raison) les motivations profondes qui régissent sa vie, choses dont l’autre n’est pas consciente. Tu te joues bien de nous avec tout ce travail sur les fausses pistes et tu réussis à nous surprendre avec cette fin monstrueuse, ou du moins qu’on imagine monstrueuse lorsque l’autre se réveillera. On en vient même à souhaiter qu’elle ne se réveille pas, pour elle bien sûr, mais aussi pour la narratrice qui va au-devant d’une grosse déception (je ne peux m’empêcher de ressentir une certaine compassion pour elle : avec tous les efforts qu’elle a déployés, son investissement sur toutes ces années, elle mériterait de trouver une âme sœur aussi malade qu’elle). C’est là que tu fais fort, on en vient à apprécier ce personnage au point de reléguer la victime et ses sentiments au second plan. Ça fait froid dans le dos. Quant au thème, rien à redire, le corps comme objet d’adoration, d’obsession. De la belle ouvrage. Mon seul bémol, serait peut-être le côté un peu trop narré qui manque d’action directe, même si c’est le procédé qui veut ça.


Quiconque lit la présente ligne s'engage à manger 5 fruits et légumes par jour (rappel : les chips et les fraises tagada n'appartiennent à aucune de ces catégories).
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3514
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum