Sombre paradis

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sombre paradis

Message par Amaranth le Jeu 27 Avr 2017 - 21:48

Coucou tout le monde ! Voilà le texte sorti des tiroirs, je vous préviens, c'est pas mon chef d'oeuvre, hein ! Mais l'important, c'est de participer !
Nombre de signes : 21 750.

Sombre paradis


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1852
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Blahom le Ven 28 Avr 2017 - 18:18

Un texte intéressant qui laisse cependant un parfum d'inachevé.
Le schéma, certes classique, fonctionne bien.
Spoiler:
Deux fugitifs se retrouvent dans un autre monde. Rêve ? Réalité ? Hallucination ? La conclusion confirmera le caractère authentique de l'aventure.

Par moments, on pense à la retranscription d'un cauchemar (le passage avec les reptiles).
Le point faible de l'histoire et le fait qu'elle peine à convaincre totalement : on n'en sait pas suffisamment sur les deux personnages principaux, ce qui fait que l'on ne s'attache pas autant à eux qu'on le souhaiterait.
Je crois qu'il s'agit du type même de texte qui gagnerait à être retravaillé, étant donné son potentiel.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1350
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Invité le Sam 29 Avr 2017 - 9:34

Bonjour,

Je ne suis pas rentré dans le texte. Peut-être deux explications assez simple à cela :

- Il manque un établissement clair des enjeux de ton histoire. On ne sait pas qui sont tes personnages, ce qu'ils font là, ni même où ils se trouvent exactement (j'ai du relire trois à quatre fois pour comprendre qu'ils se trouvaient d'abord dans un supermarché).

- Corollaire : Des descriptions trop succinctes pour dégager une ambiance et faire la bascule entre le monde réel et imaginaire. Plus on veut plonger dans le fantasque et plus par ricoché, l'effet de réel doit-être appuyé. Si tu avais établis dès le départ une topographie solide des lieux, le basculement aurait été d'autant plus déstabilisant.

- La fin... Les explications de dernier paragraphe - et c'est une appréciation toute personnelle - me semble placer là pour essayer de maintenir une logique au texte, hors en installant mieux ta narration et tes personnages, tout cela aurait pu se deviner sans avoir recours à cette épilogue maladroit.

- Le style est abrutp, parfois trop éclaté. Plusieurs répétitions du même mot dans la même phrase.

En définitive pas forcément une mauvaise idée en soit mais une rédaction très, très perfectible.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Amaranth le Sam 29 Avr 2017 - 14:13

Merci à tous les deux de vos commentaires ! Je ne vais pas revenir sur le fait que moi-même, je pense que ce texte est très perfectible (c'est un vieux truc pour lequel j'ai à peine eu le temps de corriger deux/trois trucs au niveau du style).

Blahom : effectivement, le texte est directement tiré d'un rêve (ou cauchemar, selon comment on le voit). Razz
Je pense effectivement que ça va un peu trop vite dans le développement de l'histoire, et qu'en prenant une ou deux pages de plus, il serait possible de dessiner un peu mieux les personnages et donc de les rendre plus attachants.
C'est gentil de trouver du potentiel à mon texte, à mon sens l'idée est un peu trop classique, mais j'apprécie que tu y voies du positif.

Gernier : je pense comprendre ce que tu veux dire par rapport au manque de clarté sur le début, mais c'est vrai que j'avais souhaité lui donné ce côté un peu flou, onirique, dès le départ, rappelant un aspect "hallucination", déconnecté du réel. Après, ce serait peut-être plus intéressant d'opposer une vraie distinction entre "monde réel" et "monde imaginaire" avec une exposition plus claire. Là tout de suite, je ne saurais pas vraiment conclure à ce sujet, mais je comprends ton point de vue.
Pour la fin, c'est vrai que j'ai toujours trouvé ce type d'approche (utiliser un point de vue extérieur pour l'explication finale) un peu maladroit.
Pour le style, je ne suis pas sûre de ce que tu veux dire par "abrupt" ou "éclaté". J'avoue que pour moi, le style est quelque chose d'assez personnel, et selon mes souvenirs, les nôtres ont toujours eu tendance à ne pas trop s'accorder. Je ne dis pas que mon style ne pourrait pas être amélioré (surtout s'il y a de vilaines répétitions), mais que ça reste un point de vue très subjectif, à ce niveau.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1852
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Invité le Dim 30 Avr 2017 - 19:58

Le style ce n'est pas si subjectif que cela, je dirais même que c'est un choix esthétique assez conscient. Pour ce qui concerne ton texte, le problème que j'ai eu c'est que la plupart de tes paragraphes sont construis avec des phrases comme ceci :

Sujet-verbe-complément ou Sujet-verbe ou même Sujet-complément ou mot simple.

On a pas - ou peu - de phrases à virgules, voir de phrases longues avec plusieurs propositions.

Donc quelque-chose de simple mais qui en étant répété très vite donne au récit un côté frénétique parfois à côté de la plaque (notamment quand on bascule dans le fantastique, où les choses doivent plus fluides, plus sensorielle...).

Enfin, d'autres écrivain comme James Ellroy use de ce style mais ce n'est pas le plus évident à manipuler et pour l'écrivain et pour le lecteur puisque la position de chaque mots relèvent d'un travail d’orfèvrerie. J'ai du mal à me projeter si je n'ai pas accès à une description précise des personnages et des lieux du drame. Et si je ne visualise pas, je ne parviens pas à accrocher au texte.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Amaranth le Dim 30 Avr 2017 - 20:23

Gernier a écrit:J'ai du mal à me projeter si je n'ai pas accès à une description précise des personnages et des lieux du drame. Et si je ne visualise pas, je ne parviens pas à accrocher au texte.

J'adhère à ce que tu dis. Disons que c'est plus les attentes et l'appréciation par rapport au style qui sont subjectives à mon sens, ce qu'exprime ton commentaire. Par là, je veux dire que je n'ai pas besoin d'une description précise des personnages (surtout dans une nouvelle), ni des lieux du drame, pour rentrer dedans. A l'inverse, des descriptions trop élaborées ont tendance à m'ennuyer. Et je n'aime pas les phrases trop longues. Je ne cherche pas à défendre absolument "mon" style, mais plutôt à t'expliquer que je ne recherche pas forcément les mêmes choses dans mes lectures et donc (forcément) dans mon écriture. J'admets toutefois que j'ai parfois tendance à aller trop vite et que de la description est nécessaire. Ainsi qu'un style ne peut pas être abrupt tout le temps (c'était ce qui m'avait gênée dans un roman de Karine Giebel, qui pousse souvent à l'extrême ce style, que j'adore la plupart du temps mais dans l'un de ses romans, j'ai trouvé que c'était trop). Bref, tout ça pour expliquer que mon commentaire faisant surtout référence à nos attentes respectives qui ne sont pas forcément les mêmes, sur ce point-là en tout cas.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1852
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Invité le Dim 30 Avr 2017 - 20:31

A mon sens c'est plus une technique de mise en scène. Autrement dit : comment faire visualiser au lecteur avec la plus grande précision - en sachant qu'en littérature la marge d'erreur est colossale comparée à une illustration ou à un film - ce que j'ai en tête en utilisant le vocabulaire le plus précis possible ?

Autrement dit : il m'a fallu relire deux fois pour comprendre que tes personnages étaient dans un supermarché parce que rien dans ta prime description m'indique qu'ils sont dans un supermarché. Je n'ai pas de couleurs, d'odeur (de neuf, de plastique ?) ou d'impression pour me faire une idée. Du coup la déformation que tu effectues par la suite tombe à plat car je flotte déjà en tant que lecteur dans un non-dit flou.

De même que je ne les connais pas vraiment. Quelle est la taille de leurs chaussures, au fait ? Comment est-ce que je les visualise si l'auteur ne les connais pas ? Quel est leur âge, leurs taille, la couleur de peau ? Leur milieu socio-économique ? etc...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Amaranth le Dim 30 Avr 2017 - 20:40

Sauf que je considère que leur apparence physique n'a aucune importance, à quoi me servirait de décrire leurs vêtements, leur couleur de peau, de cheveux, etc ? Je suis d'accord qu'il aurait été mieux, par la suite, de développer le psychologique des personnages, mais le lecteur peut bien s'imaginer mes personnages comme il le souhaite, ça ne change pas grand chose pour moi (en tout cas pas dans le cadre de cette nouvelle où ces aspects ne revêtent pas une importance primordiale). De la même façon, si j'avais décris le supermarché en long et en large, ça aurait enlevé le côté "urgence" de la scène, où ils fuient des ennemis. Après, encore une fois, je ne rejette pas ce que tu dis : la topographie des lieux n'est pas clair et c'était certainement trop confus pour les lecteurs, ça n'aurait pas fait de mal de clarifier un peu le tout. Mais commencer à faire de grandes descriptions, ce n'est tout simplement pas ce que j'aime, ni lire, ni écrire. Et prendre du plaisir à la chose est quand même primordial. On peut se faire un peu violence de temps en temps, mais dans une certaine limite.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1852
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Invité le Dim 30 Avr 2017 - 21:02

En fait, si ça en a... c'est le travail de la caractérisation : comment bouge ton personnage, comment il parle et s'habille, tout cela contribue à lui conférer une personnalité. Même si tu ne fais de descriptions détaillés - pourtant il en faut, même si une large frange de la littérature moderne se complaît à écrire en 140 car. max. - mettre un gros plan sur l'un ou l'autre c'est ce qui va faire la différence entre deux textes sur un sujet similaire. Et encore une fois, on peux écrire simple mais il vaut mieux peser chaque mot dans ce cas. Faire des plans aident aussi à visualiser les choses.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Amaranth le Dim 30 Avr 2017 - 21:22

Pour la caractérisation, je suis d'accord. Mais j'en vois surtout l'intérêt dans un roman, dans un texte court, j'ai surtout peur que ça prenne trop de place. Disons juste qu'il faut réussir à obtenir un équilibre, ce qui n'est jamais simple (et qui ne sera jamais le bon pour tout le monde). Mes personnages sont trop effacés dans ce texte, là-dessus on est d'accord, et peut-être effectivement que plus de description aiderait à mieux les dessiner.
Pour mieux peser ses mots, je suis aussi d'accord. C'est d'ailleurs à ce niveau que je trouve que se trouve tout l'art de l'écriture (telle que je l'apprécie) : ne pas en dire trop, mais dire juste ce qu'il faut, avec les mots les plus adéquats. Et c'est certain que cette nouvelle n'a pas été suffisamment retravaillée (je ne peux vraiment pas le contester). Et que j'ai encore du chemin pour réussir à ciseler mes phrases comme je le voudrais.
Par contre, faire des plans… j'ai déjà du mal à en lire un, alors ça risque d'être compliqué Laughing


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1852
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Lestat le Lun 1 Mai 2017 - 18:02

Salut Wink
Bon, j'ai lu :p
Je me suis bien demandé au départ, où tu comptais me mener avec ce texte, lol. J'ai cru un début à la Hunger Game, deux amoureux faisant équipe pour fuir le reste de la meute, puis, j'ai bien vu que ce n'était pas du tout ça, mdr. Une chose que j'ai remarqué, c'est que tu décrivais beaucoup trop la gestuelle des personnages, allant jusqu'à détailler le moindre de leur geste. Pour moi, c'est beaucoup trop de détails superflus qui plombent parfois ton récit. Faudrait que tu t'améliores dans la narration (en même temps, je te dis ça, mais ton texte date de quand ? Mdr, t'as dû progresser encore depuis). Les dialogues aident à entrer dans l'histoire, et j'ai aimé toute la partie où ton héroïne ne veut pas que Jérémy s'éloigne d'elle, et, est prête à faire ce qu'il faudra pour l'en empêcher. Le rapport entre les deux personnages, me rappelle forcement ma période personnelle, ou j'écrivais que des textes sur l'amour et ce qu'on pouvait éprouver comme sentiments, joie, jalousie ect... donc ça, ça m'a plu. La chute, en ayant décrit le monde où ils étaient, ne pouvait qu'être prévisible... mais même temps, quelle autre fin aurait pu clôturer ce récit ?
Putain en fait je me régale à lire les textes de ce concours mouahahahah
Je précise que je ne lis jamais les avis des autres avant d'avoir posté ma critique, j'aime pas être influencé.


Hebergeur d'image

À méditer : "tu veux qu'elle fait 3 ans de plus mais que l'on dirait qu’elle fait plus de 30 que toi ..."

Mathieu Domphar
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3932
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 42
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Lestat le Lun 1 Mai 2017 - 18:13

Sauf que je considère que leur apparence physique n'a aucune importance, à quoi me servirait de décrire leurs vêtements, leur couleur de peau, de cheveux, etc ?

Ou et non. Perso, je décris quasi jamais mes personnages principaux physiquement, juste un minimum. Les personnages secondaires par contre, je donne des détails, mais sans y aller directement... je laisse des petites descriptions de ci de là... si bien qu'au final, on sait que le gars pèse 50 kg habillé, a un nez crochu, aime le coca cola, mate la série "Madame est servie"  ect...


Par contre, en lisant les avis des autres, moi j'ai bien compris qu'ils étaient dans un super marché. Mais c'est vrai que, glisser certaines odeurs dans une description, peu aider, mdr... Genre, "Dans l'obscurité, je marchais soudain sur quelque chose de mou, on aurait dit un petit cousin pour enfant... ce fut quand l'odeur me parvint, que je sus immédiatement que j'étais au rayon des couches sales." 
C'est pas grand chose, mais une odeur de merde ça aide  Laughing Laughing Laughing Laughing


Hebergeur d'image

À méditer : "tu veux qu'elle fait 3 ans de plus mais que l'on dirait qu’elle fait plus de 30 que toi ..."

Mathieu Domphar
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3932
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 42
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Tak le Jeu 4 Mai 2017 - 22:38

Ah ouais, parce que dans tes supermarchés on vend des couches déjà usagées, Lestat ? Rappelle-moi de ne jamais venir faire les courses dans ton bled Laughing

Sinon Amaranth, toute perfectible qu'elle soit, moi je l'ai bien aimé ton histoire.
Dès le départ, le décor du supermarché m'a paru clair et j'ai bien aimé ce sentiment d'urgence, dans leur fuite. Après c'est sûr, j'aurais bien voulu en savoir un peu plus sur eux à ce moment-là. Pas forcément une description physique (dans une nouvelle, cela ne me semble pas le point le plus crucial) mais qui ils étaient, qui fuyaient-ils et d'où venaient-ils, déjà, à la base.
Parce que posé comme ça, sans préambule, moi je partais presque dans une histoire de zombie à la Romero... (ils entendent des hurlements de ci de là en se planquant entre les allées, ça colle tout à fait à ce genre d'ambiances).
Mais j'ai bien aimé le glissement vers le fantastique et ce décor de jungle qui dévore petit à petit leur monde "réel". Dans le fond, l'idée n'est pas novatrice, mais j'ai aimé la sensibilité particulière avec laquelle tu la présentes. Un bon point pour ton personnage féminin, également, qui se débat entre ses pulsions et son attachement envers son compagnon. Préserver son petit paradis personnel doit-il justifier tous les actes ?

Après, oui, il y a tout de même quelques transitions un peu abruptes et des passages qui manquent légèrement de clarté. De même que les motivations de ton personnage, qui, tout en restant compréhensibles, gagneraient toutefois à être plus explicites. De façon générale, l'aspect psychologique gagnerait à être plus travaillé, je pense, pour réellement donner corps à ce texte.
Mais ça ne m'a pas empêché pour autant de passer un bon moment - je suis de toutes façons rarement déçu quand je lis un de tes textes, Amaranth.

Un bref, un bon texte et un fort potentiel, qui ne demande qu'à être pleinement exploité. J'attends la nouvelle version de pied ferme !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2813
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Amaranth le Ven 5 Mai 2017 - 10:00

Merci Lestat et Tak !

J'avais effectivement cette envie d'emmener le lecteur sur une fausse piste au départ, c'est pourquoi je n'avais pas précisé qui ils fuyaient (ma fin tombe un peu à plat si on le sait dès le départ, mais bon, vu qu'elle est pas forcément méga bien amenée, il y a peut-être moyen de faire autrement).

Lestat : c'est intéressant, ta remarque sur les trop nombreux détails dans la gestuelle, c'est vrai que j'ai un peu ce problème, ça m'invitera à faire attention (dans mon roman, je ne sais plus ce que j'avais décris, je crois le fait de sonner à une porte, ça m'avait donné envie de me claquer le front en le relisant. :facepalm: On a pas besoin de savoir tous les gestes pour comprendre un passage, c'est clair !).
Mais effectivement, ce texte date d'il y a 3 ans et j'espère que je me suis améliorée entre temps ! Razz

C'est rigolo que tu décrives plus tes personnages secondaires. Une raison à ça ?

Laughing Moi non plus, compte pas sur moi pour approcher de près ou de loin ton supermarché !

Tak : ton commentaire me fait bien plaisir, je pense aussi que le point le plus à travailler serait au niveau de la psychologie des personnages (en relisant la nouvelle avant de la poster, je me suis dit que ça allait un peu trop vite dans le déroulement de l'histoire, qu'on ne percevait pas forcément bien les motivations de chacun). Je crois que comme c'était tiré d'un rêve, j'avais envie de donner un côté un peu surréaliste, onirique au texte, et que le fait de ne pas trop savoir ce qui se passe contribuerait à cette ambiance. Mais il faut aussi savoir se détacher de sa "source d'inspiration" parfois, pour obtenir un résultat plus efficace (d'ailleurs, les quelques textes tirés de mes rêves ne sont clairement pas les meilleurs). Mais contente que malgré tout, tu aies apprécié.
Cette petite phrase m'a fait extrêmement plaisir :
je suis de toutes façons rarement déçu quand je lis un de tes textes, Amaranth.
sunny

Bon ben moi qui ne lui trouvais pas grand potentiel, je vais finir par me sentir obligée de le retravailler. Laughing

Encore merci à tous les deux pour vos commentaires et contente qu'il y ait quelques points qui vous ont plus !


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1852
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Lestat le Ven 5 Mai 2017 - 11:48

C'est rigolo que tu décrives plus tes personnages secondaires. Une raison à ça ?

Bonne question... j'en sais rien, lol


Hebergeur d'image

À méditer : "tu veux qu'elle fait 3 ans de plus mais que l'on dirait qu’elle fait plus de 30 que toi ..."

Mathieu Domphar
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3932
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 42
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sombre paradis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum