Derrière la brume

Aller en bas

Derrière la brume

Message par Tak le Ven 28 Avr 2017 - 8:25

Un petit essai, juste histoire d'inaugurer ce nouvel atelier :

_______

Une écharpe de brume stagnait sur l'étang, offrant à celui-ci et au paysage alentour des allures de lande écossaisse.
En arrière-fond, les remparts érodés se perdaient dans l'écran opaque. Seules les tourelles surmontant ceux-ci perçaient le voile brumeux. Les toitures d'inspiration romane s'étageaient de-ci et de-là, conférant à l'architecture des airs monacaux. Un peu partout sur la pierre séculaires poussaient des grappes de lierre et de mousse suintante d'humidité, héritages d'un long abandon. Mais plutôt que d'inspirer la crainte, le tableau évoquait plutôt un calme méditatif et une douce sérénité. Les lieux semblaient attendre patiemment la venue de quelque printemps rénovateur - ou peut-être l'arrivée d'un nouveau propriétaire.
Soudain, un coup de vent emporta une partie du brouillard et laissa se dévoiler l'édifice dans toute sa mesure. Les portes principales, renforcées d'épaisses assises métalliques, imposaient le respect. Les étroites meurtrières épiaient les visiteurs, telles d'impitoyables vigies. Et lorsque le regard se perdait sur la tour centrale, on ne pouvait que se sentir vulnérable face à sa masse trapue et élancée à la fois, toute de pierre sombre et menaçante.
Ainsi le climat de quiétude s'étiolait-il peu à peu dans l'air, remplacé par un sentiment de puissance tranquille. L'édifice semblait invulnérable, impénétrable. Seuls des idiots désespérés auraient pu avoir eu l'idée de s'attaquer à ses murs...

Majestueux, le Château Veroslav ouvrit alors ses portes et le guide - minuscule - se dessina dans l'embrasure.
- Soyez bienvenus, la visite peut commencer.


Dernière édition par Tak le Ven 28 Avr 2017 - 8:45, édité 1 fois


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3781
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la brume

Message par Catherine Robert le Ven 28 Avr 2017 - 8:41

Jolie description. Mais tu y es plutôt à l'aise en général (au contraire de moi qui les zappe au maximum).


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la brume

Message par Tak le Ven 28 Avr 2017 - 8:53

Ben faut dire qu'au début mes textes c'était plutôt 70% de description et le reste pour l'intrigue et les personnages... s'il restait un peu de place Razz
Du coup, oui, j'aime bien les phases de description, même si je tente de freiner mes pulsions naturelles au maximum. Mais tu devrais t'y essayer Cath, justement, histoire de bousculer un peu tes habitudes.

Merci à toi, j'attends maintenant ta version Wink


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3781
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la brume

Message par Cancereugène le Ven 28 Avr 2017 - 10:00

C'est vrai que c'est bien. Surtout à partir du 2ème paragraphe, je trouve.
Pour être un peu critique, je trouve le début un peu poussif.
La première phrase me paraît trop chargée. La seconde ne fait pas le lien avec l'image précédent (j'aurais préféré lire "cet écran")
Les tourelles surmontant ceux-ci - ça fait un peu trop, aussi. Après je ne vois rien à redire.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2135
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 45
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la brume

Message par Tak le Ven 28 Avr 2017 - 11:09

Merci bien, l'ami !
Oui, peut-être un peu chargé par moments, vestige de mes vieux démons... Je prends également note de tes autres remarques. De toutes façons j'y reviendrais, j'adore cette idée d'atelier et effectivement j'adore les descriptions, alors attendez-vous à en voir d'autres d'ici peu Razz


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3781
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la brume

Message par Murphy Myers le Lun 28 Aoû 2017 - 20:30

On sent l'habitué des descriptions en effet, parce qu'elle est particulièrement réussie je trouve. Pourtant, j'ai jamais eu l'impression que tes textes se composaient en grande partie de description, mais peut-être que j'ai pas fait attention parce que justement, c'est bien fait.

J'aime en particulier la fin : "Ainsi le climat de quiétude s'étiolait-il peu à peu dans l'air, remplacé par un sentiment de puissance tranquille. L'édifice semblait invulnérable, impénétrable. Seuls des idiots désespérés auraient pu avoir eu l'idée de s'attaquer à ses murs...". Je saurais dire pourquoi ou comment, mais je ressens bel et bien cette impression de "puissance silencieuse" à la lecture de ce paragraphe.

Seul bémol. La phrase "Soudain, un coup de vent emporta une partie du brouillard et laissa se dévoiler l'édifice dans toute sa mesure.". Le terme "Soudain" me donne l'idée de quelque chose qui arrive en 1 seconde, alors que j'imagine le coup de vent dissiper la brume en plusieurs minutes plutôt (je trouve difficile d'imaginer une brume qui s'envole si vite en tout cas). L'idée que c'est plus lent que ça se retrouve d'ailleurs dans la suite du texte où on imagine le château se révéler peu à peu (je l'ai vu comme ça en tout cas).

Bref, un simple mot de trop selon moi, c'est tout ce que je pourrais "reprocher" à ce texte. J'ajouterais même qu'il donne envie d'une suite dans le genre histoire épique/gothique moderne où la visite d'un château historique virerait au drame. Et pour qu'une description me donne envie de lire l'histoire qui se déroulera ensuite, il faut vraiment que ça soit une bonne description. Smile


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3260
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la brume

Message par Tak le Lun 28 Aoû 2017 - 23:51

Eh ben, voilà un commentaire qui fait plaisir !
Effectivement, dans mes jeunes écrits, j'ai passé beaucoup de temps sur les descriptions et c'est un point que j'ai toujours apprécié dans mes lectures. Du coup c'est assez naturel pour moi, même si j'essaie de mettre la pédale douce sur mes textes plus récents.
Pour le point que tu mentionnes, j'ai envie de te donner tort et raison à la fois. En temps normal, oui, une écharpe de brume ne se dissipe pas "soudainement", c'est un mouvement lent et progressif. Mais dans le cas présent, l'effet était voulu car dans mon esprit, les éléments sont directement influencés par cette "présence". Ce n'est pas vraiment explicite, mais j'imaginais ce château et sa présence sous un jour fantastique... dans ce contexte, il me semblait que cette "révélation" soudaine apportait une caractérisation forte à l'édifice (comme un personnage à part entière, en fait).
Mais si tu as tiqué, c'est que l'effet n'était pas si réussi que ça, huhu.

Un grand merci pour ta lecture cependant et ce très sympathique commentaire Smile (quant à une suite, effectivement ça pourrait sympa, mais je ne sais pas si je serais à l'aise dans ce cadre gothique/épique dont tu parles... peut-être un jour, qui sait).


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3781
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la brume

Message par Stephane le Sam 17 Nov 2018 - 13:57

Hello,
alors oui ! Je suis à la bourre, mais je me permets de te faire un retour Very Happy
Très honnêtement j'ai décroché au début. Je m'explique : tu es assez fort pour tout ce qui est description, il n'y a pas photo. Wink
Mais pour ma part, il y a eu trop de comparaison au début, trop de référence. Si bien que si tu tombes sur une personne comme moi qui doit manquer probablement de culture (je n’en sais rien hein je suppute ^^), je décroche, car je cherche des références en mémoire qui pourrait me faire comprendre de quoi tu parles.
Exemple, dans les 3 premières phrases :

Une écharpe de brume stagnait sur l'étang, offrant à celui-ci et au paysage alentour des allures de lande écossaisse. En arrière-fond, les remparts érodés se perdaient dans l'écran opaque. Seules les tourelles surmontant ceux-ci perçaient le voile brumeux. Les toitures d'inspiration romane s'étageaient de-ci et de-là, conférant à l'architecture des airs monacaux.

En 3 phrases, tu m'as posé 3 références. Bon j'abuse un peu, car le dernier pas de souci je comprends le sens hein ^^, mais c'est surtout pour souligner que, à mon sens, si on fait trop de référence en peu de phrase, ça peut faire perdre les lecteurs.

Bon après ça reste que mon humble avis donc ne vous moquez pas de moi hein ! Very Happy

Mais bon comme toujours, malgré cette petite remarque, c'est un très bon texte l'ami Wink


Un écrivain qui se livre, c'est un peu comme un canard qui se confie... -- De qui ? Bah j'en sais rien...
On s'appelle et on s'fait des quenelles ? -- Stéphane
Longue vie et prospérité -- Mr Spock
avatar
Stephane
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 286
Date d'inscription : 20/02/2016
Age : 41
Localisation : Ain (Rhône-Alpes)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la brume

Message par Tak le Dim 18 Nov 2018 - 10:54

Hello, Stéphane !

Pour les références c'est pas forcément faux, mais en même temps ce ne sont pas des références si pointues que ça. La plupart des gens ont une petite idée (même minime) de ce à quoi ressemble un monastère ou un paysage écossais. Après, ce sont juste des images auxquelles se raccrocher, des points de comparaison possibles : je n'ai pas fait non plus de description ultra-détaillée de la chapelle Sixtine ! Razz
Mais je comprends ton point de vue, ceci dit.
Pour moi, il faut qu'une description réussie appelle à des images et des jeux de miroirs avec ce que l'on connaît, même de loin. Sinon on se borne à dire "le toit était carré, les fenêtres transparentes" et on reste dans la description pure et dure. Il faut y mettre aussi un brin de valeur ajoutée, un peu de poésie pourquoi pas, pour que l'image fasse sens et nous touche... et pour cela, se reposer sur des référents connus, qui éveilleront peut-être quelque chose chez le lecteur (et je te rassures, je suis une quiche aussi en matière de culture ou même d'architecture, puisque c'est de cela qu'on parle ici : la description d'un château).

Mais encore une fois, ton point de vue est tout à fait compréhensible et recevable, et je le prends comme tel. Merci pour ta lecture, Stéph' Smile


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3781
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la brume

Message par Stephane le Dim 18 Nov 2018 - 12:46

oui je suis tout à fait d'accord avec toi l'ami Smile En fait ce que je voulais juste souligner c'est que trop de description concentrée en très peu de phrases peut perturber. Smile
Après qu'on soit bien d'accord, ton texte est bon Tak Wink Tak'iète pas l'ami.... Bon celle-là était pourrie désolé...


Un écrivain qui se livre, c'est un peu comme un canard qui se confie... -- De qui ? Bah j'en sais rien...
On s'appelle et on s'fait des quenelles ? -- Stéphane
Longue vie et prospérité -- Mr Spock
avatar
Stephane
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 286
Date d'inscription : 20/02/2016
Age : 41
Localisation : Ain (Rhône-Alpes)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière la brume

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum