Narcisses

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Narcisses

Message par Cancereugène le Sam 29 Juil 2017 - 19:17

Voici mon chef-d'oeuvre.
4998 signes.



Narcisses:
Je t'observe depuis longtemps.
Je connais ton adresse, tes relations, ton travail, tes loisirs, tes plaisirs, je sais tout de ta vie sociale, mais également d'une part de ton intimité dont tu ne soupçonnes sans doute pas l'existence. Oui, je t'ai suivie, épiée, traquée, sans jamais oser t'approcher, ni même te frôler. Te parler ? Cela m'aurait tuée.

Tu vis sainement, tu cours presque tous les matins, tu vas au boulot en vélib', tu fais tes courses en scrutant chaque produit, du bio, de l'équitable, du régional, beaucoup de fruits et légumes, des féculents, des litres d'eau, et il est probable que tu ne réalises pas l'origine profonde de tes habitudes.
Oh ! Tu n'es pas la seule à porter une si grande attention à ton bien être ; c'est même devenu une mode, mais s'il ne s'agissait que de cela, probable que jamais je n'aurais été frappée, que dis-je foudroyée par la révélation qui m'a subjuguée voilà tant d'années, et qui aujourd'hui trouve sa pleine expression. J'ai bravé l'impossible, peut-être ai-je offensé les dieux, s'ils existent, sans doute suis-je damnée, peu importe, je ne regrette rien. La récompense qui est allongée face à moi vaut tous les sacrifices.

Lorsque mon regard s'est posé sur toi, mon âme tout entière s'est figée, comme piégée dans l'ambre. J'ai refusé d'ignorer cette sensation, si rare, si précieuse, si puissante. Avouer mes sentiments m'a cependant paru horrible, indécent, insupportable. Je suis issue d'une culture qui n'admet pas de telles émotions. S'agit-il d'amour ? Le terme me paraît peu approprié. Mais qui ferait la différence ? J'ai dû me détourner de ma famille pour assumer cette passion. J'ai quitté mon mari, lui laissant la garde de nos enfants. Je me suis isolée. J'ai fait de toi mon centre d'intérêt exclusif et crois-moi, je n'ai besoin de rien d'autre.

Ta beauté est aussi parfaite que la mienne, dans un registre différent. Tu es assez grande, blonde aux yeux bleus, très scandinave. Tu possèdes une silhouette élancée, avec des courbes légères et bien proportionnées, une poitrine modeste, une musculature souple. Tu rayonnes d'énergie positive, et ton visage, très lisse, sans aspérité ni défaut, te fait paraître plus jeune que tu ne l'es en réalité. Par opposition, je suis plus petite, massive, un peu moins athlétique que toi, mes seins sont lourds, et mon visage, encore jeune, se creuse de ridules sur mon front, au coin de mes yeux, et autour de ma bouche.

Nous plaisons aux hommes. Ils nous reluquent, nous draguent, nous séduisent. J'ai très tôt cédé au mariage. Cela m'a semblé normal, c'est ma culture. Tu n'as heureusement jamais commis cette erreur. J'ai observé tes conquêtes entrer et sortir de ta vie presque aussitôt. La plupart du temps, tu restes seule. Qui pourrait te mériter ? Il y a bien eu ce professeur de fitness, ce grand benêt aux dents blanches. Tu pensais souvent à lui. Tu l'appelais plusieurs fois par jour. Lui aussi. Votre liaison prenait un tournant plus sérieux. Je t'ai vue hésiter. À l'approche de la trentaine, un doute, entretenu par les aspirations ataviques de tes entrailles te poussait à envisager une vie de famille. J'ai dû intervenir, sous la forme d'un tragique accident. Il ne viendra plus jamais t'importuner.

Mes compétences en chirurgie n'auraient pu suffire à concrétiser mon projet. Durant des mois, je me suis creusé la cervelle, j'étais prête à tout, je l'ai dit, pour parvenir à mes fins. La certitude d'avoir découvert l'âme sœur que j'ai toujours recherchée, sans même en avoir conscience, cette opportunité de pouvoir, enfin, vivre pleinement l'amour qui brûle en moi depuis si longtemps, sans toutefois parvenir à le cerner, le capter, le comprendre, cette ivresse d'accéder à une plénitude sexuelle et sentimentale accomplie, toutes ces raisons m'ont conduit à envisager les solutions les plus improbables.
Papa Momba, un sorcier vaudou sérieux, débusqué après d'âpres recherches, a su compléter à merveille mes talents.

Ton visage paraît plus vieux, tu as perdu quelques centimètres, tes seins ont grossi ; moi je semble avoir rajeuni, j'ai grandi, je suis amincie, presque fluette. Nos teintes de peau se sont inversées. Je me suis changée en toi, tu t'es changée en moi. Après toutes ces années passées à t'observer, te désirer, sans comprendre pleinement la nature de ce désir, j'ai su décrypter la véritable origine de nos comportements. Notre façon de nous mirer, nous vêtir, nous nourrir, nous entretenir, de goûter dans le regard des hommes le désir que nous suscitons, et que nous éprouvons en notre fort intérieur, démontrent l'intensité du lien spirituel qui nous unit.

Je t'ai offert mon apparence et je me suis emparé de la tienne. Je t'admire, toi, mon reflet, et mon cœur explose telle une bombe à chaque battement. Bientôt tu te réveilleras, et te trouvant face à ton corps, tu seras également frappée par cette ardeur étourdissante.

J'en ai certitude, car nous sommes semblables ; nous n'adorons en réalité qu'une seule et unique personne : nous-mêmes !
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1789
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Blahom le Lun 31 Juil 2017 - 19:51

Un texte d'une grande profondeur et soulevant de grandes questions existentielles, le tout mis en valeur par un style accrocheur.
Au début, l'utilisation de la première personne confère du mystère. Qui parle ?
Tout cela s'éclaircit par la suite grâce à des descriptions soignées et précises.
Le récit de cet amour fou, poussant au meurtre, s'avère prenant, jusqu'à cette conclusion, très bien amenée et assez étourdissante, quoique fort logique.
Si la narratrice ne s'est pas trompée dans l'analyse psychologique de sa partenaire, ce sera peut-être le début d'une relation idéale. Mais l'autre acceptera-t-elle sa nouvelle apparence ? S'aimera-t-elle ? Et puis, sera-t-elle capable d'aimer quelqu'un d'autre ?
Une participation de très grande qualité, Cancereugène.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1351
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Catherine Robert le Mar 1 Aoû 2017 - 8:02

Vraiment bien écrit. Ce récit d'une passion hors-norme nous capte ligne après ligne, on se demande jusqu'où la narratrice va aller. Bien sûr, on imagine, et connaissant l'auteur, perso, j'ai imaginé bien pire, mais tu es resté tout du long dans la suggestion, c'est très bien fait, et tu nous laisses au bout avec des questions, surtout : que va-t-il se passer ensuite ? Là est peut-être le petit bémol. Pas qu'il reste des questions, en général, j'aime plutôt bien cette façon de faire, mais plutôt qu'il manque un coup de poing final (au figuré bien sûr). Le ton reste le même de bout en bout.
Mais c'est vraiment une bonne participation.
Quant au thème, il est ma foi bien respecté : la fascination du corps de l'autre.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9054
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Cancereugène le Mar 1 Aoû 2017 - 21:38

Merci pour vos commentaires.
Et un grand merci, Blahom, pour cette synthèse très pertinente, tu as tout compris, et en plus, tu sembles avoir ressenti pas mal de choses, et j'en suis honoré.
Catherine est plus mitigée, ok, je comprends. Je ne peux rien y faire. Pour être franc, je ne me vois pas retoucher ce texte, en dehors de la forme - s'il y a une faute, une tournure maladroite, ok, je pourrais revoir - car il correspond presque totalement à ce que j'avais en tête depuis plusieurs semaines. "L'énergie" comme je la nomme est venue au bon moment, et je pense avoir extrait de ma caboche la substantifique moelle de ce récit. Après, bien ou pas bien, réussi ou raté, je me fie à vos impressions, car pour le reste, j'ai livré ce que j'ai pu produire de meilleur - je le crois - de cette histoire.


Dernière édition par Cancereugène le Mar 1 Aoû 2017 - 22:04, édité 1 fois
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1789
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Catherine Robert le Mar 1 Aoû 2017 - 21:47

Houla ! Mais il est très loin d'être raté ton texte. Et j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire. J'espérais peut-être un peu plus de punch sur la fin, mais c'est juste une question de goût, juste un très très léger bémol, et qui n'enlève rien à la qualité de ton texte. Et je suis persuadée que cette fin plaira à beaucoup.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9054
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Cancereugène le Mar 1 Aoû 2017 - 22:08

Pas de soucis, Catherine, j'ai juste voulu dire que le "punch" attendu dans le dénouement n'a aucune chance d'être ajouté par mes soins !
C'est l'un des textes les plus définitifs que j'ai pu écrire ! J'ai l'impression que retirer ou ajouter des paragraphes lui ferait perdre sa... comment dire ? Sa "couleur" ? Son "odeur" ? bref...
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1789
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Catherine Robert le Mar 1 Aoû 2017 - 22:18

Je crois qu'on a déjà tous ressenti ce sentiment d'achèvement sur un texte. Et je vais ajouter que ça me le fait assez souvent sur mes textes des concours courts.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9054
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Perroccina le Mer 2 Aoû 2017 - 22:35

Une participation intéressante. Pour ma part le texte est complet et se suffit à lui-même et tout y est clair. La chute convient bien telle qu'elle est et si on se pose des questions ce ne sont que celles que peut se poser ton héroïne à ce moment de son histoire. L'écriture porte bien ce récit, ce qui ne gâte rien.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par FRançoise GRDR le Ven 4 Aoû 2017 - 22:45

Un texte en demi-teinte très réussi où se joue une sorte de "vampirisation".
S'approprier l'identité corporelle d'une autre, thème assez classique est tourné d'une manière intrigante et ouvre sur pas mal de questions, dont bien sûr celle de la victime (car pour moi, c'en est une).
Bon travail Cancer ^^


Dernière édition par FRançoise GRDR le Sam 5 Aoû 2017 - 23:07, édité 1 fois


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7733
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Paladin le Sam 5 Aoû 2017 - 22:07

Je ne sais pas trop quoi dire : c'est une sacrée bonne idée ! C'st sûr, et d’autre part, il me manque un truc : peut-être, en effet, comme dit Catherine, un peu de punch. ais moi-même, si j'avais eu une idée pareille, je ne sais pas comment je l'aurais traitée !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9827
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par paulux le Mar 8 Aoû 2017 - 11:17

Un bon texte, très bien écrit et passionnant de bout en bout... Le titre révèle au final toute sa portée, sa puissance. Donc très bien joué !
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 595
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Zaroff le Mar 8 Aoû 2017 - 15:10

Vraiment bien. C'est soigné et même si ça manque de rythme, l'ensemble tient la route. Beau récit qui risque de finir sur le podium, je pense. Bravo à toi.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Motor City is burning, babe !
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12523
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Amaranth le Mar 8 Aoû 2017 - 18:56

C'est un beau récit, effectivement, bien dans le thème et bien écrit. Tu as bien exploité le nombre de signes, et c'est un des rares récits qui ne souffre pas du manque de place, qui est développé de manière très satisfaisante dans l'espace qui lui est donné, donc bravo. Après, le manque de punch décrit bien peut-être du fait qu'il n'y a pas de véritable action durant le récit, mais que
Spoiler:
le personnage raconte son obsession
. J'ai bien aimé cette approche qui exploite le rapport à son corps et à celui des autres d'une manière percutante. Le seul truc que je modifierais (mais c'est à toi de voir, bien sûr), ce serait :
Spoiler:
les derniers mots du texte (nous-mêmes), je trouve que même sans ça, avec la phrase précédente, on comprend très bien où le narrateur veut en venir. Et je préfère généralement quand les choses ne sont pas dites noir sur blanc, lorsque c'est possible. Ca rend l'élément plus fort, je trouve.
Mais vraiment bonne participation, Cancer !


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1852
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Cancereugène le Mar 8 Aoû 2017 - 19:39

Merci à vous pour ces commentaires.
Amaranth, tu touches un point sensible ! Trop en dire ou pas assez ! C'est un vrai déchirement pour moi, depuis quelques textes (dont Crypte d'amour, par exemple !)
Pour le rythme, le punch, comme on dit, là je sèche. Je me suis justement creusé pour trouver une phrase longue qui ponctuerait mon propos (bon, elle ne fait que deux ou trois lignes) avant d'entamer le dénouement. Ce n'est pas très réussi manifestement, mais franchement, comme je le disais à Catherine, c'est venu comme ça, les mots se sont imbriqués les uns derrières les autres, je pense que plus jamais je ne toucherai à ce récit !
Ce qui ne vous empêche pas de faire des suggestions, sait-on jamais, peut-être qu'un jour...
Merci à vous, vraiment.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1789
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Tak le Mer 9 Aoû 2017 - 23:36

Ouais, rien à dire, on est ici dans le haut du panier Cancer !
On sent un texte travaillé et réfléchi dans sa conception (tout le contraire du mien donc lol du moins en ce qui concerne l'exécution) et la plume recherchée apporte une plus-value indéniable. Le respect du thème est là et tu le pousses dans ses derniers retranchements, dans cette recherche du "moi" et du corps fantasmé, jusque dans ses pires excès. Cependant, tu ne franchis pas cette ligne pour rester dans l'affect pur et c'est parfaitement calibré.
Je comprends très bien ce que tu veux dire quand tu dis que tu es arrivé au bout de ton idée et que tout te semble parfaitement à sa place. Car c'est réellement l'impression que j'ai eu en lisant ton texte. Cela ne signifie pas pour autant qu'il soit parfait, mais simplement que pour toi, en tant qu'auteur, tu as ressenti cette impression d'aller jusqu'au bout de ton truc, sans devoir changer quoi que ce soit. C'est là, c'est fini et c'est la forme que tu avais en tête ; tout s'imbrique à la perfection - perso, ça ne m'est arrivé qu'une seule fois jusqu'ici et même si le texte en question mériterait certainement quelques retouches de forme, je sais que le fond, lui, ne bougera pas. Car c'est comme cela que ça doit être.

Et je te donnes tout à fait raison sur ce coup-là, car j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce Narcisses. Tout y est et pour être honnête, même, je dirais même que c'est l'un des meilleurs textes que j'ai pu lire de toi jusqu'ici.
Des défauts, des remarques ? euh... faudrait que je le relise, mais là j'ai rien qui me vient, en fait. Je me suis laissé porter de la première à la dernière ligne.

Un seul mot : bravo !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2813
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Narcisses

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum