Ressorts dramatiques

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ressorts dramatiques

Message par SILENCE le Lun 12 Juin 2017 - 12:35

Bonjour,
Ci joint, le texte de ma dernière nouvelle. Je ne sais pas quoi penser. Lester avait eu une bonne idée au départ, mais je ne l'ai pas suivie et cela donne un truc que je juge un peu étrange...

http://pdf.lu/4iaE/
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2625
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par Tak le Lun 12 Juin 2017 - 14:52

Cool, ça faisait longtemps qu'on avait rien lu de toi, Silence !
Je télécharge et lis ça dès que j'ai 5min (pas aujourd'hui cependant, ce soir c'est sortie ciné).


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2813
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par SILENCE le Lun 12 Juin 2017 - 14:59

Prends ton temps Tak, car plus je lis cette nouvelle, moins j'en suis satisfait...
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2625
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par Amaranth le Lun 12 Juin 2017 - 15:21

Un texte de Silence, c'est pas tous les jours, alors en plus avec un résultat étrange ! Je lis ça dans les prochains jours !


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1852
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par Catherine Robert le Lun 12 Juin 2017 - 17:22

Il reste quelques maladresses, coquilles, fautes, mais autrement, ça se lit facilement et avec plaisir. Néanmoins, je n'ai pas été transportée comme sur d'autres de tes textes. Peut-être parce que c'est un peu rapide. Oui, je crois que c'est ça, ça va un peu trop vite, on a à peine le temps de plonger dans ce que fait la machine que c'est déjà terminé. Du coup, ça me semble aussi un poil disproportionné entre l'entame, l'épilogue, et le cœur du récit. J'ai eu l'impression au bout que ce cœur passait presque inaperçu.
Mais autrement, j'aime bien l'idée développée dans l'épilogue :
Ce virus capable de voyager d'un univers à l'autre. Sans cette petite touche, l'idée aurait été assez banale.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9054
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par SILENCE le Lun 12 Juin 2017 - 17:55

Oui, tu as sans doute raison Catherine ! J'avoue que j'ai longtemps hésité avant de poster cette nouvelle que j'aime bien sans vraiment l'aimer. Mais comme j'essaie de travailler sur des textes plus courts (6 ou 7 pages max) et que je ne sais pas encore doser la chose, je pense que les lectures et les observations des membres de l'Écritoire me sont nécessaires. D'autant que j'ai souvent tendance à m'appesantir sur les éléments secondaires et non sur le coeur du récit, à savoir la machine. J'ai peur sans doute de lasser le lecteur avec un mécanisme qui du coup peut s'avérer répétitif. En tout cas, merci à toi Catherine d'avoir pris le temps de lire ce texte. Je pense que je vais de toute façon le remanier dès que j'en aurais l'occasion. Quant à l'idée du virus (expédiée en un rien de temps, c'est vrai), je l'ai eu au dernier moment. Je ne pensais pas que quelqu'un la trouverait intéressante et croyais vraiment me faire déchirer sur ce point ! Comme quoi... Encore merci Catherine...
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2625
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par Catherine Robert le Lun 12 Juin 2017 - 18:36

Plus que le remanier, je pense qu'il te faut juste un peu densifier la partie où ton protagoniste découvre ce que la machine peut faire. Ici en l'état, il y a :
Spoiler:
- la scène où il aperçoit sa femme près des chutes, où il la retrouve et puis paf ! déjà fini. En l'état, elle est très bien parce que horrible pour ton héros.
- la scène où il offre plus à la machine. Et c'est là que ça devient frustrant pour le lecteur parce qu'à partir de cet instant, ce n'est plus qu'effleuré et tu passes direct à l'épilogue.
Peut-être aurais-tu pu nous en donner plus avec cette scène et la rendre transitoire avec, oui, une répétition : sa femme disparaît à nouveau après un peu plus de temps, il retourne encore à la machine, et là, sans même sans rendre compte, il lui donne toute son énergie.
Quant au virus, il apporte un petit plus au récit. Autrement, je pensais trop à l'excellente nouvelle de Stephen King "Machine divine à traitement de texte", même si la fin était bien plus heureuse que dans la tienne. Encore qu'on pourrait dire que ta fin n'est pas si horrible que ça si on considère le pourquoi de ce qui lui arrive.


Dernière édition par Catherine Robert le Lun 12 Juin 2017 - 19:27, édité 1 fois


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9054
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par Cancereugène le Lun 12 Juin 2017 - 19:17

Aaaaaah ! Du Silence, enfin !
Franchement, j'ai bien aimé. Ok, ce n'est sans doute pas ton meilleur texte, mais franchement, tu installes bien l'action, c'est progressif, avec tous les éléments distillés au fil des paragraphes. Ça coule tout seul.
Le pire c'est que tu prends ton temps sans être barbant une seule seconde. Les descriptions sont nombreuses, mais courtes, elles servent le cadre, permettent de bien visualiser le décor. C'est quand même du grand art, en 3 ou 4 pages.
Alors, bien sûr, l'action se coupe net pour embrayer sur des explications. Ce n'est pas le genre de dénouement que je préfère. J'aurais préféré que tu restes sur la machine, mais c'était impossible, en faisant ça, de raconter la "vraie" histoire nichée derrière. Un format court n'est sans doute pas le meilleur pour aligner autant d'idées. J'ai fait la même réflexion à Catherine, pour son texte sur les villes du futur, mais c'est vrai. Les idées complexes nécessitent, je le pense, des développements pour bien être mises en valeur.
Mais bon, je retiens que cette inspiration subite t'a permis de sortir d'une accalmie qui n'a que trop duré. Faut pas attendre que ça refroidisse, enchaîne !
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1789
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par SILENCE le Lun 12 Juin 2017 - 19:44

@ Catherine : j'avais pensé en effet à faire durer la scène dont tu parles et aussi en rajouter une couche, mais encore une fois, j'avais peur d'ennuyer le lecteur avec un scénario répétitif. Mais oui, je pense que tu as raison sur le fond. Du coup, je pense que je vais reprendre dans le sens que tu indiques. Et qui sais, peut-être trouverai-je quelque chose de plus impliquant.

@ Cancereugène : mille mercis Cancer, ton avis sur ce texte me touche beaucoup ! D'autant plus, que c'est précisément le genre de texte dans lequel tu excelles. Je suis content de savoir que tu as aimé cette nouvelle et je garde à l'esprit le fait que tu trouves certaines idées intéressantes. Le format court - ou intermédiaire - est vraiment compliqué à écrire puisqu'il exige un équilibre non seulement dans les descriptions, les dialogues, et le déroulement de l'intrigue. J'ai encore de quoi faire donc. Quant à ce qui est d'écrire d'autres textes, je vais déjà reprendre celui-ci et me poserai la question de nouveaux textes ensuite. J'ai déjà quelques idées zarbies en tête (un homme qui verrait sa femme se transformer en personnage de dessin animé de Walt Disney, par exemple), reste à savoir si elles sont faisables...
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2625
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par Raven le Lun 12 Juin 2017 - 23:52

Je lirai ça dans le train demain !


Quiconque lit la présente ligne s'engage à manger 5 fruits et légumes par jour (rappel : les chips et les fraises tagada n'appartiennent à aucune de ces catégories).
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3514
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par Tak le Mer 14 Juin 2017 - 8:29

Très sympa ce texte, Silence !
La fin est en effet un peu frustrante, parce que tu effleures à peine des éléments qui pourraient envoyer ce texte dans une nouvelle dimension, mais en l'état il est déjà assez solide en lui-même. Le style est excellent comme à ton habitude et tu as le chic pour mettre en avant ces petits détails qui rendent l'ensemble vivant et crédible (le colis bardé de "médailles", par exemple). C'est fluide et concis à la fois : tout à fait ce vers quoi je voudrais tendre en matière d'écriture (et du coup, me reviennent tes commentaires concernant Nyctalos et même s'ils m'ont fait plaisir, je te trouves bien plus à l'aise et doué en la matière que je ne le suis).
Tu poses le cadre et les différents éléments de ton cadreur avec facilité et j'ai beaucoup aimé les différentes descriptions.
Après oui, l'idée de cette machine est très bonne et tu l'exploites de bien belle façon, mais il m'a semblé manquer un petit truc dans le dernier acte. Peut-être trop rapide, en effet, pour aller jusqu'au bout de cette idée. Il manquerait peut-être juste une dernière page et un ultime rebondissement qui appuierait ce joli concept SF.

Ceci dit, ça ne m'a pas empêché de prendre beaucoup te plaisir à te lire et je ne peux que t'encourager à retoucher ce texte pour le rendre encore meilleur.
Et si tu t'exerces sur des récits de ce calibre, alors je suis curieux de voir la suite ! Au plaisir de te relire, donc Smile


P.S: Ah ah sympa, ton idée de perso Disney ! On voit bien le papa essayant de conjurer ses démons intérieurs Laughing (cela dit, si tu le transformes en prince de la Reine des Neiges, trucides-le amicalement de ma part : le fait qu'il soit toujours en vie dans le film après avoir commis ses forfaits m'a toujours profondément ennuyé emmerdé).


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2813
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par SILENCE le Mer 14 Juin 2017 - 9:01

Merci à toi Tak, ton commentaire me fait très plaisir. Sache par ailleurs que je ne retranche rien de mon commentaire concernant Nyctalos. J'avais d'ailleurs eu la même impression de facilité dans ta narration en lisant Scarifice. Ta capacité à créer des ambiances m'avait beaucoup impressionné. Ceci étant dit, il va effectivement me falloir retravailler ce texte. J'étais d'abord parti sur le concept horrifique soufflé par Lester, puis n'étant pas satisfait vers cette nouvelle qui flirte avec la Sf et, en un sens, emprunte beaucoup à l'une de mes séries préférées : Fringe. Ce changement de direction doit également, encore une fois, beaucoup à Lester. Ou plus exactement à l'une de ses phrases qui était, de mémoire : "Les machines à écrire c'est classe et compliqué comme une mécanique de Steampunk". Cela m'a un peu orienté. Mais oui, j'aime bien ce texte sans l'aimer vraiment parce qu'il me manque aussi quelque chose. Catherine à raison sur de nombreux points et ces derniers jours, depuis que j'ai posté, je pense à différentes choses pour le densifier et en améliorer la fin... On verra.
S'agissant de l'idée avec les personnages Disney (et oui, je pensais en grande partie à la reine des neiges... encore que je pourrai également lire le conte qui me semble très différent !), je n'ai que très peu d'idées et pour le moment ce ne sont que des images qui me viennent. Pour le moment, il s'agirait d'un homme d'affaire qui, alors qu'il prend l'avion pour retourner chez lui et retrouver une femme avec laquelle il est en conflit, repenserait aux dernières conversations avec celle-ci ainsi qu'à certaines transformations physiques et comportementales chez cette dernière (le fait qu'elle se mette à chanter constamment, par exemple). C'est tout ce que j'ai pour le moment. Mais cela fait longtemps que l'idée me trotte dans la tête (encore ma fille, que voulez-vous !) parce que je trouve les personnages de Walt Disney effrayants ! Sortez-les du monde qui est le leur et transposez-les dans le nôtre ; franchement, cela donnerait quoi ?
Content que ce texte t'ait plus, si imparfait soit-il Tak. Et encore merci pour ton commentaire...

PS : Après réflexion, je vois un moyen d'améliorer et de le densifier ! Comme quoi, rien ne vaut les commentaires de l'Écritoire pour retrouver des idées ! ! ! !
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2625
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par Raven le Mer 14 Juin 2017 - 9:33

Lu dans le train, comme promis.

Comme dit plus haut, il reste beaucoup de coquilles (notamment des verbes accordés au pluriel alors que leur sujet est singulier) et la fin est précipitée. J'avoue qu'en lisant tes échanges avec Lester, j'avais peur de voir un peu trop l'influence du texte de King sur le sujet, mais tu as carrément su t'en démarquer ! J'adore ce concept. En fait, pas tant l'idée d'exploiter les univers parallèles - même si c'est un de mes thèmes préférés, il faut reconnaître que ça reste toujours classique dans le principe -, non ce qui m'a surtout plu c'est le personnel de l'hôtel. Des employés quelconques, avec leurs qualités et leurs défauts dans leur façon de faire leur job, qui se révèlent en fait des rouages puissants d'une machine qui nous dépasse. Ça remet les choses dans une toute autre perspective, et c'est absolument génial ! Et, c'est probablement un hasard, mais j'y vois aussi un parallèle avec Chambre 1408, ce qui fait de ton texte une sorte de double hommage à King en s'en démarquant à la fois totalement.
Tak a aussi bien relevé les "petits trucs" qui ajoutent de la valeur à ton texte comme les timbres /bardé de médailles (à ce propos, Tak, tu as l'œil de plus en plus affiné et des commentaires de plus en plus justes) : ce sont ces petits plus qui donnent du relief et une personnalité à tes textes. Pour moi, c'est l'ingrédient qui distingue un bon texte/texte banal d'un excellent texte, intrigue mise à part.

Non, tu tiens un super texte qui demanderait très peu de réajustements. Un détail sur la fin : le nombre d'Adler encore à éliminer. Balancer un chiffre aussi précis m'a gênée car ça suppose un univers fini, un nombre de réalités alternatives bien déterminé. J'aurais aimé autre chose : (en vrac, ce qui me vient à l'esprit) "trop, bien trop...", ou alors un zoom sur le compteur où défilent des chiffres ("473, 474, 475..."), ce qui laisse entrevoir l'ampleur de leur tâche, les réalités toujours en pleine expansion, bref un truc du genre, avec un petit côté inéluctable. Mais, en l'état, j'ai adoré ce texte et je l'aurais certainement bien classé au concours ! Ah et j'adore le titre, juste parfait !

Quant à l'aspect effrayant des persos Disney hors contexte, c'est une piste très prometteuse. Perso, j'y vois plutôt l'aspect comique (genre Cendrillon la cliente super relou d'un magasin de chaussures - oui, on a les références qu'on peut) et je n'avais jamais envisagé l'aspect dérangeant que ça pourrait revêtir : hâte de voir ce que tu vas en faire.


Quiconque lit la présente ligne s'engage à manger 5 fruits et légumes par jour (rappel : les chips et les fraises tagada n'appartiennent à aucune de ces catégories).
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3514
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par SILENCE le Mer 14 Juin 2017 - 9:54

Aarrghhh, les fautes ! Désolé. Impardonnable. En plus avec des adverbes, je suis au 36ème sous-sol, vraiment. Encore un point qui me force à reprendre ce texte...
Oui, le nom Adler est à éliminer, mais curieusement, je déteste le prénom de Théodore et j'étais parti dans l'idée d'un personnage parfaitement antipathique (d'où l'emploi du nom plutôt que du prénom). Et d'ailleurs puisqu'on en parle, Adler relève d'un hommage à Shining , non pas celui de S. King(pas encore lu !), mais celui de Kubrick puisque c'est la marque de la machine à écrire de J. Torrance (All work and no play...), bref. Pour ce qui est de Chambre 1408, je ne connais pas. Je viens de voir que c'est un film, mais je ne l'ai pas vu, du coup, oui, c'est un hasard.
J'aime beaucoup ta phrase Raven : "Des employés quelconques, avec leurs qualités et leurs défauts dans leur façon de faire le job, qui se révèlent en fait des rouages puissants d'une machine qui nous dépasse". Ce sont les mots "rouages" et "machine" qui me plaisent ici. Parce que c'est un peu ce qui me plaisait dans cette fin, le fait de voir ces deux personnes sous un nouveau jour et être partie intégrante sinon de la "machine" à tout le moins de la "machination". Je n'en suis pas encore certain, mais il me semble que ce thème pourrait être exploité davantage. Reste à savoir comment...
Merci à toi Raven pour ton commentaire avisé, comme toujours.

PS : je viens de voir que je me suis planté sur un point de ton commentaire Raven. Ce point concerne le nombre d'Adler à éliminer. J'ai cru que tu parlais du nombre de fois où je disais Adler dans mon texte mais non, il s'agit du nombre d'Adler à exécuter ! Méprise de ma part, désolé.
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2625
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par FRançoise GRDR le Mer 14 Juin 2017 - 12:51

Lu et j'ai vraiment trouvé ton interprétation du thème de la machine à écrire originale. J'avais moi aussi réfléchi à ce que ça pourrait donner en idée les suggestions de Lester et même envisagé de traiter ce sujet... Et j'aurais pas penser à ce que tu as imaginé. Donc, bravo !
Quelques retouches à faire et ce sera parfait pour Malpertuis ou Ténèbres... Par exemple cette histoire de virus ne m'a pas convaincue car elle entre dans un autre registre, je trouve, ou alors il faut l'exploiter plus.
Bonne relecture Smile
D'ailleurs j'aimerais beaucoup que le prochain thème pour notre concours soit celui-là Wink "Machines, machinations"


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7733
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ressorts dramatiques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum