Doumé et Jeanine

Aller en bas

Doumé et Jeanine

Message par Tak le Dim 30 Avr 2017 - 11:21

Au début j'avais pensé à mettre ce petit texte dans l'atelier "scène d'amour", mais malgré la complicité et les sentiments unissant le couple, je me suis dit que celui-ci ne parlait pas réellement d'amour. Du moins, ce n'est pas le cœur même de cette saynète.
Il a plus sa place dans cette section, je pense :

________


Tous deux installés sur le canapé, Jeanine observa avec tendresse son époux. Celui-ci s'était encore assoupi devant ses jeux télévisés et comme à son habitude, il feindrait le contraire quand elle le réveillerait.
- Doumé... murmura-t-elle en lui secouant légèrement l'avant-bras.
- ...de, hein...?
- Tu t'es encore endormi, chéri.
- Moi ? marmonna-t-il, l'esprit encore embrumé. Mais nan bibiche, je fermais juste un peu les yeux...
Elle esquissa l'ombre d'un sourire.
- Tu te rappelles qu'on avait acheté de la viande pour la fondue ? Tu pourrais me descendre le poêlon à fondue, s'il te plait ?
L'homme se releva en râlant, pour faire bonne mesure. Tout comme il faisait semblant de pas remarquer s'être endormi, il aimait se donner ces airs bougons. Plus pour tenir tête à Jeanine que par réel esprit de contradiction - cela participait aux règles tacites de leur mariage. Il alla chercher un escabeau, grimpa et dégagea le carton d'une haute étagère.
- Assure-moi, chérie.
Celle-ci s'exécuta et maintint fermement l'escabeau. Mais elle relâcha brièvement sa prise le temps d'éternuer et Doumé fit un écart en se penchant. Les pieds tanguèrent et il perdit son équilibre. Le couple tomba lourdement au sol, dans le fracas de l'escabeau renversé, carton écrasé à leurs pieds.
- Merde, alors. Rien de cassé, bibiche...?
- Ça va, et toi ?
A ce moment-là, un cordon électrique chuta sur le crâne dégarni du mari, le recouvrant tel un turban exotique. Lui donnant un air d'ahuri complet.
Jeanine contempla le tableau quelques instants puis éclata de rire.
- Ne change surtout rien lapin, c'est comme ça que je t'aime.
Elle lui colla un baiser affectueux sur la joue. Puis se releva en tendant la main à son mari. Cela fait, elle lui sourit et s'éloigna de sa démarche toujours gracieuse après toutes ces années - bien qu'aux portes de la soixantaine, elle en paraissait dans ces moments vingt de moins.
Un moment elle s'arrêta et le fixa ensuite, mains sur les hanches.
- Bon et alors, tu vas crois qu'elle va se découper toute seule, cette viande ? Allez, aux fourneaux, mon coco !
Doumé la contempla quelques instants, interloqué, en se demandant comment celle-ci pouvait passer aussi rapidement du coq à l'âne. Un vrai spécimen, doublé d'une sacrée de tête de mule, quand elle s'y mettait. "Ah, les joies du mariage... " songea-t-il en s'éloignant d'un pas las en direction de la cuisine.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3781
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doumé et Jeanine

Message par Murphy Myers le Lun 28 Aoû 2017 - 20:20

Si on pense à la scène d'amour comme une scène de complicité, ç'aurait eu toute sa place je trouve. Une complicité au final quotidienne, donc banale dans un sens. Donc ça colle tout autant à cet atelier, t'as fais du 2 en 1 ! Smile

Rien de particulier à redire, l'ambiance voulue est bien retranscrite. L'enchaînement des actions est peut-être un peu "saccadé", je trouve, je ne saurais pas dire d'où me vient cette impression, ni vraiment la définir, mais c'est comme s'il manquait quelques phrases par-ci par-là pour rendre le tout vraiment fluide. (Voilà un avis qui va beaucoup aider, j'en suis sûr!).

En tout cas, atelier Événement banal validé ! (et validé aussi en tant que Scène d'amour/de complicité selon moi)



NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3262
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doumé et Jeanine

Message par Tak le Lun 28 Aoû 2017 - 23:38

Merci pour ton retour Murphy (je l'avais presque oublié, ce petit texte).
C'est vrai que j'ai longtemps hésité entre les deux ateliers. Quand l'idée m'est venue, j'ai pensé de suite à l'atelier "scène d'amour", mais c'est aussi une petite scène banale du quotidien... Du coup, il mériterait presque d'apparaître dans les deux à la fois.

Et je vois ce que tu veux dire, ça manque peut-être un peu de liant et de fluidité... Je me suis contenté de brosser une petite saynète, sans vouloir entrer dans les détails. Mais peut-être aurais-je pu rajouter deux ou trois choses, en effet.
J'en prends bonne note pour la suite des aventures de ce petit couple Wink
Ravi néanmoins que ça t'aies plu.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3781
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doumé et Jeanine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum