Fange acide

Aller en bas

Fange acide

Message par Cancereugène le Ven 28 Avr 2017 - 10:17

Franck n'était pas mécontent de sa marche. Grâce à une météo idéale, il avait fait le plein de photos. Une belle journée, vraiment. À présent, une seule pensée habitait son esprit : rentrer. Plus que quelques kilomètres...
Au détour d'un virage, son pied gauche s'enfonça dans une masse spongieuse. Surpris, il trébucha sur le genou droit. Sa jambe était avalée jusqu'à mi-mollet. Il dut forcer sur son bâton pour l'en extirper. Un bruit de succion huileux déchira le silence. Un remugle d'égouts le prit à la gorge. Il eut des hauts le cœur, et se réfugia à l'intérieur de la forêt pour ne plus le respirer. Sa chaussure était entièrement recouverte d'une fange orange et brune, sans doute un mélange d'argile et de terre, mais dont l'odeur évoquait plutôt un animal crevé ou une poubelle renversée sous 40 degrés.
Les feuillages alentours l'aidèrent à gratter la majeure partie de la masse gélatineuse. Il reprit la route. Plus qu'une petite heure. Rien qu'une...
Mais au bout de quelques pas, une sensation de brûlure le saisit au bout des orteils. N'y tenant plus, il s'assit sur un tronc couvert de mousse et délassa sa chaussure. Les liens étaient poisseux de cette boue immonde. L'odeur encore forte lui piqua le nez et lui arracha des larmes. Il les essuya du dos de la main en un geste machinal.
Son pied se libéra en exhalant une senteur de pourriture intense. Anormale. Ses orteils apparurent à l'air libre ; ongles noircis, doigts orangés. La chaussette avait... quoi ? fondu ? Elle ne protégeait plus que le talon. Paniqué, il s'en débarrassa d'un trait. Une peau trop rose fut dévoilée. Horrifiée, il observa le bout de tissu rongé et y trouva une masse de peau à moitié désagrégée.
La chair à vif semblait pâteuse. Le moindre toucher l'élançait d'une décharge électrique glaciale.
Mais ses orteils le préoccupaient davantage. Ils avaient gonflé et renvoyait une douleur franche, comme sous l'emprise d'une pression interne. En appuyant sur son pouce, il fit gicler une mousse orangée à la base de son ongle. Ce pus liquoreux exhalait les effluves familières du sang putréfié. L'écoulement infecte apportait une compensation essentielle : il soulageait la douleur. Franck appuya plus fort, pour vider cette saleté. Une douce euphorie caressa ses nerfs. Il s'aperçu d'un air détaché que l'ongle ne tenait plus. Il béait à quarante-cinq degrés. Par une sorte de fascination morbide, il saisit cet appendice devenu inutile et l'arracha d'un coup sec de sa base. Un mélange de sang et de sanie ruissela jusqu'à la cheville. Toute souffrance disparut, l'espace d'un instant.
Les autres orteils l'élançaient. Il décida de les « vider » eux aussi de leur contenu acide. L'index se comporta comme le pouce, à la différence que le pus suinta des deux côtés de l'ongle, formant une sorte de geyser. La poussée fit jaillir la corne. Un soulagement malsain suivit cette mutilation. Il poursuivit. Le majeur tendu à l'extrême éclata ; toute la phalange fut expulsée, chair et os. Terrifié, il suspendit son geste. Il vit avec horreur que ses ongles de main aussi avaient noirci. Ils se gorgeaient également de cette substance infecte. Son oeil droit imbibé de larmes le piquait. Il s'essuya de l'avant-bras. Sur sa peau s'étala une pâte sombre mêlée à du sang. Son rythme cardiaque s'emballa.
Paniqué, il se releva d'un bond. En prenant appui, son pied se craquela. La chair amollie se déchira, les tendons fondus se délitèrent, et les os imbriqués du tarse se désolidarisèrent les uns des autres. Ce fut comme un biscuit fourré qui se brise. La cheville se détacha du membre, et frappa le sol. L'os se brisa plus haut, au niveau du tibia, et perça le pantalon encore humecté de boue à moitié séchée. La douleur fulgurante le fit chanceler. Il saisit sa jambe à deux mains. Ses doigts surgonflés se vidèrent, expulsant leur jus fétide sur la blessure.
Il rampa sur le sentier.
Il voulait échapper à cet enfer. À la souffrance, devenue intolérable. Retrouver son pied. Retrouver sa jambe. Retrouver sa main, qui se désagrégeait à son tour.
À moitié aveuglé, incapable de s'orienter, il revint sur ses pas et sombra dans la fange tête la première.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1928
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fange acide

Message par Tak le Ven 28 Avr 2017 - 11:04

Excellent !
On visualise très bien la scène et tu mens pas sur la marchandise : effectivement c'est gore, mais tu pousses plus loin dans le mystère, avec cette matière dangereuse sortie d'on ne sait où. C'est bien décrit, c'est carré et efficace et on sent bien toute l'horreur de la situation (d'autant plus qu'elle est inexplicable).

Atelier validé, en ce qui me concerne !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3146
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fange acide

Message par Cancereugène le Ven 28 Avr 2017 - 11:16

Merci pour ton commentaire.
J'ai un peu galéré pour supprimer les répétitions (c'est un peu le problème avec ce genre de passage focalisé sur un seul membre.)
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1928
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fange acide

Message par FRançoise GRDR le Dim 14 Mai 2017 - 17:56

J'aime beaucoup la progression toute en finesse...
Je me doutais un peu de ce qui allait arriver, mais c'est très bien fait et imaginé. Bravo !


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7904
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fange acide

Message par Amaranth le Dim 14 Mai 2017 - 19:13

Effectivement, c'est bien cradingue ! C'est très imagé, on visualise bien la scène. Vraiment, je n'ai rien à redire (et j'imagine qu'effectivement, ça ne devait pas être simple de décrire la décomposition d'un membre sans trop de répétition. En tout cas, tu as réussi, il n'y a rien qui m'ait choqué, et j'ai trouvé l'écriture bien maitrisée !).


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1919
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fange acide

Message par Raven le Ven 9 Fév 2018 - 12:33

Beaucoup de lectures en retard depuis que j'avais changé de boulot, et j'avais pas encore lu ce texte, quelle erreur/horreur !

Écoute, c'est super bien fait : notamment les passages où il se triture les orteils. C'est dégueu, oui, mais hyper réaliste : on a tous eu ce sale bouton qui nous fait jubiler quand on parvient à le faire éclater, ou cette ampoule qu'il faut absolument percer même si c'est cradingue, c'est aussi satisfaisant et ça apporte un certain soulagement. Bref, n'importe qui peut s'identifier en cela qu'on ne pourrait pas s'empêcher de faire pareil que ton perso (peut-être pas jusqu'à l'os, mais tirer sur l'ongle parce que de toute façon il est sur le point de tomber tout seul ou presser sur les chairs pour en exprimer le pus pour soulager la pression, ça oui).

À la limite, on s'en fout un peu de ce qu'était cette flaque, le reste se suffit à lui-même.
Tu fais de la randonnée, je crois : ça t'est venu en marchant ? (encore une bonne raison de pas m'y mettre !)

Raven, corbeau qui va enfin arrêter de se ronger les ongles (de pied Laughing )


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai enfin enlevé mon sapin de Noël.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3898
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fange acide

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum