Ceux qui Rongent

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ceux qui Rongent

Message par François Fischer le Ven 28 Avr 2017 - 10:47

Allez, je participe avec un récit dans la tonalité des Contes de la Crypte. Un peu cra-cra par moments, mais que voulez-vous : "Gore ? J'adore !"  Razz

[Lien supprimé, texte en cours de révision pour AT]



Dernière édition par François Fischer le Ven 23 Juin 2017 - 10:59, édité 1 fois
avatar
François Fischer
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 161
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par Blahom le Ven 28 Avr 2017 - 18:11

J'ai apprécié l'atmosphère de ces aventures dans la jungle d'autant plus que la beauté du style nous rapproche davantage du Malraux de La Voie royale que d'un pulp des années 40.
Les descriptions sont très riches, très réussies.
J'ai relevé la référence à Corneille.
En revanche, j'ai tiqué sur "d'hideuses pulsations". "De hideuses pulsations" aurait été plus approprié, principe du H aspiré.
Il s'agit de l'un des trois textes qui m'ont le plus touché, du strict point de vue de la forme.
Il n'empêche que la fin m'a semblé un peu plate. On s'attend à ce qu'un événement se produise.
Spoiler:
Or, les intrus s'en vont, sans problème. Et Cort s'en tire à bon compte. Peut-être sont-ils malgré tout condamnés à finir dévorés par "Ceux qui Rongent" ? Ce point aurait gagné à être explicité.
Sans forcément conclure sur un "twist" abracadabrantesque, j'aurais apprécié une conclusion plus évidente.
Reste que cette nouvelle est sacrément bien écrite...


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1224
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par Invité le Dim 30 Avr 2017 - 19:48

Bonjour,

Une bonne ambiance mais tout cela ne mène nulle part. J'eusse aimé une introduction qui explicite un peu plus l'époque (descriptions, please !) pour que je puisse me projeter dedans.

L'absence de conclusion me fait pensé à une introduction devant mener à quelque-chose d'autres (un roman - parce qu'il y a de quoi construire un bon gore). Seul, cela ne mène à pas grand-chose, et c'est le principal défaut de cette nouvelle.

Il y a bien une belle carte symbolique à jouer (survivance animiste contre science/monothéisme) mais cela n'est pas du tout exploité.

Cela m'a fait pensé à une nouvelle de Barker dans les Livres de Sang, Le sang des Exploiteurs si ma mémoire est bonne, sur un thème similaire et à la conclusion assez dégueulasse.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par François Fischer le Mar 2 Mai 2017 - 11:12

Merci pour vos retours. Il me semblait que la conclusion du récit allait de soi - voire les prédictions funestes du prêtre animiste - mais j'ai visiblement loupé le coche...
avatar
François Fischer
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 161
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par Zaroff le Mar 2 Mai 2017 - 18:21

Récit bien écrit mais, comme Blahom, j'ai regretté une fin trop banale. Je m'attendais à une malédiction, une vengeance surnaturelle... et rien ! C'est dommage. L'atmosphère est réussie, les descriptions sont justes et tout retombe à plat.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Pensée zaroffienne : "Ne pas laisser au lendemain ce que les domestiques peuvent faire le jour même."
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12351
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par Raven le Jeu 4 Mai 2017 - 12:31

Un très beau texte ! À tous niveaux. C’est très bien écrit, les coquilles sont rares et pardonnables, et surtout les descriptions dosées avec justesse : ni trop, ni trop peu, juste ce qu’il faut d’exotisme pour nous projeter dans une période historique charnière, mais pas trop pour ne pas nous larguer. Les dialogues aussi sont justes et crédibles, j’ai véritablement apprécié ma lecture. Le passage un peu cra-cra est bien inséré, tu n’en fais pas trop là non plus.
Ce que j’ai finalement le plus apprécié c’est que l’histoire retrace en filigrane l’ambivalence et la souffrance de cette Afrique colonisée qui a du mal à trouver sa propre identité entre modernité et coutumes ancestrales. La religion lutte contre les croyances, c’est un peu le combat de l’écrit contre l’oral, et les seuls perdants sont ces hommes déchirés entre les deux. À la fois un déchirement intérieur et extérieur car ils sont à la fois confrontés à leurs propres désaccords et à la loi du colonisateur, dont la seule religion, la seule croyance est l’or.
Tu arrives à faire passer tout ça sans y toucher, juste un mot inséré ici ou là pour retracer une Histoire générale qui englobe l’histoire de tes personnages, en cela c’est un beau tour de force. On voit que tu t’es documenté mais que tu as digéré tes sources pour nous les ressortir avec naturel. 
Seul bémol, cette fin qui n’en est pas vraiment une. Sur le coup, ça m’a un peu déçue mais avec le recul j’y vois comme une fatalité : c’est toujours l’argent qui sort vainqueur, malgré les derniers sursauts de croyances qui se meurent face à l’évolution du pays.

Merci pour cette très agréable lecture, tu m’as fait voyager et réfléchir, et c’est bien le propre de la littérature.


Quiconque lit la présente ligne s'engage à signer une pétition contre la canicule. Poil au... Ah, non, rien.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3350
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par Cancereugène le Dim 7 Mai 2017 - 19:59

Ce récit est très dépaysant, j'étais bien dans la jungle avec les personnages, l'immersion est bien rendue, et les enjeux de l'histoire apparaissent dès la première page. Je me suis vraiment demandé comment tout cela allait se terminer, le dénouement ne se dévoile qu'à la toute dernière page. Personnellement, je suis passé d'une hypothèse à l'autre, ce qui ne faisait que relancer l'intérêt de la lecture. La chute est vraiment bien faite, avec un double sens plus que pertinent.
C'est très bien écrit, le décor est bien planté. Les personnages sont bien caractérisés, compte tenu de la petite taille du texte. Franchement, je ne vois rien à reprocher à l'ensemble. C'est du beau travail.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1656
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par Murphy Myers le Dim 7 Mai 2017 - 20:19

J'ai bien aimé cette lecture, une ambiance bien installée et un récit rythmé et fluide.

La scène où on voit "ceux qui rongent" est superbe, du genre qu'on garde en mémoire même des mois plus tard. D'ailleurs, je suis fan de leur appellation (et du titre de ton texte par la même occasion).

La fin m'a parue claire mais un peu en deçà du reste malgré tout. Elle suit en fait le schéma classique de ce type d'histoires. Ça fait bien très bien le job, c'est sûr, mais j'aurais préféré quelque chose d'un peu plus surprenant ou impactant.

Bravo en tout cas pour cette superbe immersion horrifique.


La forme dans le noir - 20 minutes avant la tombe

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2898
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par Tak le Lun 8 Mai 2017 - 14:22

Rien à ajouter à mes camarades : récit de très bonne tenue, ambiance réussie, mais fin qui manque un force.
Mais sur un texte aussi court, tu arrives facilement à embarquer le lecteur à travers ta jungle et il y a cet agréable petit parfum d'aventures exotiques et mystérieuses qui plane sur l'ensemble. C'est cohérent et superbement mis en scène, d'un point de vue technique.
Rien à dire sur la plume, c'est également du très bon boulot.

Bref, hormis cette mini-déception au niveau de la conclusion, c'est un texte très réussi. Chapeau, François !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2439
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par Paladin le Lun 8 Mai 2017 - 16:50

Je dirai moi aussi comme les autres : une belle écriture, une ambiance de vieux récit d'aventures, on voit la malheureuse Afrique pillée par la soif de l'or de l’occident et ses traditions anciennes détruites par les monothéismes conquérants.

Comme les autres je regrette une fin un peu trop lisse, et un manque de rebondissement final . Je pensais que la malédiction allait suivre le narrateur, que les dernières phrases indiquerait qu'il était lui aussi touché par les vers, etc... de même je pensais que ceux qui suivent Sékou seraient frappés aussi.

Mais bon, à part ça, un bon texte.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9567
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par François Fischer le Mar 9 Mai 2017 - 11:38

Merci pour vos réactions.

La chute est vraiment bien faite, avec un double sens plus que pertinent.

Merci Cancereugène, mais vu la teneur globale des réactions, je m'aperçois que les chutes subtiles peuvent l'être à un point tel qu'elles loupent leur cible...
avatar
François Fischer
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 161
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par Paladin le Mar 9 Mai 2017 - 13:03

Je me suis demandé si la malédiction n'était pas, en effet, de façon subtile dans ta fin qu'on a trouvé un peu fade. Peu être de façon tellement subtile que nous sommes passés à coté...


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9567
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par Tak le Mar 9 Mai 2017 - 13:21

Et du coup, ces derniers commentaires m'ont donné envie de relire cette fin.
Je crois avoir discerné ce "double-sens" auquel Cancer fait allusion, mais peut-être est-ce en effet amené de façon trop subtile pour que le lecteur inattentif s'arrête dessus. Pour ma part, je préfère travailler sur l'atmosphère plutôt que de miser sur un twist ou "effet de chute" sur lesquels je ne suis de toutes façons pas doué. Et ça explique sûrement pourquoi je suis peu sensible à ce genre d'allusions "cachées", en tant que lecteur...

Mais ça ne change de toutes façons rien au bien que je pense de ton texte, François. Juste une petite valeur ajoutée en plus, pour ceux qui prennent le temps de chercher le petit détail qui fait mouche.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2439
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par FRançoise GRDR le Mar 9 Mai 2017 - 19:28

Une belle immersion dans une contrée dite maudite où je m'attendais à pire pour celui qui foule ces terres et non, il ne lui arrive rien ou alors je suis passée à côté. Ambiance parfaite et écriture au top niveau mais fin décevante. Merci pour ta participation et la lecture qui m'a bien plu.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7559
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 61
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par Blahom le Mar 9 Mai 2017 - 19:43

Je viens de relire cette fameuse fin. À la relecture, elle me paraît limpide.
Spoiler:
Lorsque Cort arrive dans le village, on attire notre attention sur cette étrange substance grasse et huileuse qui sature le sol : "Il se releva, livide, les mains noires de crasse. Devant lui, le sol retourné n’avait livré que cette substance huileuse, grasse, dont la clairière semblait saturée."
Plus loin, on relie explicitement le sol en question aux esprits vengeurs : "Les esprits Minyoos ne demandent rien d’autre que le respect de leur sol sacré."
On devine aussi que Ceux qui Rongent sont présents (à l'état larvaire ?) dans cette substance huileuse. La toucher, c'est être contaminé :  "Cort se faufila parmi les volutes tourbillonnantes, piétinant un mélange visqueux de cendres et d’huile noire."
Ce qui nous amène à la fin. La dernière phrase est ainsi à double sens : Cort fait référence au trésor qu'il rapporte et le lecteur pense à Ceux qui Rongent. "J’en connais qui n’hésiteraient pas à me tomber dessus s’ils savaient ce que je ramène à bord !"

Très fort, mais peut-être trop subtilement amené, comme le faisait remarquer Paladin.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1224
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ceux qui Rongent

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum