Lagon bleu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lagon bleu

Message par Ella Sunshine le Lun 26 Juin 2017 - 23:26

Bonjour tout le monde ! Voilà ça fait un moment que je voulais poster ma version de l'histoire... J'ai beaucoup hésité à écrire à la première personne... m'enfin... Je recommence tout doucement à être active sur le forum et je me suis dis que commencer par un atelier était une bonne idée. Bonne lecture !

____________________________________________________

Lagon bleu:
Je regardai le bout de papier une dernière fois. L’adresse et le nom du bar correspondait à ce que le gamin m’avait indiqué. Mais j’étais traversé par un mauvais pressentiment.
Je mis de coté mes superstitions et j’entrai dans « Le Lagon bleu ». La décoration était impressionnante. Le bar portait bien son nom en tout cas. Toutes les chaises étaient d’un bleu océan. Et la déco affichait toutes les nuances de bleus inimaginables. C’était presque laid.

Alors que je m’installai au bar, je voyais, de dos, la serveuse s’affairer à nettoyer les verres et les outils de travail.
Je raclai de la gorge pour attirer son attention et elle se retourna. Mon regard croisa une paire d’yeux incroyablement bleus. Un regard si profond qu’on pourrait s’y perdre. Je m’attardai sur son corps atypique et ses lèvres voluptueuses. Elle me détailla un instant puis finit par parler la première.

- Bonjour. Qu'est-ce que je vous sers ?

Me détachant de ses hanches de déesse, je lui demandai si c’était normal que le bar fut vide de monde.

- Vous voyez souvent des bars remplis un lundi après-midi vous?

Elle me l’avait demandé avec un ton tellement condescendant que j’avais eu l’impression d’être quelqu’un de vraiment stupide.
- Eh bien c’est pas tous les jours que je rentre dans un bar en plein après-midi je l’avoue… Mais pour ma défense je m’étais dit qu’avec une barmaid telle que vous ce bar devait être plein à craquer tous les jours.
Elle sourit. Ce qui me détendit un petit peu.
- Ecoutez mademoiselle j’aimerais avoir une petite information s’il vous plait.
- Vous êtes un poulet?
- Non..
- Ayez la courtoisie de commander au moins un verre si vous voulez que je réponde à une quelconque question.
Je me dis qu’elle n’avait pas tort et lui demandai un verre de cuba libre avec glaçons. Elle se retourna et exécuta ma commande. Je découvris alors ses formes généreuses de dos et en fut époustouflé. Quand toute cette histoire avec le cartel sera terminée je pourrais peut être lui offrir un verre, m’étais-je dit. Je récupérai une de mes cartes de visites dans ma veste, j’y griffonnai mon numéro personnel au dos puis attendit patiemment qu’elle revienne. Je la remerciai avant de continuer mon interrogatoire.

- Je sais que Rodrigue Ramirez traine souvent dans le coin. Je veux juste savoir s’il était là, la nuit du 22 juin.
- C’était il y a deux semaines. Comment pourrais-je m’en souvenir?
- Vous n’avez pas de caméra de surveillance?
- Je vais peut être me répéter mais, définitivement vous êtes sûr de ne pas être de la police?
Je la considérai un instant. Puis me décidai à lui avouer mon identité. Après tout ce n’était que la barmaid.
- Bon. Si vous voulez tout savoir je suis détective privé. Je sortis ma carte de visite et la lui tendis.

Elle la pris, ne dis rien, la posa puis me demanda si je ne buvais pas. Je regardai mon verre où fondaient déjà quelques glaçons. Je pris une gorgée. Puis deux.

- C’est pour un client mademoiselle. Je peux vous appeler mademoiselle? Mon client a besoin de témoignage. Et monsieur Rodriguez semble être la personne idéale.
- C’est vraiment dommage, me dit-elle.
- Quoi donc?
- Vous fourrez votre nez où il ne faut pas. Et je suis sûre que vous n’êtes pas payé assez cher. Demandez une augmentation…enfin si vous pouvez.
- Je n’arrive pas à vous suivre...
- Ecoutez. C’est un avertissement. Laissez tomber cette affaire. Votre verre était rempli de Thallium. Vous avez quelques jours, voir quelques semaines avant de clamser. Mais assez de temps pour abandonner l’affaire pour qu’elle n’ait plus de suite. Et bien évidemment cela ne sert à rien d’aller voir la police ! On tient votre femme Annaëlle et votre fille Thalia en otage. Vous abandonnez cette affaire et on vous remet antidote, femme et enfant.
Je n’arrivais pas à y croire sur le moment. Elle me montra une vidéo d’Annaëlle et de la petite. Annaëlle, en pleur et suppliante, tenait un journal à la main qui indiquait la date d’aujourd’hui. Je m’étais fais avoir par ce sale gamin. Me voici engagé dans une course contre la mort. Tony tu me le paieras.


Dernière édition par Ella Sunshine le Ven 29 Sep 2017 - 1:03, édité 1 fois


Il faut de la persévérance quelque soit ce que l'on veut.
avatar
Ella Sunshine
Apprenti égorgeur

Messages : 94
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagon bleu

Message par Tak le Mer 28 Juin 2017 - 8:08

Hello, Ella !

C'est une bonne surprise de voir un nouvel atelier dans cette section (qui semble avoir du mal à redécoller, malgré les nouveaux ateliers proposés). En revanche, tu ne t'es pas collé à l'exercice le plus facile. Ta version de l'histoire, sans être mauvaise, me semble suivre d'un peu trop près les rails de certains autres textes déjà proposés.
Après, c'est sûr, il n'est pas facile de faire "original" avec un la trame d'une histoire déjà écrite. Mais cet aspect polar m'a semblé un peu forcé par moments et je ne t'ai pas senti très à l'aise dans ce registre, tandis que les descriptions du début sont plus réussies. Attention à certaines formulations un peu trop convenues, aussi (genre "un regard si profond s'y perdre", déjà lu et relu des millions de fois). D'autre part, il y a des écarts de registres de langages qui tranchent bizarrement, entre le soutenu et le familier (notamment chez ta barmaid).
Tout cela participe à une certaine sensation d'approximation, même si ton texte en soi n'est pas mauvais. Tu sais manier les mots, rien à dire là-dessus et il y a une vraie envie, derrière. On te sens juste un peu hésitante sur la ligne à suivre et les différents registres. Mais qu'à cela ne tienne : il te restes encore plein d'ateliers pour t'exercer ! Wink

Une belle tentative donc, mais qui ne m'a pas vraiment embarqué en ce qui me concerne, sorry...


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2983
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagon bleu

Message par Ella Sunshine le Jeu 29 Juin 2017 - 14:04

Eh bien j'aurais essayé Cool
Mon erreur a peut être été de lire les autres d'abord... Cela a dû m'influencer ...


Il faut de la persévérance quelque soit ce que l'on veut.
avatar
Ella Sunshine
Apprenti égorgeur

Messages : 94
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagon bleu

Message par RaphaëlLIII le Lun 28 Aoû 2017 - 0:49

L’idée semblait bien menée au départ. Le ton du narrateur ressemble à celui d’un détective privé ou d’un flic, et non pas à celui d’un écrivain. C’est une difficulté quand on écrit à la première personne : faire oublier l’écrivain et jouer le rôle du narrateur. Ça, tu le fais très bien.

Et la déco affichait toutes les nuances de bleus inimaginable.

Mon regard croisa une paire d’yeux incroyablement bleu.

Elle me détailla un instant puis fini par parler la première.

je lui demandai si c’était normal que le bar fut vide de monde.

 Vous voyez souvent des bars remplis un lundi après-midi vous?

Elle me l’avait demandé avec un ton tellement condescendant que j’avais eu l’impression d’être quelqu’un de vraiment stupide.
Il y a une incohérence : elle commence par accueillir correctement le narrateur et là… elle est à la limite de le rembarrer.

- Ecoutez mademoiselle j’aimerais avoir une petite information s’il vous plait.
- Vous êtes un poulet?
- Non..
- Ayez la courtoisie de commander au moins un verre si vous voulez que je réponde à une quelconque question.
Là encore, ça manque de cohérence : le privé veut enquêter incognito et… il n’est pas franchement discret. Non seulement il pose sa question sitôt rentré (alors qu’un enquêteur, s’il veut être discret, prend le temps de cerner les personnes, cherche comment amener ses questions pour les poser sans en avoir l’air). Et en employant un mot bien clair : «information». Un flic qui te demande une information, c’est qu’il attend de toi que tu joues… l’informatrice.

Je découvris alors ses formes généreuses de dos et en fut époustouflé.

Si vous voulez tout savoir je suis détective privée.
C’est bien UN narrateur.

Elle la prit, ne dis rien,

fondait déjà quelques glaçons.

vous n’êtes pas payer assez cher

Vous abonnez cette affaire et on vous remet antidote, femme et enfant.

Elle me montra une vidéo d’Annaëlle et de la petite. Le journal indiquait la date d’aujourd’hui.
Je n’ai pas très bien compris. La serveuse montre une vidéo. Et il est question d’un journal. Que vient faire le journal ?
avatar
RaphaëlLIII
Apprenti égorgeur

Messages : 88
Date d'inscription : 25/09/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagon bleu

Message par Ella Sunshine le Ven 29 Sep 2017 - 0:51

Merci Raphaël pour ton commentaire ! Very Happy


je lui demandai si c’était normal que le bar fut vide de monde.
Je découvris alors ses formes généreuses de dos et en fut époustouflé.
J'avoue que j'ai un peu dur mal à trouver où se trouve les fautes dans ces deux phrases...  Embarassed  pale

RaphaëlLIII a écrit:
Elle me détailla un instant puis fini par parler la première.
je lui demandai si c’était normal que le bar fut vide de monde.

Vous voyez souvent des bars remplis un lundi après-midi vous?
Elle me l’avait demandé avec un ton tellement condescendant que j’avais eu l’impression d’être quelqu’un de vraiment stupide.
Il y a une incohérence : elle commence par accueillir correctement le narrateur et là… elle est à la limite de le rembarrer.

Qu'est-ce qui fait penser qu'il est spécialement bien accueilli ? J'essayais de faire en sorte qu'elle soit neutre envers lui au départ... voire un peu "taquine".

RaphaëlLIII a écrit:
Vous abonnez cette affaire et on vous remet antidote, femme et enfant.

Elle me montra une vidéo d’Annaëlle et de la petite. Le journal indiquait la date d’aujourd’hui.
Je n’ai pas très bien compris. La serveuse montre une vidéo. Et il est question d’un journal. Que vient faire le journal ?
Je voulais faire ressortir la menace de la serveuse en fait. Elle montre la vidéo et dans la vidéo on pouvait voir un papier journal qui indiquait la date, pour prouver que c'était bien une vidéo faite ce jour là. J'ai mal écrit cette partie. Embarassed


Il faut de la persévérance quelque soit ce que l'on veut.
avatar
Ella Sunshine
Apprenti égorgeur

Messages : 94
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lagon bleu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum