Recherche corps désespérément

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Recherche corps désespérément

Message par Catherine Robert le Lun 24 Juil 2017 - 12:34

Et voici le dernier écrit sur le thème du corps (chronologiquement, le deuxième écrit). Un peu plus absurde. 4875 sec

Recherche corps désespérément:
— Mais où est ton corps ?
— De quoi tu parles ?
— Je parle de ton corps. Il n’est plus là. T’as fait ça comment ? Un nouveau gadget sur ton Pc ?

C’est ainsi que j’ai pris conscience de mon problème. Mon corps avait disparu. Pfiou ! Comme ça, sans prévenir. Je n’aurais même pas pu déterminer le moment exact. Je n’ai pas trop su comment réagir lorsque Marc me l’a appris. Alors, après quelques instants, j’ai éclaté de rire, j’ai fait croire à une bonne blague, et je lui ai dit que j’avais à faire. Il a attendu un peu, puis il a coupé la communication vidéo. Je l’aurais bien fait moi-même, mais sans corps, impossible bien sûr.

Atterrée, dépassée, effrayée, j’ai commencé à tourner en rond dans mon appartement, à fouiller un peu partout. Mon corps devait bien se trouver quelque part ; à force de chercher, j’allais le dénicher. Obligé. Un corps, ça ne peut pas disparaître ainsi. Personne n’a jamais entendu parler d’un tel phénomène.

Mais après une véritable perquisition, force m’a été de constater que ce foutu corps n’était nulle part. Ni dans le salon, ni dans la chambre, ni dans la salle de bain, ni dans la cuisine. En désespoir de cause, j’ai même vérifié la poubelle et la cuvette des WC. Rien. Pas de traces de ma carcasse.

Je me suis assise sur le canapé – ce qui est une façon de parler bien évidemment puisque sans fesses, hein – et j’ai réfléchi à mes derniers jours.

Presqu’une semaine que je m’étais enfermée chez moi pour guérir un chagrin d’amour – qui me semble à présent le cadet de mes soucis. J’avais coupé mon mobile, débranché les réseaux sociaux, et fermé la porte à double tour. Je ne voulais plus voir personne. Je me suis rappelé n’avoir rien fait de spécial, même pas lire un roman ou regarder la télévision. Je n’avais fait que me morfondre et pleurer toutes les larmes de mon corps. Était-il possible que celui-ci se soit dissous sous ce déluge d’eau ?... N’importe quoi. J’ai repoussé cette idée, et j’ai continué à presser mes souvenirs. J’avais mangé, ça j’en étais persuadée. Ou plutôt, presque persuadée. C’était quand la dernière fois ? Pas le jour de ma prise de conscience en tout cas. Peut-être la veille, ou l’avant-veille. Un peu flou. Mais qui a faim quand il est malheureux.

Aucun de mes amis n’était passé, pas plus la famille. Enfin, on était bien venu sonner deux fois, mais je n’avais pas ouvert. Pas envie. Je n’avais même pas répondu. Les visiteurs s’étaient lassés et étaient repartis.

En conclusion, rien de spécial ne s’était passé durant les derniers jours. Ce qui ne me renseignait donc pas sur l’endroit où pouvait se cacher mon corps. J’aurais aimé interroger internet, mais je ne pouvais qu’observer mon ordinateur sans pouvoir m’en servir. Devais-je sortir ? Chercher la clé de mon problème à l’extérieur ? Sans autre solution, j’ai fini par m’y décider et me suis simplement glissée sous la porte.

Dehors, rien n’avait changé. Le parc en face du bâtiment grouillait, comme à son habitude, d’une foule bigarrée. Enfants, vieillards, mamans avec des poussettes, amoureux seuls au monde. La vie coutumière de l’endroit. Rien d’anormal. Sauf qu’aucun d’entre eux ne me voyait. Logique, sans mon corps. Mais déstabilisant.

J’ai osé interpeller un promeneur, mais il ne m’a pas entendue. Ça m’a semblé un peu étrange puisque j’avais pu parler avec Marc, mais en songeant qu’internet n’est jamais qu’une histoire d’ondes, ça doit expliquer. Par contre, je n’ai pas osé agripper quelqu’un. Je ne sais pas pourquoi. La peur sans doute. J’ai préféré me rabattre sur un chien, qui n’a pas bougé d’un poil quand je l’ai touché. Tant pis.

Je commençais à me résigner à mon sort.

Les minutes filant, je me suis mise à songer que mon état possédait des avantages. Je pouvais espionner mes semblables sans qu’ils le sachent. Un soupçon de morale restante m’en a empêchée. « Foutus principes » que je me suis dit. Parce que je l’avoue, je n’ai pas pu imaginer d’autres loisirs pour passer mon temps.

En pensant à ça, je me suis demandé si j’étais encore concernée par le temps qui passe. Sans corps, le temps existait-il toujours pour moi ? L’esprit peut-il mourir dans une situation telle que la mienne ?

Effrayant comme interrogation. J’ai repoussé cette question ; je n’avais pas vraiment envie de savoir.

Sans rien à faire, j’ai continué à déambuler. J’ai pris la ruelle qui passe derrière chez moi. Et là…

Le choc !

Mon corps était allongé à terre. Je me suis précipitée dessus et l’ai réintégré sans problème.

Réunie à mon enveloppe corporelle, j’ai savouré un instant la conclusion de ma mésaventure. Pas longtemps. Je viens de comprendre et de me rappeler. Le désespoir, la fenêtre ouverte, le saut. Un banal suicide comme on en voit tant dans les faits divers.

Mais je n’aurais pas dû foncer ainsi sur mon corps.

Soudé à nouveau à cette enveloppe morte, mon esprit s’éteint. Sans cette carcasse devenue inutile, j’aurais continué à vivre.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9059
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche corps désespérément

Message par FRançoise GRDR le Ven 28 Juil 2017 - 13:01

Une réussite que ce texte, à la fois intriguant, désespéré, ironique. J'ai passé un bon moment de lecture. Super !


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7735
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche corps désespérément

Message par Catherine Robert le Ven 28 Juil 2017 - 13:09

Merci. Celui-ci est resté en bataille avec Décors en corps comme participant au concours. J'ai fini par le laisser au profit de l'autre parce que je trouvais la fin pas top. Mais j'aimais bien l'idée et le ton.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9059
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche corps désespérément

Message par Cancereugène le Sam 5 Aoû 2017 - 0:12

Très bonne idée, le final est très convaincant. Par contre, arrivé à la fin, je me suis souvenu du début, et là, j'avoue, j'ai un peu tiqué.
Dans les premières lignes, le personnage sans corps est en communication avec un certain Marc. Comment fait-il pour communiquer avec un type via un pc, sans avoir de corps ? Et comment l'autre comprend-il que son pote n'a plus de corps, comme ça...
Je chipote, il faut bien, mais le côté insolite de la situation emporte l'adhésion, c'est rondement mené et bien conclu.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1789
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche corps désespérément

Message par Catherine Robert le Mar 8 Aoû 2017 - 10:45

Merci Cancereugène. Pour le début où elle communique avec son pote via internet, j'en donne une hypothèse plus loin dans le texte, sans approfondir et chercher à résoudre la question : une histoire d'ondes. Quant au fait que l'ami comprend que son amie n'a plus de corps, mettons que c'est une conversation en webcam. Mais je me rends compte que c'est un peu insuffisant pour tout expliquer et qu'on peut me rétorquer des tas de trucs sur ce premier passage.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9059
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche corps désespérément

Message par Murphy Myers le Mer 23 Aoû 2017 - 17:34

J'aime beaucoup autant pour l'idée que pour son traitement.

L'idée : forcément, je ne pouvais qu'adorer le concept et la chute, ça va sans dire.
Mon idée pour le concours rejoignait d'ailleurs elle que tu as utilisée en dernière ligne :
Spoiler:
à savoir, un esprit éternel dans un corps enterré.
Mais là où cette idée ne m'avait pas assez motivé pour l'écrire, tu as su faire un texte super à tous les niveaux.

Le traitement : il apporte l'originalité là où l'idée, même si très bonne, a déjà souvent été utilisée en littérature et au cinéma. On passe par de nombreuses émotions en quelques lignes. Le début m'a fait sourire par son côté absurde et ses personnages qui perdent des corps sans être plus choqués que ça, comme on perdrait ses clés. Puis l'errance du personnage et ses questions existentielles ramènent peu à peu l'histoire vers quelque chose de plus noir, de plus effrayant. Et la fin achève ce revirement dans une situation horrifique à souhait.

Le seul bémol que j'aurais rejoint ce qu'a déjà dit Cancereugène : sur le moment le début ne m'a pas choqué car je pensais lire un texte absurde (comme La maison à l'envers qui était tout aussi réussi en la matière). Mais vu la fin, on est en fait dans un texte sombre et logique. Avec ces nouvelles données, le début parait en effet un peu dénoter. (Encore, la réaction de la femme peut se comprendre, comme une sorte de choc post traumatique, elle réalise rien à ce qui se passe, et ne se surprend donc de rien ; mais la réaction de son ami est en revanche étrange quand on connait la fin).

D'un autre côté, l'accroche est superbe et, si j'étais l'auteur de ce texte, j'aurais bien du mal à me défaire de ce début génial. (Voilà qui t'aide beaucoup, n'est-ce pas ? :mrgreen: ).


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3065
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche corps désespérément

Message par Catherine Robert le Mer 23 Aoû 2017 - 17:54

Tout à fait, ça m'aide beaucoup. Parce que moi, c'est la fin que j'aime moins, et que je trouve déjà vue, et pas assez originale. Mais j'ai pas trouvé comment finir autrement.
Pour le début, l'ami, lui est juste surpris de ne pas voir le corps de son amie lors de leur tchat, mais puisqu'elle lui fait croire à une bonne blague, il n'y a pas de raison qu'il se pose plus de questions.
J'aime bien le ton absurde du début, j'ai pas trop envie de changer, mais le ton change au fur et à mesure du texte pour arriver à une conclusion plus noire. Je ne sais pas si ça fonctionne vraiment. Je devrais peut-être choisir, absurde ou noir, pour tout le texte.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9059
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche corps désespérément

Message par Tak le Mer 30 Aoû 2017 - 9:27

Ce qui est cool avec les concours ici, c'est que ça nous donne toujours une bonne dose de lecture. Non seulement les textes du concours en eux-même, mais on a aussi souvent droit à du "rab", pour toutes les secondes ou troisième idées sur le même thème.
Sur cette édition, Cath s'est complètement lâché :mrgreen:

Mais tant mieux, car ça nous a donné une jolie tripotée de textes très différents et réussis, dans la plupart des cas.
Celui-ci m'a bien plu également, même si je l'ai moins trouvé prenant que certains autres. Pourtant, l'idée est excellente et plutôt bien traitée, mais j'ai peut-être moins été convaincu par le ton adopté, qui semble un peu le cul entre deux chaises. La base est plus absurde et décalée, en virant peu à peu vers quelque chose de plus sombre. Ce n'est pas mauvais en soi, mais j'y ai été moins sensible, peut-être.
Après sur la forme, ça reste toujours du bon travail, rien à dire.
Juste l'impression d'avoir légèrement été laissé sur ma faim Rolling Eyes (je ne saurais dire en quoi précisément... désolé).


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2827
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche corps désespérément

Message par Nao76 le Mer 30 Aoû 2017 - 11:22

Un très bon texte Catherine ! Je comprends ton hésitation à lui donner sa place au concours ! J'ai eu la même interrogation que Cancereugène, si elle discute avec son ami sur le net... elle doit avoir pu accepter la conversation et donc toucher l'ordinateur.
Cela dit, j'aime la fin, bien que téléphonée, c'est sur, elle n'en reste pas moins bien amenée et maitrisée, quoique peut-être trop rapide.
L'enchainement des émotions du personnage est très agréable à la lecture je trouve.


"Quand la main abandonna les caresses et commença à tordre, à forcer et à tirer, ça ne la surprit pas. D'une étrange façon, elle accueillit la douleur avec gratitude. Une douleur concrète était plus facile à gérer que la terreur dans l'attente de l'inconnu."
Le prédicateur, Camilla Läckberg
avatar
Nao76
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 140
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 30
Localisation : sous la pluie.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche corps désespérément

Message par Catherine Robert le Mer 30 Aoû 2017 - 13:42

Merci vous deux. J'aime beaucoup ce texte, et je devrais le retravailler pour gommer ou affiner certaines choses, mais je ne sais pas quand je m'y mettrai. Un jour.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9059
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recherche corps désespérément

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum